Перевод: с латинского на французский

как+самостоятельный+глагол+(verbum+substantivum

  • 1 verbum

    verbum, i, n. [st2]1 [-] mot, terme, expression, parole. [st2]2 [-] au plur. formule de serment. [st2]3 [-] injures, outrages (en paroles). [st2]4 [-] allégation, chose mise en avant. [st2]5 [-] mot, vain mot, apparence. [st2]6 [-] Quint. verbe (t. de gram). [st2]7 [-] Plaut. Ter. proverbe, adage, sentence. [st2]8 [-] Hier. le Verbe (traduction du grec Λόγος = le Christ).    - verba: la forme ([] fond, [res, sententia, summa).    - verbo, non re, Cic. Liv.: en parole, non en action.    - verbo... scripturā: de vive voix... par écrit.    - verbum nullum fecit, Plaut.: il n'a rien dit.    - verba publica: les mots de tout le monde.    - qui verbum numquam in publico fecerunt, Cic. Brut. 78: qui n'ont jamais parlé en public (qui n'ont jamais fait de discours).    - uno verbo: en un mot, bref, en somme, enfin.    - verba facere: parler.    - ad verbum, in verbum, verbum pro verbo: (traduire) mot pour mot, mot à mot.    - verbi causā (gratiā): par exemple.    - meis verbis, Cic.: en mon nom, de ma part.    - verbum voluptatis, Cic. Fin. 2: le mot "plaisir".    - uti verbo alicujus, Cic.: employer l'expression de qqn.    - verbis minoribus uti, Ov.: modérer son langage.    - pax, te tribus verbis volo, Plaut. Trin.: paix! je veux te dire seulement deux mots.    - liberi verbo, Cic.: libres de nom seulement.    - verba sunt! Ter.: ce ne sont que des sornettes!    - verba dare alicui: en faire accroire à qqn, payer qqn de mots, lui en conter.    - experior curis dare verba meis, Ov. Tr. 5, 7, 40: j'essaie de tromper mes ennuis.    - de quo ego verbum feci numquam, Cic.: je n'ai jamais parlé de lui.    - pactio verbis facta, Cic.: engagement verbal.    - vetus verbum hoc quidem est + prop. inf. Ter.: c'est un vieux dicton qui dit que....    - in principio erat Verbum et Verbum erat apud Deum et Deus erat Verbum, Hier.: au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.    - verbūm (= verborum) sat est, Plaut. Truc.: assez parlé!
    * * *
    verbum, i, n. [st2]1 [-] mot, terme, expression, parole. [st2]2 [-] au plur. formule de serment. [st2]3 [-] injures, outrages (en paroles). [st2]4 [-] allégation, chose mise en avant. [st2]5 [-] mot, vain mot, apparence. [st2]6 [-] Quint. verbe (t. de gram). [st2]7 [-] Plaut. Ter. proverbe, adage, sentence. [st2]8 [-] Hier. le Verbe (traduction du grec Λόγος = le Christ).    - verba: la forme ([] fond, [res, sententia, summa).    - verbo, non re, Cic. Liv.: en parole, non en action.    - verbo... scripturā: de vive voix... par écrit.    - verbum nullum fecit, Plaut.: il n'a rien dit.    - verba publica: les mots de tout le monde.    - qui verbum numquam in publico fecerunt, Cic. Brut. 78: qui n'ont jamais parlé en public (qui n'ont jamais fait de discours).    - uno verbo: en un mot, bref, en somme, enfin.    - verba facere: parler.    - ad verbum, in verbum, verbum pro verbo: (traduire) mot pour mot, mot à mot.    - verbi causā (gratiā): par exemple.    - meis verbis, Cic.: en mon nom, de ma part.    - verbum voluptatis, Cic. Fin. 2: le mot "plaisir".    - uti verbo alicujus, Cic.: employer l'expression de qqn.    - verbis minoribus uti, Ov.: modérer son langage.    - pax, te tribus verbis volo, Plaut. Trin.: paix! je veux te dire seulement deux mots.    - liberi verbo, Cic.: libres de nom seulement.    - verba sunt! Ter.: ce ne sont que des sornettes!    - verba dare alicui: en faire accroire à qqn, payer qqn de mots, lui en conter.    - experior curis dare verba meis, Ov. Tr. 5, 7, 40: j'essaie de tromper mes ennuis.    - de quo ego verbum feci numquam, Cic.: je n'ai jamais parlé de lui.    - pactio verbis facta, Cic.: engagement verbal.    - vetus verbum hoc quidem est + prop. inf. Ter.: c'est un vieux dicton qui dit que....    - in principio erat Verbum et Verbum erat apud Deum et Deus erat Verbum, Hier.: au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.    - verbūm (= verborum) sat est, Plaut. Truc.: assez parlé!
    * * *
        Verbum, verbi. Terent. Parolle, Mot, Verbe.
    \
        De exclusione verbum nullum. Terent. On n'en parle point, On n'en dit pas un mot.
    \
        Si verbo titubarint. Cic. S'ils ont failli à parler.
    \
        Verba istaec sunt. Terent. Ce ne sont que parolles.
    \
        Copia cassa verborum. Lucret. Grand language inutile.
    \
        Canina verba. Ouid. Injures, ou Detractions.
    \
        Indomita. Seneca. Parolles oultrageuses et injurieuses.
    \
        Minantia. Ouid. Menasses.
    \
        Ouantia. Sil. Parolles haultaines et glorieuses, ou superbes.
    \
        Suspensa semper et obscura verba. Tacit. Parolles à double visage, ou ambigues et ambagieuses.
    \
        Violenta. Ouid. Parolles audacieuses et oultrageuses.
    \
        Accommodare alicui verba. Quintil. Luy accommoder et bailler parolles à luy convenables.
    \
        Capta verbis puella. Ouid. Deceues par belles parolles.
    \
        Claudere verba pedibus. Horat. Composer des vers.
    \
        Claudere verba modis imparibus. Ouid. Composer vers elegiaques.
    \
        Cogere verba in pedes. Ouid. Composer des vers.
    \
        Tabellis verba committere. Ouid. Escrire en tablettes.
    \
        Compellare aliquem amicis verbis. Virgil. Parler à aucun amiablement.
    \
        Concipere verba. Ouid. Bastir une formule de parler.
    \
        Verbis grauibus confici ab aliquo et trucidari. Cic. Estre griefvement oultragé par aucun de grosses parolles et injurieuses.
    \
        Dare verba alicui. Ouid. Le tromper et abuser, Le paistre de parolles.
    \
        Dare verba ventis. Ouid. Parler en vain.
    \
        Dare verba in ventos. Ouid. Perdre ses parolles, Parler à un qui n'escoute point, Autant en emporte le vent.
    \
        Effingere verba alicuius. Quintil. Contrefaire, Imiter.
    \
        Exprimere verbum de, vel e verbo. Terent. Tourner d'un language en un autre de mot à mot.
    \
        Facere verba mortuo. Terentius. Perdre sa peine, Parler à un homme mort.
    \
        Fundere verba. Ouid. Parler copieusement.
    \
        Fundere verba. Cic. Parler sans cesse et sans propos, Perdre parolles, Ne faire que causer.
    \
        Ministrat verba vinum. Horat. Le vin fait parler des gents.
    \
        Modulanda verba fidibus. Horat. Vers ou chansons à jouer sur le luc.
    \
        Obuoluere vitium decoris verbis. Horatius. Cacher son vice par belles et honnestes parolles.
    \
        Parcite verbis male ominatis. Horat. Gardez vous de dire parolles, etc.
    \
        Perdere verba. Seneca. Parler en vain.
    \
        Posita verba in vsu quotidiano. Quintil. Mots communeement usitez.
    \
        Profundere verba ventis. Lucret. Parler en vain, Perdre ses parolles.
    \
        Totidem verbis recitare. Cic. De mot à mot.
    \
        Reddere verba. Ouid. Respondre.
    \
        Reddere verbum verbo. Horatius. Rendre et translater mot pour mot.
    \
        Verbum pro verbo reddere, Idem. Cic. Rendre mot pour mot.
    \
        Eisdem verbis, siue ad verbum reddere quod cogitauimus. Cic. En mesmes termes.
    \
        Repetere verba. Ouid. Repeter, Redire, Relire, Resumer, Dire de rechef.
    \
        Respondere verbum verbo. Terent. Respondre à chasque mot, et n'en laisser pas un.
    \
        Retentare intermissa verba. Ouid. Essayer de rechef à parler.
    \
        Retenta verba dolore. Ouid. Retenuz et arrestez.
    \
        Socianda verba chordis. Horat. Vers ou chansons à jouer sur les instruments de musique.
    \
        Trahere, verba. Sil. Parler à grande difficulté, Trainer sa parolle.
    \
        Verba de verbis trahere. Quintil. Faire entresuyvir un propos.
    \
        Transferre totidem verbis. Cicero. Rendre, ou translater mot pour mot.
    \
        Vincere verbis aliquid. Virgil. En venir au dessus, Descrire par bons vers une chose fort difficile.
    \
        Verbum. Terent. Un commun dict, Proverbe, Parolle qu'on dit communeement.
    \
        Vtinam istuc verbum ex animo ac vere diceres. Terent. Ceste parolle.
    \
        Quid istuc verbi est? Plaut. Que signifie ceste parolle?
    \
        Verbis meis salutem ei adscribito. Cic. Salue le en mon nom.
    \
        Atticae meis verbis suauium des. Cic. Baise la en mon nom.
    \
        Verbum sat est. Plaut. Il suffit d'un mot.
    \
        Verbi gratia, et Verbi causa, quod et Exempli gratia dicitur. Cic. En maniere de parler, Comme par maniere de parler, Pour exemple.
    \
        In verbo vestigia torsit. Virgil. A la derniere parolle, ou En disant le dernier mot il s'en alla.

    Dictionarium latinogallicum > verbum

  • 2 abemo

        Abemo, abemis, pen. corr. abemi, pen. prod. abemptum, abemere, Verbum obsoletum. Plaut. Oster.

    Dictionarium latinogallicum > abemo

  • 3 absolutus

    absŏlūtus, a, um [st1]1 [-] part. passé de absolvo. [st1]2 [-] part.-adj. a - achevé, parfait.    - Cic. Off. 3, 14 ; de Or. 3, 84 ; Or. 17 ; 182 ; Nat. 2, 34.    - opus inchoatum, prope tamen absolutum, Cic. Off. 3, 7: oeuvre commencée et qui pourtant touche à sa fin. b - complet, qui forme par soi-même un tout.    - Cic. Inv. 1, 17 ; Part. 94 11.    - gram. nomen absolutum, Prisc. 2, 59, 24: nom qui a un sens complet par lui-même.    - verbum absolutum: verbe pris absolument [sans complém. d'aucune sorte]. --- Prisc. 2, 375, 10.    - ou verbum absolutum: qui exprime l'action complète [opp. à inchoatif, itératif ]. --- Diom. 1, 343, 29.    - adjectivum, participium absolutum, Serv. En. 2, 26: adjectif, participe employé seul, sans substantif.    - [en parl. du positif des adj. et adv. (opp. à compar., superl.)]: Quint. 9, 13, 19; Gell. 5, 21, 13; Prisc.; Diom.    - [en parl. du parfait dans les verbes]: Capel. 3, 314; Char., Diom.    - absolutior, Plin. 33, 66, etc.; Plin. Ep. 3, 106.    - absolutissimus, Tim. 12; Her. 2, 28; Plin. Ep. 1, 20, 10, etc.
    * * *
    absŏlūtus, a, um [st1]1 [-] part. passé de absolvo. [st1]2 [-] part.-adj. a - achevé, parfait.    - Cic. Off. 3, 14 ; de Or. 3, 84 ; Or. 17 ; 182 ; Nat. 2, 34.    - opus inchoatum, prope tamen absolutum, Cic. Off. 3, 7: oeuvre commencée et qui pourtant touche à sa fin. b - complet, qui forme par soi-même un tout.    - Cic. Inv. 1, 17 ; Part. 94 11.    - gram. nomen absolutum, Prisc. 2, 59, 24: nom qui a un sens complet par lui-même.    - verbum absolutum: verbe pris absolument [sans complém. d'aucune sorte]. --- Prisc. 2, 375, 10.    - ou verbum absolutum: qui exprime l'action complète [opp. à inchoatif, itératif ]. --- Diom. 1, 343, 29.    - adjectivum, participium absolutum, Serv. En. 2, 26: adjectif, participe employé seul, sans substantif.    - [en parl. du positif des adj. et adv. (opp. à compar., superl.)]: Quint. 9, 13, 19; Gell. 5, 21, 13; Prisc.; Diom.    - [en parl. du parfait dans les verbes]: Capel. 3, 314; Char., Diom.    - absolutior, Plin. 33, 66, etc.; Plin. Ep. 3, 106.    - absolutissimus, Tim. 12; Her. 2, 28; Plin. Ep. 1, 20, 10, etc.
    * * *
    I.
        Absolutus, pen. prod. Participium. Plin. Absouls.
    \
        Vinculis absolutus. Tacit. Delivré de prison, Desprisonné.
    II.
        Absolutus, Nomen ex participio. Cic. Parfaict, Consommé, Accompli, Où il n'y a que redire, Absolut.
    \
        Numeris omnibus absolutus, Vide NVMERVS. Parfaict de touts poincts, Accompli.

    Dictionarium latinogallicum > absolutus

  • 4 accido

       - voir l'article accido de Gaffiot. [st1]1 [-] accīdo, ĕre, cīdi, cīsum [ad + caedo]: - tr. - [abcl][b]a - commencer à couper, entailler, entamer, abattre. - [abcl]b - couper entièrement, couper à ras, tondre, élaguer. - [abcl]c - porter un coup, affaiblir, détruire, anéantir, exterminer, épuiser (vivres). - [abcl]d - ronger.[/b]    - accidunt arbores, tantum ut summa species earum stantium relinquatur, Caes. BG. 6: ils coupent les arbres, mais seulement de manière que la partie supérieure laisse l'impression d'arbres debout.    - ita proelio uno accidit Vestinorum res ut..., Liv. 8: en un seul combat il abattit les forces des Vestins si bien que... (en un seul combat il porta aux (forces des) Vestins un coup si rude que...).    - accisa ornus, Virg. En. 2, 626: orne abattu.    - fames accisis coget dapibus consumere mensas, Virg. En. 7: une fois les mets épuisés, la faim te forcera à consommer les tables.    - accisae res: situation désespérée, situation perdue, défaite.    - post accisas a Camillo Volscorum res, Liv. 6: après la défaite des Volsques, infligée par Camille. [st1]2 [-] accĭdo, ĕre, cĭdi [ad + cado]: - intr. - [abcl][b]a - tomber sur, tomber auprès. - [abcl]b - parvenir à, aboutir à, se rapporter à. - [abcl]c - arriver, survenir. - [abcl]d - tourner bien, tourner mal.[/b]    - part. prés. accadens Sen. Suas. 6, 3.    - accidere ad pedes: tomber aux pieds.    - ad genua accidere alicujus (alicui): tomber aux genoux de qqn.    - ad pedes omnium singillatim accidente Clodio, Cic. Att. 1: Clodius tombant aux pieds de chaque sénateur.    - tantum calumniarum metum injecit, ut ad genua sibi accideret, Suet.: avec ses calomnies, il jeta une telle crainte que l'autre se jeta à ses genoux.    - ut limen exirem, ad genua accidit, Ter. Hec.: comme j'allais franchir le seuil, elle tombe à mes genoux.    - avec dat. - genibus alicujus accidere: tomber aux genoux de qqn.    - accidere ad aures (avec dat. accidere auribus): arriver aux oreilles.    - accidere ad oculos: tomber sous les yeux.    - accidere ad terram: tomber à terre.    - si quid tibi accidat: s’il t’arrive quelque malheur.    - si res aliter acciderit, Cic. Verr. 5, 173: si l'affaire tourne autrement.    - sin aliter acciderit, humaniter feremus, Cic. Att. 1: s'il en est autrement, je le supporterai avec résignation.    - quorsum hoc accidat, incertum est? Ter.: on ne sait où cela aboutira.    - istuc verbum in te accidit, Ter.: ce mot s'applique à toi.    - cetera quae ei generi accidunt, Quint.: tout ce qui se rapporte à ce genre.    - timebam ne evenirent quae acciderunt, Cic.: je craignais de voir arriver les malheurs qui sont survenus.    - accidit ut: il arrive que.    - id aliquot de causis acciderat, ut subito Galli belli renovandi consilium caperent, Caes. BG. 3: plusieurs raisons avaient poussé subitement les Gaulois à prendre la décison de recommencer la guerre.    - magno accidit casu ut in ipsum incideret, Caes. BG. 6: ce fut un grand hasard de tomber sur lui.    - accidit casu ut legati apud Flamininum cenarent, Nep.: le hasard fit que les ambassadeurs dînèrent chez Flamininus.    - accidit ut una nocte omnes Hermae dejicerentur, Nep.: il arriva que tous les bustes de Mercure furent renversés dans une seule nuit.    - mihi accidit ut: il m’arrive de.    - accidit ut non: il arrive que... ne... pas.    - accidit quod (avec adv.): il arrive que.    - perincommode accidit quod: il arrive bien mal à propos que.    - accidit perincommode, quod eum nusquam vidisti, Cic. Att. 1: bien malheureusement, tu ne l'as pas rencontré.    - oportunissima res accidit, quod postridie ejus diei mane... ad eum in castra venerunt, Caes. BG. 4: une circonstance très favorable survint: le lendemain matin, ils vinrent le trouver dans son camp.    - percommode accidit quod: c’est une chance que.    - nec enim acciderat mihi opus esse, Cic.: et en effet le cas ne s'était pas présenté que j'eusse besoin (de lui).    - si quid mihi humanitus accidisset, Cic.: [si qqch m'arrivait selon la nature]= s'il m'arrivait quelque malheur (si la nature venait à disposer de moi).
    * * *
       - voir l'article accido de Gaffiot. [st1]1 [-] accīdo, ĕre, cīdi, cīsum [ad + caedo]: - tr. - [abcl][b]a - commencer à couper, entailler, entamer, abattre. - [abcl]b - couper entièrement, couper à ras, tondre, élaguer. - [abcl]c - porter un coup, affaiblir, détruire, anéantir, exterminer, épuiser (vivres). - [abcl]d - ronger.[/b]    - accidunt arbores, tantum ut summa species earum stantium relinquatur, Caes. BG. 6: ils coupent les arbres, mais seulement de manière que la partie supérieure laisse l'impression d'arbres debout.    - ita proelio uno accidit Vestinorum res ut..., Liv. 8: en un seul combat il abattit les forces des Vestins si bien que... (en un seul combat il porta aux (forces des) Vestins un coup si rude que...).    - accisa ornus, Virg. En. 2, 626: orne abattu.    - fames accisis coget dapibus consumere mensas, Virg. En. 7: une fois les mets épuisés, la faim te forcera à consommer les tables.    - accisae res: situation désespérée, situation perdue, défaite.    - post accisas a Camillo Volscorum res, Liv. 6: après la défaite des Volsques, infligée par Camille. [st1]2 [-] accĭdo, ĕre, cĭdi [ad + cado]: - intr. - [abcl][b]a - tomber sur, tomber auprès. - [abcl]b - parvenir à, aboutir à, se rapporter à. - [abcl]c - arriver, survenir. - [abcl]d - tourner bien, tourner mal.[/b]    - part. prés. accadens Sen. Suas. 6, 3.    - accidere ad pedes: tomber aux pieds.    - ad genua accidere alicujus (alicui): tomber aux genoux de qqn.    - ad pedes omnium singillatim accidente Clodio, Cic. Att. 1: Clodius tombant aux pieds de chaque sénateur.    - tantum calumniarum metum injecit, ut ad genua sibi accideret, Suet.: avec ses calomnies, il jeta une telle crainte que l'autre se jeta à ses genoux.    - ut limen exirem, ad genua accidit, Ter. Hec.: comme j'allais franchir le seuil, elle tombe à mes genoux.    - avec dat. - genibus alicujus accidere: tomber aux genoux de qqn.    - accidere ad aures (avec dat. accidere auribus): arriver aux oreilles.    - accidere ad oculos: tomber sous les yeux.    - accidere ad terram: tomber à terre.    - si quid tibi accidat: s’il t’arrive quelque malheur.    - si res aliter acciderit, Cic. Verr. 5, 173: si l'affaire tourne autrement.    - sin aliter acciderit, humaniter feremus, Cic. Att. 1: s'il en est autrement, je le supporterai avec résignation.    - quorsum hoc accidat, incertum est? Ter.: on ne sait où cela aboutira.    - istuc verbum in te accidit, Ter.: ce mot s'applique à toi.    - cetera quae ei generi accidunt, Quint.: tout ce qui se rapporte à ce genre.    - timebam ne evenirent quae acciderunt, Cic.: je craignais de voir arriver les malheurs qui sont survenus.    - accidit ut: il arrive que.    - id aliquot de causis acciderat, ut subito Galli belli renovandi consilium caperent, Caes. BG. 3: plusieurs raisons avaient poussé subitement les Gaulois à prendre la décison de recommencer la guerre.    - magno accidit casu ut in ipsum incideret, Caes. BG. 6: ce fut un grand hasard de tomber sur lui.    - accidit casu ut legati apud Flamininum cenarent, Nep.: le hasard fit que les ambassadeurs dînèrent chez Flamininus.    - accidit ut una nocte omnes Hermae dejicerentur, Nep.: il arriva que tous les bustes de Mercure furent renversés dans une seule nuit.    - mihi accidit ut: il m’arrive de.    - accidit ut non: il arrive que... ne... pas.    - accidit quod (avec adv.): il arrive que.    - perincommode accidit quod: il arrive bien mal à propos que.    - accidit perincommode, quod eum nusquam vidisti, Cic. Att. 1: bien malheureusement, tu ne l'as pas rencontré.    - oportunissima res accidit, quod postridie ejus diei mane... ad eum in castra venerunt, Caes. BG. 4: une circonstance très favorable survint: le lendemain matin, ils vinrent le trouver dans son camp.    - percommode accidit quod: c’est une chance que.    - nec enim acciderat mihi opus esse, Cic.: et en effet le cas ne s'était pas présenté que j'eusse besoin (de lui).    - si quid mihi humanitus accidisset, Cic.: [si qqch m'arrivait selon la nature]= s'il m'arrivait quelque malheur (si la nature venait à disposer de moi).
    * * *
    I.
        Accido, accidis, accidi, pe. breui, accidere. Se jecter aux pieds d'aucun, S'agenouiller devant luy, ou se prosterner.
    \
        Quos accidam? Sallust. A qui feray je la reverence? Qui iray je prier? Aux pieds de qui me jecteray je?
    \
        Accidere, pro cadere. Caes. Cheoir.
    \
        Accidit auribus nostris clamor. Plin. iunior. Il est parvenu à mes oreilles.
    \
        Accidere, pro Euenire, duntaxat in tertiis personis. sed proprie de malis dicitur, sicut Contingere de bonis. Ci. Siquid aduersi acciderit. Advenir, Escheoir, S'il luy meschet, ou mesadvient.
    \
        Casu accidere. Ouid. Advenir par fortune, par cas d'aventure.
    \
        Siquid illi accidat. Pomponius de Verb. signif. S'il luy advient autrement qu'à point, S'il se meurt.
    \
        Siquid mihi humanitus accidisset. Cic. Ci je fusse mort.
    \
        Dubitatio accidit. Cic. Il est advenu d'aventure une doubte.
    \
        Facultas accidit. Caes. L'occasion et opportunite se presenta.
    \
        Fama accidit. Liu. Le bruit surveint.
    \
        Nouum accidit. Cic. Il est advenu quelque chose de nouveau.
    \
        Tempus accidit. Cic. Le temps est venu.
    \
        Voluntas accidit. Cic. Le vouloir m'est venu, Il m'est prins fantasie.
    \
        Praeter opinionem accidit. Cic. Cela m'est advenu que je n'y pensoye pas, ou sans y penser.
    \
        Accidit praeter optatum. Cic. Il est advenu sans que je le desirasse.
    \
        Ad animum accidit. Cic. Il m'est venu en pensee, J'ay eu opinion et fantasie.
    \
        Accidit in te istuc verbum. Terent. Ceste parolle te convient.
    \
        Quorsum accidat timeo. Terent. Où tombera ceci, qu'il adviendra de ceci.
    \
        Accidit diuinitus. Ci. Ce est advenu par la permission de Dieu.
    \
        Accidit nec opinanti. Terent. Cela m'est advenu que je n'y pensoye pas, sans y penser.
    \
        Accidit vt illo itinere veniret. Cic. Il est advenu que, etc.
    \
        Accidit fortuitum, quod. Plin. iunior. Il est advenu par cas fortuit.
    \
        Nec enim acciderat mihi opus esse. Cic. Il ne m'estoit point advenu que j'en eusse besoing.
    II.
        Accido, accidis, pen. longa, accidi, accisum, accidere, Ex ad et caedo. Liu. Couper, Mettre au bas.

