Перевод: с латинского на французский

in+contraria+converti

  • 1 a

    a, f., n., indécl., [première lettre de l’alphabet] Cic. Div. 1, 23 II abréviations diverses: A. = Aulus [prénom] II = antiquo, je rejette [la proposition sur les bulletins de vote dans les comices] II = absolvo, j’absous [sur les bulletins des juges] ; [d’où l’appellation] littera salutaris Cic. Mil. 15 II A. U. C. = anno urbis conditae ; a. u. c. = ab urbe condita ; a. d. VIII Kal. Nov. = ante diem octavum Kalendas Novembres II [dans les inscr.] A. = Augustus ; A.A. = Augusti duo ; A.A.A. = Augusti tres ; III viri A.A.A.F.F. = triumviri auro, argento, aeri flando, feriundo. ā, ou āh, interj., v. ah. ā, ăb, abs, prép. avec abl. (ἀπό). [ABCR]I [point de départ] [zapst]¶1 [avec des v. de mouvement, tr. ou int., simples ou composés] de: a) a signo Vortumni in Circum Maximum venire Cic. Verr. 1, 154: venir de la statue de Vertumne au Cirque Maxime, v. proficiscor, discedo, arcesso, etc ; b) [avec noms de pers.] de chez, d’auprès: a Caesare redire, Cic. Q. 2, 4, 6: revenir de chez César ; c) [sans verbe] non ille Serranus ab aratro, Cic. Sest. 72: non pas le fameux Serranus venu de sa charrue; quid tu, inquit, huc? a villa enim, credo, Cic. Fin. 3, 8: eh! dit-il, pourquoi toi ici? c’est de ta maison de campagne que tu viens, sans doute; d) [en parl de lettres] de la part de: litterae adlatae ab L. Porcio praetore, Liv. 26, 39, 1: une lettre apportée de la part du préteur L. Porcius, cf. Cic. Att. 7, 15, 5 ; 1, 15, 2; e) [avec adesse, marquant résultat du mouvement] adest a milite, Plaut. Ps. 924: il est là venant de la part du militaire, cf. Mil. 958, 1046; Ter. And. 268; Virg. En. 7, 454; dona adsunt tibi a Phaedria, Ter. Eun. 465: il y a là pour toi des présents de la part de Phaedria. f) [avec les noms de ville] de = des environs de [et non pas de l’intérieur de]: Cic., Caes. [zapst]¶2 [pour marquer la provenance] petere, postulare, quaerere, demander à; impetrare, obtenir de; accipere, recevoir de; habere, tenir de, etc.; emere, acheter à; sumere, haurire, prendre à, puiser à; trahere, tirer de; ducere, faire venir de, etc.; discere, audire, apprendre de, entendre de, etc. [zapst]¶3 [idée d’origine] a) oriri, prendre naissance à; fluere, découler de; nasci, naître de; proficisci, partir de, provenir de; ea sunt omnia non a natura, verum a magistro, Cic. Mur. 61: ces imperfections proviennent toutes non pas de la nature, mais du maître, cf. Har. 39; Fin. 1, 21; Off. 2, 69; sed haec et vetera et a Graecis, Cic. Tusc. 1, 74: mais tout cela c'est ancien et aussi tiré de l’histoire grecque, cf. Fam. 3, 13, 1; 5, 3, 1; 9, 16, 7; Par. 11; Sest. 122; b) [idée de naissance, de descendance] a Deucalione ortus, Tusc. 1, 21: né de Deucalion; a M. Tullio esse, Cic. Br. 62: descendre de M. Tullius II [filiation philosophique, littéraire, etc.] ab his oratores exstiterunt, Cic. Fin. 5, 7: d’eux (Péripatéticiens) sortirent des orateurs; erat ab isto Aristotele, Cic. de Or. 2, 160: il était de l’école de votre Aristote, cf. Or. 113; Mur. 63; c) Turnus Herdonius ab Aricia, Liv. l, 50, 3 [= Aricinus]: Turnus Herdonius d’Aricie, cf. 6, 13, 8; 6, 17, 7; pastor ab Amphryso, Virg. G. 3, 2: le berger Amphrysien [du fleuve Amphrysus] II de la maison de, [en parl. d’un esclave] Plaut. Ps. 616; Mil. 160; Curc. 407; Ter. And. 756; d) [étymologie] mater autem est a gerendis fructibus Ceres tamquam "Geres", Cic. Nat. 2, 67: quant à sa mère, son nom, Cérès, qui est comme Gérès, vient de gerere fructus, porter, produire les fruits, cf. 2, 64; 68; 2, 111; Leg. 2, 55; Varr. R. 1, 46; 2, 4, 17; 3, 12, 6, etc.; L. 5, 20; 5, 66 II maerere a marcere, Varr. L. 6, 50: maerere, s’affliger, vient de marcere, être affaissé; aures ab aveo, Varr. L. 6, 83: le mot aures, oreilles, vient de aveo, désirer [ABCR]II [mots grecs au datif ] L. 5, 103, etc. [zapst]¶4 [avec dare, possidere, promittere]: aliquid ab aliquo, donner, posséder, promettre qqch en le tenant de qqn, provenant de qqn, cf. Plaut. Cap. 449; Ps. 735; Cic. Flac. 44; Verr. 3, 177; a me argentum dedi, Plaut. Trin. 182: j’ai donné l’argent de ma poche, cf. 1144; Men. 545; aliquid a me promisi, Cic. de Or. 1, 111: j’ai promis qqch de mon fonds, cf. Pis. 84; Lucr. 4, 468; Suet. Caes. 84 II Antoni edictum legi a Bruto, Cic. Att. 16, 7, 7: l’édit d’Antoine, je l’ai lu de Brutus, le tenant de Brutus. [ABCR]II [éloignement, séparation, au pr. et fig.] de, loin de: [zapst]¶1 v. les verbes: dimittere, renvoyer de (loin de); excludere, deterrere, chasser de, détourner de, etc.; abhorrere, distare, differre, être éloigné de, différer de, etc.; de turba et a subselliis in otium se conferre, Cic. de Or, 2, 143: se retirer du milieu de la foule et loin des bancs du tribunal pour prendre du repos; ab oppido castra movere, Caes. BC. 3, 80, 7: en levant le camp s’éloigner de la ville; v. solvo, fugo, ejicio, aufero, etc. II [sans aucun verbe] a Chrysippo pedem numquam, Cic. Ac. 2, 143: de Chrysippe il ne s’éloigne jamais d’une semelle, cf. Att. 7, 3, 11; Fam. 7, 25, 2; nunc quidem paululum, inquit, a sole, Cic. Tusc. 5, 92: pour le moment, dit-il, écarte-toi un tant soit peu de mon soleil II [nuances] unde dejecti Galli? a Capitolio? unde, qui cum Graccho fuerunt? ex Capitolio, Cic. Caec. 88: d’où furent rejetés les Gaulois? de l’accès au Capitole: d’où les partisans de Gracchus? du Capitole, cf. 86 [zapst]¶2 avec les verbes defendere, tueri, munire, tegere, prohibere, arcere, etc. défendre, protéger, garantir contre, écarter de II stabula a ventis hiberno opponere soli, Virg. G. 3, 302: placer l’écurie à l’abri des vents [en face de] exposée au soleil d’hiver. [zapst]¶3 [expression] ab re, contrairement à l’intérêt: Plaut. Cap. 338; As. 224; Trin. 239; haud ab re duxi referre, Liv. 8, 11, 1: j’ai cru qu’il n’était pas inopportun de rapporter. [ABCR]III du côté de [zapst]¶1 [sens local] a tergo, a latere, a fronte, de dos, de franc, de front [de face]: a decumana porta, Caes. BG. 6, 37, 1: du côté de la porte décumane; ab ea parte, Caes. BG. 6, 37, 2: de ce côté; ab terra ingens labor succedentibus erat, Liv. 26, 46, 1: du côté de la terre, il y avait d’énormes difficultés pour les assaillants, cf. Sall. J. 17, 4; Plin. Ep. 2, 17, 21; surgens a puppi ventus, Virg. En. 5, 777: le vent s’élevant en poupe II ab Opis, Cic. Att. 6, 1, 17 [s.-ent. aede]: du côté du temple d’Ops (comp. ad Castoris), cf. Liv. 10, 47, 4 II Magnetes ab Sipylo, Cic. Q. 2, 9, 2: les Magnésiens qui habitent près du mont Sipyle, les Magnésiens du mont Sipyle, cf. Tac. An. 2, 47. [zapst]¶2 [point de départ, point d’attache]: stipites ab infimo revincti, Caes. BG. 7, 73, 3: troncs solidement attachés à la partie inférieure, par la base; cornua ab labris argento circumcludere, Caes. BG. 6, 28, 6: entourer d'argent les cornes sur les bords de la partie évasée. [zapst]¶3 [fig.] du côté de, du parti de, en faveur de: abs te stat, Plaut. Rud. 1100: il se tient de ton bord, cf. Cic. Inv. 1, 4; Br. 273; ab reo dicere, Cic. Clu. 93: parler en faveur de l'accusé; vide ne hoc totum sit a me, Cic. de Or. 1, 55: prends garde que cela ne soit tout en ma faveur; a petitore, a possessore agere, Plin. Ep. 6, 2, 2: plaider pour le compte du demandeur, du défendeur. [zapst]¶4 du côté de, sous le rapport de: a materno genere, Cic. Sull. 25: du côté maternel, par sa mère, cf. Ov. M. 2, 368; a re frumentaria laborare, Caes. BC. 3, 9, 5: souffrir de l'approvisionnement en blé; a mitilibus, a pecunia imparati, Cic. Att. 7, 15, 3: pris au dépourvu sous le rapport des troupes, de l'argent; ab exemplis copiose aliquid explicare, Cic. Br. 198: développer qqch avec une grande richesse d'exemples; tempus mutum a litteris, Cic. Att. 8, 14, 1: époque silencieuse sous le rapport des lettres [où l'on n'écrit point]; eorum impunitas fuit a judicio, a sermone, Cic. Post. 27: ils ont agi impunément au regard de la justice, au regard de l'opinion publique; mons vastus ab natura et humano cultu, Sall. J. 48, 3: montagne désolée sous le rapport de la nature du sol et de sa culture par l'homme [stérile et inculte]; ab omni parte, Hor. O. 2, 16, 27: sous tous les rapports. [zapst]¶5 servus a pedibus meis, Cic. Att. 8, 5, 1 [mss]: esclave qui me sert du point de vue de mes pieds [qui fait mes courses] II [puis ab suivi du nom de l'objet confié à la garde, à la surveillance] servus ab argento, a frumento, a veste, a vinis, esclave préposé à l'argenterie, à l'approvisionnement, à la garde-robe, aux