Перевод: с французского на все языки

со всех языков на французский

aix

  • 1 aix

    3. ENG wood [Carolina] duck
    4. DEU Brautente f
    5. FRA aix m carolin

    DICTIONNAIRE DES NOMS DES ANIMAUX EN CINQ LANGUES — OISEAUX > aix

  • 2 Aix-la-Chapelle

    Aix-la-Chapelle
    Aix-la-Chapelle [εksla∫apεl]
    Aachen neutre

    Dictionnaire Français-Allemand > Aix-la-Chapelle

  • 3 Aix-la-Chapelle

    Aix-la-Chapelle [ekslaasĵaapel]
    〈v.〉
    1 Aken

    Dictionnaire français-néerlandais > Aix-la-Chapelle

  • 4 aix carolin

    3. ENG wood [Carolina] duck
    4. DEU Brautente f
    5. FRA aix m carolin

    DICTIONNAIRE DES NOMS DES ANIMAUX EN CINQ LANGUES — OISEAUX > aix carolin

  • 5 aix mandarin

    5. FRA aix m [canard m] mandarin

    DICTIONNAIRE DES NOMS DES ANIMAUX EN CINQ LANGUES — OISEAUX > aix mandarin

  • 6 Aix-la-Chapelle

    ɛkslaʃapɛl
    nom propre Aachen
    * * *
    Aix-la-ChapelleLes villes npr Aachen.
    [ɛkslaʃapɛl] nom propre

    Dictionnaire Français-Anglais > Aix-la-Chapelle

  • 7 aix carolin

    Французско-русский универсальный словарь > aix carolin

  • 8 aix mandarin

    сущ.
    орнит. мандаринка (Aix galericulata, Dendronessa galericulata)

    Французско-русский универсальный словарь > aix mandarin

  • 9 aix-les-bains

    nv. (Savoie): ÉSSE (Aix, Albanais, Annecy, Thônes).

    Dictionnaire Français-Savoyard > aix-les-bains

  • 10 Aix-la-Chapelle

    БФРС > Aix-la-Chapelle

  • 11 Aix-la-Chapelle

    сущ.
    1) общ. Ахен
    2) геогр. Аахен

    Французско-русский универсальный словарь > Aix-la-Chapelle

  • 12 Aix-la-Chapelle

    Ахен

    Mini-dictionnaire français-russe > Aix-la-Chapelle

  • 13 grésy-sur-aix

    nv. Grézi (Aix, Albanais).

    Dictionnaire Français-Savoyard > grésy-sur-aix

  • 14 calisson d'Aix

    Dictionnaire Français-Anglais > calisson d'Aix

  • 15 Calisson d'Aix

      Delicate, diamond-shaped Provençal sweet prepared with almonds, candied oranges, melon or abricots, egg white, sugar, and confiture of oranges or apricots.

    Alimentation Glossaire français-anglais > Calisson d'Aix

  • 16 Pain d'Aix

      variously shaped sourdough loaves, sometimes like a sunflower, other times a chain-like loaf of four linked rounds.