    Dictionarium latinogallicum > accido

  • 5 accipio

    accĭpĭo, ĕre, cēpi, ceptum [ad + capio] - tr. -    - voir l'article accipio de Gaffiot.    - chez les comiques accipin = accipisne; accepistin = accepistine --- fut. ant. accepso PAC. Tr. 325 --- inf. accipei = accipi CIL 1, 202 --- accipiundus Cato, Agr. 2,5. [st1]1 [-] recevoir, prendre; éprouver, souffrir, subir.    - accipere rem ab aliquo, Cic.: recevoir une chose de qqn.    - accepi litteras a patre: j'ai reçu une lettre de mon père.    - naves accipiunt imbrem, Virg.: les vaisseaux sont envahis par l'eau.    - accipere decumas, Cic.: percevoir la dîme.    - se negant usquam, nisi acceperint, Cic.: ils refusent de marcher s'ils ne sont pas payés.    - accipere poenas, Luc.: punir.    - accipere injuriam: subir une injustice.    - accipere speciem rei, Plin.: prendre l'aspect de qqch.    - nubes accipit ignem, Virg.: le nuage prend feu.    - accipere voluptatem, Cic.: ressentir de la joie. [st1]2 [-] entendre, entendre dire, apprendre; comprendre, interpréter.    - accipere aliquid oculis, Cic.: percevoir qqch par les yeux.    - hoc accipe dictum, Enn.: écoute ces paroles.    - hoc a majoribus accepimus: nous avons appris cela de nos ancêtres, nous tenons cela de nos ancêtres.    - accipere + prop. inf.: entendre dire que, apprendre de qqn (ab aliquo) que.    - quae tradentur accipiet, Quint.: il comprendra nos leçons.    - id quo facilius accipi possit, Cels.: afin que cette vérité puisse être plus facilement saisie.    - aliquid accipere in bonam (malam) partem: prendre qqch en bonne (en mauvaise) part.    - accipere aliquid ad verbum, Cic.: prendre qqch à la lettre.    - sicuti ego accepi, Sall. C. 6, 1: comme je l'ai appris.    - aliquid accipere aspere, Tac.: prendre mal qqch. (une nouvelle).    - accipere aliquid in plures sententias, Cic.: interpréter qqch de plusieurs manières.    - aliquid accipere aliorsum ou aliter atque... Ter.: interpréter qqch autrement que...    - accipere ad contumeliam, Ter.: considérer comme un outrage.    - accipio omen: j'en accepte l'augure.    - accipere in omen, Liv.: interpréter comme un présage.    - accipere prodigii loco, Tac.: interpréter comme un prodige. [st1]3 [-] accepter, recevoir volontairement, se décharger de, agréer, approuver.    - accipere judicium, Cic.: accepter un débat en justice.    - accipere ad se litem, Plaut.: se charger d'un procès.    - accipere rogationem, Cic.: adhérer à une proposition de loi.    - accipere condicionem pacis: accepter des conditions de paix.    - accipere de plebe consulem, Cic.: admettre la candidature d'un consul plébéien.    - accipio, Hor.: j'accepte; je le veux bien; d'accord. [st1]4 [-] recevoir chez soi, accueillir, traiter.    - accipere convivio, Curt.: recevoir à sa table.    - accipere in amicitiam, Caes.: admettre dans son amitié.    - accipere clementer, Liv.: accueillir avec bienveillance.    - accipere indignis modis, Ter.: traiter indignement.    - ego te miseris jam accipiam modis, Plaut. Aul. 4.4.3: je vais te traiter d'une triste façon.    - accipere aliquem tecto: accueillir qqn sous son toit.    - voir acceptum
    * * *
    accĭpĭo, ĕre, cēpi, ceptum [ad + capio] - tr. -    - voir l'article accipio de Gaffiot.    - chez les comiques accipin = accipisne; accepistin = accepistine --- fut. ant. accepso PAC. Tr. 325 --- inf. accipei = accipi CIL 1, 202 --- accipiundus Cato, Agr. 2,5. [st1]1 [-] recevoir, prendre; éprouver, souffrir, subir.    - accipere rem ab aliquo, Cic.: recevoir une chose de qqn.    - accepi litteras a patre: j'ai reçu une lettre de mon père.    - naves accipiunt imbrem, Virg.: les vaisseaux sont envahis par l'eau.    - accipere decumas, Cic.: percevoir la dîme.    - se negant usquam, nisi acceperint, Cic.: ils refusent de marcher s'ils ne sont pas payés.    - accipere poenas, Luc.: punir.    - accipere injuriam: subir une injustice.    - accipere speciem rei, Plin.: prendre l'aspect de qqch.    - nubes accipit ignem, Virg.: le nuage prend feu.    - accipere voluptatem, Cic.: ressentir de la joie. [st1]2 [-] entendre, entendre dire, apprendre; comprendre, interpréter.    - accipere aliquid oculis, Cic.: percevoir qqch par les yeux.    - hoc accipe dictum, Enn.: écoute ces paroles.    - hoc a majoribus accepimus: nous avons appris cela de nos ancêtres, nous tenons cela de nos ancêtres.    - accipere + prop. inf.: entendre dire que, apprendre de qqn (ab aliquo) que.    - quae tradentur accipiet, Quint.: il comprendra nos leçons.    - id quo facilius accipi possit, Cels.: afin que cette vérité puisse être plus facilement saisie.    - aliquid accipere in bonam (malam) partem: prendre qqch en bonne (en mauvaise) part.    - accipere aliquid ad verbum, Cic.: prendre qqch à la lettre.    - sicuti ego accepi, Sall. C. 6, 1: comme je l'ai appris.    - aliquid accipere aspere, Tac.: prendre mal qqch. (une nouvelle).    - accipere aliquid in plures sententias, Cic.: interpréter qqch de plusieurs manières.    - aliquid accipere aliorsum ou aliter atque... Ter.: interpréter qqch autrement que...    - accipere ad contumeliam, Ter.: considérer comme un outrage.    - accipio omen: j'en accepte l'augure.    - accipere in omen, Liv.: interpréter comme un présage.    - accipere prodigii loco, Tac.: interpréter comme un prodige. [st1]3 [-] accepter, recevoir volontairement, se décharger de, agréer, approuver.    - accipere judicium, Cic.: accepter un débat en justice.    - accipere ad se litem, Plaut.: se charger d'un procès.    - accipere rogationem, Cic.: adhérer à une proposition de loi.    - accipere condicionem pacis: accepter des conditions de paix.    - accipere de plebe consulem, Cic.: admettre la candidature d'un consul plébéien.    - accipio, Hor.: j'accepte; je le veux bien; d'accord. [st1]4 [-] recevoir chez soi, accueillir, traiter.    - accipere convivio, Curt.: recevoir à sa table.    - accipere in amicitiam, Caes.: admettre dans son amitié.    - accipere clementer, Liv.: accueillir avec bienveillance.    - accipere indignis modis, Ter.: traiter indignement.    - ego te miseris jam accipiam modis, Plaut. Aul. 4.4.3: je vais te traiter d'une triste façon.    - accipere aliquem tecto: accueillir qqn sous son toit.    - voir acceptum
    * * *
        Accipio, accipis, pen. corr. accepi, pen. prod. acceptum, accipere, Ex ad et capio. Prendre.
    \
        Accipere ab aliquo rem aliquam. Terent. Recevoir de quelcun.
    \
        De loco aliquo accipere, vel de homine. Liu. Cic. Recevoir.
    \
        Accipere ex aliquo. Plaut. Recevoir.
    \
        Aliquid in muneribus accipere. C. Grachus apud Gellium. Prendre en presents.
    \
        In numero accipi. Plin. Estre comprins au nombre.
    \
        Accipere aestimationem. Cic. Recevoir bonne estime et reputation, Recevoir honneur.
    \
        AEtatem. Plin. Prendre semblance d'estre vieil.
    \
        Caelum accipere. Ouid. Esse beatum. Estre heureux.
    \
        Causam. Cic. Recevoir l'excuse comme bonne.
    \
        Causam accipere dicitur patronus. Cic. Escouter pour entendre les merites d'une cause, Se charger d'une cause et procez.
    \
        Commeatum. Plin. Obtenir congé de s'en aller.
    \
        Complexum. Liu. Se laisser embrasser.
    \
        Conditionem. Cic. Prendre le parti, ou l'offre, L'accepter, Prendre au mot, Accepter la condition.
    \
        Conditionem ab hoste armato. Caes. Faire selon la volunté de son ennemi, et s'accorder à ses demandes.
    \
        Conditionem paciscendi. Liu. Accepter un accord selon que la partie adverse l'a basti.
    \
        Coniecturam accipere, quid senserit legis conditor. Quintil. Conjecturer.
    \
        Consilium. Liu. Faire ce qu'on nous conseille, S'arrester au conseil d'aucun, Prendre le conseil.
    \
        Consulem de plebe. Cic. Recevoir.
    \
        Decumas. Cic. Prendre ou lever decimes, ou dismes.
    \
        Disciplinam ab aliquo. Caes. Prendre instruction, Apprendre d'aucun.
    \
        Excusationem. Cic. Recevoir l'excuse comme bonne et suffisante.
    \
        Exercitum. Caes. Prendre la charge d'une armee.
    \
        Experimento suo accipere, siue natura duce, non alio tradente. Quintil. Scavoir et entendre, ou apprendre par son experience, et non par doctrine d'autruy.
    \
        Foedera noua. Sallust. Prendre nouvelles alliances.
    \
        Foenore: sub. (nummos) aut (pecuniam). Plin. iun. Prendre argent à usure.
    \
        Fidem. Liu. Prendre la foy et promesse.
    \
        Fidem fabula accepit, pro Fabulae creditum est. Martial. On l'a creu.
    \
        Fiduciam. Cic. Acheter une chose qui tienne lieu d'hypotecque pour asseurance de son argent, à la charge d'en faire la revente en rendant le sort et les usures, ou le sort simplement.
    \
        Formam accipit vlmus aratri. Virgil. Quand d'un orme on fait une charrue.
    \
        Fraenum. Virgil. Recevoir la bride et domination d'aucun, S'assubjectir à luy.
    \
        Gremio accipere. Virg. Recueillir, Recevoir, Mettre en son giron.
    \
        Honores accipere. Brutus ad Cic. Recevoir et estre pourveu d'estats.
    \
        Humanitatem. Cic. Certe humanitatem iis potissimum tribuere debemus, a quibus accepimus. Il n'y a point de doubte que nous ne devions rendre le plaisir principalement à ceulx desquels nous en avons receu.
    \
        Ignominiam. Cic. Recevoir honte, ou deshonneur.
    \
        Imperium. Liu. Obeir au commandement d'autruy, Recevoir et accepter la superiorité et commandement, Obtemperer au commandement.
    \
        Iniuriam accipere. Cic. Estre injurié et oultragé.
    \
        Iudicium. Cic. Consentir en la forme de la commission qui estoit baillee par le preteur pour congnoistre du different d'aucunes parties, Entrer en defenses, et proposer fins de non valoir, sans s'arrester és fins de non proceder, ou de non recevoir.
    \
        Iugum dicuntur boues accipere. Colum. Quand les beufs ne refusent point le joug.
    \
        Per translationem dicuntur etiam homines iugum accipere. Liu. Se rendre subjects, S'assubjectir, Recevoir la domination d'aucun, et luy obeir.
    \
        Iusiurandum. Caes. Prendre ou recevoir le serment d'autruy, Luy faire faire le serment.
    \
        Legem accipere. Cic. L'accepter et recevoir, L'approuver.
    \
        Leges a victoribus. Liu. S'assubjectir à leurs commandements.
    \
        Libertatem ab aliquo. Sallust. Recevoir liberté.
    \
        Literas aut epistolam ab aliquo. Cic. Recevoir lettres que aucun nous envoye: ou prendre des lettres pour porter ou envoyer à quelcun.
    \
        Literas e Philotimo accepi. Cic. J'ay receu tes lettres par les mains de Philotimus.
    \
        Litem ad se. Plaut. Prendre le debat pour un autre.
    \
        Lumen Solis accipit Luna. Cic. Elle recoit sa clarte du soleil.
    \
        Malum accipere. Plin. iunior. Recevoir du mal.
    \
        Accipere mala ex scholis dicuntur pueri a Quintiliano. Prendre, ou Apprendre du mal aux escoles.
    \
        Mandata. Cic. Prendre quelque charge ou commission.
    \
        Memoriam de aliquo. Cic. De quibus memoriam accepimus. Desquels nous avons ouy parler.
    \
        Metum accipere. Terent. Avoir paour.
    \
        Morem a maioribus accepimus. Cic. Nous avons prins une coustume de nos ancestres.
    \
        Accipere aliquid muneri. Tacit. Quasi cunctam regionem muneri accepissent. Comme si on leur eust donné tout le pais.
    \
        Nomen. Plin. Prendre le nom.
    \
        Nomen. Liu. Recevoir à la monstre.
    \
        Nuntium. Caes. Recevoir nouvelles.
    \
        Obsides. Caes. Prendre ostages. \ Omen. Cic. Accepter.
    \
        Onus. Cic. Recevoir ou porter fardeau.
    \
        Opinionem. Cic. Concevoir bonne ou mauvaise opinion d'un autre.
    \
        Originem ab aliquo accipere. Quintil. Prendre son origine ou commencement, ou sa naissance.
    \
        Palmam. Cic. Emporter le pris, ou la victoire.
    \
        Pecuniam aduersum legem. Plaut. Prendre argent.
    \
        Poenas. Lucan. Punir.
    \
        Potestatem. Plin. iunior. Recevoir authorité et puissance, ou congé et permission de faire quelque chose.
    \
        Praecepta ab aliquo. Cic. Recevoir enseignements.
    \
        Praedes. Cic. Prendre, ou Recevoir pleiges.
    \
        In aestimationem praedia. Cic. Prendre en payement pour le pris qu'ils sont estimez valoir.
    \
        Prouinciam. Cic. Prendre la charge de gouverner une province, ou quelque autre chose que ce soit.
    \
        Rationes a colono. Cic. Recevoir les comptes.
    \
        Rempublicam. Cic. Prendre le gouvernement de la republique.
    \
        Repulsam. Cic. Estre refusé, Quand on n'obtient point ce qu'on demande, Estre esconduict.
    \
        Rogationem. Cic. Recevoir une loy et l'approuver.
    \
        Rudem, proprie dicuntur gladiatores. Cic. Avoir son congé pour desormais se reposer et ne plus travailler.
    \
        Sacramentum. Tacit. Recevoir le serment des gents de guerre.
    \
        Salutem. Plaut. Recevoir ou accepter une salutation.
    \
        Salutem ab aliquo. Cic. Estre saulvé et delivré par aucun.
    \
        Satisfactionem accipere. Cic. Recevoir et accepter l'excuse ou purgation d'aucun, Se contenter de l'excuse.
    \
        Sententiam. Liu. Recevoir l'opinion de quelcun, L'approuver et avoir pour aggreable.
    \
        Seruitutem. Tacit. Recevoir servitude, Se rendre serf et subject.
    \
        Societatem alicuius. Tacit. Prendre accointance, et association, S'associer. \ Solem totius dici. Plin. Recevoir.
    \
        Sordes ab aliquo. Cic. Rapines et corruptions.
    \
        Speciem raporum accipit napus. Colum. Se change et mue en raves, Prend la forme et faconde, etc.
    \
        Stipendium de publico. Liu. Recevoir gage des deniers communs de la ville.
    \
        Sub imperium aliquid accipere. Tacit. Prendre et mettre soubz sa seigneurie et domination.
    \
        Tabellarium. Cic. Trouver messagier, ou porteur.
    \
        Testimonium publicum. Cic. Prendre la charge de venir tesmoigner au nom de la communaulté.
    \
        Tempus debitum. Plin. iunior. avoir du temps à suffisance, et autant qu'il en appartient.
    \
        Accipere aliquem vadem pro alio. Cic. Prendre à caution et pour pleige.
    \
        Veniam pro aliquo. Ouid. Impetrer, Obtenir.
    \
        Accipiunt ventos a tergo naues. Ouid. Recoivent.
    \
        Vires accipere, aut vim. Plin. Prendre force, S'enforcir.
    \
        Voluntatem parem accipere et reddere. Cic. Estre aimé et rendre la pareille en contraimant, Aimer, et estre aimé, Aimer mutuellement et reciproquement.
    \
        Vrbem accipere. Cic. Prendre une ville.
    \
        Vrbem in deditionem accipere. Liu. Prendre à merci une ville qui se rend.
    \
        Accipere beneficium ab aliquo: cuius reciprocum est, Dare beneficium. Cic. Recevoir quelque plaisir ou bien faict.
    \
        Gaudium accipere, aut leatitiam. Plaut. Recevoir joye, S'esjouir.
    \
        Voluptatem accipere ex re aliqua. Cic. Prendre plaisir, Estre resjouy.
    \
        Calamitatem ab aliquo. Caes. Recevoir dommage et perte.
    \
        Cladem. Liu. Estre desconfit.
    \
        Contumeliam et contumelias. Caes. Cic. Estre injurié.
    \
        Detrimentum. Cic. Souffrir dommage.
    \
        Dolorem. Cic. Estre marri et ennuyé.
    \
        Incommodum. Caes. Recevoir dommage et perte.
    \
        Ictum. Lucret. Estre frappé.
    \
        Offensionem. Ci. Mollis animus et ad accipiendam, et ad deponendam offensionem. Aisé à se courroucer et à s'appaiser.
    \
        Accipere offensiunculam in AEdilitate. Cic. Recevoir quelque petite injure.
    \
        Plagam seu vulnus. Varro. Cic. Estre blessé, Recevoir quelque playe.
    \
        Item per metaphoram, Accipere plagam aut vulnus, pro eo quod est Accipere damnum, aut cladem, aut calamitatem. Ci. Endurer et souffrir ou recevoir quelque dommage, tort, ennuy, perte.
    \
        Accipere. Cic. Ouir, Ouir dire.
    \
        Te dicere accipio. Cic. J'enten que tu dis.
    \
        Auribus accipere. Cic. Ouir attentivement et soigneusement.
    \
        AEquis auribus accipere. Liu. Ouir voluntiers et de bon cueur.
    \
        Auribus pronis aliquid accipere. Tacit. Ouir voluntiers, Estre prompt ou enclin, et attentif à ouir.
    \
        Pronis animis accipere. Tacit. Ouir voluntiers et attentivement.
    \
        Auide acceptum. Tacit. Ouy et receu, ou creu chaudement et legierement.
    \
        Aures accipiunt. Cic. Nunc primum hoc aures tuae crimen accipiunt? Est ce de ceste heure seulement que tu ois parler de ce crime?
    \
        Accipe nunc Danaum insidias. Virg. Escoute attentivement.
    \
        Ne tenuissimam quidem auditionem de ea re accepi. Cael. ad Ci. Je n'ay tant soit peu ouy parler de cela, Je n'en ay ouy aucun vent.
    \
        Auditione et fama accipere. Cic. Scavoir par ouy dire, et par le bruit.
    \
        Aliquid aduersis animis accipere. Tacit. Ouir avec mescontentement, Estre mari d'ouir.
    \
        Vt de Hercule et de Libero accepimus. Cic. Comme nous avons ouy dire d'Hercules.
    \
        Eriphylem accepimus in fabulis ea cupiditate. Cic. Nous avons leu és fables que Eriphyle, etc.
    \
        Ego a maioribus memoria sic accepi. Cato apud Gellium. Il me souvient de l'avoir ouy dire ainsi à mes ancestres.
    \
        Preces accipere. Ouid. Ouir ou escouter les prieres.
    \
        Superbius preces alicuius accipere. Tacit. Ouir fierement.
    \
        Si te aequo animo ferre accipiet. Terent. S'il oit dire, ou S'il entend, ou S'il congnoist que, etc.
    \
        Quae gerantur, accipies ex Pollione. Ci. Tu scauras de Pollio.
    \
        Accipere oculis et animo. Cic. Veoir et comprendre en son entendement.
    \
        Animis mea dicta accipite. Virg. Entendez.
    \
        Nostram mentem accipe. Virg. Escoute et enten mon advis et mon conseil.
    \
        Parum accipere locum aliquem, et Minus intelligere, idem significant. Cic. Ne point bien entendre une chose.
    \
        Accipere ad contumeliam vel in contumeliam. Cic. Terent. Prendre à injure.
    \
        Accipere aliquid ad cognitionem rei alicuius. Cic. Prendre une chose pour venir à la congnoissance d'une autre, Par la consideration d'une chose parvenir à la congnoissance d'une autre.
    \
        Ad verbum accipere. Cic. Prendre à la rigueur du mot.
    \
        Ad omnia accipe. Cic. Voici response à toutes les parties de tes lettres.
    \
        Excusatius aliquid sub exemplo accipere. Tacit. L'excuser par ce que autrefois ainsi a esté faict.
    \
        Quo animo accipias, tento te. Cic. Je t'essaye pour veoir comment tu le prendras.
    \
        AEquo animo accipere. Sallust. Prendre en gre, en bien, en bonne part.
    \
        Monitionem patienter accipere, non repugnanter. Cic. Porter patiemment.
    \
        AEgre aliquid accipere. Taci. Le prendre mal, En estre mal content.
    \
        Aliorsum accipere. Terent. Prendre autrement, ou en autre sens une chose qu'on ne l'a dicte.
    \
        Aspere accipere. Cic. Prendre une chose en mal, S'en courroucer.
    \
        Atrocius aliquid accipere. Tacit. Plus aigrement, Plus mal patiemment.
    \
        Durius accipere, aut grauiter. Cic. Plin. Porter mal patiemment, Se mal contenter.
    \
        Fastidiose accipere, vel supine. Seneca. Recevoir quelque don fort negligemment, comme si on n'en faisoit pas grande estime.
    \
        Intemperanter aliquid accipere. Tacit. Immodestement, en sorte qu'on en perde toute contenance.
    \
        In bonam accipere, vel in malam partem. Cic. Prendre en bonne part, ou en mauvaise part, En bien ou en mal.
    \
        Quaeso vt hoc in bonam partem accipias. Cic. Je vous prie qu'il ne vous desplaise, Je vous prie me pardonner ce que je diray. B.
    \
        Id ego in eam partem accepi. Cic. J'ay prins cela en ce sens.
    \
        In eam partem accipioque et volo. Terent. Je le pense ainsi et le desire.
    \
        Accipi aliquid pro magnifico. Tacit. Estre prins et estimé comme chose grande et magnifique.
    \
        In quam partem accipias. Cic. En quelle maniere tu l'entende, En quelle sorte tu le prenne.
    \
        Accipere aliquid in aliam partem ac dictum sit. Ad Heren. Le prendre autrement, et en autre sens qu'on ne l'a dict.
    \
        Verbum in duas pluresve sententias accipere. Ad Heren. Prendre un mot en deux sens ou plusieurs.
    \
        Aliquid in maius accipere. Liu. Faire ou estimer quelque chose plus grande qu'elle n'est, La penser plus grande qu'elle n'est. Vulgo dicitur, Faire le loup plus grand qu'il n'est.
    \
        In matrimonium accipere aliquam. Tacit. Prendre en mariage, Prendre à femme.
    \
        In solutum accipere aliquid. Seneca. Prendre en payement ou pour payement.
    \
        Silentium ipsius in superbiam accipiebatur. Tacit. On le prenoit à fiereté et orgueil.
    \
        Accipe hoc vt a me dicitur. Cic. Pren le comme je le di.
    \
        Vt volet quisque accipiat. Ci. Chascun le prenne comme il vouldra, Qu'on le prenne comme on vouldra.
    \
        Id ita accipio vt mihi factum putem. Cic. Je pren ou estime cela autant que si tu me l'avois faict.
    \
        Accipiatis sine offensione quod dixero. Ci. Ne prenez point mal ce que je diray.
    \
        Numerium libenter accepi in amicitiam. Cic. Je l'ay receu à ami, ou En mon amitie.
    \
        Accipere in societatem regni. Liu. Prendre à compaignon, Pour compaignon, Accompaigner ou associer avec soy.
    \
        In suum numerum accipere. Liu. Recevoir à estre des siens.
    \
        Accipere hospitio. Cic. Loger, Recevoir en son logis.
    \
        In ciuitatem accipere. Cic. Recevoir pour citoyen.
    \
        In vrbem accipere. Liu. Recevoir dedens la ville, Luy ouvrir les portes.
    \
        Accipio quod dat. Cic. Je pren en gré ce qu'il baille.
    \
        Accipere aliquem. Traicter aucun.
    \
        Accipere aliquem in prandio. Plaut. Luy bailler à disner.
    \
        Admirabiliter nos accepit Asia. Cic. Nous a recueilli ou receu et traicté à merveilles, merveilleusement bien.
    \
        Apparatu regio. Cic. Traicter royalement, En roy.
    \
        Accipit hominem nemo melius prorsus. Terent. Il n'y a personne qui recueille mieulx les gents, ou qui traicte mieulx.
    \
        Accipere apparatis epulis. Liu. Faire ung banquet à aucun de viandes bien appareillees.
    \
        Accipere aliquem, pro Tractare et afficere, in malam partem. Plaut. Mal traicter aucun.
    \
        Quo te modo accepissem, nisi iratus essem? Cic. Comment je t'eusse accoustré, etc.
    \
        Accipere cruciatu. Plaut. Tormenter.
    \
        Hominem accipiam quibus dictis meret. Plaut. Je parleray à luy ainsi qu'il merite et dessert.
    \
        Male accepit verbis Rabonium. Cic. Il l'a bien tansé, Il a bien parlé à luy, Il a eu grosses parolles à luy, Il luy a dict grosses injures.
    \
        Indignis modis. Terent. Mal traicté.
    \
        Seuere facinus aliquod. Cic. Punir griefvement et rigoreusement quelque meschancete, Batre.
    \
        Quintum puerum accepi vehementer. Cic. Je l'ay tansé bien aigrement.
    \
        Accipere vocem. Plinius, Turres septem, acceptas voces numerosiore repercussu multiplicant. Recevoir la voix.