vins; a bibliotheca, bibliothécaire; a valetudinario, infirmier; liberti ab epistulis et libellis et rationibus, Tac. An. 15, 35: affranchis chefs du secrétariat, maîtres des requêtes, chefs de la comptabilité; libertus et a memoria ejus, Suet. Aug. 79: son affranchi en même temps que son historiographe; novum officium instituit a voluptatibus, Suet. Tib. 42: il créa une nouvelle charge, l'intendance des plaisirs. [ABCR]IV à partir de: [zapst]¶1 de, à partir de, depuis: a porta Esquilina video... Cic. de Or. 2, 276: de la porte Esquiline je vois..., cf. Caes. BG. 2, 24, 2; ut erat a Gergovia despectus in castra, Caes. BG. 7, 45, 4: étant donné que de Gergovie la vue plongeait dans le camp; a vestibulo curiae, Liv. 1, 48, 1: dès le vestibule de la curie; gemere ab ulmo, Virg. B. 1, 58: gémir au sommet de l'orme; ab equo oppugnare, Prop. 3, 11, 13: assaillir à cheval; contra sensus ab sensibus repugnat, Lucr. 1, 693: il va à l'encontre des sens en s'appuyant sur les sens; ab summo, Caes. BG. 2, 18, 1: à partir du sommet, cf. 7, 73, 6; a medio ad summum, Cic. Tim. 20: du centre aux extrémités; da ab Delphio cantharum circum, Plaut. Most. 347: fais circuler la coupe en commençant par Delphium, cf. As. 891; orae maritimae praesum a Formiis, Cic. Fam. 16, 12, 5: je commande le littoral à partir de Formies; ab eo loco, Fam. 7, 25, 2: à partir de ce passage, de ces mots... [zapst]¶2 [évaluation d'une distance]: septumas esse aedes a porta, Plaut. Ps. 597: [il m'a dit] que c'était la septième maison à partir de la porte, cf. Varr. R. 3, 2, 14; Caes. BG. 2, 7, 3; 4, 22, 4; 5, 32, 1; quod tanta machinatio ab tanto spatio instrueretur, Caes. BG. 2, 20, 3: (ils se moquaient) de la construction à une si grande distance d'une si grande machine; v. longe, prope, procul avec ab; ultima stella a caelo, Cic. Rep. 6, 16: étoile la plus éloignée du firmament II [limites d'un espace] ab... ad, depuis... jusqu'à: Caes. BG. l, 1, 7; Liv. 1, 2, 5, ab imo ad summum totus moduli bipedalis, Hor. S. 2, 3, 308: de la base au sommet haut en tout de deux pieds; a Vestae ad Tabulam Valeriam, Cic. Fam. 14, 2, 2: du temple de Vesta à la Table Valérienne. [zapst]¶3 à partir de = y compris, avec: teneram ab radice ferens cupressum, Virg. G. 1, 20: portant un tendre cyprès avec ses racines; ab radicibus imis, Virg. G. 1, 319: [épis arrachés] avec toutes leurs racines. [ABCR]V [point de départ d'un jugement, d'une opinion, etc.] [zapst]¶1 d'après: aliquid ab aliqua re cognoscere, Caes. BG 1, 22, 2: reconnaître qqch d'après tel détail; a certo sensu et vero judicare de aliquo, Br. d. Fam. 11, 10, 1: juger qqn avec un sentiment sûr et vrai; ab annis spectare, Virg. En. 9, 235: considérer d'après l'âge; populum ab annis digerere, Ov. F. 6, 83: partager l'ensemble des citoyens d'après l'âge, cf. M. 14, 323; Tr. 4, 6, 39; Ep. 2, 86 II ab arte inexperta, Tib. 2, 1, 56: avec un art inexpérimenté, cf. 1, 5, 4; Ov. Tr. 2, 462. [zapst]¶2 [point de départ d'un sentiment], d'après, par suite de, du fait de: v. metuere, timere ab aliquo, craindre du fait de qqn, cf. Cic. Amer. 8; Fam. 5, 6, 2; Sul. 59; Phil. 7, 2; Liv.22, 36, 1; 24, 38, 9; v. sperare ab aliquo Cic. Off. 1, 49; Phil. 12, 26; Pis. 12; Liv. 21, 13, 3; metus omnis a vi atque ira deorum pulsus esset, Cic. Nat. 1, 45: toute crainte de la puissance et de la colère des dieux serait chassée, cf. Liv. 23, 15, 7; 23, 36, 1; 25, 33, 5, etc. [ABCR]VI à partir de [temps], depuis [zapst]¶1 a primo, a principio, dès le début; a principiis, dès les débuts; ab initio, dès le commencement; a puero, a pueritia, dès l'enfance; ab ineunte adulescentia, dès le commencement de la jeunesse II [à la prépos. se joignent souvent inde, jam, jam inde, statim, protinus] II longo spatio temporis a Dyrrachinis prœliis intermisso, Caes. BC. 3, 84, 1: un long intervalle de temps s'étant écoulé depuis les combats de Dyrrachium; ab hoc tempore anno sescentesimo rex erat, Cic. Rep. 1, 58: il était roi il y a six cents ans à compter de notre époque, cf. CM 19; ponite ante oculos unum quemque veterum; voltis a Romulo? voltis post liberam civitatem ab iis ipsis qui liberaverunt? Cic. Par. 11: évoquez la vie de chacun des anciens; voulez-vous remonter à Romulus? voulez-vous remonter, après la fondation de la liberté, à ceux précisément qui l'ont fondée? lex a sexagesimo anno senatorem non citat, Sen. Brev. 20, 4: la loi ne convoque pas le sénateur après soixante ans aux séances. [zapst]¶2 [noms de pers.] jam inde a Pontiano, Cic. Att. 12, 44, 2: depuis Pontianus [l'affaire de Pontianus]; exspecto te, a Peducaeo utique, Cic. Att. 12, 51, 1: je t'attends, en tout cas sans faute après Péducaeus [après l'affaire réglée avec Péducaeus] [zapst]¶3 [évaluation d'un laps de temps]: ab... ad (usque ad), depuis... jusqu'à: Cic. Br. 328; de Or. 2, 52; Caes. BG. 1, 26, 2; Liv. 26, 25, 11, etc. II [évaluation d'une durée, d'un rang chronologique] annus primus ab honorum perfunctione, Cic. de Or. 3, 7: la première année après l'achèvement des magistratures; quartus ab Arcesilao fuit, Cic. Ac. 1, 46: il fut le quatrième en partant d'Arcésilas; secundus a Romulo conditor urbis, Liv. 7, 1, 10: le second fondateur de Rome après Romulus, cf. 1, 17, 10; Hor. S. 2, 3, 193; Virg. B. 5, 49. [zapst]¶4 après, aussitôt après, au sortir de: ab re divina, Plaut. Pœn. 618: après le sacrifice; ab decimae legionis cohortatione profectus, Caes. BG. 2, 25, 1: étant parti, immédiatement après avoir harangué la dixième légion; a tuo digressu, Cic. Att. 1, 5, 4: après ton départ; ab ea [auctione] Cic. Att. 13, 30, 1: aussitôt après [la vente]; ab ipso cibo, Sen. Contr. 1, praef. 17: aussitôt après avoir mangé. [ABCR]VII du fait de, par l'effet de [zapst]¶1 [cause efficiente, surtout avec les inchoatifs]: calescere ab, Cic. Nat. 2, 138: se réchauffer grâce à; mitescere a sole, Cic. frg. F. 1, 17: s'adoucir sous l'action du soleil, cf. Varr. L. 5, 109; 7, 83; Ov. M. 1, 66; F. 5, 323 II qua mare a sole conlucet, Cic. Ac. 2, 105: sur toute l'étendue où la mer brille par l'effet du soleil, cf. Nat. 2, 92; zona torrida semper ab igni, Virg. G. 1, 234: zone toujours brûlante par suite du feu; lassus ab, Hor. S. 2, 2, 10: fatigué du fait de; a vento unda tumet, Ov. F. 2, 776: le vent fait gonfler l'onde, cf. 1, 215. [zapst]¶2 par suite de, par un effet de, en raison de [avec un nom de sentiment]: scio me ab singulari amore ac benevolentia, quaecumque scriba, tibi scribere, Balb. Fam. 9, 7 B, 3: je sais que c'est un attachement, un dévouement sans égal qui me font t'écrire tout ce que je t'écris; ab ira, Liv. 24, 30, 1: par l'effet de la colère; ab odio plebis an ab servili fraude, Liv. 3, 15, 7: par suite de la haine du peuple ou de la perfidie des esclaves; [constr. très fréq. d. Liv. cf. 5, 5, 3; 9, 40, 17; 10, 5, 2; 27, 17, 5; 28, 7, 9; 36, 24, 7; etc.]; a duabus causis punire princeps solet, Sen. Clem. 1, 20, 1: deux raisons d'ordinaire amènent le prince à punir; ab hoc, Varr. R. 2, 3, 7: par suite de cela, en raison de cela, cf. 2, 7, 6 II gravis ab, Ov. H. 10, 138: alourdi par; a somno languida, Ov. H, 10, 9: alanguie par le sommeil; dives ab, Ov. H. 9, 96: enrichi par. [ABCR]VIII [après les verbes passifs] [zapst]¶1 [avec un nom de pers. pour marquer le sujet logique de l'action; constr. courante] [zapst]¶2 [avec des noms de choses considérées comme des pers.]: a civitatibus, Cic. Verr. 3, 176: par les villes; a classe, Verr. 5, 63: par la flotte; a re publica, Cic. Mur. 7: par l'état; a legibus, Cic. Mil. 9: par les lois; a natura, Cic. Phil. 14, 32: par la nature; a studiis adulescentium, Cic. de Or. 3, 207: par le zèle des jeunes gens; a ventis invidiae, Cic. Verr. 3, 98: par les vents de la malveillance; a more majorum, Cic. Fam. 13, 10, 1: par la coutume des ancêtres; a vero, a falso, Cic. Ac. 2, 71: par le vrai, par le faux; defici a viribus, Caes. BC. 3, 64, 3: être abandonné par ses forces. [zapst]¶3 [après l'adj. verbal] Cic. de Or. 2, 86; Pomp. 34; etc. [zapst]¶4 [différent de per]: aliquid a suis vel per suos potius iniquos ad te esse delatum, Cic. ad Br. 1, 1, 1: [il m'a paru soupçonner] que ses ennemis t'ont rapporté ou plutôt t'ont fait rapporter quelque histoire; qui a te defensi et qui per te servati sunt, Cic. Pet. 38: ceux que tu as défendus et ceux que ton entremise a sauvés. [zapst]¶5 [avec des intr. équivalant pour le sens à des passifs] a paucis interire, Cic. Off. 2, 26: périr sous les coups de quelques hommes, cf. Lucr. 6, 709; mori ab, Cic. Fam 15,17, 2; Sen. Contr. 