    Alimentation Glossaire français-anglais > Pain d'Aix

  • 17 Ахен

    БФРС > Ахен

  • 18 transcription

    nf. TRANSKRIPCHON (Albanais).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    L'absence de graphie officiel et obligatoire et la multiplicité des transcriptions plus ou moins phonétiques a tendance à accentuer le nombre de variantes savoyardes. Voici quelques remarques qui permettront de les réduire. Ces remarques ne sont pas exhaustives et restent tout à fait général. 1) les variantes savoyardes au niveau des consonnes: - b devient parfois f => Bassine (BASSINA / fassena), Écraser (ékarfalyî / ékarboulyî / ékrabolyî / ékafolyî), Fumier (buman / fomé), Tisonnier (borgon / forgon). - b devient parfois p => Mettre (bètâ / ptâ). - d devient parfois z, zh ou v => Taupe (darbon / zharbon / varpa). - g devient parfois dy (Chablais) => Gueule (gôla / dyola). - g devient parfois v => Bavard (alingâ / alinvâ), Garder (gardâ / vardâ), Regarder (aguétâ / avétâ, éguétâ / évétâ). - k devient parfois g => Cabane (gabyolon / kabyolon). - k devient t (surtout dans le Chablais) ou d => Écraser (étyofâ / éklyafâ / étlyafâ / édyofâ). - k devient ty / tchy / tch => Boue (brasser la) (pakotâ / patyokâ / patch(y)okâ). - k devient parfois f => Écouter (afoutâr) (286) - l devient parfois n et vice-versa => Caleçon, Mélèze (mléza / mnéza), Phylloxéra, Sentier (vyon-nè / vyolè). - ly est parfois prononcée y et le y est parfois transcrit par ly. En réalité, c'est un son un peu entre les deux comme le ll espagnol. Ainsi: Jouer (zhoyî / zholyî / zhohî), Voyant (vèyêê / vèlyêê), Blé (blyâ / byâ). - m devient parfois p (surtout dans l'Albanais) => Métier (mtî / ptî), Moufle (mtanna / ptan-na). - t devient parfois f à Montagny-Bozel.026 et Lanslevillard.286) => Votre (voufra, -è(z) (026). - v devient parfois b => Assouvir (assovi / assonbi). - v devient parfois z ou zh => Mélèze (brinva / brinzyi), Dent (d'une fourche: puva / puzha), Cage (zhèva / zhèzha). - z devient j => Écraser (pizî / pijé / pijî). - z devient t => Écraser (pizî / pitâ). 2) les variantes savoyardes au niveau des voyelles: - â est souvent prononcé oo (Saxel, Montagny-Bozel) ou parfois ô (Andilly, Chaumont, Morzine, Savigny, Vaulx), -eu pour les finales des verbes à l'infinitif (Compôte-Bauges). Pour un même village, on a parfois les deux prononciations selon les personnes. Ce oo est transcrit par á par COD.. À Montagny-Bozel, COD. note â quand SHB. note oo. 3) la transcription des consonnes françaises en savoyard: - "Ç ou C (devant E ou I)" peut être transcrite pour les mots d'origine ancienne soit par f, soit par (s)s selon les villages. Mais chaque mot doit être vu au cas par cas. On obtient f (Moye-Rumilly, Morzine), ss (Ansigny-Albens). - E.: Cinq, Danser, dresser, François, Maçon, Place. Mais quand une syllabe commençant par CI se trouve devant un ch savoyard, elle peut devenir également ch. - E.: Association (assochachon), Glaciation (glyachachon). - "CH" correspond au savoyard sh (Aix, Albanais, Annecy, Arvillard.228, Balme-Si., Billième, Chambéry, Compôte-Bauges, Cordon, Gruffy, Leschaux, Montendry, Morzine, Reyvroz, St-Martin-Porte, Sallanches, Saxel, Thônes, Vaulx), st (Albertville, Arêches, Beaufort, Côte-Aime, Giettaz, Marthod, Megève, Notre- Dame-Be.), ts (Montagny-Bozel, Moûtiers, Peisey-Nancroix). - E.: Champ, Charbon, Chargement. - N.: Pour la finale des verbes français en -cher voir au mot VERBE. - "J, G (devant E ou I)" correspond au savoyard dz (Montagny-Bozel), j (Aix), z (Albertville, Côte-d'Aime, Giettaz), ZH (Albanais, Annecy, Balme-Si., Macôt- Plagne, Morzine, Savigny, Saxel, Thônes, Villards-Thônes). - E.: Courage, Courageux, Journée. - "SC" = (s)si donne en savoyard ch (001). - E.: Conscience (konchinse). - "TI" = (s)si donne en savoyard ch (001). - E.: Patiemment (pachamê), Patience (pachinse). 