    Dictionarium latinogallicum > accipio

  • 6 ad

    [ABCU]A - ad (arch. ar), prép. avec acc.: (Gaffiot P. 27-29 -- Lebaigue P. 20) [zapI]I [sens local] [zapA]A [idée générale de mouvement, de direction, au pr. et au fig.] [zapst]¶1 vers, à: legatos ad aliquem mittere: envoyer des ambassadeurs à qqn II avec les noms de lieu, ad exprime l'idée d'approche ou bien l'idée d'arrivée; l'idée d'entrée dans le lieu est exprimée par in: ad urbem proficisci, Caes. BC. 1, 32, 1: partir pour la ville [Rome] ; ad urbem venire, Cic. Verr. 2, 167: venir à la ville II avec les noms de villes et de petites îles, ad exprime la direction ou l'arrivée dans les environs: ad Genavam pervenit, Caes. BG. 1, 7, 1: il arriva près de Genève; ad Mutinam proficisci, Cic. Phil. 12, 8: partir pour Modène; dux classium fuit ad ilium, Cic. Div. 1, 87: il [Calchas] dirigea les flottes vers Ilion II [en lang. milit. vers, contre: ad hostes contendere, Caes. BG. 5, 9, 1: marcher contre les ennemis; ad castra pergere, Caes. BG. 3, 18, 8: se porter contre le camp II ad vim atque arma confugere, Cic. Verr. 1, 78: chercher un refuge dans (recourir à) la force et les armes; ad insolitum genus dicendi labi, Cic. Sest. 119: se laisser glisser vers un genre de discours insolite ; [avec ellipse du v.] nunc ad ea quae scripsisti, Cic. Att. 3, 8, 2: venons-en maintenant à ce que tu m'as écrit. [zapst]¶2 [idée d'attacher, lier]: ad terram naves deligare, Caes. BG. 4, 29, 2: attacher des vaisseaux au rivage II [idée d'ajouter, annexer]: complecti vis amplissimos vires ad tuum scelus, Cic. Pis. 75: tu veux envelopper dans ton crime les hommes les plus considérables; ad cetera volnera, Cic. Vat. 20: outre les autres blessures, cf. Clu. 30 ; Liv. 7, 16, 2; ad naves viginti quinque, Liv. 23, 38, 7: en plus des 25 navires, cf. 24, 45, 3 ; 25, 3, 7, etc ; ad haec, en outre: Varr. R. 3, 5, 11; Liv. 6, 20, 7, etc ; ou ad hoc, Sall. C. 14, 3 17, 4, etc ; ad id, Liv. 3,62, 1, etc. [zapst]¶3 [idée de diriger, incliner]: ad centuriones ora convertunt, Caes. G. 6, 39, 2: ils tournent leurs visages vers les centurions; omnium mentibus ad pugnam intentis, Caes. G. 3, 26, 2: l'attention de tous étant portée sur le combat; ad aegrotandum proclivitas, Cic. Tusc. 4, 28: tendance (disposition) à la maladie; paulatim angustiore ad infimum fastigio, Caes. BG. 7,73, 5: la pente allant en se resserrant peu à peu vers le bas [en entonnoir] II ad omne periculum opponitur (consulatus), Cic. Mur. 87: (le consulat) s'expose à tous les dangers; ergo haec ad populum, Cic. Att. 6, 8, 4, donc voilà pour le peuple. II [idée de protection, de defense contre]: ad meos impetus opponitur... Cic. Verr. 5, 2: à mes assauts on oppose. [zapst]¶4 [idée d'adresser par écrit, par la parole, etc.]: ad aliquem omnia in dies singulos persequi, Cic. Att. 15, 26, 1: envoyer à qqn une relation quotidienne de tous les événements; sibi a Lentulo ad Catilinam datas esse (litteras), Cic. Cat. 3, 12: que Lentulus lui avait remis une lettre à l'adresse de Catilina; epistula C. Verris ad Neronem, Cic. Verr. 1, 83: lettre de C. Verrès à Néron II [verbe non exprimé]: tu modo quam saepissime ad me aliquid, Cic. Att. 4, 6, 4: pourvu que tu m'envoies le plus souvent possible quelques lignes; velim scribas ad me primum placeatne tibi aliquid ad illum, Cic. Att. 13, 16, 2: je voudrais que tu m'écrives d'abord, si tu es d'avis que je lui dédie qq ouvrage. [zapst]¶5 [indication de distance, de limite] à, jusqu'à: ex eo oppido pons ad Helvetios pertinet, Caes. BG. 1, 6, 3: de cette ville un pont s'étend jusque chez les Helvètes; usque ad ultimas terras, Cic. Verr. 4, 64: jusqu'aux confins de la terre II [au fig.] ad vivum, Cic. Lael. 18: jusqu'au vif; ad plenum, Virg. G. 2, 244: jusqu'au plein; pecunia ad sanum modum habendi parata, Sen. Ben. 1, 11, 5: l'argent acquis jusqu'à un raisonnable degré de possession; non ad perfectum nec ad plenum, Sen. Ep. 71, 18: non pas jusqu'à la perfection ni à la plénitude; si ea mercatus esses ad eam summam quam volueram, Cic. Fam. 7, 23, 1: si tu avais fait l'achat en te limitant à la somme que je voulais II ad numerum obsides mittere, Caes. BG. 5, 20, 4: envoyer des otages jusqu'au nombre fixé; in eorum locum et ad eorum numerum, Cic. Verr. 5, 73: à leur place et en pareil nombre; equitatus omnis, ad numerum quattuor milium, Caes. BG. 1, 15, 1: toute la cavalerie, à l'effectif de 4.000 hommes; ad certum pondus examinare, Caes. BG. 5, 12, 4: peser jusqu'à un poids déterminé; Tossas ad eandem magnitudinem perficere, Caes. BC. 1, 42, 1: creuser des fossés à la même profondeur II ad verbum unum contracta brevitas, Cic. de Or. 3, 157: brièveté ramassée en un mot unique; numerum ad trecentorum summam explevit, Liv. 2, 1, 10: il compléta le nombre jusqu'à un total de 300 II usque ad novem, Cic. Ac. 2, 94: jusqu'à neuf; omnes ad unum, Cic. Lael. 86: tous jusqu'au dernier, tous sans exception; omnibus navibus ad unam incolumibus, Caes. BC. 3, 6, 3: tous les navires sans exception étant indemnes. [zapA]B [sans idée de mouvement] [zapst]¶1 près de, chez: fuit ad me sane diu, Cic. Att. 10, 4, 8: il resta chez moi très longtemps; in servitute ad suum patrem manere, Plaut. Cap 49: rester comme esclave chez son propre père, cf. Ter. Haut. 979 ; Varr. R. 1, 17, 3; Cato. Agr. 7, 2; Liv. 24, 48, 9; Sen. Ep. 108, 4 II ad recuperatores dicere, Cic. Verr. 3, 68: parler devant les récupérateurs; ad judicem Cic. Br. 289: devant le juge; ad populum agere, Cic. Phil. 12, 17: plaider devant le peuple II ad exercitum manere, Caes. BG. 5, 53: rester à l'armée, cf. 7, 5, 3; ad Caesarem primum pilum ducere, Caes. BG. 6, 38, 1: être centurion primipile dans l'armée de César II ad pedes: près des pieds, aux pieds: Cic. Div. 1, 46 ; Sen. Ben. 3, 27, 1, etc. II ad omnes nationes sanctum nomen, Caes. BG. 3, 9, 3: titre sacré auprès de toutes les nations, cf. BG. 4, 16,7 ; 7, 5, 3 ; 21, 60, 4, etc. [zapst]¶2 [proximité d'un lieu] près de: ad urbem esse, Cic. Verr. 2, 21: être près de la ville [Rome]; ad oppidum constitit, Caes. BC. 1, 16, 4: il s'arrêta près de la ville; pons qui erat ad Genavam, Caes. BG. 1, 7, 2: le pont qui était près de Genève. II [en parl. de batailles]: proelium ad Nolam, Cic. Br. 12: bataille de Nola; ad Tenedum, Cic. Mur. 33: de Ténédos; ad Magetobrigam, Caes. BG. 1, 31, 12: à Magetobriga; ad Cannas, Liv. 23, 11, 7, etc. II à, dans [emploi rare]: ad villam ali, Cic. Amer. 44: se nourrir dans la maison de campagne; quae ad aedem Felicitatis sunt, Cic. Verr. 4, 4: [statues] qui sont dans le temple du Bonheur [ABCR]II [avec ellipse de aedem]: ad Castoris, Cic. Quinct. 17: près du temple de Castor; senatus ad Apollinis fuit, Cic. Q. 2, 3, 3: le sénat tint séance au temple d'Apollon. II du côté de, vers: pugnatur acriter ad novissimum agmen, Caes. BC. 1, 80, 5: le combat est acharné du côté de l'arrière-garde, cf. BC. 1, 63, 3 ; 2, 42, 5; castris ad eam partem oppidi positis? Caes. BG. 7, 17, 1: le camp ayant été établi de ce côté de la ville; equestribus proeliis ad aquam factis, Caes. BG. 5, 50, 1: des engagements de cavalerie ayant eu lieu près du ruisseau; ad laevam, ad dextram, Cic. Tim. 48: vers la gauche, vers la droite (à g., à dr.); ad pulvinaria, Cic. Cat. 3, 23: [près des coussins] à tous les temples; ad solarium, Cic. Quinct. 59: aux alentours du cadran solaire; ad speculum barbam vellere, Sen. Nat. 1, 17, 2: s'épiler devant un miroir; ad ignem coquere, Cato. Agr. 81: cuire au feu, sur le feu. [zapst]¶3 [adaptation accompagnement]: cantare ad chordarum sonum, Nep. Epam. 2, 1: chanter aux sons d'un instrument à cordes; ad tibicinem, Cic. Agr. 2, 93; Tusc. 1, 3, etc.: avec accompagnement du joueur de flûte II ad lucernam, Sen. Ir. 3, 18, 4: à la lueur d'une lampe, cf. Cic. Q. 3, 7, 2; ad faces, Sen. Brev. 20, 5: à la lueur des torches; ad lunam, Virg, En. 4, 513: à la lumière de la lune; ad clepsydram, Cic. de Or. 3, 138: sous le contrôle de la clepsydre [avec un temps mesuré]. [zapst]¶4 [adhérence]: ad radices linguae haerens, Cic. Nat. 2, 135: fixé à la base de la langue; ad saxa inhaerens, Cic. Nat. 2, 100: attaché aux rochers. [zapst]¶5 [participation à], [au lieu de scribendo adesse, Cic. Fam. 8, 8, 5, etc.] ad scribendum esse: être à (participer à) la rédaction d'un sénatus-consulte: Cic. Att. 1, 19, 9 ; Fam. 12, 29, 2. [zapI]II [sens temporel]: [zapst]¶1 jusqu'à: ad summam senectutem, Cic. Br. 179: jusqu'à la plus grande vieillesse; usque ad hanc diem, Cic. Verr. 4, 130; ad hanc diem, Cic. Cat. 3, 17: jusqu'aujourd'hui; ad hoc tempus, Cic. Verr. 3, 216: jusqu'au moment présent; ad multam noctem, Caes. BG. 1, 26, 3: jusqu'à un moment avancé de la nuit; ad nostram memoriam, Nep. Them.10, 3: jusqu'à notre époque; ad reditum nostrum, Cic. Att. 8, 2, 3: jusqu'à notre retour; veteres illi usque ad Socratem, Cic. de Or. 3, 72: ces anciens jusqu'à Socrate. [zapst]¶2 [approximation] vers: ad vesperam, Catul. 2, 6: sur le soir; ad lucem, Cic. Div. 1, 99: vers le point du jour; ad extremam orationem, Caes. BG. 7, 53, 1: sur la fin du discours; ad exitum defensionis tuae, Cic. Verr. 5, 32: (sur) à la fin de ta défense; ad adventum imperatorum, Nep. Att. 10, 2: à l'arrivée des triumvirs, cf. Cic. Att. 2, 17,3; 13, 15, 2. [zapst]¶3 [précision] à: ad diem, Caes. BG. 2, 5, 1: au jour fixé, cf. 7, 77, 10 ; Cic. Off. 3, 45; ad idus, Caes. BG. 1, 7, 6: aux ides; ad tempus: à temps, au moment opportun Cic. Verr. 1, 141; Caes. BG. 4, 23, 5 [mais Fin. 5, 1 et Att. 16, 2, 2, au moment fixé] ; ad extremum, Cic. Or. 174 ; de Or. 1, 142: enfin. [zapst]¶4 [durée limitée, sens voisin de jusqu'à] pour: brevis est et ad tempus, Cic. Off. 1, 27: [passion qui] est courte et pour un temps; bestiae ex se natos amant ad quoddam tempus, Cic. Lael. 27: les bêtes aiment leur progéniture pour un temps limité; ad tempus lectus, Liv. 28, 24, 5: élu provisoirement, cf. 21, 25, 14. [zapst]¶5 [avenir] dans: ad annum, Cic. Att 5, 2, 1, [il sera tribun de la plèbe] dans un an, l'année prochaine, cf. de Or. 3, 92; ad decem milia annorum, Cic. Tusc. 1, 90: dans 10.000 ans. [zapI]III [rapports variés]: [zapst]¶1 pour, en vue de [avec les verbes qui signifient exhorter à, pousser à, préparer à, disposer pour; se servir pour; travailler à; envoyer pour, etc. ; avec les adjectifs et, d'une manière générale, les expressions qui marquent le but ; très souvent ad est suivi du gérondif ou de l'adj. verbal]: ad celeritatem onerandi paulo facit humiliores (naves), Caes. BG. 5, 1, 2: en vue de la promptitude du chargement, il fait faire les vaisseaux un peu plus bas; ad omnes casus, Caes. BG. 4, 31, 2, etc.: (en vue de) pour toutes les éventualités; naves factae ad quamvis vim perferendam, Caes. BG. 3, 13, 3: navires faits pour supporter n'importe quelle violence; tu omnia ad pacem; ego omnia ad libertatem, Cic. ad Br. 2, 7, 1: [ellipse du verbe] toi, c'était tout pour la paix; moi, tout pour la liberté; non ad eam rem, sed ut... Cic. Tusc. 49: ce n'est pas dans cette intention, c'est pour que... ; ad hoc, ut + subj. Liv. 28, 39, 7; 45, 39, 8: en vue de, pour que. [zapst]¶2 [marquant le résultat, l'aboutissement]: ex agresti vita exculti ad humanitatem, Cic. Lep. 2, 36: façonnés et amenés d'une vie sauvage à la civilisation; efferavit ea caedes Thebanos ad execrabile odium Romanorum, Liv. 33, 29, 1: ce meurtre déchaîna les Thébains et leur inspira une haine implacable contre les Romains; mutatis repente ad misericordiam animis, Liv. 24, 26, 14: la fureur populaire s'étant changée soudain en compassion II ad necem, Cic. Tusc. 2, 34: [frapper] jusqu'à ce que mort s'ensuive; ad insaniam aliquid concupiscere, Cic. Verr. 2, 87: désirer qqch jusqu'à être fou; nihil intolerabile ad demittendum animum, nimis laetabile ad ecferendum, Cic. Tusc. 4, 37: rien qui soit intolérable, au point d'abattre l'âme, qui cause trop de joie, au point de la transporter. [zapst]¶3 relativement à: genus praedandi ad magnitudinem quaestus immensum, Cic. Verr. 5, 22: genre de pillage sans limite quant à la grandeur des profits; ad cetera egregius, Liv. 37, 7, 15: remarquable sous tous les autres rapports II quid id ad rem? Cic. Quinct. 79: quel rapport cela a-t-il avec l'affaire? quid ad praetorem? Cic. Verr. 1, 116: en quoi cela intéresse-t-il le préteur? quid egerit, nihil ad causam, Cic. Sest. 71: ce qu'il a accompli? cela ne regarde pas le procès; ad ea quae scribis... Cic. Att. 11, 21, 1: quant à ce que tu écris... [zapst]¶4 suivant, conformément à, d'après: ad meam rationem usumque non aestimo, Cic. Verr. 4, 13: à consulter mes principes et mon usage personnel, je ne formule pas d'évaluation; versare suam naturam ad tempus, Cic. Cael. 13: modifier son caractère suivant les circonstances; hanc ad legem, Cic. de Or. 3, 190: d'après ces principes; ad naturam, Cic. Fin. 1, 30: conformément à la nature; ad nutum alicujus, Cic. Verr. pr. 13: selon la volonté de qqn; ad perpendiculum, Cic. Verr. 1, 133: suivant la perpendiculaire; ad istorum normam sapiens, Cic. Lael. 18: sage suivant leur (équerre) règle. [zapst]¶5 en comparaison de: terram ad universi caeli complexum quasi puncti instar obtinere, Cic. Tusc. 1, 40: que la terre occupe pour ainsi dire l'équivalent d'un point en comparaison de l'étendue qu'embrasse le ciel; sed nihil ad Persium, Cic. de Or. 2, 25, mais ce n'est rien au prix de Persius, cf. Leg. 1, 6. [zapst]¶6 comme suite à, par suite de: ad clamorem convenerunt, Caes. BG. 4, 37, 2: aux cris poussés, ils se rassemblèrent; ad infirmitatem laterum contentionem omnem remiserat, Cic. Br. 202: en raison de la faiblesse de ses poumons, il avait renoncé à tout effort violent; ad quorum stridorem odoremque et aspectum territi equi, Liv. 30, 18, 7: au bruit, à l'odeur et à l'aspect de ces animaux, les chevaux effrayés; obstupuerant ad magnitudinem pristinae ejus fortunae, Liv. 39, 50, 2: ils restaient béants devant la grandeur de son ancienne fortune; ad quorum discessum respiravit Mago, Liv. 28, 30, 2: à leur départ Magon respira II ad auditas voces, Ov. M. 5, 509: entendant ces paroles; ad haec visa auditaque, Liv. 2, 23, 7: à cette vue, à ces paroles; ad crescentem tumultum, Liv. 2, 45, 12: devant le tumulte croissant. [zapst]¶7 [direction vers, réponse à]: cum ad singula acclamaretur, Liv. 34, 37, 3: comme à chaque point énoncé des cris de protestation s'élevaient, cf. 24, 14, 9; est ridiculum ad ea quae habemus nihil dicere, Cic. Arch. 8: c'est une plaisanterie que de ne rien répliquer à des faits dont nous avons la constatation; ad tuam epistolam redditae sunt meae litterae, Cic. Att. 9, 9, 3: en réponse à ta missive on t'a remis ma lettre II [sans verbe]: longum est ad omnia, Cic. Nat. 1, 19: il serait trop long de faire réponse à tout; ad ista alias, Cic. Nat. 2, 1: à une autre fois la réponse à cela; haec fere ad litteras, Cic. Fam. 12, 30, 7: voilà d'une manière générale ma réponse à la lettre; nisi quid ad haec forte vultis, Cic. Lael. 32: à moins que vous ne vouliez par hasard faire qq objection. [zapst]¶8 [idée d'approcher, d'appliquer contre], [d'où sens instrumental]: cornu ad saxa limato, Plin. 8, 71: la corne étant limée aux rochers; ad cribrum, Plin. 16, 54; ad circinum, Vitr. 10, 4, 1; ad tornum, Lucr. 4, 361; ad cotem, Plin. 24, 89, au crible, au compas, au tour, à la pierre à aiguiser [comp. au figuré ad normam]; mucronem ad linguam probare, Petr. 70: éprouver une pointe à la langue II ad digiti sonum vocare aliquem, Tibul. 1, 2, 32: appeler qqn au bruit des doigts ; [enfin, dans la 1. vulg.]: ad pectinem capillum flectere, Spart. Hadr. 2, 6, 1: arranger au peigne sa chevelure; ad fundas lapides jacere, Veg. Mil. 2,15: jeter des pierres à la fronde; ad spongiam... detergere, Veg. Mut. 3, 4, 2: essuyer à l'éponge. [zapst]¶9 [approximation] vers, environ [devant un nom de nombre]: ad hominum milia decem, Caes. BG. 1, 4, 2: environ 10.000 hommes II [emploi adverbial]: occisis ad hominum milibus quattuor, Caes. BG. 2, 32, 5: 4.000 hommes environ ayant été tués.