5. 3; perire ab, Nep. Reg. 3, 3; Ov. P, 3, 3, 46; cadere ab, Tac. An. 16, 9; vapulare ab, Sen. Contr. 9, 4, 2; Sen. Apoc. 15; Quint. 9, 2, 12. Q. [zapst]¶1 abs est rare; se trouve devant t, surtout dans l'expr. abs te II aps Inscr. et divers mss. de Plaut. et des lettres de Cic. II af, signalé par Cic. Or. 158, se lit dans des Inscr. [zapst]¶2 d'après les gram. anciens a se place devant les consonnes, ab devant les voyelles et devant h; mais ni les mss. ni les Inscr. ne vérifient cette règle. [zapst]¶3 qqf a, ab se trouvent après le relatif (quo ab): Plaut. As. 119; Rud. 555 II chez les poètes et chez Tacite, rarement ailleurs, entre le subst. et son déterminatif [adjectif, génitif, ou nom propre apposé]: judice ab uno Tac. An. 2, 60, par un seul juge; initio ab Suriae An. 4, 5, depuis les frontières de la Syrie; oppido a Canopo Tac. An 2, 60, à partir de la ville de Canope; uxore ab Octavia abhorrebat, Tac. An. 13, 12: il se détournait de son épouse Octavie II chez Ovide, séparé par ipse du complément: H. 9, 96; 12, 18; Pont. 3, 3, 46, etc. II quand il y a deux compléments liés par une copule, placé devant le second: Plaut. As. 163; Prop. 4, 3, 39; Ov. H. 6, 108, etc. [zapst]¶4 en composition, a devant m, v, (amovere, avertere); abs devant c, p, t (abscondere, abstinere, asportare = absportare); au devant f (auferre, aufugere), sauf afui parf. de absum; ab devant les autres consonnes, sauf aspernari au lieu de abspernari.
    * * *
    a, f., n., indécl., [première lettre de l’alphabet] Cic. Div. 1, 23 II abréviations diverses: A. = Aulus [prénom] II = antiquo, je rejette [la proposition sur les bulletins de vote dans les comices] II = absolvo, j’absous [sur les bulletins des juges] ; [d’où l’appellation] littera salutaris Cic. Mil. 15 II A. U. C. = anno urbis conditae ; a. u. c. = ab urbe condita ; a. d. VIII Kal. Nov. = ante diem octavum Kalendas Novembres II [dans les inscr.] A. = Augustus ; A.A. = Augusti duo ; A.A.A. = Augusti tres ; III viri A.A.A.F.F. = triumviri auro, argento, aeri flando, feriundo. ā, ou āh, interj., v. ah. ā, ăb, abs, prép. avec abl. (ἀπό). [ABCR]I [point de départ] [zapst]¶1 [avec des v. de mouvement, tr. ou int., simples ou composés] de: a) a signo Vortumni in Circum Maximum venire Cic. Verr. 1, 154: venir de la statue de Vertumne au Cirque Maxime, v. proficiscor, discedo, arcesso, etc ; b) [avec noms de pers.] de chez, d’auprès: a Caesare redire, Cic. Q. 2, 4, 6: revenir de chez César ; c) [sans verbe] non ille Serranus ab aratro, Cic. Sest. 72: non pas le fameux Serranus venu de sa charrue; quid tu, inquit, huc? a villa enim, credo, Cic. Fin. 3, 8: eh! dit-il, pourquoi toi ici? c’est de ta maison de campagne que tu viens, sans doute; d) [en parl de lettres] de la part de: litterae adlatae ab L. Porcio praetore, Liv. 26, 39, 1: une lettre apportée de la part du préteur L. Porcius, cf. Cic. Att. 7, 15, 5 ; 1, 15, 2; e) [avec adesse, marquant résultat du mouvement] adest a milite, Plaut. Ps. 924: il est là venant de la part du militaire, cf. Mil. 958, 1046; Ter. And. 268; Virg. En. 7, 454; dona adsunt tibi a Phaedria, Ter. Eun. 465: il y a là pour toi des présents de la part de Phaedria. f) [avec les noms de ville] de = des environs de [et non pas de l’intérieur de]: Cic., Caes. [zapst]¶2 [pour marquer la provenance] petere, postulare, quaerere, demander à; impetrare, obtenir de; accipere, recevoir de; habere, tenir de, etc.; emere, acheter à; sumere, haurire, prendre à, puiser à; trahere, tirer de; ducere, faire venir de, etc.; discere, audire, apprendre de, entendre de, etc. [zapst]¶3 [idée d’origine] a) oriri, prendre naissance à; fluere, découler de; nasci, naître de; proficisci, partir de, provenir de; ea sunt omnia non a natura, verum a magistro, Cic. Mur. 61: ces imperfections proviennent toutes non pas de la nature, mais du maître, cf. Har. 39; Fin. 1, 21; Off. 2, 69; sed haec et vetera et a Graecis, Cic. Tusc. 1, 74: mais tout cela c'est ancien et aussi tiré de l’histoire grecque, cf. Fam. 3, 13, 1; 5, 3, 1; 9, 16, 7; Par. 11; Sest. 122; b) [idée de naissance, de descendance] a Deucalione ortus, Tusc. 1, 21: né de Deucalion; a M. Tullio esse, Cic. Br. 62: descendre de M. Tullius II [filiation philosophique, littéraire, etc.] ab his oratores exstiterunt, Cic. Fin. 5, 7: d’eux (Péripatéticiens) sortirent des orateurs; erat ab isto Aristotele, Cic. de Or. 2, 160: il était de l’école de votre Aristote, cf. Or. 113; Mur. 63; c) Turnus Herdonius ab Aricia, Liv. l, 50, 3 [= Aricinus]: Turnus Herdonius d’Aricie, cf. 6, 13, 8; 6, 17, 7; pastor ab Amphryso, Virg. G. 3, 2: le berger Amphrysien [du fleuve Amphrysus] II de la maison de, [en parl. d’un esclave] Plaut. Ps. 616; Mil. 160; Curc. 407; Ter. And. 756; d) [étymologie] mater autem est a gerendis fructibus Ceres tamquam "Geres", Cic. Nat. 2, 67: quant à sa mère, son nom, Cérès, qui est comme Gérès, vient de gerere fructus, porter, produire les fruits, cf. 2, 64; 68; 2, 111; Leg. 2, 55; Varr. R. 1, 46; 2, 4, 17; 3, 12, 6, etc.; L. 5, 20; 5, 66 II maerere a marcere, Varr. L. 6, 50: maerere, s’affliger, vient de marcere, être affaissé; aures ab aveo, Varr. L. 6, 83: le mot aures, oreilles, vient de aveo, désirer [ABCR]II [mots grecs au datif ] L. 5, 103, etc. [zapst]¶4 [avec dare, possidere, promittere]: aliquid ab aliquo, donner, posséder, promettre qqch en le tenant de qqn, provenant de qqn, cf. Plaut. Cap. 449; Ps. 735; Cic. Flac. 44; Verr. 3, 177; a me argentum dedi, Plaut. Trin. 182: j’ai donné l’argent de ma poche, cf. 1144; Men. 545; aliquid a me promisi, Cic. de Or. 1, 111: j’ai promis qqch de mon fonds, cf. Pis. 84; Lucr. 4, 468; Suet. Caes. 84 II Antoni edictum legi a Bruto, Cic. Att. 16, 7, 7: l’édit d’Antoine, je l’ai lu de Brutus, le tenant de Brutus. [ABCR]II [éloignement, séparation, au pr. et fig.] de, loin de: [zapst]¶1 v. les verbes: dimittere, renvoyer de (loin de); excludere, deterrere, chasser de, détourner de, etc.; abhorrere, distare, differre, être éloigné de, différer de, etc.; de turba et a subselliis in otium se conferre, Cic. de Or, 2, 143: se retirer du milieu de la foule et loin des bancs du tribunal pour prendre du repos; ab oppido castra movere, Caes. BC. 3, 80, 7: en levant le camp s’éloigner de la ville; v. solvo, fugo, ejicio, aufero, etc. II [sans aucun verbe] a Chrysippo pedem numquam, Cic. Ac. 2, 143: de Chrysippe il ne s’éloigne jamais d’une semelle, cf. Att. 7, 3, 11; Fam. 7, 25, 2; nunc quidem paululum, inquit, a sole, Cic. Tusc. 5, 92: pour le moment, dit-il, écarte-toi un tant soit peu de mon soleil II [nuances] unde dejecti Galli? a Capitolio? unde, qui cum Graccho fuerunt? ex Capitolio, Cic. Caec. 88: d’où furent rejetés les Gaulois? de l’accès au Capitole: d’où les partisans de Gracchus? du Capitole, cf. 86 [zapst]¶2 avec les verbes defendere, tueri, munire, tegere, prohibere, arcere, etc. défendre, protéger, garantir contre, écarter de II stabula a ventis hiberno opponere soli, Virg. G. 3, 302: placer l’écurie à l’abri des vents [en face de] exposée au soleil d’hiver. [zapst]¶3 [expression] ab re, contrairement à l’intérêt: Plaut. Cap. 338; As. 224; Trin. 239; haud ab re duxi referre, Liv. 8, 11, 1: j’ai cru qu’il n’était pas inopportun de rapporter. [ABCR]III du côté de [zapst]¶1 [sens local] a tergo, a latere, a fronte, de dos, de franc, de front [de face]: a decumana porta, Caes. BG. 6, 37, 1: du côté de la porte décumane; ab ea parte, Caes. BG. 6, 37, 2: de ce côté; ab terra ingens labor succedentibus erat, Liv. 26, 46, 1: du côté de la terre, il y avait d’énormes difficultés pour les assaillants, cf. Sall. J. 17, 4; Plin. Ep. 2, 17, 21; surgens a puppi ventus, Virg. En. 5, 777: le vent s’élevant en poupe II ab Opis, Cic. Att. 6, 1, 17 [s.