4) la transcription des voyelles françaises en savoyard: - le suffixe "-EAU" donne en savoyard trois graphies possibles: -é (...) / -èl (Tignes) pour les noms issus de l'ancien français (asav.), -yô pour les noms issus du moyen français (msav.), -ô pour les noms issus du français moderne (rsav.). - E.: Chapeau, Bateau, Beau. - "EN / EM" (prononcée an) est transcrite par ê / in (Albanais), an (Cordon, Giettaz, Juvigny, Morzine, Praz-Arly, Samoëns, Saxel), ê (Annecy.003b, Balme-Si., Albertville, Montagny-Bozel, COD.), in (003a, Aime, Aix, Arvillard, Chambéry, Montendry, Thônes, Villards-Thônes), i (parfois) (Trévignin), un (Dingy-St-Clair, Gd-Bornand). COD. l'écrit ê = ê, ên = in, en = an, ün = un. Beaucoup d'écrivains l'ont noté ein qui peut se lire ê / êê / in / în / an / un selon son village. Ce son correspond au latin in. Il sert très fréquemment de préfixe.
    -- Le préfixe "EN- / EM-" suit la même règle. Dans l'Albanais, en principe, on le prononce ê long quand il est suivi d'une syllabe tonique ou d'une syllabe longue et ê bref dans les autres cas. Ainsi: s'êvolâ < s'envoler> avec ê bref donne é s'êvule < il s'envole> avec ê et u longs ; pêdre < pendre> avec ê bref donne pêdu < pendu> (Albanais) avec ê long.
    -- Le suffixe adverbial "-ENT" suit aussi le même chemin. - E.: Également, Vraiment. - La graphie française "ER" suivie d'une consonne non muette devient ar en savoyard. Ainsi: sarpê / -an < serpent> (Albanais / Morzine) (consonne non muette). Le verbe pêrdre < perdre> inf. (consonne muette) devient pardu < perdu> pp. (consonne non muette). On peut dire aussi qu'elle reste êr quand elle porte l'accent tonique, et devient ar quand elle ne le porte plus. Ainsi on dit konsarvâ < conserver> à l'inf. et konsêrve aux 2e et 3e personne de l'ind. prés. <tu / il transcription conserve(s)>. - Le préfixe "EX-" suivi d'une consonne devient ès- (Albanais, Bellevaux, Compôte- Bauges, Montagny-Bozel, Montendry, Notre-Dame-Be., Saxel). - E.: Explication. 5) la transcription des finales des verbes français en savoyard: - la finale "-ER" (sauf -cer, -sser, -zer, -ger, -cher, -iller, avec quelques exceptions) devient -â (Albanais.001), du latin -are. - la finale "-CER" devient -fî (001b, Moye.094, Saxel.002b, Val-Fier.169) ou -(s)sî (001a,002a, Annecy.003, Ansigny.093, Balme-Si., Bogève.217, Thônes), -chî (Cordon, Megève), -ché (Aime.VAU., Albertville, Chambéry, Giettaz.215, Montendry.219), -shî (Morzine.MHC.), pp. -fyà, -fyà, -fyè (001,094,169) ou -chà, -chà, -chè / -cheu fpl. (001,003,004,093,215,219 / 002,217). - E.: Commencer, Rincer. - la finale "-CHER" devient -shî (001). - E.: Chercher. - la finale "-GER" devient -jî (001), E. Juger. Mais le plus souvent -zhî (001), E.: Ravager, Songer. - la finale "-ILLER" devient -lyî (001), souvent prononcer -yî (BJA., IDA.). - E.: Réveiller, Travailler. - la finale "-(S)SER" (anglais -ce) devient: -FÎ (Albanais.001b, Balme-Si.020, Morzine, Moye, Reyvroz, Saxel, Thônes, Thonon) ou -(s)sî (001a, Annecy.003, Ansigny.093), -ché (Albertville, Chambéry, Marthod, Montagny-Bozel), E.: Danser, Dresser. Et dans les autres cas -(s)sî (001,003,020,093, Magland.145, Reyvroz, Saxel.002b, Thônes), -ché (Albertville.021, Chambéry, Giettaz), -chî (Cordon, Megève), pp. -chà, -à, -è / -eu (001 / 002b,145), E. Débarrasser, parfois -ti gv.3 comme on peut le constater avec le verbe encrasser qui devient ankrati (002a, Bogève) avec son pp. ankrati, -yà, -yeu. - la finale "-SER" (prononcé -zer) devient -zî (001), E.: Puiser, Utiliser. - les finales "-TIONNER, -(S)SIONNER" correspondent au savoyard -chnâ (001). Ainsi: pinchnâ < pensionner> (001), démichnâ < démissionner> (001). - la finale "-SIONNER" (prononcé -zionner) correspond au savoyard -j(o)nâ (001). Ainsi: vijnâ / vijonâ < visionner> (001). 