    * * *
    [ABCU]A - ad (arch. ar), prép. avec acc.: (Gaffiot P. 27-29 -- Lebaigue P. 20) [zapI]I [sens local] [zapA]A [idée générale de mouvement, de direction, au pr. et au fig.] [zapst]¶1 vers, à: legatos ad aliquem mittere: envoyer des ambassadeurs à qqn II avec les noms de lieu, ad exprime l'idée d'approche ou bien l'idée d'arrivée; l'idée d'entrée dans le lieu est exprimée par in: ad urbem proficisci, Caes. BC. 1, 32, 1: partir pour la ville [Rome] ; ad urbem venire, Cic. Verr. 2, 167: venir à la ville II avec les noms de villes et de petites îles, ad exprime la direction ou l'arrivée dans les environs: ad Genavam pervenit, Caes. BG. 1, 7, 1: il arriva près de Genève; ad Mutinam proficisci, Cic. Phil. 12, 8: partir pour Modène; dux classium fuit ad ilium, Cic. Div. 1, 87: il [Calchas] dirigea les flottes vers Ilion II [en lang. milit. vers, contre: ad hostes contendere, Caes. BG. 5, 9, 1: marcher contre les ennemis; ad castra pergere, Caes. BG. 3, 18, 8: se porter contre le camp II ad vim atque arma confugere, Cic. Verr. 1, 78: chercher un refuge dans (recourir à) la force et les armes; ad insolitum genus dicendi labi, Cic. Sest. 119: se laisser glisser vers un genre de discours insolite ; [avec ellipse du v.] nunc ad ea quae scripsisti, Cic. Att. 3, 8, 2: venons-en maintenant à ce que tu m'as écrit. [zapst]¶2 [idée d'attacher, lier]: ad terram naves deligare, Caes. BG. 4, 29, 2: attacher des vaisseaux au rivage II [idée d'ajouter, annexer]: complecti vis amplissimos vires ad tuum scelus, Cic. Pis. 75: tu veux envelopper dans ton crime les hommes les plus considérables; ad cetera volnera, Cic. Vat. 20: outre les autres blessures, cf. Clu. 30 ; Liv. 7, 16, 2; ad naves viginti quinque, Liv. 23, 38, 7: en plus des 25 navires, cf. 24, 45, 3 ; 25, 3, 7, etc ; ad haec, en outre: Varr. R. 3, 5, 11; Liv. 6, 20, 7, etc ; ou ad hoc, Sall. C. 14, 3 17, 4, etc ; ad id, Liv. 3,62, 1, etc. [zapst]¶3 [idée de diriger, incliner]: ad centuriones ora convertunt, Caes. G. 6, 39, 2: ils tournent leurs visages vers les centurions; omnium mentibus ad pugnam intentis, Caes. G. 3, 26, 2: l'attention de tous étant portée sur le combat; ad aegrotandum proclivitas, Cic. Tusc. 4, 28: tendance (disposition) à la maladie; paulatim angustiore ad infimum fastigio, Caes. BG. 7,73, 5: la pente allant en se resserrant peu à peu vers le bas [en entonnoir] II ad omne periculum opponitur (consulatus), Cic. Mur. 87: (le consulat) s'expose à tous les dangers; ergo haec ad populum, Cic. Att. 6, 8, 4, donc voilà pour le peuple. II [idée de protection, de defense contre]: ad meos impetus opponitur... Cic. Verr. 5, 2: à mes assauts on oppose. [zapst]¶4 [idée d'adresser par écrit, par la parole, etc.]: ad aliquem omnia in dies singulos persequi, Cic. Att. 15, 26, 1: envoyer à qqn une relation quotidienne de tous les événements; sibi a Lentulo ad Catilinam datas esse (litteras), Cic. Cat. 3, 12: que Lentulus lui avait remis une lettre à l'adresse de Catilina; epistula C. Verris ad Neronem, Cic. Verr. 1, 83: lettre de C. Verrès à Néron II [verbe non exprimé]: tu modo quam saepissime ad me aliquid, Cic. Att. 4, 6, 4: pourvu que tu m'envoies le plus souvent possible quelques lignes; velim scribas ad me primum placeatne tibi aliquid ad illum, Cic. Att. 13, 16, 2: je voudrais que tu m'écrives d'abord, si tu es d'avis que je lui dédie qq ouvrage. [zapst]¶5 [indication de distance, de limite] à, jusqu'à: ex eo oppido pons ad Helvetios pertinet, Caes. BG. 1, 6, 3: de cette ville un pont s'étend jusque chez les Helvètes; usque ad ultimas terras, Cic. Verr. 4, 64: jusqu'aux confins de la terre II [au fig.] ad vivum, Cic. Lael. 18: jusqu'au vif; ad plenum, Virg. G. 2, 244: jusqu'au plein; pecunia ad sanum modum habendi parata, Sen. Ben. 1, 11, 5: l'argent acquis jusqu'à un raisonnable degré de possession; non ad perfectum nec ad plenum, Sen. Ep. 71, 18: non pas jusqu'à la perfection ni à la plénitude; si ea mercatus esses ad eam summam quam volueram, Cic. Fam. 7, 23, 1: si tu avais fait l'achat en te limitant à la somme que je voulais II ad numerum obsides mittere, Caes. BG. 5, 20, 4: envoyer des otages jusqu'au nombre fixé; in eorum locum et ad eorum numerum, Cic. Verr. 5, 73: à leur place et en pareil nombre; equitatus omnis, ad numerum quattuor milium, Caes. BG. 1, 15, 1: toute la cavalerie, à l'effectif de 4.000 hommes; ad certum pondus examinare, Caes. BG. 5, 12, 4: peser jusqu'à un poids déterminé; Tossas ad eandem magnitudinem perficere, Caes. BC. 1, 42, 1: creuser des fossés à la même profondeur II ad verbum unum contracta brevitas, Cic. de Or. 3, 157: brièveté ramassée en un mot unique; numerum ad trecentorum summam explevit, Liv. 2, 1, 10: il compléta le nombre jusqu'à un total de 300 II usque ad novem, Cic. Ac. 2, 94: jusqu'à neuf; omnes ad unum, Cic. Lael. 86: tous jusqu'au dernier, tous sans exception; omnibus navibus ad unam incolumibus, Caes. BC. 3, 6, 3: tous les navires sans exception étant indemnes. [zapA]B [sans idée de mouvement] [zapst]¶1 près de, chez: fuit ad me sane diu, Cic. Att. 10, 4, 8: il resta chez moi très longtemps; in servitute ad suum patrem manere, Plaut. Cap 49: rester comme esclave chez son propre père, cf. Ter. Haut. 979 ; Varr. R. 1, 17, 3; Cato. Agr. 7, 2; Liv. 24, 48, 9; Sen. Ep. 108, 4 II ad recuperatores dicere, Cic. Verr. 3, 68: parler devant les récupérateurs; ad judicem Cic. Br. 289: devant le juge; ad populum agere, Cic. Phil. 12, 17: plaider devant le peuple II ad exercitum manere, Caes. BG. 5, 53: rester à l'armée, cf. 7, 5, 3; ad Caesarem primum pilum ducere, Caes. BG. 6, 38, 1: être centurion primipile dans l'armée de César II ad pedes: près des pieds, aux pieds: Cic. Div. 1, 46 ; Sen. Ben. 3, 27, 1, etc. II ad omnes nationes sanctum nomen, Caes. BG. 3, 9, 3: titre sacré auprès de toutes les nations, cf. BG. 4, 16,7 ; 7, 5, 3 ; 21, 60, 4, etc. [zapst]¶2 [proximité d'un lieu] près de: ad urbem esse, Cic. Verr. 2, 21: être près de la ville [Rome]; ad oppidum constitit, Caes. BC. 1, 16, 4: il s'arrêta près de la ville; pons qui erat ad Genavam, Caes. BG. 1, 7, 2: le pont qui était près de Genève. II [en parl. de batailles]: proelium ad Nolam, Cic. Br. 12: bataille de Nola; ad Tenedum, Cic. Mur. 33: de Ténédos; ad Magetobrigam, Caes. BG. 1, 31, 12: à Magetobriga; ad Cannas, Liv. 23, 11, 7, etc. II à, dans [emploi rare]: ad villam ali, Cic. Amer. 44: se nourrir dans la maison de campagne; quae ad aedem Felicitatis sunt, Cic. Verr. 4, 4: [statues] qui sont dans le temple du Bonheur [ABCR]II [avec ellipse de aedem]: ad Castoris, Cic. Quinct. 17: près du temple de Castor; senatus ad Apollinis fuit, Cic. Q. 2, 3, 3: le sénat tint séance au temple d'Apollon. II du côté de, vers: pugnatur acriter ad novissimum agmen, Caes. BC. 1, 80, 5: le combat est acharné du côté de l'arrière-garde, cf. BC. 1, 63, 3 ; 2, 42, 5; castris ad eam partem oppidi positis? Caes. BG. 7, 17, 1: le camp ayant été établi de ce côté de la ville; equestribus proeliis ad aquam factis, Caes. BG. 5, 50, 1: des engagements de cavalerie ayant eu lieu près du ruisseau; ad laevam, ad dextram, Cic. Tim. 48: vers la gauche, vers la droite (à g., à dr.); ad pulvinaria, Cic. Cat. 3, 23: [près des coussins] à tous les temples; ad solarium, Cic. Quinct. 59: aux alentours du cadran solaire; ad speculum barbam vellere, Sen. Nat. 1, 17, 2: s'épiler devant un miroir; ad ignem coquere, Cato. Agr. 81: cuire au feu, sur le feu. [zapst]¶3 [adaptation accompagnement]: cantare ad chordarum sonum, Nep. Epam. 2, 1: chanter aux sons d'un instrument à cordes; ad tibicinem, Cic. Agr. 2, 93; Tusc. 1, 3, etc.: avec accompagnement du joueur de flûte II ad lucernam, Sen. Ir. 3, 18, 4: à la lueur d'une lampe, cf. Cic. Q. 3, 7, 2; ad faces, Sen. Brev. 20, 5: à la lueur des torches; ad lunam, Virg, En. 4, 513: à la lumière de la lune; ad clepsydram, Cic. de Or. 3, 138: sous le contrôle de la clepsydre [avec un temps mesuré]. [zapst]¶4 [adhérence]: ad radices linguae haerens, Cic. Nat. 2, 135: fixé à la base de la langue; ad saxa inhaerens, Cic. Nat. 2, 100: attaché aux rochers. [zapst]¶5 [participation à], [au lieu de scribendo adesse, Cic. Fam. 8, 8, 5, etc.] ad scribendum esse: être à (participer à) la rédaction d'un sénatus-consulte: Cic. Att. 1, 19, 9 ; Fam. 12, 29, 2. [zapI]II [sens temporel]: [zapst]¶1 jusqu'à: ad summam senectutem, Cic. Br. 179: jusqu'à la plus grande vieillesse; usque ad hanc diem, Cic. Verr. 4, 130; ad hanc diem, Cic. Cat. 3, 17: jusqu'aujourd'hui; ad hoc tempus, Cic. Verr. 3, 216: jusqu'au moment présent; ad multam noctem, Caes. BG. 1, 26, 3: jusqu'à un moment avancé de la nuit; ad nostram memoriam, Nep. Them.10, 3: jusqu'à notre époque; ad reditum nostrum, Cic. Att. 8, 2, 3: jusqu'à notre retour; veteres illi usque ad Socratem, Cic. de Or. 3, 72: ces anciens jusqu'à Socrate. [zapst]¶2 [approximation] vers: ad vesperam, Catul. 2, 6: sur le soir; ad lucem, Cic. Div. 1, 99: vers le point du jour; ad extremam orationem, Caes. BG. 7, 53, 1: sur la fin du discours; ad exitum defensionis tuae, Cic. Verr. 5, 32: (sur) à la fin de ta défense; ad adventum imperatorum, Nep. Att. 10, 2: à l'arrivée des triumvirs, cf. Cic. Att. 2, 17,3; 13, 15, 2. [zapst]¶3 [précision] à: ad diem, Caes. BG. 2, 5, 1: au jour fixé, cf. 7, 77, 10 ; Cic. Off. 3, 45; ad idus, Caes. BG. 1, 7, 6: aux ides; ad tempus: à temps, au moment opportun Cic. Verr. 1, 141; Caes. BG. 4, 23, 5 [mais Fin. 5, 1 et Att. 16, 2, 2, au moment fixé] ; ad extremum, Cic. Or. 174 ; de Or. 1, 142: enfin. [zapst]¶4 [durée limitée, sens voisin de jusqu'à] pour: brevis est et ad tempus, Cic. Off. 1, 27: [passion qui] est courte et pour un temps; bestiae ex se natos amant ad quoddam tempus, Cic. Lael. 27: les bêtes aiment leur progéniture pour un temps limité; ad tempus lectus, Liv. 28, 24, 5: élu provisoirement, cf. 21, 25, 14. [zapst]¶5 [avenir] dans: ad annum, Cic. Att 5, 2, 1, [il sera tribun de la plèbe] dans un an, l'année prochaine, cf. de Or. 3, 92; ad decem milia annorum, Cic. Tusc. 1, 90: dans 10.000 ans. [zapI]III [rapports variés]: [zapst]¶1 pour, en vue de [avec les verbes qui signifient exhorter à, pousser à, préparer à, disposer pour; se servir pour; travailler à; envoyer pour, etc. ; avec les adjectifs et, d'une manière générale, les expressions qui marquent le but ; très souvent ad est suivi du gérondif ou de l'adj. verbal]: ad celeritatem onerandi paulo facit humiliores (naves), Caes. BG. 5, 1, 2: en vue de la promptitude du chargement, il fait faire les vaisseaux un peu plus bas; ad omnes casus, Caes. BG. 4, 31, 2, etc.: (en vue de) pour toutes les éventualités; naves factae ad quamvis vim perferendam, Caes. BG. 3, 13, 3: navires faits pour supporter n'importe quelle violence; tu omnia ad pacem; ego omnia ad libertatem, Cic. ad Br. 2, 7, 1: [ellipse du verbe] toi, c'était tout pour la paix; moi, tout pour la liberté; non ad eam rem, sed ut... Cic. Tusc. 49: ce n'est pas dans cette intention, c'est pour que... ; ad hoc, ut + subj. Liv. 28, 39, 7; 45, 39, 8: en vue de, pour que. [zapst]¶2 [marquant le résultat, l'aboutissement]: ex agresti vita exculti ad humanitatem, Cic. Lep. 2, 36: façonnés et amenés d'une vie sauvage à la civilisation; efferavit ea caedes Thebanos ad execrabile odium Romanorum, Liv. 33, 29, 1: ce meurtre déchaîna les Thébains et leur inspira une haine implacable contre les Romains; mutatis repente ad misericordiam animis, Liv. 24, 26, 14: la fureur populaire s'étant changée soudain en compassion II ad necem, Cic. Tusc. 2, 34: [frapper] jusqu'à ce que mort s'ensuive; ad insaniam aliquid concupiscere, Cic. Verr. 2, 87: désirer qqch jusqu'à être fou; nihil intolerabile ad demittendum animum, nimis laetabile ad ecferendum, Cic. Tusc. 4, 37: rien qui soit intolérable, au point d'abattre l'âme, qui cause trop de joie, au point de la transporter. [zapst]¶3 relativement à: genus praedandi ad magnitudinem quaestus immensum, Cic. Verr. 5, 22: genre de pillage sans limite quant à la grandeur des profits; ad cetera egregius, Liv. 37, 7, 15: remarquable sous tous les autres rapports II quid id ad rem? Cic. Quinct. 