-ent. aede]: du côté du temple d’Ops (comp. ad Castoris), cf. Liv. 10, 47, 4 II Magnetes ab Sipylo, Cic. Q. 2, 9, 2: les Magnésiens qui habitent près du mont Sipyle, les Magnésiens du mont Sipyle, cf. Tac. An. 2, 47. [zapst]¶2 [point de départ, point d’attache]: stipites ab infimo revincti, Caes. BG. 7, 73, 3: troncs solidement attachés à la partie inférieure, par la base; cornua ab labris argento circumcludere, Caes. BG. 6, 28, 6: entourer d'argent les cornes sur les bords de la partie évasée. [zapst]¶3 [fig.] du côté de, du parti de, en faveur de: abs te stat, Plaut. Rud. 1100: il se tient de ton bord, cf. Cic. Inv. 1, 4; Br. 273; ab reo dicere, Cic. Clu. 93: parler en faveur de l'accusé; vide ne hoc totum sit a me, Cic. de Or. 1, 55: prends garde que cela ne soit tout en ma faveur; a petitore, a possessore agere, Plin. Ep. 6, 2, 2: plaider pour le compte du demandeur, du défendeur. [zapst]¶4 du côté de, sous le rapport de: a materno genere, Cic. Sull. 25: du côté maternel, par sa mère, cf. Ov. M. 2, 368; a re frumentaria laborare, Caes. BC. 3, 9, 5: souffrir de l'approvisionnement en blé; a mitilibus, a pecunia imparati, Cic. Att. 7, 15, 3: pris au dépourvu sous le rapport des troupes, de l'argent; ab exemplis copiose aliquid explicare, Cic. Br. 198: développer qqch avec une grande richesse d'exemples; tempus mutum a litteris, Cic. Att. 8, 14, 1: époque silencieuse sous le rapport des lettres [où l'on n'écrit point]; eorum impunitas fuit a judicio, a sermone, Cic. Post. 27: ils ont agi impunément au regard de la justice, au regard de l'opinion publique; mons vastus ab natura et humano cultu, Sall. J. 48, 3: montagne désolée sous le rapport de la nature du sol et de sa culture par l'homme [stérile et inculte]; ab omni parte, Hor. O. 2, 16, 27: sous tous les rapports. [zapst]¶5 servus a pedibus meis, Cic. Att. 8, 5, 1 [mss]: esclave qui me sert du point de vue de mes pieds [qui fait mes courses] II [puis ab suivi du nom de l'objet confié à la garde, à la surveillance] servus ab argento, a frumento, a veste, a vinis, esclave préposé à l'argenterie, à l'approvisionnement, à la garde-robe, aux vins; a bibliotheca, bibliothécaire; a valetudinario, infirmier; liberti ab epistulis et libellis et rationibus, Tac. An. 15, 35: affranchis chefs du secrétariat, maîtres des requêtes, chefs de la comptabilité; libertus et a memoria ejus, Suet. Aug. 79: son affranchi en même temps que son historiographe; novum officium instituit a voluptatibus, Suet. Tib. 42: il créa une nouvelle charge, l'intendance des plaisirs. [ABCR]IV à partir de: [zapst]¶1 de, à partir de, depuis: a porta Esquilina video... Cic. de Or. 2, 276: de la porte Esquiline je vois..., cf. Caes. BG. 2, 24, 2; ut erat a Gergovia despectus in castra, Caes. BG. 7, 45, 4: étant donné que de Gergovie la vue plongeait dans le camp; a vestibulo curiae, Liv. 1, 48, 1: dès le vestibule de la curie; gemere ab ulmo, Virg. B. 1, 58: gémir au sommet de l'orme; ab equo oppugnare, Prop. 3, 11, 13: assaillir à cheval; contra sensus ab sensibus repugnat, Lucr. 1, 693: il va à l'encontre des sens en s'appuyant sur les sens; ab summo, Caes. BG. 2, 18, 1: à partir du sommet, cf. 7, 73, 6; a medio ad summum, Cic. Tim. 20: du centre aux extrémités; da ab Delphio cantharum circum, Plaut. Most. 347: fais circuler la coupe en commençant par Delphium, cf. As. 891; orae maritimae praesum a Formiis, Cic. Fam. 16, 12, 5: je commande le littoral à partir de Formies; ab eo loco, Fam. 7, 25, 2: à partir de ce passage, de ces mots... [zapst]¶2 [évaluation d'une distance]: septumas esse aedes a porta, Plaut. Ps. 597: [il m'a dit] que c'était la septième maison à partir de la porte, cf. Varr. R. 3, 2, 14; Caes. BG. 2, 7, 3; 4, 22, 4; 5, 32, 1; quod tanta machinatio ab tanto spatio instrueretur, Caes. BG. 2, 20, 3: (ils se moquaient) de la construction à une si grande distance d'une si grande machine; v. longe, prope, procul avec ab; ultima stella a caelo, Cic. Rep. 6, 16: étoile la plus éloignée du firmament II [limites d'un espace] ab... ad, depuis... jusqu'à: Caes. BG. l, 1, 7; Liv. 1, 2, 5, ab imo ad summum totus moduli bipedalis, Hor. S. 2, 3, 308: de la base au sommet haut en tout de deux pieds; a Vestae ad Tabulam Valeriam, Cic. Fam. 14, 2, 2: du temple de Vesta à la Table Valérienne. [zapst]¶3 à partir de = y compris, avec: teneram ab radice ferens cupressum, Virg. G. 1, 20: portant un tendre cyprès avec ses racines; ab radicibus imis, Virg. G. 1, 319: [épis arrachés] avec toutes leurs racines. [ABCR]V [point de départ d'un jugement, d'une opinion, etc.] [zapst]¶1 d'après: aliquid ab aliqua re cognoscere, Caes. BG 1, 22, 2: reconnaître qqch d'après tel détail; a certo sensu et vero judicare de aliquo, Br. d. Fam. 11, 10, 1: juger qqn avec un sentiment sûr et vrai; ab annis spectare, Virg. En. 9, 235: considérer d'après l'âge; populum ab annis digerere, Ov. F. 6, 83: partager l'ensemble des citoyens d'après l'âge, cf. M. 14, 323; Tr. 4, 6, 39; Ep. 2, 86 II ab arte inexperta, Tib. 2, 1, 56: avec un art inexpérimenté, cf. 1, 5, 4; Ov. Tr. 2, 462. [zapst]¶2 [point de départ d'un sentiment], d'après, par suite de, du fait de: v. metuere, timere ab aliquo, craindre du fait de qqn, cf. Cic. Amer. 8; Fam. 5, 6, 2; Sul. 59; Phil. 7, 2; Liv.22, 36, 1; 24, 38, 9; v. sperare ab aliquo Cic. Off. 1, 49; Phil. 12, 26; Pis. 12; Liv. 21, 13, 3; metus omnis a vi atque ira deorum pulsus esset, Cic. Nat. 1, 45: toute crainte de la puissance et de la colère des dieux serait chassée, cf. Liv. 23, 15, 7; 23, 36, 1; 25, 33, 5, etc. [ABCR]VI à partir de [temps], depuis [zapst]¶1 a primo, a principio, dès le début; a principiis, dès les débuts; ab initio, dès le commencement; a puero, a pueritia, dès l'enfance; ab ineunte adulescentia, dès le commencement de la jeunesse II [à la prépos. se joignent souvent inde, jam, jam inde, statim, protinus] II longo spatio temporis a Dyrrachinis prœliis intermisso, Caes. BC. 3, 84, 1: un long intervalle de temps s'étant écoulé depuis les combats de Dyrrachium; ab hoc tempore anno sescentesimo rex erat, Cic. Rep. 1, 58: il était roi il y a six cents ans à compter de notre époque, cf. CM 19; ponite ante oculos unum quemque veterum; voltis a Romulo? voltis post liberam civitatem ab iis ipsis qui liberaverunt? Cic. Par. 11: évoquez la vie de chacun des anciens; voulez-vous remonter à Romulus? voulez-vous remonter, après la fondation de la liberté, à ceux précisément qui l'ont fondée? lex a sexagesimo anno senatorem non citat, Sen. Brev. 20, 4: la loi ne convoque pas le sénateur après soixante ans aux séances. [zapst]¶2 [noms de pers.] jam inde a Pontiano, Cic. Att. 12, 44, 2: depuis Pontianus [l'affaire de Pontianus]; exspecto te, a Peducaeo utique, Cic. Att. 12, 51, 1: je t'attends, en tout cas sans faute après Péducaeus [après l'affaire réglée avec Péducaeus] [zapst]¶3 [évaluation d'un laps de temps]: ab... ad (usque ad), depuis... jusqu'à: Cic. Br. 328; de Or. 2, 52; Caes. BG. 1, 26, 2; Liv. 26, 25, 11, etc. II [évaluation d'une durée, d'un rang chronologique] annus primus ab honorum perfunctione, Cic. de Or. 3, 7: la première année après l'achèvement des magistratures; quartus ab Arcesilao fuit, Cic. Ac. 1, 46: il fut le quatrième en partant d'Arcésilas; secundus a Romulo conditor urbis, Liv. 7, 1, 10: le second fondateur de Rome après Romulus, cf. 1, 17, 10; Hor. S. 2, 3, 193; Virg. B. 5, 49. [zapst]¶4 après, aussitôt après, au sortir de: ab re divina, Plaut. Pœn. 618: après le sacrifice; ab decimae legionis cohortatione profectus, Caes. BG. 2, 25, 1: étant parti, immédiatement après avoir harangué la dixième légion; a tuo digressu, Cic. Att. 1, 5, 4: après ton départ; ab ea [auctione] Cic. Att. 13, 30, 1: aussitôt après [la vente]; ab ipso cibo, Sen. Contr. 1, praef. 17: aussitôt après avoir mangé. [ABCR]VII du fait de, par l'effet de [zapst]¶1 [cause efficiente, surtout avec les inchoatifs]: calescere ab, Cic. Nat. 2, 138: se réchauffer grâce à; mitescere a sole, Cic. frg. F. 1, 17: s'adoucir sous l'action du soleil, cf. Varr. L. 5, 109; 7, 83; Ov. M. 1, 66; F. 5, 323 II qua mare a sole conlucet, Cic. Ac. 2, 105: sur toute l'étendue où la mer brille par l'effet du soleil, cf. Nat. 2, 92; zona torrida semper ab igni, Virg. G. 1, 234: zone toujours brûlante par suite du feu; lassus ab, Hor. S. 2, 2, 10: fatigué du fait de; a vento unda tumet, Ov. F. 2, 776: le vent fait gonfler l'onde, cf. 1, 215. [zapst]¶2 par suite de, par un effet de, en raison de [avec un nom de sentiment]: scio me ab singulari amore ac benevolentia, quaecumque scriba, tibi scribere, Balb. Fam. 9, 7 B, 3: je sais que c'est un attachement, un dévouement sans égal qui me font t'écrire tout ce que je t'écris; ab ira, Liv. 24, 30, 1: par l'effet de la colère; ab odio plebis an ab servili fraude, Liv. 3, 15, 7: par suite de la haine du peuple ou de la perfidie des esclaves; [constr. très fréq. d. Liv. cf. 5, 5, 3; 9, 40, 17; 10, 5, 2; 27, 17, 5; 28, 7, 9; 36, 24, 7; etc.]; a duabus causis punire princeps solet, Sen. Clem. 1, 20, 1: deux raisons d'ordinaire amènent le prince à punir; ab hoc, Varr. R. 2, 3, 7: par suite de cela, en raison de cela, cf. 2, 7, 6 II gravis ab, Ov. H. 10, 138: alourdi