6) transcription des suffixes des noms français: -ADE nf.: -ÂDA (...). - E.: Promenade (pro-mnâda), Salade (salâda). -AGE nm.: -AZHO (Albanais.001.PPA, Annecy.003, Arvillard.228, Balme-Si.020, Larringes, Lugrin, Reyvroz, St-Paul-Cha., Thônes), -âzho (Chable, Saxel.002, Thonon), -azo (Albertville.021, Notre-Dame-Be.214), -êzho (Bloye.BAR.), -ézo (Marthod). - E.: Garage, Héritage, Mariage, Orage. -AIRE nm.: -ÉRO. - E.: Commissaire (komisséro), Notaire (notéro). -AISON nf.: -aizon (001, Aix), -âzon (021.COD.), -ézon (Cordon.083b,228, St- Jean-Arvey.224), -êyon (Morzine.081, Samoëns), -aajon (Montagny-Bozel), -éjon (021,083a, Côte-Aime). - E.: Maison, Raison, Saison. -ESSE nf.: -èssa / -e (001) -ET nm.: -è (001), -èt (Tignes). - E.: Regret (rgrè), Rivet (rivè). -EUR nm. -eu (long) / -ò (long) (001), -êr (224, Aillon-V., Compôte-Bauges, Doucy- Bauges, Table), -or (Thônes). - E.: Agriculteur, Douleur, Honneur, Voleur. -IER nm.: -î (001), -yé (Table). - E.: (le nom des arbres, des professions). -MENT nm.: -mê (001), -min (Villards-Thônes). - E.: Prolongement, Reculement. -OIR nm.: -wê msav. (001), -yaô (081), -eû (002) || -wâ rsav. (001). - E.: Rasoir (razwê), Saloir (salwê) || Reposoir (rpôzwâ), Trottoir (trotwâ). -TÉ nf. (nom abstrait): -TÂ (001,214). - E.: Beauté (bôtâ), Bonté (bontâ), Passivité (passivitâ). -TION, -(S)SION nf.: -CHON (001,214). - E.: Attention, Mission, Pension. -SION (-zion) nf.: -JON (001). - E.: Vision (vijon), Illusion (ilujon). -URE: -URA (001,002, Giettaz, Reyvroz), -eura (228, Chambéry, Montendry). - E.: Lecture (lèktura), Nature (natura), Voiture (wêtura). 7) les suffixes des an. français transcrits en savoyard: -EUX, -EUSE donnent en savoyard: -aa (Montagny-Bozel) / -aô (Morzine) / -eû (Aix, Albanais.001b, Giettaz, Saxel) / -eu / -ò (001a.PPA.), -ZA, -E. - E.: Amoureux, Courageux. -IER, -IÈRE, -IÈRES donnent en savoyard les graphies suivantes: -î ms. et mpl., -îre / -îra fs., -îre fpl. (001, Annecy, Biolle, Combe-Si., Cordon, Entremont, Reyvroz, Saxel, Thônes, Vaulx) || -yé ms. et mpl., -yére / -yéra fs., -yére fpl. (Albertville, Arvillard, Chambéry, Giettaz, Notre-Dame-Be.). - E.: Dernier (darî, -re, -e), Premier (promî, -re, -e). -TIONNAIRE, -(S)SIONNAIRE: -chnéro, -a / -e, -e (001). - E.: Pensionnaire (pinchnéro, -a / -e, -e), Missionnaire (michnéro, -a / -e, -e). -sionnaire (-zionnaire) correspondent au savoyard -j(o)néro (001). Ainsi: vijnéro ou vijonéro < visionnaire> (001). 8) suffixes des adv. français transcrits en savoyard: -MENT: -mê (001), -min (028). - E.: Patiemment (pachamê), Rudement (rudamê). 9) - la transcription du "l" du lat., de l'afr. ou du plat. est transcrit "r" devant les consonnes b, f, m, n et p. Ainsi: Aube (arba < l. alba < blanche>), Aubépine (arbépin nm. < l. albus spinus < blanche épine>), Aumône (armon-na < afr. almosne), Chauffer (sharfâ < vlat.
    Sav.calefare < l. calefacere), Grotte (barma < pim. balma), Inalper (arbâ < l. Alpes < alt.
    Sav.alp-), Poumon (pormon < l. pulmo), Pulpe (porpa < chair> < l. pulpa), Taupe (zharbon < l. talpa). - Transcription du "u" lat.. Ainsi: Poumon (pormon < l. pulmo), Pulpe (porpa < chair> < l. pulpa)
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dictionnaire Français-Savoyard > transcription