79: quel rapport cela a-t-il avec l'affaire? quid ad praetorem? Cic. Verr. 1, 116: en quoi cela intéresse-t-il le préteur? quid egerit, nihil ad causam, Cic. Sest. 71: ce qu'il a accompli? cela ne regarde pas le procès; ad ea quae scribis... Cic. Att. 11, 21, 1: quant à ce que tu écris... [zapst]¶4 suivant, conformément à, d'après: ad meam rationem usumque non aestimo, Cic. Verr. 4, 13: à consulter mes principes et mon usage personnel, je ne formule pas d'évaluation; versare suam naturam ad tempus, Cic. Cael. 13: modifier son caractère suivant les circonstances; hanc ad legem, Cic. de Or. 3, 190: d'après ces principes; ad naturam, Cic. Fin. 1, 30: conformément à la nature; ad nutum alicujus, Cic. Verr. pr. 13: selon la volonté de qqn; ad perpendiculum, Cic. Verr. 1, 133: suivant la perpendiculaire; ad istorum normam sapiens, Cic. Lael. 18: sage suivant leur (équerre) règle. [zapst]¶5 en comparaison de: terram ad universi caeli complexum quasi puncti instar obtinere, Cic. Tusc. 1, 40: que la terre occupe pour ainsi dire l'équivalent d'un point en comparaison de l'étendue qu'embrasse le ciel; sed nihil ad Persium, Cic. de Or. 2, 25, mais ce n'est rien au prix de Persius, cf. Leg. 1, 6. [zapst]¶6 comme suite à, par suite de: ad clamorem convenerunt, Caes. BG. 4, 37, 2: aux cris poussés, ils se rassemblèrent; ad infirmitatem laterum contentionem omnem remiserat, Cic. Br. 202: en raison de la faiblesse de ses poumons, il avait renoncé à tout effort violent; ad quorum stridorem odoremque et aspectum territi equi, Liv. 30, 18, 7: au bruit, à l'odeur et à l'aspect de ces animaux, les chevaux effrayés; obstupuerant ad magnitudinem pristinae ejus fortunae, Liv. 39, 50, 2: ils restaient béants devant la grandeur de son ancienne fortune; ad quorum discessum respiravit Mago, Liv. 28, 30, 2: à leur départ Magon respira II ad auditas voces, Ov. M. 5, 509: entendant ces paroles; ad haec visa auditaque, Liv. 2, 23, 7: à cette vue, à ces paroles; ad crescentem tumultum, Liv. 2, 45, 12: devant le tumulte croissant. [zapst]¶7 [direction vers, réponse à]: cum ad singula acclamaretur, Liv. 34, 37, 3: comme à chaque point énoncé des cris de protestation s'élevaient, cf. 24, 14, 9; est ridiculum ad ea quae habemus nihil dicere, Cic. Arch. 8: c'est une plaisanterie que de ne rien répliquer à des faits dont nous avons la constatation; ad tuam epistolam redditae sunt meae litterae, Cic. Att. 9, 9, 3: en réponse à ta missive on t'a remis ma lettre II [sans verbe]: longum est ad omnia, Cic. Nat. 1, 19: il serait trop long de faire réponse à tout; ad ista alias, Cic. Nat. 2, 1: à une autre fois la réponse à cela; haec fere ad litteras, Cic. Fam. 12, 30, 7: voilà d'une manière générale ma réponse à la lettre; nisi quid ad haec forte vultis, Cic. Lael. 32: à moins que vous ne vouliez par hasard faire qq objection. [zapst]¶8 [idée d'approcher, d'appliquer contre], [d'où sens instrumental]: cornu ad saxa limato, Plin. 8, 71: la corne étant limée aux rochers; ad cribrum, Plin. 16, 54; ad circinum, Vitr. 10, 4, 1; ad tornum, Lucr. 4, 361; ad cotem, Plin. 24, 89, au crible, au compas, au tour, à la pierre à aiguiser [comp. au figuré ad normam]; mucronem ad linguam probare, Petr. 70: éprouver une pointe à la langue II ad digiti sonum vocare aliquem, Tibul. 1, 2, 32: appeler qqn au bruit des doigts ; [enfin, dans la 1. vulg.]: ad pectinem capillum flectere, Spart. Hadr. 2, 6, 1: arranger au peigne sa chevelure; ad fundas lapides jacere, Veg. Mil. 2,15: jeter des pierres à la fronde; ad spongiam... detergere, Veg. Mut. 3, 4, 2: essuyer à l'éponge. [zapst]¶9 [approximation] vers, environ [devant un nom de nombre]: ad hominum milia decem, Caes. BG. 1, 4, 2: environ 10.000 hommes II [emploi adverbial]: occisis ad hominum milibus quattuor, Caes. BG. 2, 32, 5: 4.000 hommes environ ayant été tués.
    * * *
        Ad Messanam venit. Cic. Au pres de la ville de Messine.
    \
        Ad vrbem esse dicebantur olim, qui triumphum sibi decerni vellent, vrbem non ingredientes, ne id ius amitterent. Cic. Attendre au pres de la ville, Loger aux faulxbourgs.
    \
        Ad vrbem esse, pro In vrbe. Cic. En la ville.
    \
        Habes hortos ad Tyberim. Liu. Sur, ou Aupres du Tybre.
    \
        Ad te ibam. Terent. J'alloye à toy.
    \
        Ad me respice. Terent. Vers moy, A moy.
    \
        Ad domum profecti. Cic. Jusques à la maison.
    \
        Ad portam expectare. Cic. pro, In porta. A la porte.
    \
        Ad me bene mane Dionysius fuit. Cic. Avec moy, ou Devers moy.
    \
        Ad inferos poenas paricidii luent. Cic. és enfers.
    \
        Ad iudicem dicere. Cic. Parler devant le juge.
    \
        Famus ad me. Terent. Chez moy, En ma maison, En mon logis.
    \
        Ad me domum. Plaut. Chez moy en ma maison.
    \
        Ad quae tempora te expectem, facias me certiorem velim. Cic. Environ quel temps.
    \
        Ad quod tempus quaeque res facillime crescat. Varro. En quelle saison, Vers, ou Environ quel temps.
    \
        Nihil ad nostram hanc. Terent. Ce n'est rien au pris, ou En comparaison de la nostre.
    \
        Classemve ad Pergama misi. Virg. Contre, A l'encontre.
    \
        Ad, pro intra. Vt tibi Caesar faciendum est ad annum. Ci. Comme il fauldra que tu faces d'ici à un an, ou entre cy et un an.
    \
        Ad decem annos. Cic. D'icy à dix ans.
    \
        Ad nullas preces. Propert. Par, ou Pour prieres qu'on face.
    \
        Ad desyderium relictarum. Liuius. De desir, ou De regret de celles qui estoyent demourees derriere.
    \
        Ad statuam pecuniam contulerunt. Cic. Pour faire une statue.
    \
        Ad vsum hominum omnia creantur. Cic. Pour l'usage des hommes.
    \
        Ad memoriam aliquid notare. Cic. Pour en avoir memoire, Pour memoire.
    \
        Ad iudicem fidem infirmabit. Cic. Devant le juge.
    \
        Ad pedes stare passus. Sueton. Devant ses pieds, à ses pieds.
    \
        Ad haec mala hoc mihi accedit etiam. Ter. Oultre ces ennuyz.
    \
        Ad arbitrium libidinosae mulieris. Cic. Au plaisir, ou Selon.
    \
        Ad arbitrium suum scribere. Cic. Comme bon luy semble, A son plaisir.
    \
        Ad hoc exemplum est. Plaut. Il est semblable à cestuy.
    \
        Ad hunc modum. Plaut. En ceste maniere.
    \
        Ad istam faciem virum quaero. Plaut. Semblable à cestuy.
    \
        Ad morem actionum aliquid persequi. Quint. A la maniere.
    \
        Ad perpendiculum colunnas exigere. Cic. Au plomb, ou Au niveau.
    \
        Ad portionem virium. Plin. Selon la force.
    \
        Ad meum sensum. Cic. A ma fantasie ou advis, Selon, ou Ainsi qu'il me semble.
    \
        Ad praescriptum omnia gerere. Caesar. Selon l'ordonnance d'autruy.
    \
        Ad naturam viuere. Senec. Selon nature.
    \
        Ad similitudinem gymnasiorum exornent mihi in palaestra locum. Cic. Ainsi comme on fait, etc. En la facon.
    \
        Ad rationem loci et temporis. Plin. iunior. Selon le lieu, et le temps.
    \
        Si ii ad numerum non essent. Caelius Ciceroni. Si le nombre n'estoit entier, S'ils n'estoyent autant qu'ils debvoyent estre.
    \
        Ad ornatum, ad speciem magnifico ornatu. Cic. Quant à la beaulté, monstre, ou apparence.
    \
        Ad tria millia. Plaut. Environ trois milles.
    \
        Tendens ad sydera palmas. Virg. Vers, ou Droict au ciel.
    \
        Animaduertit fugam ad se versum fieri. Sallust. Vers luy.
    \
        Ad horam nonam in anchoris expectauit. Caesar. Jusques à neuf heures.
    \
        Ad hanc diem. Cic. Jusques à ce jour, Jusques à present.
    \
        Ad lucem dormire. Cic. Jusques au jour.
    \
        Ad multum diei. Liuius. Jusques à ce qu'il fut grand jour, ou Une grande partie du jour.
    \
        Ad vesperum. Cic. Jusques à vespre, ou Au soir.
    \
        Ad solis occasum. Plaut. Jusques au soleil couchant.
    \
        Ad meum reditum. Cic. Jusques à mon retour.
    \
        Ad centena numero. Plin. Jusques au nombre de cent.
    \
        Ad cinerem ambusti. Plin. Rostis ou bruslez tant qu'ils soyent reduicts en cendre.
    \
        Ad albicandam cutem. Plin. Pour blanchir.
    \
        Ad omnia inutilis. Plin. A toutes choses.
    \
        Ad festos dies eo vti solebat. Cic. Pour les festes, és jours de feste.
    \
        Ad morsus bestiarum. Cic. Contre les morsures des bestes, ou Pour, etc.
    \
        Satis ad obiurgandum causae. Terent. Pour tanser et reprendre.
    \
        Ad viuendum firmus. Plin. Pour vivre et durer long temps.
    \
        Ad agnatos et gentiles deducendus. Varro. Il est fol et hors du sens, Il est insensé.
    \
        Ad aliquem conuenire, pro In aliquem competere. Ci. In quem tu, nullam contumeliam iacere potueris, quae non ad maximam partem ciuium conueniret. Qui ne conveint à la pluspart, etc. Qui ne peust estre dicte de, etc.
    \
        Ad praecipuam altitudinem exeunt vites Cypriae. Plin. Croissent fort haultes.
    \
        Ad aspectum praeclarus. Ci. Fort beau à veoir, à regarder, à l'oeil.
    \
        Ad assem impendium reddere. Pli. Rendre la despense et les frais jusques à la derniere maille, Payer ou rendre tout.
    \
        Ad bonitatem proficere. Plin. Devenir meilleur.
    \
        Ad cibos auiditas. Plin. Appetit de manger.
    \
        Ad cibum purus. Plin. Pour manger.
    \
        Ad currum leones jungere vel equos. Plin. Accoupler, Atteler.
    \
        Ad cyathos stare. Suet. Estre eschanson, ou boutilier, ou sommelier
    \
        Ad dextra, Ad laeua. Plin. A dextre, A senestre.
    \
        Ad dextram manum. A main dextre.
    \
        Ad dexteram. Sub. manum. Terent. A dextre.
    \
        Ad sinistram. Terent. A senestre.
    \
        Ad laeuam. Plaut. A gauche.
    \
        Ad laeuam manum. Plaut. A la main gauche.
    \
        Est ad hanc manum sacellum. Terent. A ceste main, De ce costé.
    \
        Ad diem decedam. Cic. Au jour dict.
    \
        Ad diem dare. Cic. Au terme dict.
    \
        Ad digitos venire. Plin. Estre compté et calculé.
    \
        Ad extremum, Ad postremum, Ad vltimum, Aduerbia sunt modo ordinis, pro Denique vel postremo: modo temporis, pro Tandem. Cic. Finalement, En fin, A la parfin.
    \
        Ad extremum et Ad vltimum. Cic. Liu. Jusques au bout.
    \
        Hastili oblongo et tereti, praeterquam ad extremum. Liu. Sinon, ou fors que au bout.
    \
        Ad fidem affirmare. Li. Asseurer pour vray, Affermer pour verite.
    \
        Ad gratiam esse dicitur res aliqua. Liu. In Quintio noua et recentia omnia ad gratiam erant. Le rendoyent plus aggreable.
    \
        Adhoc et Adhaec, nonnulli dicunt esse ordinis aduerbia, alii pro coniunctionibus accipiunt: et ab aliis coniunctim, ab aliis separatim scribuntur. Sic autem dicuntur quasi praeter hoc, praeter haec. Sallu. Plinius iunior. Liu. D'avantage, Oultre ce, Avec ce.
    \
        Ad teli iactum peruenire. Q. Curt. A un ject de dard pres.
    \
        Ad id, pro Ad illud tempus. Li. Jusques là, Jusques à ceste heure là.
    \
        Ad infinitum. Plin. Infiniement.
    \
        Ad irritum cadit spes. Liu. Quand on est frustré de son esperance.
    \
        Arripi coniuges ad libita Caesarum. Tacitus. Pour les plaisirs et paillardises des Cesars.
    \
        Ad limina custos. Virgil. Portier, Huissier.
    \
        Ad liquidum explorata veritas. Liu. Au cler, Au vray, Clerement.
    \
        Locum ad literam subieci. Quintil. En forme, mot à mot, comme il estoit par escript.
    \
        Ad manum esse. Liu. Prest et à main.
    \
        Quod cuique ad manum venisset. Liu. Tout ce qui leur venoit à main, Tout ce qui s'offroit et presentoit, ce qu'ils rencontroyent ou trouvoyent.
    \
        Ad manus venire. Cic. Jusques à se batre, et s'entr'empoigner.
    \
        Ad manum intueri. Plin. De pres, le tenant en la main.
    \
        Ad manum seruus. Cic. Escrivain, Clerc à escrire, Secretaire.
    \
        Ad matrem pendent pyra. Plin. A l'arbre.
    \
        Ad nasum celeriter venire. Plin. Monter tost au nez, Quand quelque chose est de grand odeur.
    \
        Ad omnia alia. Terent. A toutes autres choses.
    \
        Ad pedes desilire. Caes. Descendre à pied, Se mettre à pied, Mettre pied à terre.
    \
        Ad pedes, idem quod A pedibus, siue Seruus a pedibus. Martial. Laquay.
    \
        Ad pilum vlcera reducere. Plin. Faire venir le poil.
    \
        Ad plenum nouit causam. Asconius. Parfaictement, Entierement.
    \
        Ad planum reducere cicatrices. Plin. Remplir et unir les cicatrices tellement qu'il n'y paroisse point.
    \
        Ad polituram sarcire. Plin. Poliement et proprement.
    \
        Ad portionem. Plin. A, ou Pour, ou Selon la proportion, A l'equipollent, Au fur.
    \
        Ad praesens. Plin. Pour l'heure, Pour le present.
    \
        Ad praesens, pro Tum, de praeterito. Tacit. Pour lors, Pour ceste heure là.
    \
        Ad quid? Cic. Pourquoy? A quelle fin?
    \
        Ad remum dare aliquem. Tranq. Envoyer aux galeres, Faire tirer à l'aviron.
    \
        Ad Seras aliquid petere. Plin. Aller ou envoyer querir quelque chose au pais des, etc. Faire venir du pais, etc.
    \
        Ad summam, et in summa. Cic. Somme toute, A brief parler, Pour abbreger, Pour le faire court.
    \
        Ad summum, Aduerbium qualitatis. Cic. Bis terue ad summum. Pour le plus tost, Tout au plus.
    \
        Cras, ad summum perendie. Cic. Au plus tard, Pour le plus tard.
    \
        Ad tempus consilium capiam. Plancus Ciceroni. Je prendray advis, ou m'adviseray selon le temps.
    \
        Ad tempus aderis. Cic. Tu viendras tout à temps.
    \
        Inuitamentum ad tempus. Cic. Pour un certain temps.
    \
        Ad quoddam tempus. Cic. Pour quelque temps.
    \
        Ad terram dare. Tranq. Jecter par terre.
    \
        Ad tertiam decoquere, et similes locutiones. Plin. Cuire tant, ou Jusques à ce qu'il ne demeure que la tierce partie.
    \
        Ad verbum. Cic. De mot à mot.
    \
        Ad vetustatem fidelis materies. Plin. Bois de longue duree.
    \
        Ad vinum disertus. Cic. Aupres du vin, Quand il a bien beu.
    \
        Ad vinum transire. Plin. Conualescentibus ad vinum transeuntibus. Qui commencent à boire du vin.
    \
        Ad viuum resecare. Columel. Couper jusques au vif, jusques à la chair vive.
    \
        Ad vltimum, pro Ad finem vsque. Liu. Jusques à la fin, Jusques au bout. \ Ad vltimum. Curtius. Finalement.
    \
        Ad vnguem, Id est, exquisita diligentia, atque exactissima cura. Colu. Parfaictement, avec grande diligence, fort bien, quand il n'y a que redire.
    \
        Homo factus ad vnguem. Horat. Homme parfaict, Accompli.
    \
        Castigare ad vnguem: Horat. Parfaictement bien.
    \
        Ad vnum. Cicero, Omnes ad vnum idem sentiunt. Sans en excepter un, Touts generalement, Jusques à un.
    \
        Ad votum. Quintil. A souhait, A mon gré, A mon plaisir, Selon mon desir.
    \
        Ad sonum mergere se solent. Pli. Quand ils oyent le bruit.
    \
        Ad strepitum citharae. Horat. Au son de la harpe.
    \
        Ad tua verba reuixi. Ouid. Quand je t'ay ouy parler.
    \
        Ad tibicinem immolare. Cic. Avoir un menestrier jouant de la fleute tandis qu'on sacrifie.
    \
        Ad eum nuntium. Liu. Ces nouvelles ouyes.