par; a somno languida, Ov. H, 10, 9: alanguie par le sommeil; dives ab, Ov. H. 9, 96: enrichi par. [ABCR]VIII [après les verbes passifs] [zapst]¶1 [avec un nom de pers. pour marquer le sujet logique de l'action; constr. courante] [zapst]¶2 [avec des noms de choses considérées comme des pers.]: a civitatibus, Cic. Verr. 3, 176: par les villes; a classe, Verr. 5, 63: par la flotte; a re publica, Cic. Mur. 7: par l'état; a legibus, Cic. Mil. 9: par les lois; a natura, Cic. Phil. 14, 32: par la nature; a studiis adulescentium, Cic. de Or. 3, 207: par le zèle des jeunes gens; a ventis invidiae, Cic. Verr. 3, 98: par les vents de la malveillance; a more majorum, Cic. Fam. 13, 10, 1: par la coutume des ancêtres; a vero, a falso, Cic. Ac. 2, 71: par le vrai, par le faux; defici a viribus, Caes. BC. 3, 64, 3: être abandonné par ses forces. [zapst]¶3 [après l'adj. verbal] Cic. de Or. 2, 86; Pomp. 34; etc. [zapst]¶4 [différent de per]: aliquid a suis vel per suos potius iniquos ad te esse delatum, Cic. ad Br. 1, 1, 1: [il m'a paru soupçonner] que ses ennemis t'ont rapporté ou plutôt t'ont fait rapporter quelque histoire; qui a te defensi et qui per te servati sunt, Cic. Pet. 38: ceux que tu as défendus et ceux que ton entremise a sauvés. [zapst]¶5 [avec des intr. équivalant pour le sens à des passifs] a paucis interire, Cic. Off. 2, 26: périr sous les coups de quelques hommes, cf. Lucr. 6, 709; mori ab, Cic. Fam 15,17, 2; Sen. Contr. 5. 3; perire ab, Nep. Reg. 3, 3; Ov. P, 3, 3, 46; cadere ab, Tac. An. 16, 9; vapulare ab, Sen. Contr. 9, 4, 2; Sen. Apoc. 15; Quint. 9, 2, 12. Q. [zapst]¶1 abs est rare; se trouve devant t, surtout dans l'expr. abs te II aps Inscr. et divers mss. de Plaut. et des lettres de Cic. II af, signalé par Cic. Or. 158, se lit dans des Inscr. [zapst]¶2 d'après les gram. anciens a se place devant les consonnes, ab devant les voyelles et devant h; mais ni les mss. ni les Inscr. ne vérifient cette règle. [zapst]¶3 qqf a, ab se trouvent après le relatif (quo ab): Plaut. As. 119; Rud. 555 II chez les poètes et chez Tacite, rarement ailleurs, entre le subst. et son déterminatif [adjectif, génitif, ou nom propre apposé]: judice ab uno Tac. An. 2, 60, par un seul juge; initio ab Suriae An. 4, 5, depuis les frontières de la Syrie; oppido a Canopo Tac. An 2, 60, à partir de la ville de Canope; uxore ab Octavia abhorrebat, Tac. An. 13, 12: il se détournait de son épouse Octavie II chez Ovide, séparé par ipse du complément: H. 9, 96; 12, 18; Pont. 3, 3, 46, etc. II quand il y a deux compléments liés par une copule, placé devant le second: Plaut. As. 163; Prop. 4, 3, 39; Ov. H. 6, 108, etc. [zapst]¶4 en composition, a devant m, v, (amovere, avertere); abs devant c, p, t (abscondere, abstinere, asportare = absportare); au devant f (auferre, aufugere), sauf afui parf. de absum; ab devant les autres consonnes, sauf aspernari au lieu de abspernari.
    * * *
        A meis ciuibus ea res mihi fuit honori. id est, Ob eam rem honoribus affectus sum a ciuibus meis. Ci. Pour cela m'ont honoré les habitants de nostre ville.
    \
        A nobilitate igitur periculum. Subaudi, Est, Impendet, Imminet, aut aliquid simile. Cic. Il y a danger de la part ou costé de la noblesse, ou des nobles.
    \
        Ab aliquo perire, id est occidi. Plin. Estre tué par aucun.
    \
        A et Ab, motum a loco significant: vt, A villa redeo, ab agro, vel ab agris. Je retourne de la metairie, Des champs.
    \
        A et Ab, interdum per QVVM declarantur: seruiuntque tempori significando: vt, A paruo te noui: Hoc est, quum adhuc paruus esses. Quand tu estois encore petit enfant.
    \
        Ab adolescentia. Cic. Dés le commencement de ma jeunesse, Dés que je commencoye à venir en eage.
    \
        Ab ineunte adolescentia. Plaut. Cic. Dés le commencement de mon adolescence, ou de mon eage.
    \
        A cunabulis. Plaut. Dés le berceau, Dés mon enfance.
    \
        Ab infante duratus. Colu. Endurci dés son enfance, ou d'enfance.
    \
        Ab infantibus, Id est a pueritia. Cels. Dés l'enfance, D'enfance.
    \
        A paruis. Terent. De jeunesse, Dés qu'on estoit encore petit.
    \
        A primordio sui. Tacit. Depuis son commencement.
    \
        A principiis ita diligentior fiet puer. Quintil. Dés le commencement.
    \
        A pueritia. Cic. D'enfance, Dés l'enfance.
    \
        A tenero et a teneris. Colum. D'enfance, Dés qu'on estoit encore tendre, ou petit tendron.
    \
        A et Ab, finitum rei alicuius aut temporis terminum significant: et fere sequitur ad, vel vsque ad, aut aliquid idem pollens: vt, A principio ad finem. Dés, ou Depuis le commencement jusques à la fin. \ Ab auo. Terent. Dés le temps de l'ayeul.
    \
        Ab aurora. Plaut. Dés le poinct, ou l'aube du jour.
    \
        Ab sole orto in multum diei stetere in acie. Liu. Depuis le soleil levé.
    \
        A calce ad carceres. Id est, A fine ad principium. Cic. De la fin au commencement.
    \
        A capite vsque ad calcem. Plaut. Depuis le commencement jusques à la fin, ou Depuis le hault jusques au bas.
    \
        Talos a vertice pulcher ad imos. Horat. Depuis le sommet de la teste, jusques à la plante des pieds, ou jusques aux talons.
    \
        Ab extremo orsi. Liu. Commenceants au dernier.
    \
        A fundamento. Plaut. Depuis le fondement.
    \
        A fundo. Virg. Depuis le fond.
    \
        Ab infimo. Plaut. Depuis le fin bas.
    \
        Ab humili ad summum. Cic. Du bas au plus hault.
    \
        Ab illo tempore. Cic. Dés, ou Depuis ce temps là.
    \
        Ab hora tertia bibebatur. Cic. Depuis trois heures.
    \
        Ab imis vnguibus vsque ad verticem summum. Cic. Depuis le fin bout des ongles du pied, jusques au sommet de la teste.
    \
        Ab initio. Cic. Dés, ou Depuis le commencement.
    \
        A mane. Plaut. Depuis le matin.
    \
        A media nocte togatus ero. Mart. Dés, ou Depuis minuict.
    \
        Ab omni vetustate acceptum. Cic. De toute ancienneté.
    \
        A pridie Idus Sept. Plin. Depuis le jour de devant les Ides.
    \
        A prima luce. Caes. Dés le fin matin. Dés qu'il commencea à faire cler.
    \
        A primo, pro A principio. Ci. Au premier, ou Du commencement.
    \
        A summo. Plaut. Depuis le hault.
    \
        A terra ad caelum percontari. Plaut. Depuis un bout jusques à l'autre.
    \
        A vestigio ad verticem. Plin. Depuis la plante des pieds jusques au sommet de la teste.
    \
        A et Ab separationem significant. Terent. Ita tum discedo ab illo. D'avec luy.
    \
        A vel Ab, pro Contra: vt nonnullis placet. Virg. Defendo a frigore myrtos. Du froid, ou Contre le froid.
    \
        A vel Ab, pro Praeter, siue contra. Plin. Id quod notasse, non ab re est. Il n'est pas sans propos, ou inutile. Il n'est pas impertinent.
    \
        Quae ab re sunt. Choses impertinentes, et non servantes à la matiere. B.
    \
        Ab re est remissior. Il est trop negligent et nonchalant de son profict. B.
    \
        Ab re, Contra commodum. Plau. Ab re consulit. Contre le profict et utilité de celuy à qui il donne conseil. Il luy conseille son dommage.
    \
        Ab re orare. Plau. Prier en vain, ou demander quelque chose oultre raison et sans propos.
    \
        Ab re, pro Ob eam rem. Liu. Id, ab re, Interregnum appellatum. Pour ce, Pour ceste cause.
    \
        Tantumne ab re tua est otii tibi, vt, etc. Cic. As tu bien tant de loisir avec tes affaires? Tes affaires te donnent ils bien tant de loisir?
    \
        Non ab re. Suet. Il n'est point impertinent, ou hors de propos.
    \
        Haud ab re duxi. Liu. J'ay estimé n'estre point inutile, ou sans raison.
    \
        Non ab re. Non sans cause.
    \
        A vel Ab, pro Post, vel statim, seu concinuo post. Pli. Dulcissimum ab hominis camelinum lac. Le laict du chameau est le plus doulx apres celuy de la femme.
    \
        A ientaculo. Plaut. Apres desjuner.
    \
        Cuius a morte hic tertius et tricesimus est annus. Cic. C'est cy la XXXIII. annee depuis son trespas.
    \
        Vt primum a tuo digressu Romam veni. Cic. Apres.
    \
        A rege secundus. Le second apres le roy.
    \
        Hostium a tergo incursum vidit. Liu. Par derriere, Du costé de derriere.
    \
        A Senatu stat. Cic. Il est du parti du Senat, Il tient pour le Senat, Il tient le parti du Senat.
    \
        Dicere ab reo. Cic. Parler ou plaider pour le defendeur.