  • 19 verbe

    nm. vèrbo (Albanais).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Les verbes savoyards comportent sept modes: indicatif (ind.), conditionnel (cond.), subjonctif (subj.), impératif (ip.), infinitif (inf.), participe (ppr., pp.), adjectif verbal (av. du ppr. et du pp.). Le passé simple (ps.) n'est plus employé actuellement, même si on en trouve quelques traces dans les textes anciens: il est remplacé par le passé composé (pc.). Le passé antérieur (pa.) est inexistant, il est remplacé par le passé surcomposé (psu.). - E.: Imparfait, Participe, Pronominal. Le futur de l'indicatifs est parfois remplacé par l'indicatif présent suivi de "puis" (Peisey.187, St-Martin-Porte.203): dze drouvo pwi < j'utiliserai> (187), voz âmâ pwè < vous aimerez> (203). Le sujet de la 1ère personne du sing. est souvent omis ou sous-entendu (Macôt, Saxel). Pour les verbes qui comportent le préfixe ar / r(e) / ré voir RE- / RÉ-. Les verbes savoyards se répartissent en quatre groupes. 1) (1er gv. / gv.1) Les verbes du 1er groupe ont une finale est -â (Albanais, Albertville, Alex, Annecy.003, Annemasse, Arvillard, Beaufort, Bozel, Brison-St- Innocent, Chambéry, Chapelle-St-Maurice, Frangy, Gruffy, Leschaux, Massongy, Moûtiers, Quintal, Samoëns, St-Germain-Ta., St-Jean-Maurienne.069, St-Paul- Chablais.079, Taninges, Thônes, Villard-Doron) / -â prononcé -oo (003,079, Balme- Si., Juvigny, Marthod, Montagny-Bozel, St-Jorioz, Saxel, Sevrier, Thonon) ou -ô (079) / -âr (Ste-Foy) / -êr (069, Montricher). Ces verbes correspondent en général aux verbes français en -er. Ils viennent du latin -are. La plupart de ceux qui sont terminés par une consonne palatale font partie du 2e groupe (2e gv.). Dans ce 1er groupe on distingue ; 1.1) des verbes réguliers sans modification de voyelle, sur le modèle ÂMÂ < aimer> (Albanais.001): 1.2) des verbes avec modification de la dernière voyelle du radical lorsque celle-ci devient tonique. Cette modification se produit uniquement à l'indicatif présent (aux trois personnes du singulier et à la 3e personne du pluriel) et à l'impératif présent (2e personne du singulier). Nous ne notons que les temps et modes qui subissent une modification par rapport à âmâ < aimer>. Ce changement de voyelle est noté ainsi, par exemple pour GARDER: GARDER vt. GARDÂ, C. d' / zhe verbe gârdo < je garde> (Albanais.001 / Saxel.2). 1.2.1) le a devient ê: sur le modèle de zharnâ < germer> (001). 1.2.2) le a devient â: sur le modèle de gardâ < garder> (1,2). 1.2.3) le è devient é: m(è)nâ < mener> (001). 1.2.4) le è devient i: l(è)vâ < lever> (001). 1.2.5) le o devient eu: plyorâ < pleurer> (001). - Ind. prés.: d'plyeuro, t'plyeure, é plyeure, no plyorin, vo plyorâ, é plyeuron (001). 1.2.6) le o devient eû: portâ < porter> (Albanais.001, Saxel.2). - Ind. prés.: d'peûrto, t'peûrte, é peûrte, no portin, vo portâ, é peûrton (001) ; zhe peûrto, te peûrte, é peûrte, vo portâ, i peûrtan (002). On conjugue sur ce modèle: borâ < bourrer>, inportâ < importer>, kornâ < klaxonner>, krozâ < creuser>, tornâ < tourner> (001). 1.2.7) le o devient ô: postâ < poster> (Albanais.001). - Ind. prés.: d'pôsto, t'pôste, é pôste, no postin, vo postâ, é pôston (001). On conjugue sur ce modèle: akostâ < accoster>, arozâ < arroser>, atofâ < étouffer>, dyofâ < écraser>, flyotâ < flotter>, glyofâ < se goinfrer>, kabossâ < faire une bosse>, krotâ < faire sa crotte>, plyotâ < caresser> (001). Et les verbes intensifs: barotâ < brouetter>, garotâ < rouler>, nevotâ < neigeoter>, palotâ < bêcher>, passotâ < passer sans arrêt>, sharotâ < charrier> (001). 1.2.8) le o devient u: trovâ < trouver> (001). - Ind. prés.: d'truvo (001), t(e) truve (1,2), é truve (1,2), no trovin, vo trovâ, é truvon (001). 1.2.9) le o devient ô ou u: nèvolâ < neigeoter> (001). - Ind. prés.: é nèvule / é nèvôle (001). 1.2.10) verbes en -mâ / -nâ dont le o devient on: fmâ < fumer (la pipe)> (001) < fomâ (1, BEA.). - Ind. prés.: d'fonmo, t'fonme, é fonme, no fmin, vo fmâ, é fonmon (001) 1.2.11) verbes en -tâ (Saxel.2) qui à l'ind. fut. font -trai au lieu de -terai: ainsi revètâ < rempailler> (002) => Ind. fut.: zhe revètrai (002).