    Dictionarium latinogallicum > ad

  • 7 addecimo

    addĕcĭmo, āre - tr. - Vulg. lever la dîme sur.
    * * *
    addĕcĭmo, āre - tr. - Vulg. lever la dîme sur.
    * * *
        Addecimo, addecimas, penult. corr. addecimaui, addecimare, Verbum in sacris vsurpatum: vt 1. Regum 8. Prendre la dixieme partie.

    Dictionarium latinogallicum > addecimo

  • 8 adopto

    ădopto, āre, āvi, ātum, tr. [st1]1 [-] choisir, adopter, adjoindre.    - defensorem sibi adoptare, Cic.: se choisir un défenseur.    - quem adoptem, Vatin. ap. Cic. Fam. 5: à qui aurai-je recours?    - Etruscas Turnus adoptat opes, Ov. F. 4: Turnus s'adjoint les forces d'Etrurie.    - se adoptare alicui ordini, Plin.: s'associer à une compagnie. [st1]2 [-] adopter (légalement).    - adoptare aliquem sibi filium, Cic.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem pro filio, Cic.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem in nomen, Suet.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem ab aliquo: adopter le fils d'un autre.    - adoptare in regnum, Sall.: adopter pour son successeur au trône.    - adoptare in successionem, Just.: adopter pour successeur.    - adoptare in divitias, Plaut.: adopter pour héritier.    - se ipse adoptaverat et de Staleno Aelium fecerat, Cic. Brut. 68: il s'était adopté lui-même, et de Stalénus s'était fait Aélius. [st1]3 [-] au fig.: associer à; adopter (par la greffe).    - servi in bona libertatis nostrae adoptantur, Flor. 3, 20: les esclaves sont associés aux bienfaits de notre liberté.    - ramus ramum adoptet, Ov.: qu'une branche adopte une branche.    - fac ramum ramus adoptet, Ov. Rem. 195: tâche que le rameau adopte la greffe du rameau. [st1]4 [-] donner son nom à; appeler.    - Baetis provinciam adoptat, Plin. 3: le Bétis donne son nom à la province.    - regis in nomen adoptant, Stat.: ils lui donnent le nom de roi.
    * * *
    ădopto, āre, āvi, ātum, tr. [st1]1 [-] choisir, adopter, adjoindre.    - defensorem sibi adoptare, Cic.: se choisir un défenseur.    - quem adoptem, Vatin. ap. Cic. Fam. 5: à qui aurai-je recours?    - Etruscas Turnus adoptat opes, Ov. F. 4: Turnus s'adjoint les forces d'Etrurie.    - se adoptare alicui ordini, Plin.: s'associer à une compagnie. [st1]2 [-] adopter (légalement).    - adoptare aliquem sibi filium, Cic.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem pro filio, Cic.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem in nomen, Suet.: adopter qqn pour fils.    - adoptare aliquem ab aliquo: adopter le fils d'un autre.    - adoptare in regnum, Sall.: adopter pour son successeur au trône.    - adoptare in successionem, Just.: adopter pour successeur.    - adoptare in divitias, Plaut.: adopter pour héritier.    - se ipse adoptaverat et de Staleno Aelium fecerat, Cic. Brut. 68: il s'était adopté lui-même, et de Stalénus s'était fait Aélius. [st1]3 [-] au fig.: associer à; adopter (par la greffe).    - servi in bona libertatis nostrae adoptantur, Flor. 3, 20: les esclaves sont associés aux bienfaits de notre liberté.    - ramus ramum adoptet, Ov.: qu'une branche adopte une branche.    - fac ramum ramus adoptet, Ov. Rem. 195: tâche que le rameau adopte la greffe du rameau. [st1]4 [-] donner son nom à; appeler.    - Baetis provinciam adoptat, Plin. 3: le Bétis donne son nom à la province.    - regis in nomen adoptant, Stat.: ils lui donnent le nom de roi.
    * * *
        Adopto, adoptas, adoptare. Cic. Eslire, Prendre, choisir, et appeler aucun pour se defendre.
    \
        Adoptare, est verbum iuris. Cic. Adopter, Prendre à filz.
    \
        Adoptare se alicui ordini. Plin. Se donner ou rendre à quelque bande, Se mettre au ranc et de la compagnie des gents de quelque estat, Se mettre de l'ordre.
    \
        Adoptare aliquem ab aliquo. Cic. Adopter le filz de quelcun.
    \
        Adoptare sibi nomen. Mart. Changer son nom, et en prendre un autre.
    \
        Adoptare herbam aliquam. Pli. Donner, ou luy imposer son nom.
    \
        Adoptat ramus ramum, quum inseritur ramus ramo. Ouid. Quand l'un est enté dedens l'autre.

    Dictionarium latinogallicum > adopto

  • 9 affecto

    adfecto (affecto), āre, āvi, ātum [adficio] - tr. -    - voir la forme dép. adfector. [st1]1 [-] faire des efforts vers, entreprendre, tenter, chercher à atteindre, avoir des vues sur, être en quête de.    - adfectare iter, Cic.: chercher à se frayer un chemin.    - adfectare viam ad aliquem, Ter.: chercher à s'introduire auprès de qqn.    - adfectare viam, ut... Plaut.: **entrer dans une voie pour** = chercher un moyen pour.    - civitates adfectare, Sall.J. 66, 1; Tac. H. 4, 66: chercher à gagner des cités.    - Aetolorum amicitiam adfectare, Liv. 25, 23, 9: chercher à gagner l'amitié des Etoliens.    - studia militum adfectare, Tac. H. 1: 23, chercher à gagner le dévouement des soldats.    - affectare res Africae, Liv. 28, 17, 10: avoir des vues sur l'Afrique.    - bellum Hernicum adfectare, Liv. 7, 3, 9: avoir en vue une guerre contre les Berniques [la direction d'une...].    - munditiam adfectare, Nep. Att. 13, 5: viser à la propreté.    - regnum adfectare, Liv. 24, 25, 5: aspirer à la royauté.    - honorem adfectare, Sall. J. 64, 4: ambitionner une charge.    - quod nulla ars praestet affectando, Plin.: ce que l'art ne pourrait faire malgré ses efforts.    - affectare Siciliam, Flor.: convoiter la Sicile.    - affectare tyrannidem, Quint.: aspirer à la tyrannie.    - affectare cruorem alicujus, Stat. Th. 11, 539: avoir soif du sang de qqn.    - affectare elegantiam, Gell.: viser à l'élégance.    - affectare famam clementiae, Tac. H. 2, 63: vouloir passer pour un homme clément.    - potiundae Africae spem adfectare, Liv. 28, 18, 10: poursuivre l'espoir de s'emparer de l'Afrique.    - avec inf. qui esse docti adfectant, Quint. 10, 1, 98: ceux qui visent à être des savants.    - avec prop. inf. qui se divitem videri adfectat, Aug. Ep. 36, 1: qui ambitionne de paraître riche.    - adfectatus, a, um [a parfois un sens péjor.]: recherché (peu naturel).    - adfectata et parum naturalia, Quint. 11, 3, 10: des choses affectées et trop éloignées du naturel. [st1]2 [-] approcher de, aborder, atteindre.    - ubi nulla datur dextra adfectare potestas, Virg. En. 3: comme il ne lui est pas possible de mettre la main sur nous.    - viam Olympo adfectare, Virg. G. 4, 562: suivre la route de l'Olympe (qui mène à l'immortalité).    - spes adfectandae ejus rei, Liv. 29, 6, 2: l'espoir d'atteindre ce résultat.    - tutior ad adfectandas opes via, Liv. 24, 22, 11: moyen plus sûr d'arriver à la toute-puissance.    - Gallias adfectavere, Tac. G. 37: ils s'attaquèrent aux Gaules.    - dextrā affectare, Virg.: saisir avec la main droite.    - civitates formidine adfectare, Sall. J. 66: entraîner les villes par la terreur.    - morbo affectari, Liv. 29, 10: être atteint d'une maladie.    - affectare imperium, Tac.: s'emparer de l'empire.    - affectare studia militum, Tac.: capter la faveur de l'armée.
    * * *
    adfecto (affecto), āre, āvi, ātum [adficio] - tr. -    - voir la forme dép. adfector. [st1]1 [-] faire des efforts vers, entreprendre, tenter, chercher à atteindre, avoir des vues sur, être en quête de.    - adfectare iter, Cic.: chercher à se frayer un chemin.    - adfectare viam ad aliquem, Ter.: chercher à s'introduire auprès de qqn.    - adfectare viam, ut... Plaut.: **entrer dans une voie pour** = chercher un moyen pour.    - civitates adfectare, Sall.J. 66, 1; Tac. H. 4, 66: chercher à gagner des cités.    - Aetolorum amicitiam adfectare, Liv. 25, 23, 9: chercher à gagner l'amitié des Etoliens.    - studia militum adfectare, Tac. H. 1: 23, chercher à gagner le dévouement des soldats.    - affectare res Africae, Liv. 28, 17, 10: avoir des vues sur l'Afrique.    - bellum Hernicum adfectare, Liv. 7, 3, 9: avoir en vue une guerre contre les Berniques [la direction d'une...].    - munditiam adfectare, Nep. Att. 13, 5: viser à la propreté.    - regnum adfectare, Liv. 24, 25, 5: aspirer à la royauté.    - honorem adfectare, Sall. J. 64, 4: ambitionner une charge.    - quod nulla ars praestet affectando, Plin.: ce que l'art ne pourrait faire malgré ses efforts.    - affectare Siciliam, Flor.: convoiter la Sicile.    - affectare tyrannidem, Quint.: aspirer à la tyrannie.    - affectare cruorem alicujus, Stat. Th. 11, 539: avoir soif du sang de qqn.    - affectare elegantiam, Gell.: viser à l'élégance.    - affectare famam clementiae, Tac. H. 2, 63: vouloir passer pour un homme clément.    - potiundae Africae spem adfectare, Liv. 28, 18, 10: poursuivre l'espoir de s'emparer de l'Afrique.    - avec inf. qui esse docti adfectant, Quint. 10, 1, 98: ceux qui visent à être des savants.    - avec prop. inf. qui se divitem videri adfectat, Aug. Ep. 36, 1: qui ambitionne de paraître riche.    - adfectatus, a, um [a parfois un sens péjor.]: recherché (peu naturel).    - adfectata et parum naturalia, Quint. 11, 3, 10: des choses affectées et trop éloignées du naturel. [st1]2 [-] approcher de, aborder, atteindre.    - ubi nulla datur dextra adfectare potestas, Virg. En. 3: comme il ne lui est pas possible de mettre la main sur nous.    - viam Olympo adfectare, Virg. G. 4, 562: suivre la route de l'Olympe (qui mène à l'immortalité).    - spes adfectandae ejus rei, Liv. 29, 6, 2: l'espoir d'atteindre ce résultat.    - tutior ad adfectandas opes via, Liv. 24, 22, 11: moyen plus sûr d'arriver à la toute-puissance.    - Gallias adfectavere, Tac. G. 37: ils s'attaquèrent aux Gaules.    - dextrā affectare, Virg.: saisir avec la main droite.    - civitates formidine adfectare, Sall. J. 66: entraîner les villes par la terreur.    - morbo affectari, Liv. 29, 10: être atteint d'une maladie.    - affectare imperium, Tac.: s'emparer de l'empire.    - affectare studia militum, Tac.: capter la faveur de l'armée.
    * * *
        Affecto, affectas, affectare, Ab Affectu deductum verbum. Avoir merveilleux desir de quelque chose, Affecter.
    \
        Affectare cruorem alicuius. Stat. Desirer le sang d'aucun, de le tuer.
    \
        Affectare diligentiam in superuacuis. Plin. Estre trop diligent en choses non necessaires.
    \
        Affectare iter. Cic. Pretendre, ou tascher à tenir un chemin.
    \
        Affectare regnum. Liu. Tendre à estre Roy par quelque moyen que ce soit.
    \
        Spes affectat easdem. Ouid. Elle ha semblable esperance.
    \
        Affectare viam ad aliquid. Virgil. Desirer et tascher à trouver les moyens de parvenir à quelque chose.
    \
        Affectare. Vlp. Faire une chose à son escient.
    \
        Affectare aliquem damnis. Plaut. Porter dommage à aucun.