    \
        Hoc totum est a me. Cic. Tout cela sert à mon propos. Tout cela fait pour moy.
    \
        A nobis facit. Cic. Sert à nostre propos.
    \
        A vel Ab, pro énéka, siue pro, Quod pertinet ad, Cic. cum a militibus, tua pecunia. Mal fourniz et pourveuz quant à gens de guerre et argent.
    \
        A morbo valui, ab animo aeger fui. Plaut. Quant est de la maladie, j'en suis gueri.
    \
        A me pudica est. Plaut. Quant est de moy, je vous responds de moy qu'elle est femme de bien.
    \
        Narrat vt virgo a se integra etiam tum siet. Terent. Que de sa part elle est pucelle.
    \
        Doleo ab animo, doleo ab oculis. Plaut. Je suis malade en l'esprit, J'ay l'esprit fasché. J'ay mal aux yeuls.
    \
        Otiosus ab animo. Plaut. Qui n'ha nulle fantasie en son esprit.
    \
        Inops eram ab amicis. Cic. Povre d'amis.
    \
        Nunquam a causis et iudiciis districtior fui. Cic. Je ne fus oncq plus empesché de procez.
    \
        Ab hac parte reddemus vos securos. Planc. Ciceroni. De ce costé, quant à ce.
    \
        Ab se cantat cuia sit. Plaut. D'elle mesme.
    \
        Ab transenna lumbricum petit. Plaut. Parmi la fenestre, ou le guichet. Aucuns sont d'advis que le vray sens est tel, Cest oyseau cerche sa viande parmi le filé, ou le laqs, ou le piege, ou le collet qui est tendu pour le prendre.
    \
        Salutem a bonis afferre. Cic. Par les bons.
    \
        Ab ostio omnia isthaec audiui. Plaut. De l'huis.
    \
        Ipsa protinus a via amicumsalutes. Mart. Du chemin, En passant.
    \
        A foris. Plin. Par dehors.
    \
        A vel Ab, pro Versus, seu quod vulgo, De parte dicimus.
    \
        Quod a sole fuit. Plin. Qui avoit esté du costé du soleil, Tourné vers le soleil, Devers le soleil.
    \
        Firmos omnino et duces habemus ab occidente, et exercitus. Cic. Vers la partie d'occident.
    \
        A dextera. Plin. Du costé dextre. A dextre.
    \
        Ictus ab latere. Liuius. Feru ou frappé par le flan.
    \
        A contraria aure instillare. Plin. Par l'oreille opposite.
    \
        A vento aliquid opponere. Pli. De devers le vent. Du costé du vent.
    \
        A vel Ab cum ablatiuo personae, eleganter domicilium significat: vt, A iudice venio. hoc est, a domo iudicis, quod inepte dicitur, De apud. De chez vous, De vostre mesnie.
    \
        Ab ea egreditur. Terent. De chez elle.
    \
        A nobis domo est. De nostre maison. De chez nous.
    \
        A qua a ferrario fabro. Cels. Eaue de chez ung forgeron ou mareschal. Eaue en laquelle le mareschal estainct, ou trempe son fer.
    \
        A Pontio, ex Trebulano, ad quintum Idus Maii. Cic. De la maison de Pontius, Escript en la maison de Pontius, etc. C'est la fin et date des lettres.
    \
        A vel Ab sequente. quoque praepositione ad, vel ipsa subaudita, plerunque vtimur, vbi ab vna re ad aliam fit transitus. Terent. Ab labore ad libidinem. Du labeur à volupté.
    \
        A vel Ab nonnunquam ponitur pro Gallica praepositione Par. A potu quidam prandiumincipiunt. Plin. Par boire.
    \
        A fronte et a tergo. Cic. Devant et derriere, ou par devant et par derriere.
    \
        A pectore denudari. Cic. Estre descouvert par la poitrine, Avoir la poitrine descouverte.
    \
        Ab exteriori parte. Cels. Par dehors.
    \
        A verecundia. Liu. De honte qu'on ha.
    \
        Ab illo friget. Gel. Ce n'est rien aupris de luy.
    \
        A, Propter: vt A metu infamiae. Tacit. Pour crainte du deshonneur, Craignant deshonneur.
    \
        A spe quam successus rerum augebat. Liu. A cause de l'esperance, A raison ou pour l'esperance.
    \
        Ab ira et odio. Liu. Par courroux et haine.
    \
        A sole dolet. Plin. Il est malade du soleil, Le soleil luy a faict mal, ou l'a faict malade.
    \
        Ab, pro Erga. Cic. Ab innocentia clementissimus. Envers les innocens.
    \
        A vel Ab pro A parte, siue Ex parte. Liu. Ab Sabinis Metius Curtius. Du costé des Sabins, ou de la part des Sabins.
    \
        Ab Romanis tubae cornuaque cecinerunt. Liu. Les trompettes et cornets sonnerent du costé des Rommains. Les Rommains sonnerent la trompette.
    \
        Ei testamento legat grandem pecuniam a filio. Cic. Il luy laisse un legz d'une grande somme d'argent payable par les mains de son filz.
    \
        Ab aliqua re otium vel tempus habere. Terent. N'estre point empesché, et ne laisser point d'avoir bon loisir pour cela.
    \
        A vel Ab, proximitatem loci significat. Cic. Venisse eum a Roma. D'aupres de Romme.
    \
        Ab Roma aberat. Cic. N'estoit point autour, ou aupres de Romme.
    \
        Ab accidentibus, Qui ha charge de mettre en escript et d'advertir des choses qui surviennent. \ Ab aure, Secretaire.
    \
        A commentariis, Celuy qui fait le registre des prisonniers, Geolier, ou un Chroniqueur. \ Ab epistolis. Suet. Secretaire.
    \
        A latere Regis. Les amis familiers du Roy qui ne bougent de son costé. \ A libellis, Maistre des requestes.
    \
        A manu, A manu, seruus, et A manibus. Suet. Un clerc qui sert pour escrire.
    \
        A pedibus, vel A pedibus seruus. Cic. Un laquay. quod etiam Ad pedes, Martiali: et Circum pedes, Ciceroni: dicitur.
    \
        A secretis, Secretaire.
    \
        A studiis. Sue. Celuy de qui nous nous servons au faict de nos estudes.
    \
        A rationibus. Suet. Maistre correcteur, auditeur, ou autre officier és comptes. President des comptes. B.
    \
        A voluptatibus. Suet. Qui ha charge d'inventer toute sorte de passetemps pour le prince.
    \
        Positis castris a milibus passuum quindecim. Caes. Ayant assis son camp à quinze mille pas pres.
    \
        Ab illo tibi soluam. Cic. Je te feray delivrer par luy ce que je te doy.
    \
        Viaticum vt dem ab trapezita tibi. Plaut. A fin que je te baille argent pour voyager par les mains du banquier, Que je te face delivrer argent par la banque.
    \
        Ab Aulo Sextilio dicit se dedisse, et a suis fratribus. Cic. Il dit avoir payé de l'argent de Sextilius, et de l'argent ou de la bourse de ses freres.
    \
        A cauda de ouo exeunt. Plin. La queue devant, ou la queue la premiere. \ Pedibus genitus Nero. Pli. Les pieds devant.
    \
        Quaecunque animal pariunt, in capita gignunt. Plin. Les testes devant.
    \
        A matre pulli. Colum. Prins dessoubs les ailes de la mere.
    \
        A lenone manu asserere. Plaut. Retirer une fille, et la delivrer d'entre les mains d'un maquereau.
    \
        Instructus a philosophia. Cic. Garni de philosophie. Scavant en philosophie.
    \
        Inuictus a labore. Cic. Qui ne se lasse point de labeur et travail. Non vaincu de ou par labeur.
    \
        Ab exule prope esse. Taci. Estre presque banni. N'estre gueres moins que banni.
    \
        A contumelia, quam a laude propius fuerit, post Vitellium eligi. Tacit. Estre esleu apres Vitelle, approcheroit plus de deshonneur, que de gloire.
    \
        Ab amore scribere. Balbus Ciceroni. De grand amour.
    \
        Ab aspectu decorus. Colu. Beau à veoir.
    \
        Ab aliquo describere. Cic. Transcrire du livre d'un autre.
    \
        A se aliquid promere. Cic. Dire quelque chose du sien, de soymesme et de son invention.
    \
        A me salutem dic Ciceroni. Cic. Salue Cicero de par moy.
    \
        A me illos habe commendatissimos. Cic. Je te les recommande tant que je puis. Ayes les en recommandation pour l'amour de moy.
    \
        A sole calor. Cic. Chaleur de soleil.
    \
        A puppi religatus. Cic. Attaché, ou lié à la poupe.
    \
        A stirpe socius Pop. Rom. Sallust. De race.
    \
        A stirpe, pro Stirpitus. Liu. Dés la racine, Totalement, du tout.
    \
        Ab auro fulgorem reuereri. Lucret. Avoir en reverence ceulx qui sont vestus de drap d'or, ou qui reluisent de dorures.
    \
        A limine disciplinas salutare. Seneca. Estudier quelque peu et legerement.
    \
        Ab eo, pro Eius. Terent. Atque ab eo gratiam inibo. Je gaigneray sa bonne grace.
    \
        Ab illo iniuria. Terent. Le tort qu'il fait.
    \
        A, interdum redundare videtur. Tacit. A metu infamiae. De paour de deshonneur. Liu. Castra a stationibus firma.
    \
        A et Ab, eleganter vtimur cum his dictionibus Vsque et Prope. Cic. Vsque a Capitolio. Dés le Capitole.
    \
        Tam prope ab domo. Cic. Si pres de la maisons.