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    2) (2e gv. / gv.2) les verbes du 2e groupe ont une finale en -î à l'infinitif (Albanais.001, Annecy.003, Balme-Si., Cordon, Gruffy, Juvigny, Leschaux, Massongy, St-Paul-Cha., St-Germain-Ta., Samoëns, Saxel, Thônes, Trévignin, Villards-Thônes.028) / -é (Aix, Albertville, Arvillard, Bozel, Chambéry, Conflans, Montagny-Bozel.026, Moûtiers) / -ér (Montricher, Ste-Foy) / -yé (Albertville, Giettaz). Ces verbes sont issus de l'afr. -ier, fr. -er. On les trouve avec les terminaisons -jî, -chî, -yî, -lyî, -nyî, -fî (issu de -ssî), -ssî, -zî, -shî, -zhî (001), mais il y a des exceptions). Dans les cantons où ce -î du gv.2 devient -é, les -i des gv.3 et gv.4 restent -i. COD., SAX. et COR. à sa suite, n'ont pas jugé bon de faire ressortir l'allongement du i à l'infinitif, mais, pour tenir compte de la véritable prononciation et pour faciliter la conjugaison de ce groupe, nous l'avons rétabli. Ces verbes diffèrent du verbe âmâ à l'infinitif, à l'indicatif présent (2e p. pl.), à l'imparfait (3e p. sing.), à l'impératif présent (2e p. pl.) et au participe passé. Les formes non mentionnées se conjuguent sur le modèle de âmâ < aimer>. Là aussi nous rencontrons: 2.1) des verbes réguliers sans modification de la dernière voyelle du radical lorsque celle-ci devient tonique et sans modification de la dernière consonne du participe passé. On trouve dans cette catégorie les verbes en -jî, -chî / -ché, -yî / -yé, -lyî / - lyé, -nyî (modèle: TRAVAILLER). Mais les verbes en -(l)yî peuvent subir des contractions à l'indicatif futur et au conditionnel présent sur le modèle de balyî < donner> (voir chacun de ces verbes). Au pp., nous avons les finales en -à m., -à fs., -è pl. (Albanais, Albertville.BRA, Annecy, Chambéry, Gets, Giettaz, Thônes, Villards-Thônes), ou -à m., -à fs., -eu pl. (Cordon, Saxel). 2.2) des verbes réguliers sans modification de la dernière voyelle du radical lorsque celle-ci devient tonique et sans modification de la dernière consonne du participe passé, mais avec introduction d'un y entre le radical et la désinence du participe passé. Ces verbes se conjuguent sur le modèle de trafî < tracer> (001), pp. trafyà, -à, -è (001). On trouve dans cette catégorie les verbes en -fî et en -shî (issus de -ssî). 2.3) des verbes sans modification de la dernière voyelle du radical lorsque celle-ci devient tonique, mais avec modification de la dernière consonne du participe passé. 2.3.1) les verbes en -ssî apv., -sî apc. (Albanais), -ché (Aix, Arvillard, Chambéry), correspondant souvent au fr. -sser apv. ou -ser apc.. Modèle: TRACER. 2.3.2) les verbes en -zî (Albanais, Villard-Thônes), -jé (Aix, Arvillard), correspondant souvent au fr. -ser apv. ou -zer. Modèle: PUISER. 2.3.3) les verbes en -shî (correspondant souvent au fr. -cher.) (Albanais.001, Alex, Annecy.003, Balme-Si.020, Bellevaux.136, Bogève, Combe-Si., Genève.022, Gets, Gruffy.014, Juvigny, Leschaux.006, Morzine.081, Reyvroz, Sallanches, Samoëns, Saxel.002, Sevrier, Thônes.004, Vaulx.082, Villards-Thônes.028), -shé (Arvillard), -shér (Montendry.219, Montricher.015b), shyér (015a), -stî (Megève), -styé (Albertville, Giettaz.215b, Marthod), -tché (Aix.017b, Bozel.012, Montagny- Bozel.026), -tchê (Peisey), -tchî (Tignes), -tchér (Ste-Foy.016b), -tsê (Macôt- Plagne), -tyé (017a,215a, Chambéry), -tyér (16a). Voir modèle: DÉPÊCHER. 2.3.4) les verbes en -zhî (correspondant souvent au fr. -ger.) (001,002b,003, 004,006,014,020,022,028,081,082,136, St-Germain-Ta.), -zhér (219), -zhyér (015), -dî (parfois) (002a), -djé (0012,026), -djî (Tignes), -dyé (Aix, Albertville.021c, Chambéry), -dyér (016), -jé (021b), -zyé (021a, Giettaz). Voir modèle: RAVAGER. 2.4) des verbes avec modification de la dernière voyelle du radical lorsque celle-ci devient tonique. Cette modification se produit uniquement à l'indicatif présent (aux trois personnes du singulier et à la 3e personne du pluriel) et à l'impératif présent (à la 2e personne du singulier), comme pour les verbes du 1er groupe. Cette modification s'ajoute aux règles propres au groupe 2. À ces modifications peuvent s'ajouter la modification de la dernière consonne du participe passé. 2.4.1) le o devient ô sur le modèle d'aboshî < mettre sans dessus dessous> (001). 2.4.2) le o devient u ou ô sur le modèle d'aproshî < approcher> (001). Ind. prés.: d'aprusho / d'aprôsho, t'aprushe / t'aprôshe, al aprushe / al aprôshe, noz aproshin, voz aproshi, al aprushon / al aprôshon (001). Pp.: aprotyà, -à, -è (001).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    3) (3e gv. / gv.3) les verbes du 3e groupe savoyard en -i correspondent en général au 2e groupe français. On les conjugue sur le modèle de FLEURIR. Les formes non mentionnées se conjuguent sur le modèle de âmâ < aimer>.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    4) (4e gv. / gv.4) verbes du 4e groupe savoyard (correspondant en général au 3e groupe français): voir conjugaison sous chacun de ces verbes. Les formes non mentionnées se conjuguent sur le modèle de âmâ < aimer>.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dictionnaire Français-Savoyard > verbe