    Dictionarium latinogallicum > affecto

  • 10 alesco

    alesco, ĕre - intr. - pousser, croître, se développer.
    * * *
    alesco, ĕre - intr. - pousser, croître, se développer.
    * * *
        Alesco, alescis, alescere, antiquum verbum ab alo, alis, Idem quod nutricari, crescere. Varro. Prendre nourriture et croissance.
    \
        Alescendi cacumen tangere. Lucret. Parvenir jusques au bout et la fin de croissance.

    Dictionarium latinogallicum > alesco

  • 11 alienus

    [zapst]¶1 d'autrui: suos agros colebant, non alienos appetebant, Cic. Amer. 50: ils cultivaient leurs propres champs, loin de convoiter ceux d'autrui; (stella) luce lucebat aliena, Cic. Rep. 6, 16: (cette étoile) brillait d'une lumière empruntée; cito exarescit lacrima, præsertim in alienis malis, Cic. Part. 57: les larmes se sèchent vite, surtout quand il s'agit du malheur d'autrui; suo alienoque Marte pugnare, Liv. 3, 62, 9: combattre avec leurs méthodes propres et avec celles des autres II æs alienum, dette, v. æs II alienum, i, n., le bien d'autrui, ce qui appartient aux autres; ex alieno largiri, Cic. Fam. 3, 8, 8: faire des largesses avec le bien d'autrui; exstruere ædificium in alieno, Cic. Mil. 74: construire sur la propriété d'autrui; quicquam nec alieni curare nec sui, Cic. Div. 2, 104: ne s'occuper en rien ni des affaires des autres ni des leurs. [zapst]¶2 étranger: quem hominem? familiarem? immo alienissimum, Cic. Com. 49: quel homme est-ce? un ami intime? non, au contraire, un étranger au premier chef; per Staienum, hominem ab utroque alienissimum, Cic. Clu. 87: par l'intermédiaire de Staiénus, qui est complètement étranger à l'un et à l'autre; alienus alicui, Cic. Fam. 8, 12, 2; Liv. 1, 20, 3: étranger à qqn II [pris substt] æquabiliter in alienos, in suos inruebat, Cic. Mil. 76: il fonçait indistinctement sur les étrangers et sur les siens; alienissimos defendimus, Cic. de Or. 2, 192: nous défendons les personnes qui nous sont le plus étrangères [des gens tout à fait inconnus]. [zapst]¶3 étranger [de patrie]: aliena religio, Verr. 4, 114: culte qui vient de l'étranger; aliena instituta imitari, Sall. C. 51, 37: copier les institutions étrangères II [pris substt] non advenam nescio quem nec alienum, sed civem Romanum, Cic. Verr. 5, 156: [il dépose que tu as fait frapper de la hache] non pas je ne sais quel étranger domicilié (métèque) ou étranger de passage, mais un citoyen romain. [zapst]¶4 [rhét.] verbum alienum: terme qui n'est pas le mot propre; in propriis usitatisque verbis... ; in alienis... Cic. Or. 80: parmi les mots propres et usuels... ; parmi ceux qui ne le sont pas... ; (res) quam alieno verbo posuimus, Cic. de Or. 3, 155: (l'idée) que nous avons exprimée avec un mot qui n'est pas le sien.
    * * *
    [zapst]¶1 d'autrui: suos agros colebant, non alienos appetebant, Cic. Amer. 50: ils cultivaient leurs propres champs, loin de convoiter ceux d'autrui; (stella) luce lucebat aliena, Cic. Rep. 6, 16: (cette étoile) brillait d'une lumière empruntée; cito exarescit lacrima, præsertim in alienis malis, Cic. Part. 57: les larmes se sèchent vite, surtout quand il s'agit du malheur d'autrui; suo alienoque Marte pugnare, Liv. 3, 62, 9: combattre avec leurs méthodes propres et avec celles des autres II æs alienum, dette, v. æs II alienum, i, n., le bien d'autrui, ce qui appartient aux autres; ex alieno largiri, Cic. Fam. 3, 8, 8: faire des largesses avec le bien d'autrui; exstruere ædificium in alieno, Cic. Mil. 74: construire sur la propriété d'autrui; quicquam nec alieni curare nec sui, Cic. Div. 2, 104: ne s'occuper en rien ni des affaires des autres ni des leurs. [zapst]¶2 étranger: quem hominem? familiarem? immo alienissimum, Cic. Com. 49: quel homme est-ce? un ami intime? non, au contraire, un étranger au premier chef; per Staienum, hominem ab utroque alienissimum, Cic. Clu. 87: par l'intermédiaire de Staiénus, qui est complètement étranger à l'un et à l'autre; alienus alicui, Cic. Fam. 8, 12, 2; Liv. 1, 20, 3: étranger à qqn II [pris substt] æquabiliter in alienos, in suos inruebat, Cic. Mil. 76: il fonçait indistinctement sur les étrangers et sur les siens; alienissimos defendimus, Cic. de Or. 2, 192: nous défendons les personnes qui nous sont le plus étrangères [des gens tout à fait inconnus]. [zapst]¶3 étranger [de patrie]: aliena religio, Verr. 4, 114: culte qui vient de l'étranger; aliena instituta imitari, Sall. C. 51, 37: copier les institutions étrangères II [pris substt] non advenam nescio quem nec alienum, sed civem Romanum, Cic. Verr. 5, 156: [il dépose que tu as fait frapper de la hache] non pas je ne sais quel étranger domicilié (métèque) ou étranger de passage, mais un citoyen romain. [zapst]¶4 [rhét.] verbum alienum: terme qui n'est pas le mot propre; in propriis usitatisque verbis... ; in alienis... Cic. Or. 80: parmi les mots propres et usuels... ; parmi ceux qui ne le sont pas... ; (res) quam alieno verbo posuimus, Cic. de Or. 3, 155: (l'idée) que nous avons exprimée avec un mot qui n'est pas le sien.
    * * *
        Alienus, pen. longa, Deriuatum ab Alius. Qui est à autruy.
    \
        Alienus homo. Plaut. Un estrangier.
    \
        Alieno more viuere. Terent. A la mode, ou à la guise d'autruy.
    \
        Aliena oratio. Plaut. La parolle d'un autre.
    \
        Alienus orbis. Plin. Estrange pais, qui est fort loingtain.
    \
        Alienae res. Cic. Choses d'autruy.
    \
        Alienum, Absolute, pro re aliena. Sallust. Cic. L'autruy.
    \
        Aliena loqui. Ouid. Resver, et parler sans propos, comme font ceuls qui sont fort malades, ou qui sont troublez de l'entendement.
    \
        Alienus, pro Alienigena. Plin. Estrangier, Qui n'est point de nostre pais.
    \
        Alienus, pro Alienato. Terent. Aliené, Estrangé.
    \
        Alienum, pro Absurdo. Caesar, Non alienum esse videtur. Il semble n'estre point mal convenable, ne hors de propos.
    \
        Alienus, Corruptus. Scribonius Largus, Si os putre vetustate vitii factum est, educit quantum eius alienum est. Autant qu'il y en a d'alteré et corrompu ou gasté.
    \
        Equitare, podagricisquoque alienum est. Corn. Cels. Le chevaucher leurs est contraire, et mal sain.
    \
        Alienus cibus stomacho. Corn. Celsus. Contraire et nuisant à l'estomach.
    \
        Alienum, cum genitiuo. Cic. Alienum dignitatis. Contraire à la dignité, et mal convenable.
    \
        Non aliena consilii domus. Sallust. Maison propre pour consulter de quelque chose.
    \
        Alienus, com datiuo. Quintil. Nihil arti oratoriae alienum. Il n'y a rien qui ne luy convienne bien.
    \
        Illi causae maxime est alienum. Cic. Fort contraire et nuisant, Nullement à propos, Impertinent du tout.
    \
        Alienus, cum ablatiuo. Alienum amicitia nostra. Cic. Contraire à nostre amitié.
    \
        Alienum dignitate. Cic. Qui n'affiert pas, ou ne convient pas à la dignité de l'homme.
    \
        Alienum ingenio suo. Plaut. Contre sa nature.
    \
        Alienum institutis meis. Cic. Chose repugnante à ma facon et maniere de vivre.
    \
        Non erit alienum hoc meis rationibus. Cic. Mes affaires ne s'en porteront point pis, Cela ne me nuira point.
    \
        Non alienus sanguine regibus. Liu. Qui est de sang Royal.
    \
        Alienus locus, pro Incommodo. Caesar. Mal propre.
    \
        Alienus animus alicui. Tacit. Quand on n'ayme point quelcun.
    \
        Alieno animo esse ab aliquo. Cic. Estre courroucé contre quelcun.
    \
        Non alienum animum ab eo habemus. Cic. Nous ne le hayons point, Nous ne l'avons pas hors de nostre affection.
    \
        Alienum tempus. Liu. Temps mal propre, ou mal convenable, Temps impertinent, mal sortable.
    \
        Alienus a literis. Cicero. Qui est sans congnoissance des lettres et sciences.
    \
        Non alienus a literis. Cicero. Qui n'est point sans congnoissance des, etc.
    \
        Alienum a sapiente. Cic. Chose mal convenante à un sage.
    \
        Alienus ab aetate nostra labor. Cic. Mal convenant à nostre aage, Impertinent à nostre aage.
    \
        Alienum ab amore nostro. Qu. Cic. Contraire à nostre amour.
    \
        Epicurus in physicis totus est alienus. Ci. N'y entend rien.
    \
        Alieniore aetate post faceret tamem. Terent. En autre temps beaucoup plus mal propre.
    \
        Alienior haeres. Cic. Qui n'appartient en rien de parenté.
    \
        Alienior est a me. Cic. Il est fort courroucé contre moy.
    \
        Alienissimi homines a Clodio. Cic. Qui n'estoyent en rien ses parents ne alliez.
    \
        Alienissimum Reip. tempus. Cic. Tresmauvais et tresdangereux pour le faict public.
    \
        Alienissimus rusticae vitae. Columel. Mal propre à la vie rustique, et ne luy duit point, Tresimpertinent, Tresmal convenable à la, etc.

    Dictionarium latinogallicum > alienus

  • 12 alte

    altē, adv. [altus]    - altissime Plin. Ep. 5, 15, 5 ; 8, 4; Suet. Aug. 94. [st1]1 [-] en haut, de haut.    - alte spectare, Cic. Tusc. 1, 82; Rep. 6, 25: regarder en haut (vers les hauteurs).    - cruentum alte extollere pugionem, Cic. Phil. 2, 28: lever en l'air un poignard ensanglanté.    - alte cadere, Cic. Or. 98: tomber de haut. [st1]2 [-] profondément.    - sulcus altius impressus, Cic. Div. 2, 50: sillon creusé un peu profondément.    - ferrum haud alte in corpus descendisse, Liv. 1, 41, 5: [elle dit] que le fer n'a pas pénétré profondément dans le corps.    - quod verbum in pectus Jugurthae altius descendit, Sall. J. 11, 7: cette parole pénétra dans l'âme de Jugurtha plus profondément.    - altius animis maerebant, Tac. An. 2, 82: la douleur était plutôt au fond des âmes. [st1]3 [-] de loin.    - rem alte repetere, Cic. Or. 11: reprendre une chose de loin.    - altius initium rei demonstrandae petere quam... Cic. Caec. 10: commencer sa démonstration en remontant plus haut que...    - cum verbum aliquod altius transfertur, Cic. Or. 82: quand on emploie une métaphore un peu hardie.
    * * *
    altē, adv. [altus]    - altissime Plin. Ep. 5, 15, 5 ; 8, 4; Suet. Aug. 94. [st1]1 [-] en haut, de haut.    - alte spectare, Cic. Tusc. 1, 82; Rep. 6, 25: regarder en haut (vers les hauteurs).    - cruentum alte extollere pugionem, Cic. Phil. 2, 28: lever en l'air un poignard ensanglanté.    - alte cadere, Cic. Or. 98: tomber de haut. [st1]2 [-] profondément.    - sulcus altius impressus, Cic. Div. 2, 50: sillon creusé un peu profondément.    - ferrum haud alte in corpus descendisse, Liv. 1, 41, 5: [elle dit] que le fer n'a pas pénétré profondément dans le corps.    - quod verbum in pectus Jugurthae altius descendit, Sall. J. 11, 7: cette parole pénétra dans l'âme de Jugurtha plus profondément.    - altius animis maerebant, Tac. An. 2, 82: la douleur était plutôt au fond des âmes. [st1]3 [-] de loin.    - rem alte repetere, Cic. Or. 11: reprendre une chose de loin.    - altius initium rei demonstrandae petere quam... Cic. Caec. 10: commencer sa démonstration en remontant plus haut que...    - cum verbum aliquod altius transfertur, Cic. Or. 82: quand on emploie une métaphore un peu hardie.
    * * *
        Alte, Aduerb. qualitatis. Haultement, et aucunesfois profondement.
    \
        Ferrum haud alte in corpus descendisse. Liu. Non gueres profondement.

    Dictionarium latinogallicum > alte

  • 13 ambigue

    ambĭgŭē, adv. d'une manière équivoque, d'une manière douteuse.
    * * *
    ambĭgŭē, adv. d'une manière équivoque, d'une manière douteuse.
    * * *
        Ambigue, Aduerbium, Dubie. Cic. Ambiguement, Doubteusement.
    \
        Ambigue positum verbum. Cic. A deux ententes.
    \
        Ambigue agere. Tacit. Estre variable.
    \
        Ambigue certare. Tacit. En combatant estre maintenant le plus fort, maintenant le plus foible, Avoir tantost du meilleur, tantost du pire.

    Dictionarium latinogallicum > ambigue

  • 14 apiscor

    ăpiscor, apisci, aptus sum [apio] - tr. - [st2]1 [-] tendre vers, rattraper, rejoindre, atteindre, saisir. [st2]2 [-] au fig. poursuivre, obtenir, acquérir, gagner. [st2]3 [-] saisir par la pensée, concevoir, comprendre. [st2]4 [-] sens passif: être acquis.    - arch. apiscier Ter. Phorm. 406 --- sens passif: Plaut. Trin. 367; Fann. d. Prisc. 8, 16.    - nullo cessabant tempore apisci ex aliis alios avidi contagia morbi, Lucr. 3: la contagion inexorable ne cessait à aucun moment de saisir les uns après les autres.    - spes apiscendi summi honoris, Liv. 4, 3: l'espoir d'obtenir la magistrature suprême.    - sine me hominem apisci, Plaut. Ep. 5, 2, 3: laisse-moi le rattraper.    - avec gén. dominationis apisci, Tac. An. 6, 45: obtenir le pouvoir absolu. --- cf. gr. τυγχάνειν τινός.
    * * *
    ăpiscor, apisci, aptus sum [apio] - tr. - [st2]1 [-] tendre vers, rattraper, rejoindre, atteindre, saisir. [st2]2 [-] au fig. poursuivre, obtenir, acquérir, gagner. [st2]3 [-] saisir par la pensée, concevoir, comprendre. [st2]4 [-] sens passif: être acquis.    - arch. apiscier Ter. Phorm. 406 --- sens passif: Plaut. Trin. 367; Fann. d. Prisc. 8, 16.    - nullo cessabant tempore apisci ex aliis alios avidi contagia morbi, Lucr. 3: la contagion inexorable ne cessait à aucun moment de saisir les uns après les autres.    - spes apiscendi summi honoris, Liv. 4, 3: l'espoir d'obtenir la magistrature suprême.    - sine me hominem apisci, Plaut. Ep. 5, 2, 3: laisse-moi le rattraper.    - avec gén. dominationis apisci, Tac. An. 6, 45: obtenir le pouvoir absolu. --- cf. gr. τυγχάνειν τινός.
    * * *
        Apiscor, apisceris, pen. corr. aptus sum, apisci. Antiquum verbum: vnde sit Aptus, apta, aptum. Nonius. Trouver.
    \
        Apisci, pro Adipisci. Lucret. Obtenir, Parvenir à quelque chose.