    Dictionarium latinogallicum > a

  • 2 accessio

    accessĭo (adcessio), ōnis, f. [accedo] [st1]1 [-] action d'approcher, approche.    - quid tibi huc accessio est? Plaut. Trin. 3, 2, 86: que viens-tu faire ici?    - quid tibi ad hasce adcessio est aedīs prope? Plaut. Truc. 2, 2, 3: pourquoi t'approches-tu de cette maison?    - is suis accessionibus consequebatur ut summa pecuniae referretur, Cic. Verr. 2, 2: par ses visites à domicile, il réussit à recueillir une grosse somme d'argent. [st1]2 [-] arrivée progressive (d'une maladie), accès (de fièvre), paroxysme.    - Cels. 2, 12; 3, 3 etc.; Sen. Ep. 85, 12; id. N. Q. 6, 18, 6; Suet. Vesp. 23. [st1]3 [-] arrivée en plus, addition, accroissement, augmentation.    - quaecumque tibi accessiones fient dignitatis, Cic. Fam 2, 1, 2: quels que soient pour toi les accroissements de considération.    - paucorum annorum accessio, Cic. Lael. 11: un prolongement de quelques années.    - accessio pecuniae, Nep. Att. 14, 2: accroissement de fortune.    - Cic. Tim. 18 ; Or. 124 ; Fin. 4, 67 ; Att. 12, 23, 2. [st1]4 [-] partie ajoutée, partie annexe, accessoire.    - accessionem adjunxit aedibus, Cic. Off. 1: il a agrandi la maison.    - fig. Syphax accessio Punici belli fuerat, Liv. 45, 7, 2: Syphax n'avait joué qu'un rôle secondaire dans la guerre punique.    - cf. Liv. 45, 26, 7 ; 45, 39, 7 ; etc. [st1]5 [-] philo. idée ajoutée, notion supplémentaire, complément.    - Cic. Fin. 2, 35 ; 2, 42 ; Ac. 2, 112. [st1]6 [-] ce qu'on donne en plus de la chose due ou stipulée, addition, supplément, surplus.    - accessio decumae, Cic. Rab. 11: addition au dixième.    - Cato. Agr. 144; Cic. Verr. 3, 83; 3, 118; Sen. Ep. 97, 5. [st1]7 [-] garantie accessoire, caution.    - Dig. 21, 1, 25, 9 ; 21, 1, 1, 1.
    * * *
    accessĭo (adcessio), ōnis, f. [accedo] [st1]1 [-] action d'approcher, approche.    - quid tibi huc accessio est? Plaut. Trin. 3, 2, 86: que viens-tu faire ici?    - quid tibi ad hasce adcessio est aedīs prope? Plaut. Truc. 2, 2, 3: pourquoi t'approches-tu de cette maison?    - is suis accessionibus consequebatur ut summa pecuniae referretur, Cic. Verr. 2, 2: par ses visites à domicile, il réussit à recueillir une grosse somme d'argent. [st1]2 [-] arrivée progressive (d'une maladie), accès (de fièvre), paroxysme.    - Cels. 2, 12; 3, 3 etc.; Sen. Ep. 85, 12; id. N. Q. 6, 18, 6; Suet. Vesp. 23. [st1]3 [-] arrivée en plus, addition, accroissement, augmentation.    - quaecumque tibi accessiones fient dignitatis, Cic. Fam 2, 1, 2: quels que soient pour toi les accroissements de considération.    - paucorum annorum accessio, Cic. Lael. 11: un prolongement de quelques années.    - accessio pecuniae, Nep. Att. 14, 2: accroissement de fortune.    - Cic. Tim. 18 ; Or. 124 ; Fin. 4, 67 ; Att. 12, 23, 2. [st1]4 [-] partie ajoutée, partie annexe, accessoire.    - accessionem adjunxit aedibus, Cic. Off. 1: il a agrandi la maison.    - fig. Syphax accessio Punici belli fuerat, Liv. 45, 7, 2: Syphax n'avait joué qu'un rôle secondaire dans la guerre punique.    - cf. Liv. 45, 26, 7 ; 45, 39, 7 ; etc. [st1]5 [-] philo. idée ajoutée, notion supplémentaire, complément.    - Cic. Fin. 2, 35 ; 2, 42 ; Ac. 2, 112. [st1]6 [-] ce qu'on donne en plus de la chose due ou stipulée, addition, supplément, surplus.    - accessio decumae, Cic. Rab. 11: addition au dixième.    - Cato. Agr. 144; Cic. Verr. 3, 83; 3, 118; Sen. Ep. 97, 5. [st1]7 [-] garantie accessoire, caution.    - Dig. 21, 1, 25, 9 ; 21, 1, 1, 1.
    * * *
        Accessio, accessionis, Verb. f. g. Avantage, Acroissement, Surcroist.
    \
        Annorum accessio. Cic. Addition, Adjoustement, Augmentation d'aage, Quelque peu d'ans adjoustez à ce qu'il avoit vescu.
    \
        Accessio et Decessio, contraria sunt. Cic. Acroissement, et decroissement, Augmentation et diminution.
    \
        Adiungere aedibus accessionem. Cic. Aggrandir sa maison.
    \
        Afferre accessionem ad veteres necessitudines. Cic. Accroistre et augmenter les anciennes amities.
    \
        Magnam accessionem sibi fecissent, siquas copias, etc. Plancus ad Cic. Ils se fussent fort accreuz, augmentez, et renforcez.
    \
        Accessio febris. Cels. Accez de fiebvre. Accessio Ciceroni in Verrem Act. 3. pro eo accipitur, quod vulgo Vinum ministrorum vocatur, Le vin des varlets, Ce qu'on donne pour les varlets oultre le marché.
    \
        Accessio decumarum. Cic. Les frais qu'on fait à cueillir les dixmes, ou decimes. B.
    \
        Accessiones etiam Fideiussores vocantur a Paulo. Pleiges.
    \
        Accessio. Plin. Accessoire, Ce qui est le moins principal en quelque chose.
    \
        Mortem accelerare. Plin. Avancer la mort d'aucun.
    \
        Si accelerare volent. Ci. S'ils se veulent haster, ou avancer, faire bonne diligence d'aller.
    \
        Gradum accelerare, vel iter, periphrasis, pro eo quod est Properare. Liu. se haster d'aller.
    \
        Accelerare alicui magistratum aliquem. Tacit. Luy bailler quelque office devant qu'il soit en aage suffisant.
    \
        Opus accelerare. Stat. Haster la besongne.
    \
        Praecepta accelerare. Claud. Faire diligemment ce qu'il nous est commandé.

    Dictionarium latinogallicum > accessio

  • 3 aio

    aio, ais, ait [st2]1 [-] dire oui, affirmer. [st2]2 [-] dire, soutenir, rapporter. [st2]3 [-] ordonner, statuer, prononcer (t. de droit).    - verbe défectif: ind. prés. aio, ais, ait, aiunt; subj. aias, aiat, aiant; indic. imparf. aiebam, aiebas; impér. prés. ai; part. prés. aiens.    - ut ait, ut aiunt, comme on le dit.    - ain' = aisne?: tu l'affirmes? tu parles sérieusement? vraiment?    - ain ( = aisne) tu?: vraiment? c’est sérieux?    - quid ais, Plaut. Ter.: qu'as-tu à dire à cela? - dis un peu - réponds.    - aiunt: ils disent, on dit.    - aiebam, aiebas...: je disais, tu disais...    - ait (présent ou parfait): dit-il.    - vel ai vel nega, Naev.: dis oui ou non.
    * * *
    aio, ais, ait [st2]1 [-] dire oui, affirmer. [st2]2 [-] dire, soutenir, rapporter. [st2]3 [-] ordonner, statuer, prononcer (t. de droit).    - verbe défectif: ind. prés. aio, ais, ait, aiunt; subj. aias, aiat, aiant; indic. imparf. aiebam, aiebas; impér. prés. ai; part. prés. aiens.    - ut ait, ut aiunt, comme on le dit.    - ain' = aisne?: tu l'affirmes? tu parles sérieusement? vraiment?    - ain ( = aisne) tu?: vraiment? c’est sérieux?    - quid ais, Plaut. Ter.: qu'as-tu à dire à cela? - dis un peu - réponds.    - aiunt: ils disent, on dit.    - aiebam, aiebas...: je disais, tu disais...    - ait (présent ou parfait): dit-il.    - vel ai vel nega, Naev.: dis oui ou non.
    * * *
        Aio et Nego, contraria sunt. Terent. Negat quis? nego. ait? aio. Si quelcun dit ouy, et moy aussi.
    \
        Quis id ait? Terent. Qui est ce qui dit cela?
    \
        Ais. Horat. Tu dis.
    \
        Aiunt, vel Ita aiunt. Terent. On le dit, On le dit ainsi.
    \
        Actum, aiunt, ne agas. Terent. Dit on.
    \
        Quomodo aiunt. Comme on dit.

    Dictionarium latinogallicum > aio

  • 4 alternus

    [st1]1 [-] alternus, a, um: a - l'un après l'autre, alternant.    - alternis trabibus ac saxis, Caes. BG. 7, 23, 5: les poutres et les pierres étant alternantes (par une alternance des...).    - ut singulis consulibus alternis mensibus lictores praeirent, Cic. Rep. 2, 55: [de lui vint l'usage] que chaque consul avait un mois sur deux les licteurs pour le précéder dans sa marche.    - alternae voces "ad arma" et "hostes in urbe sunt" audiebantur, Liv. 3, 15, 6: on entendait alternativement le cri aux armes et les ennemis sont dans la ville.    - alternis versibus, Cic. Arch. 25: en distiques.    - alterna Fortuna... Virg. En. 11, 426: la Fortune alternativement...    - alterna, ōrum, n.: les choses qui alternent.    - amant alterna Camenae, Virg. B. 3, 59: les Muses aiment les chants alternés.    - alterna loqui, Hor. S. 1, 8, 40: dialoguer.    - adv. alterna: alternativement. --- Stat. Th. 7, 640; 12, 387; Apul. M. 10, 17.    - in alternum, Man. 3, 53: alternativement. b - qui se rapporte à l'un et à l'autre, à chacun des deux successivement.    - ex duabus orationibus capita alterna inter se contraria, Cic. Clu. 140: passages pris tantôt à l'un tantôt à l'autre des deux discours et contradictoires entre eux.    - rejectio judicum alternorum, Cic. Planc. 36: récusation de juges alternativement par chacune des parties.    - cum alternae civitates rejectae sunt, Cic. Verr. 2, 32: quand chacune des parties a fait sa récusation parmi les cités [appelées à juger].    - in hoc alterno pavore, Liv. 23, 26, 11: dans cette crainte éprouvée à tour de rôle par les deux adversaires [réciproque]. [st1]2 [-] alternus, i, m.: v. alaternus.
    * * *
    [st1]1 [-] alternus, a, um: a - l'un après l'autre, alternant.    - alternis trabibus ac saxis, Caes. BG. 7, 23, 5: les poutres et les pierres étant alternantes (par une alternance des...).    - ut singulis consulibus alternis mensibus lictores praeirent, Cic. Rep. 2, 55: [de lui vint l'usage] que chaque consul avait un mois sur deux les licteurs pour le précéder dans sa marche.    - alternae voces "ad arma" et "hostes in urbe sunt" audiebantur, Liv. 3, 15, 6: on entendait alternativement le cri aux armes et les ennemis sont dans la ville.    - alternis versibus, Cic. Arch. 25: en distiques.    - alterna Fortuna... Virg. En. 11, 426: la Fortune alternativement...    - alterna, ōrum, n.: les choses qui alternent.    - amant alterna Camenae, Virg. B. 3, 59: les Muses aiment les chants alternés.    - alterna loqui, Hor. S. 1, 8, 40: dialoguer.    - adv. alterna: alternativement. --- Stat. Th. 7, 640; 12, 387; Apul. M. 10, 17.    - in alternum, Man. 3, 53: alternativement. b - qui se rapporte à l'un et à l'autre, à chacun des deux successivement.    - ex duabus orationibus capita alterna inter se contraria, Cic. Clu. 140: passages pris tantôt à l'un tantôt à l'autre des deux discours et contradictoires entre eux.    - rejectio judicum alternorum, Cic. Planc. 36: récusation de juges alternativement par chacune des parties.    - cum alternae civitates rejectae sunt, Cic. Verr. 2, 32: quand chacune des parties a fait sa récusation parmi les cités [appelées à juger].    - in hoc alterno pavore, Liv. 23, 26, 11: dans cette crainte éprouvée à tour de rôle par les deux adversaires [réciproque]. [st1]2 [-] alternus, i, m.: v. alaternus.
    * * *
        Alternus, Adiectiuum. Cic. Qui se fait l'un apres l'autre.
    \
        Alternis annis. Cato. De deux ans en deux ans, De deux ans l'un.
    \
        Alterna iactat brachia. Virg. Il jecte les bras l'un apres l'autre.
    \
        Alternae ciuitates reiectae. Cic. Quand le demandeur recusoit un peuple, et le defendeur un autre, chascun sa fois, et par ordre.
    \
        Alterna consilia reiecta. Cicero. Quand l'accusateur recusoit un nombre de juges, et l'accusé pareillement un autre nombre.
    \
        Alterno quoque die. Celsus. De deux jours en deux jours.
    \
        Alternorum iudicum reiectio. Cic. Quand l'accusateur et l'accusé recusent par ordre l'un apres l'autre, chascun sa fois, ceuls des juges qui leur semblent estre suspects.
    \
        Alterna periere manu. Ouid. Ils se tuerent l'un l'autre.
    \
        Alterno pede terram quatere. Horat. Danser.
    \
        Alternis pedibus insistere. Pli. Se soustenir puis sur un pied, puis sur l'autre.
    \
        Quies alterna. Quintil. Repos prins par intervalles et par fois apres le travail.
    \
        Alternis pene verbis Titi Manlii facta laudantem. Liu. A grand peine disoit il deux mots, que l'un ne fut à la louange de Manlius.
    \
        Alterna vice. Columel. Par fois, Chascun sa fois, ou à son tour, L'un apres l'autre.
    \
        Alternis annis esse marem, alternis foeminam fieri. Pli. Estre un an masle, un an femelle, De deux ans en deux ans masle, etc.
    \
        Alternis Catones, alternis Vatinii. Seneca. Maintenant gents de bien, maintenant meschants, Tantost l'un, tantost l'autre, Par fois l'un, par fois l'autre.
    \
        Alternis viticulae surgunt, alternis inserta sunt poma. Pli. iunior. Il y a une rangee de vigne, et puis une rangee de pommiers, et ainsi consecutivement par ordre.
    \
        Alternis dicetis. Virg. Chascun sa fois, L'un apres l'autre, Alternativement.