  • 20 vers

    I.
    vers1 [vεʀ]
       a. (direction) towards, to
    « vers la plage » "to the beach"
    traduire vers le français/l'espagnol to translate into French/Spanish
       b. ( = aux environs de) around
    vers 2 000 mètres l'air est frais at about 2,000 metres the air is cool
       c. (temps) (approximation) about, around
    vers quelle heure doit-il venir ? around or about what time is he due?
    II.
    vers2 [vεʀ]
    masculine noun
       a. ( = ligne) line
    au 3e vers in line 3
       b. (pl) ( = poésie) verse uncount
    * * *
    Note: Lorsque vers indique une direction, une tendance ou une orientation, il se traduit généralement par toward(s). On notera que towards est plus courant en anglais britannique et toward en anglais américain
    Lorsque vers fait partie d'une expression du genre se tourner vers, tendre vers, départ vers etc la traduction est donnée respectivement à tourner, tendre, départ

    I vɛʀ
    1) ( en direction de) toward(s)
    2) ( aux environs de) ( lieu) near, around; ( temps) about; ( période) toward(s)

    les rues sont toujours encombrées vers le centre-ville — the streets are always congested around the town centre [BrE]

    vers cinq heuresabout ou around five o'clock

    elle est tombée malade vers l'âge de 25 ansshe became ill GB ou sick US when she was about 25


    II
    1. vɛʀ
    nom masculin invariable ( ligne de poésie) line (of verse)

    2.
    nom masculin pluriel ( poésie) poetry [U]
    * * *

    I vɛʀ
    1. nm
    [poème] line
    2. vers nmpl
    (= poésie) verse sg

    II vɛʀ prép
    1) (= en direction de) towards, toward

    Il allait vers la gare. — He was going towards the station.

    2) (= près de) somewhere around, somewhere near

    Il habite vers la gare. — He lives somewhere around the station., He lives somewhere near the station.

    3) (temporel) about, around

    Il est rentré chez lui vers cinq heures. — He went home at about 5 o'clock.

    * * *
    I.
    vers prép
    Lorsque vers indique une direction, une tendance ou une orientation, il se traduit généralement par toward(s). On notera que towards est plus courant en anglais britannique et toward en anglais américain.
    Lorsque vers fait partie d'une expression du genre se tourner vers, tendre vers, départ vers etc la traduction est donnée respectivement à tourner, tendre, départ. On trouvera ci-dessous des usages particuliers de vers.
    1 lit ( en direction de) toward(s); il vint vers moi he came toward(s) me; elle courut vers l'enfant she ran toward(s) the child; il n'a même pas tourné la tête vers elle he didn't even look in her direction; se déplacer de la gauche vers la droite to move from left to right; des exportations vers le Japon exports to Japan; des migrations vers le sud migration to the south; il habite plus vers le nord he lives further north; ‘vers les quais’ ( sur un panneau) ‘to trains’;
    2 fig ( en direction de) to, toward(s); un premier pas vers la négociation a first step toward(s) negotiation; une association tournée vers la culture a culture-oriented association;
    3 ( aux environs de) ( lieu) near, around; ( temps) about; ( période) toward(s); on s'arrêtera vers Dijon pour déjeuner we'll stop for lunch near Dijon; c'est vers les 3 000 m d'altitude qu'elle s'est sentie mal she started feeling ill GB ou sick US at an altitude of about 3,000 m; les rues sont toujours encombrées vers le centre-ville the streets are always congested around the town centreGB; vers cinq heures/le 10 juillet/l'an 2000 about five o'clock/10 July/the year 2000; vers le soir toward(s) evening; vers la fin du mois de septembre toward(s) ou around the end of September; il a vécu jusque vers l'âge de 80 ans he lived to about the age of 80; elle est tombée malade vers l'âge de 25 ans she became ill GB ou sick US when she was about 25.
    II.
    A nm inv ( ligne de poésie) line (of verse); le premier/troisième vers the first/third line; un vers de douze syllabes a line of twelve syllables; un poème/une pièce en vers a poem/a play in verse.
    B nmpl ( poésie) poetry ¢; dire/faire des vers to recite/write poetry ou verse.
    vers blanc blank verse; vers héroïque heroic verse; vers libre free verse; vers de mirliton doggerel ¢.
    I
    [vɛr] nom masculin
    1. [genre] verse
    vers métriques/syllabiques/rythmiques quantitative/syllabic/accentual-syllabic verse
    2. [unité] line
    ————————
    [vɛr] nom masculin pluriel
    écrire ou faire des vers to write poetry ou verse
    ————————
    en vers locution adjectivale
    conte/lettre en vers tale told/letter written in verse
    ————————
    en vers locution adverbiale
    II
    [vɛr] préposition
    1. [dans la direction de] to, towards
    a. (sens propre) he turned to ou towards me
    b. [pour que je l'aide] he turned ou came to me
    2. [indiquant l'approximation - dans le temps] around ; [ - dans l'espace] near
    vers les 1 800 mètres la végétation se raréfie around 1,800 metres the vegetation becomes sparse