    Dictionarium latinogallicum > apiscor

  • 15 appello

    I.
        Appello, appellas, appellare, Compositum ex Ad et Pello pellis, mutata coniugatione. Cic. Nommer.
    \
        Nomen appellare. Cic. Donner un nom.
    \
        Appellare nutu et significatione. Cic. Nommer par signes.
    \
        Non appellantur haec in lege. Cic. La loy se taist de ceci, N'en fait point de mention.
    \
        Vnum te sapientem appellant. Cic. Appellent, Dient.
    \
        Si appellasses, respondisset nomine. Plaut. Si tu l'eusses appelé, ou huché.
    \
        Appellare nomine, vel nominatim. Cic. Appeler ou hucher quelcun par son nom.
    \
        De liberis quisquis est, procuratoris nomine appelletur. Cic. Soit comprins et entendu en ce mot procurator.
    \
        Appellare aliquem. Cic. Parler à quelcun.
    \
        Appellare aliquem de re aliqua. Plaut. Parler à quelcun de quelque affaire, Le presser de quelque chose.
    \
        Appellare blande. Plaut. Parler doulcement à quelcun.
    \
        Honorificentissime aliquem appellare. Cic. En tout honneur.
    \
        Verbo grauiore appellare aliquem. Cic. Injurier quelcun.
    \
        Asperius aliquem appellare. Cic. Dire mal d'autruy, Blasonner.
    \
        Superbius aliquem appellare. Cic. Parler à luy fierement.
    \
        Appellare literis quempiam. Cic. Parler à quelcun par lettres.
    \
        Appellare. Cic. Nommer aucun par son nom en quelque cas, Dire comment il ha nom.
    \
        Appellare aliquem de aliqua causa. Cic. L'appeler en jugement.
    \
        Appellare aliquem in litibus aestimandis. Cic. Appeler en jugement, et l'ouir sur la taxation, etc.
    \
        Serua sua natam, seruamque appellans esse. Liu. Disant.
    \
        Appellare. Cic. Sommer le debteur, Luy demander une debte.
    \
        Appellari magna pecunia. Quintil. Estre sommé et poursuyvi pour une grande debte.
    \
        Appellare. Sallust. Appeler à son aide, Invoquer et reclamer.
    \
        Vultu aliquem appellare. Cic. Par sa seule contenance demander et requerir secours à aucun.
    \
        Vsurpare et appellare Deum. Cic. L'invoquer.
    \
        Appellare Deum. Cic. Appeler Dieu à tesmoing.
    \
        Appellare solum. Plin. Labourer la terre.
    \
        Appellare aliquem victorem. Virg. Prononcer.
    \
        Appellare regem. Cic. Luy donner ou confermer le tiltre de Roy, Eriger en Roy.
    \
        Appellare virginem de stupro. Quint. La requerir de vilenie.
    \
        Appellare literas. Cic. Proferer, Prononcer, Appeler, Nommer par leurs noms.
    \
        Appellare. Cic. Appeler d'un juge à un autre.
    \
        Praetor appellatur. Cic. On appelle par devant, etc.
    II.
        Appello, appellis, appuli, pen. cor. appulsum, appellere. Est verbum actiui generis: et proprie dicimus, Nauis appulsa est, non autem appulit: sed, Homo aut ventus nauem appulit. Aborder, Mener à port.
    \
        Quum ad litrus idem appulisset. Quintil. Quand il fut arrivé au port.
    \
        Nec tuas vnquam rationes ad eos scopulos appulisses, ad quos Sexti Titii afflictam nauem, et in quibus C. Deciani naufragium fortunarum videres. Ci. Tu n'eusses jamais heurté tes affaires à l'encontre de tels rochers.
    \
        Appellere ad aliquem. Cic. Arriver, ou s'approcher d'aucun.
    \
        Turres ad opera Caesaris appellebat. Caesar. Approchoit et mettoit contre.
    \
        Appellere ad aquam animalia. Varro. Mener à l'abbrevoir, Mener les bestes boire.
    \
        Appellere animum ad aliquid. Terent. Mettre, ou appliquer, ou addonner son esprit à quelque chose.

    Dictionarium latinogallicum > appello

  • 16 apploro

    applōro (adplōro), āre, āvi    - intr. avec dat. - pleurer avec ou pleurer auprès, pleurer.    - querebar applorans tibi, Hor. Epod. 11, 12: je me plaignais en pleurant auprès de toi.
    * * *
    applōro (adplōro), āre, āvi    - intr. avec dat. - pleurer avec ou pleurer auprès, pleurer.    - querebar applorans tibi, Hor. Epod. 11, 12: je me plaignais en pleurant auprès de toi.
    * * *
        Apploro, apploras, pen. prod. applorare, Verbum ex Ad et Ploro compositum. Horat. Plourer aupres de quelcun.

    Dictionarium latinogallicum > apploro

  • 17 appluo

        Appluo, appluis, applui, applutum, penul. prod. appluere, Verbum ex Ad et Pluere compositum. Idem quod Pluere, vel Iuxta pluere. Plin. Plouvoir aupres.

    Dictionarium latinogallicum > appluo

  • 18 asper

    [st1]1 [-] aspĕr, ĕra, ĕrum:    - formes syncopées: aspro Scribon. 180; aspros Stat. Theb. 1, 622; aspris Virg. En. 2, 379. a - âpre (au toucher), rude, rugueux; qui a du relief, piquant.    - nisi quod aut leve aut asperum in corpore sentiatur, Cic. Tusc. 36: sauf ce qui peut laisser sur notre corps une impression douce ou rude.    - Cic. Fin. 2, 36; Div. 1, 75; Cic. Agr. 2, 67 ; Caes. BC. 3, 43, 1; Cic. Planc. 22, etc.    - cymbia aspera signis, Virg. En. 5, 267: coupes que les ciselures couvrent de rugosités (chargées de reliefs).    - nummus asper, Suet. Ner. 44: pièce neuve (qui a encore son relief).    - in aspero accipere, Sen. Ep. 19, 10: recevoir (être payé) en monnaie neuve.    - maria aspera, Virg. En. 6, 351: mer âpre, hérissée, orageuse.    - hieme aspera, Sall. J. 37, 3: pendant les rigueurs de l'hiver.    - asperrimo hiemis, Tac. An. 3, 5: au plus âpre (au plus fort) de l'hiver.    - Germania aspera caelo, Tac. G. 2, la Germanie dure de climat.    - vinum asperum, Cato, Agr. 109: vin âpre. --- cf. Sen. Ep. 36, 3 ; Plin. 17, 250.    - au plur. horum (collium) asperrima pascunt, Virg. En. 11, 319: ils font paître sur les parties les plus âpres de ces collines.    - in inviis et asperis saxorum, Curt. 7, 11, 18: sur un sol que les rochers rendaient impraticable et raboteux.    - per aspera, Curt. 7, 11, 16: à travers (sur) un terrain raboteux.    - asperis maris obviam ire, Tac. An. 4, 6: remédier aux difficultés de la navigation. b - rude à l'oreille, rauque, âpre.    - [en parl. de la voix] rauque. --- Cic. de Or. 3, 216, etc.    - [du style] âpre, rude [où l'arrangement des mots présente des sons heurtés, des hiatus]. --- Cic. Or. 20 ; 150 ; de Or. 3, 171 ; Att. 2, 6, 2. c - fig. âpre, dur, pénible.    - res asperae, Sall. J. 7, 6: les choses (les entreprises) difficiles.    - periculosis atque asperis temporibus, Cic. Balb. 22: dans des circonstances dangereuses et difficiles.    - doctrina asperior, Cic. Mur. 60: doctrine philosophique un peu trop sévère.    - sententia asperior, Liv. 3, 40, 7: avis plus rigoureux.    - bellum asperrumum, Sall. J. 48, 1: guerre menée avec acharnement.    - aspera mea natura, Cic. Vat. 8: mon caractère est dur.    - nihil esse asperum nisi dolorem, Cic. Fin. 1, 71: [ils disent] qu'il n'y a de pénible que la douleur.    - multo asperioribus verbis quam cum gravissime accusabat, Cic. Att. 11, 13, 2: [il se justifie] en employant des termes beaucoup plus durs (amers) que quand il faisait les plus graves accusations.    - verbum asperius, Cic. Q. 1, 2, 7: parole un peu blessante.    - in rebus asperis, Cic. Off. 1, 80, dans le malheur, dans l'épreuve. --- cf. de Or. 2, 34, 6 ; Fin. 5, 78 ; Liv. 22, 27, 3, etc. d - [en parl. des pers.] âpre, dur, sévère, farouche.    - Panaeti praeceptis asperior non est factus, Cic. Mur. 66: les leçons de Panétius ne l'ont pas rendu plus dur [moins indulgent, moins humain].    - in patrem ejus fuisti asperior, Cic. Q. 1, 2, 6: tu t'es montré un peu dur envers son père.    - asperrimi ad conditiones pacis, Liv. 22, 59, 7: [nos pères] si intraitables sur les conditions de la paix.    - aspera Pholoe, Hor. O. 1, 33, 5: l'intraitable (insensible) Pholoé. e - [en parl. des animaux] farouche, violent.    - (bos) interdum aspera cornu, Virg. G. 3, 57: (la génisse) qui menace parfois de la corne.    - (anguis) asper siti, Virg. G. 3, 434: (serpent) que la soif rend farouche (redoutable). [st1]2 [-] Asper, Asperi (Aspri), m.: Asper (surnom).    - surnom de Trébonius. --- Liv. 3, 65, 4.    - surnom de Sulpicius. --- Tac. An. 15, 49.
    * * *
    [st1]1 [-] aspĕr, ĕra, ĕrum:    - formes syncopées: aspro Scribon. 180; aspros Stat. Theb. 1, 622; aspris Virg. En. 2, 379. a - âpre (au toucher), rude, rugueux; qui a du relief, piquant.    - nisi quod aut leve aut asperum in corpore sentiatur, Cic. Tusc. 36: sauf ce qui peut laisser sur notre corps une impression douce ou rude.    - Cic. Fin. 2, 36; Div. 1, 75; Cic. Agr. 2, 67 ; Caes. BC. 3, 43, 1; Cic. Planc. 22, etc.    - cymbia aspera signis, Virg. En. 5, 267: coupes que les ciselures couvrent de rugosités (chargées de reliefs).    - nummus asper, Suet. Ner. 44: pièce neuve (qui a encore son relief).    - in aspero accipere, Sen. Ep. 19, 10: recevoir (être payé) en monnaie neuve.    - maria aspera, Virg. En. 6, 351: mer âpre, hérissée, orageuse.    - hieme aspera, Sall. J. 37, 3: pendant les rigueurs de l'hiver.    - asperrimo hiemis, Tac. An. 3, 5: au plus âpre (au plus fort) de l'hiver.    - Germania aspera caelo, Tac. G. 2, la Germanie dure de climat.    - vinum asperum, Cato, Agr. 109: vin âpre. --- cf. Sen. Ep. 36, 3 ; Plin. 17, 250.    - au plur. horum (collium) asperrima pascunt, Virg. En. 11, 319: ils font paître sur les parties les plus âpres de ces collines.    - in inviis et asperis saxorum, Curt. 7, 11, 18: sur un sol que les rochers rendaient impraticable et raboteux.    - per aspera, Curt. 7, 11, 16: à travers (sur) un terrain raboteux.    - asperis maris obviam ire, Tac. An. 4, 6: remédier aux difficultés de la navigation. b - rude à l'oreille, rauque, âpre.    - [en parl. de la voix] rauque. --- Cic. de Or. 3, 216, etc.    - [du style] âpre, rude [où l'arrangement des mots présente des sons heurtés, des hiatus]. --- Cic. Or. 20 ; 150 ; de Or. 3, 171 ; Att. 2, 6, 2. c - fig. âpre, dur, pénible.    - res asperae, Sall. J. 7, 6: les choses (les entreprises) difficiles.    - periculosis atque asperis temporibus, Cic. Balb. 22: dans des circonstances dangereuses et difficiles.    - doctrina asperior, Cic. Mur. 60: doctrine philosophique un peu trop sévère.    - sententia asperior, Liv. 3, 40, 7: avis plus rigoureux.    - bellum asperrumum, Sall. J. 48, 1: guerre menée avec acharnement.    - aspera mea natura, Cic. Vat. 8: mon caractère est dur.    - nihil esse asperum nisi dolorem, Cic. Fin. 1, 71: [ils disent] qu'il n'y a de pénible que la douleur.    - multo asperioribus verbis quam cum gravissime accusabat, Cic. Att. 11, 13, 2: [il se justifie] en employant des termes beaucoup plus durs (amers) que quand il faisait les plus graves accusations.    - verbum asperius, Cic. Q. 1, 2, 7: parole un peu blessante.    - in rebus asperis, Cic. Off. 1, 80, dans le malheur, dans l'épreuve. --- cf. de Or. 2, 34, 6 ; Fin. 5, 78 ; Liv. 22, 27, 3, etc. d - [en parl. des pers.] âpre, dur, sévère, farouche.    - Panaeti praeceptis asperior non est factus, Cic. Mur. 66: les leçons de Panétius ne l'ont pas rendu plus dur [moins indulgent, moins humain].    - in patrem ejus fuisti asperior, Cic. Q. 1, 2, 6: tu t'es montré un peu dur envers son père.    - asperrimi ad conditiones pacis, Liv. 22, 59, 7: [nos pères] si intraitables sur les conditions de la paix.    - aspera Pholoe, Hor. O. 1, 33, 5: l'intraitable (insensible) Pholoé. e - [en parl. des animaux] farouche, violent.    - (bos) interdum aspera cornu, Virg. G. 3, 57: (la génisse) qui menace parfois de la corne.    - (anguis) asper siti, Virg. G. 3, 434: (serpent) que la soif rend farouche (redoutable). [st1]2 [-] Asper, Asperi (Aspri), m.: Asper (surnom).    - surnom de Trébonius. --- Liv. 3, 65, 4.    - surnom de Sulpicius. --- Tac. An. 15, 49.
    * * *
        Asper, aspera, asperum, pen. corr. Aspre et rude, soit à veoir, à ouir, à gouster, ou à toucher.
    \
        Asper siti. Virg. Aspre et rude de soif qu'il souffre.
    \
        Asper animus. Liu. Un fier courage, et intractable.
    \
        Cornu aspera bos. Virg. Vache qui heurte.
    \
        Coena aspera. Plaut. Comme quand il n'y a que du pain et de l'eaue.
    \
        Facetiae asperae. Tacit. Sornettes aspres et picquantes.
    \
        Iugum asperum. Caesar. Montaigne rude et aspre.
    \
        Lingua aspera. Virg. Aspre de trop grande seicheresse et alteration.
    \
        Nummus asper. Sueton. Nouvellement frappé et monnoyé.
    \
        Patronus asper et maledicus. Cic. Advocat aspre et injurieux.
    \
        Pocula aspera signis. Virg. Engraver.
    \
        Saxa aspera. Cic. Rochers aspres et desrompus.
    \
        Sylua aspera et densa. Cic. Espesse et forte.
    \
        Victus asper. Plaut. Vie austere, comme des armites.
    \
        Vinum asperum. Terent. Vin dur et aspre.
    \
        Studiis belli asperrima vrbs. Virgil. Fort belliqueuse, et aspre à la guerre.

    Dictionarium latinogallicum > asper

  • 19 attingo

    attingo (adtingo), ĕre, tĭgi, tactum [ad + tango] - tr. - [st2]1 [-] toucher à, toucher, porter la main sur, atteindre. [st2]2 [-] arriver vers, aborder; être contigu à, confiner à. [st2]3 [-] au fig. toucher, atteindre, faire impression sur. [st2]4 [-] s'occuper de, s'appliquer à, toucher, aborder (un sujet). [st2]5 [-] tenir à, avoir rapport à, approcher de, concerner.    - pedibus terram attingere, Nep. Eum. 5, 5: toucher la terre de ses pieds.    - Asiam attingere, Cic. ad Q. Fr. 1, 1, 8: toucher le sol de l'Asie.    - poeticam attigit: il s'occupa de poésie.    - caelum digito attingere, Cic.: être au comble de la joie.    - digitis extremis attingere, Cic.: toucher du bout des doigts.
    * * *
    attingo (adtingo), ĕre, tĭgi, tactum [ad + tango] - tr. - [st2]1 [-] toucher à, toucher, porter la main sur, atteindre. [st2]2 [-] arriver vers, aborder; être contigu à, confiner à. [st2]3 [-] au fig. toucher, atteindre, faire impression sur. [st2]4 [-] s'occuper de, s'appliquer à, toucher, aborder (un sujet). [st2]5 [-] tenir à, avoir rapport à, approcher de, concerner.    - pedibus terram attingere, Nep. Eum. 5, 5: toucher la terre de ses pieds.    - Asiam attingere, Cic. ad Q. Fr. 1, 1, 8: toucher le sol de l'Asie.    - poeticam attigit: il s'occupa de poésie.    - caelum digito attingere, Cic.: être au comble de la joie.    - digitis extremis attingere, Cic.: toucher du bout des doigts.
    * * *
        Attingo, attingis, attigi, pe. cor. attactum, attingere. Virg. Attaindre, ou toucher tant soit peu, Attoucher.
    \
        Ne me attingas sceleste. Terent. Meschant, ne t'approche point pour me toucher.
    \
        Nihil attingit ad rem. Plaut. Cela ne fait rien au propos.
    \
        Attingit te haec res. Cic. Cela te touche.
    \
        Locus qui attingit in naturam humanam. Cic. Qui parle, ou Traicte de la nature humaine.
    \
        Haec non attingunt nomen legis. Cic. N'approchent point, et ne meritent en rien d'estre appelez loix.
    \
        Attingit me sanguine, vel cognatione. Pli. iunior. Liu. Il est mon parent.
    \
        Attingere summa necessitudine aliquem. Cic. Estre tresprochain parent et familier à quelcun.
    \
        Attingere aliquem suspicione. Cic. Souspeconner aucun de quelque cas.
    \
        Attingere rem aliquam suspicione. Cic. Venir à la cognoissance de quelque chose par souspecon, et la comprendre.
    \
        Attingit eum haec infamia. Liu. Cest infamie le touche, Il est diffamé de cela.
    \
        Erant perpauci, quos ea infamia attingeret. Liu. Qui estoyent attains de ceste mauvaise renommee, Entachez de ce cas.
    \
        Attingere senectutem. Colum. Venir à vieillesse.
    \
        Attingere leuiter studia. Suet. Estudier tellement quellement.
    \
        Attingere forum. Cic. Commencer à hanter et frequenter les jugemens et le public.
    \
        Attingere rem aliquam. Ci. Traicter quelque chose legierement, En faire briefve mention.
    \
        Voce tantum attigi legum initium et iudicii. Cic. Je ne fey que nommer la loy.
    \
        Attingere res gestas versibus. Cic. Commencer à escrire histoires en vers.
    \
        Ad verbum rem attingere. Cic. Appeler la chose, ou la nommer par nom qui luy appartient.
    \
        Singulatim vnamquanque rem attingere. Cic. Par le menu.
    \
        Summatim attingere. Lucret. Sommairement.
    \
        Attingere oram aliquam, siue regionem. Cic. Estre tenant ou aboutissant à quelque contree, region, terre, ou rue, Estre voisin.
    \
        Attigit Britanniam. Caesar. Il arriva en Angleterre.
    \
        Si qua te attingit cura. Cic. Si tu en as aucun soing, Si t'en chault aucunement.
    \
        Attingere caelum digito se putant nostri principes, si mulli barbati in piscinis sint, qui ad manus accedant. Cic. Nos princes s'estiment tenir Dieu par les pieds, Ils pensent estre Dieux, et estre plus heureux que tous les autres, si, etc.
    \
        Attingere aliquem. Ci. Parler ou faire mention d'aucun, le nommer.
    \
        Attingere extremis digitis aliquod genus vitae. Cic. Suyvre quelque peu une maniere de vivre.
    \
        Attingi dolore. Cic. Estre attainct de douleur, ou desplaisir.
    \
        Attingit eum inuidia. Cic. Il est blasmé, et en male grace.

    Dictionarium latinogallicum > attingo

  • 20 aue

        Aue, Verbum defectiuum, in secunda persona singulari Aue: et plurali Auete. Martialis. Dieu te garde.
    \
        Aue matutinum. Martialis. Salutation du matin, Le bon jour.
    \
        Aueto, pe. pro. in fine epistolae. Sallust. A Dieu, Dieu soit garde de toy.
    \
        Auere te iubet. Martialis. Il te salue.

    Dictionarium latinogallicum > aue


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»

Мы используем куки для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать данный сайт, вы соглашаетесь с этим.