    Dictionnaire Français-Anglais > vers

См. также в других словарях:

  • AIX — Basisdaten Entwickler IBM Version 7.1 (10. September 2010) Abstammung …   Deutsch Wikipedia

  • Aix — bezeichnet: Aix (Genus), Gattung der Schwimmenten AIX, UNIX Betriebssystem von IBM Aix bezeichnet in der Geografie: Aix la Chapelle, französische Bezeichnung für Aachen Île d’Aix, Insel in der Nähe von La Rochelle, Frankreich Aix (Fluss), Fluss… …   Deutsch Wikipedia

  • AIX — (Advanced Interactive eXecutive) es un sistema operativo UNIX propietario de IBM. Inicialmente significaba Advanced IBM Unix pero probablemente el nombre no fue aprobado por el departamento legal y fue cambiado a Advanced Interactive eXecutive… …   Enciclopedia Universal

  • Aix — (spr. Ähs), 1) Bezirk im franz. Departement Rhonemündungen; 2) Stadt hier an der Arc, seit 1816 eine gute Stadt; hat warme, kohlensauren Kalk u. Magnesia, so wie schwefelsauren Kalk nebst etwas animalischer Materie enthaltende Mineralquellen von… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Aix — (spr. äks oder äs), 1) (A. en Provence) Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Rhonemündungen, liegt nördlich von Marseille, an der Lyoner Bahn und zerfällt in einen alten und in einen neuen Stadtteil, beide durch den schönen Cours Mirabeau… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Aix — oder Ile d Aix (spr. ihl dähß oder däh), franz. Insel, vor der Mündung der Charente, (1901) 406 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Aix [2] — Aix oder Aix en Provence (spr. ähß oder ähks ang prowángß, das alte Aquae Sextĭae), Stadt im franz. Dep. Bouches du Rhône, Hauptstadt der ehemal. Provence, (1901) 29.418 E.; Universität, Thermalquellen. 102 v. Chr. Besiegung der Teutonen durch… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Aix [3] — Aix oder Aix les Bains (spr. ähß oder ähks lä bäng, das alte Aquae Gratiānae), Stadt im franz. Dep. Savoie, (1901) 8121 E.; Schwefelthermen (bis 45° C.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Aix —   [ɛks], Île d Aix [iːl dɛks], kleine, flache Insel zwischen der Île d Oléron und der westfranzösischen Küste bei Rochefort, 3 km lang; im 17./18. Jahrhundert zur Festung ausgebaut; Napoleon Museum (Napoleon I. trat von hier aus seine Fahrt nach… …   Universal-Lexikon

  • aix — AIX, en Provence, Aquae Sextiae, nunc Aquensis ciuitas. AIX, La Chappelle, en Alemagne, au Duché de Juliers, Aquisgranum …   Thresor de la langue françoyse

  • Aix [1] — Aix im Depart. der Rhonemündungen, Stadt mit 25000 E., Sitz des Erzbischofs von Arles und Embrün, eines Apellhofs und Handelsgerichts, Akademie für Theologie und Jurisprudenz; Baumwollen und Lederfabrikation, Oelbau, Handel mit Wein, Oel und… …   Herders Conversations-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»