    Dictionarium latinogallicum > alternus

  • 5 ante

    [st1]1 [-] adv.: devant, en avant, auparavant.    - tribus ante diebus: trois jours avant.    - paulo ante: peu auparavant. [st1]2 [-] prép. + acc.: devant, avant, plus que, avant; (plus que) tout (non class.).    - ante omnia: avant tout, plus que tout.    - ante lucem surgere: se lever avant le jour.    - ante ostium stare: se tenir devant la porte.    - longe ante alios acceptissimus, Liv. 1, 15: il était, plus que tout autre, très bien accueilli. [st1]3 [-] ante-, ant-, anti-, préfixes:    - devant, avant    - ante-ire: aller devant.    - anti-capere: prendre par avance.    - anti-stare (ante-stare): se tenir avant, surpasser. [st1]4 [-] anti + radical d'origine grecque: contre, à l'opposé    - antipathia: antipathie.    - antipodes: les antipodes.
    * * *
    [st1]1 [-] adv.: devant, en avant, auparavant.    - tribus ante diebus: trois jours avant.    - paulo ante: peu auparavant. [st1]2 [-] prép. + acc.: devant, avant, plus que, avant; (plus que) tout (non class.).    - ante omnia: avant tout, plus que tout.    - ante lucem surgere: se lever avant le jour.    - ante ostium stare: se tenir devant la porte.    - longe ante alios acceptissimus, Liv. 1, 15: il était, plus que tout autre, très bien accueilli. [st1]3 [-] ante-, ant-, anti-, préfixes:    - devant, avant    - ante-ire: aller devant.    - anti-capere: prendre par avance.    - anti-stare (ante-stare): se tenir avant, surpasser. [st1]4 [-] anti + radical d'origine grecque: contre, à l'opposé    - antipathia: antipathie.    - antipodes: les antipodes.
    * * *
    I.
        Ante, Praepositio est accusatiua. Iungitur autem accusatiuo temporis, loci, et personae: vt, Neque ego hanc oculis vidi ante hunc diem. Plaut. Je ne la veis jamais qu'aujourdhuy.
    \
        Ante Iouem nulli subigebant arua coloni. Virgil. Paravant que Jupiter fust, nul, etc. Avant que, etc.
    \
        Ante tubam. Virgil. Devant que la trompette sonne.
    \
        Hoc ante me fecit Valerius Soranus. Plin. Devant moy, ou Premier que moy. \ Ante cibum. Horat. Devant que manger.
    \
        Ante lucem. Cic. Devant le jour, Devant ou avant, ou aincoys, ou ains qu'il fust jour.
    \
        Ante diem tertium. Plin. Devant hier, Il n'y a aujourdhuy que trois jours.
    \
        Ante diem certam. Cic. Devant un certain jour, qui est dict et nommé.
    \
        Ante, cum accusatiuo personae. Cic. Causam ante eum diceret. Devant, ou Avant que luy.
    \
        Ante ora patrum. Virgil. En la presence, etc.
    \
        Ante pedes esse dicitur, quod nobis est praesens. Et est locutio prouerbialis. Terent. Istuc est sapere, non quod ante pedes modo est Videre, sed etiam illa quae futura sunt, Prospicere. Devant noz pieds.
    \
        Ante alias hilaris. Plin. Oultre, ou Plus que toutes les autres.
    \
        Scelere ante alios immanior omnes. Virgil. Plus meschant que touts les autres, Qui surpasse touts autres en meschanceté.
    \
        Ante me illum diligo. Cic. Plus que moy.
    \
        Ante omnia ne sit vitiosus sermo. Quintil. Sur toute chose, que, etc.
    \
        In ante diem quartum distulit. Cic. Jusques au quatrieme jour.
    \
        Ex ante diem quintum. Cic. Depuis le cinquieme jour.
    II.
        Ante, Aduerbium temporis. Plaut. Paravant, Avant, Aincoys, Ains.
    \
        Ante et Post, contraria sunt. Cic. Pardevant.
    \
        Ante, interdum vacat in oratione. Terent. Nonne oportuit praescisse me ante? Preallablement.
    \
        Ante, sicut et Post, proprie iungitur Aduerbiis in o desinentibus: vt Paulo ante, Multo ante. Terent. Un peu devant, Long temps devant.
    \
        Longe ante. Cic. Long temps devant.
    \
        Paucis ante diebus. Cic. Peu de jours devant.

    Dictionarium latinogallicum > ante

  • 6 appono

    appōno (adpōno), ĕre, pŏsŭi, pŏsĭtum - tr. - [st2]1 [-] placer auprès, placer sur; mettre sur la table, servir. [st2]2 [-] placer qqn auprès d'un autre, aposter. [st2]3 [-] ajouter, mettre en ligne de compte.    - arch. appŏsīvi = apposui.    - apponere modum vitiis, Cic.: mettre des bornes aux vices.    - apponere diem et signum, Cic.: dater et cacheter.    - apponere mensam, Plaut.: mettre le couvert.    - custodem aliquem alicui apponere: mettre qqn comme gardien auprès de qqn.    - ad rem aliquid apponere: ajouter qch à qch.    - appositum est ut: il fut décidé en outre que.    - manus ad os apponere, Cic.: mettre la main devant la bouche (pour dire qqch de secret).    - appositā secundā mensā, Cic. Att. 14, 6: au second service.    - convivis panem apponere: (faire) servir du pain aux convives.    - apponere aprum in epulis, Cic.: servir sur table un sanglier.
    * * *
    appōno (adpōno), ĕre, pŏsŭi, pŏsĭtum - tr. - [st2]1 [-] placer auprès, placer sur; mettre sur la table, servir. [st2]2 [-] placer qqn auprès d'un autre, aposter. [st2]3 [-] ajouter, mettre en ligne de compte.    - arch. appŏsīvi = apposui.    - apponere modum vitiis, Cic.: mettre des bornes aux vices.    - apponere diem et signum, Cic.: dater et cacheter.    - apponere mensam, Plaut.: mettre le couvert.    - custodem aliquem alicui apponere: mettre qqn comme gardien auprès de qqn.    - ad rem aliquid apponere: ajouter qch à qch.    - appositum est ut: il fut décidé en outre que.    - manus ad os apponere, Cic.: mettre la main devant la bouche (pour dire qqch de secret).    - appositā secundā mensā, Cic. Att. 14, 6: au second service.    - convivis panem apponere: (faire) servir du pain aux convives.    - apponere aprum in epulis, Cic.: servir sur table un sanglier.
    * * *
        Appono, apponis, pen. prod. apposui, appositum, pe. corr. apponere. Ouid. Mettre aupres, Apposer.
    \
        Portae apposita erat. Liu. Elle estoit aupres de la porte.
    \
        Vrbs apposita litori. Plin. Situee aupres.
    \
        Apponere interdum pro simplici accipitur. Cic. Mettre, Apposer.
    \
        Apponere notam alicui rei. Cic. Mettre un signe ou une marque à quelque chose, Marquer.
    \
        Apponere machinam. Cic. Appliquer un engin pour monter ou descendre quelque chose.
    \
        Apponere de suo. Plaut. Mettre du sien, Adjouster.
    \
        Postulare gratiam apponi sibi. Terent. Demander qu'on luy sache bon gré de quelque chose.
    \
        Apponere aliquid lucro. Horat. Estimer autant de gain.
    \
        Apponere cibis aliquid. Plaut. Adjouster, Mistionner avec.
    \
        Apponere mensam. Plaut. Cic. Dresser la table, ou Servir la viande.
    \
        Alicui apponere. Sub. cibos. Cic. Luy servir à table.
    \
        Ampliter. Plaut. Servir abondamment de viande.
    \
        In vasis fictilibus apponere. Cic. Servir en vaisselle de terre.
    \
        Argentum illi purum apposuerat. Cic. Il le servoit en vaisselle d'argent.
    \
        Annos apponere et Demere, contraria. Horat. Adjouster.
    \
        Apponere modum vitiis. Cic. Restraindre.
    \
        Custodem Tullio me apponite. Cic. Constituez, ou establissez moy contrerouleur de Tulle.
    \
        Calumniatorem apponere. Cic. Suborner un calumniateur, Supposer, Attiltrer, Apposter.
    \
        Sibi praeuaricatorem apponere. Cic. Se faire accuser soymesme par un accusateur qui se laisse apres vaincre, Se faire adjourner par un tiers avec lequel on s'entend, comme souvent on faict en matiere de retraict lignager.
    \
        Apponere accusatorem alicui. Cic. Luy suborner et attiltrer un accusateur à sa poste, Apposter.
    \
        Apponere licitatorem. Cic. Suborner, ou attiltrer un encherisseur, Apposter, Mettre à sa poste, Mettre un contre.

    Dictionarium latinogallicum > appono

  • 7 arripio

    arrĭpĭo (adrĭpĭo), ĕre, rĭpŭi, reptum [ad + rapio] - tr. - [st2]1 [-] prendre vivement, prendre de force, ravir, saisir. [st2]2 [-] prendre à l'improviste, attaquer tout à coup, surprendre. [st2]3 [-] arrêter, traîner devant les tribunaux. [st2]4 [-] tirer à soi, prendre avec empressement, s'emparer. [st2]5 [-] concevoir rapidement, saisir, apprendre. [st2]6 [-] attaquer (en paroles).    - arripere terram velis, Virg.: aborder.    - arripere causam, Cic.: saisir un prétexte.    - arripere patrocinium, Cic.: se charger de la défense.    - arripere avide litteras, Cic.: apprendre rapidement.    - arripere maledicta ex trivio, Cic.: prendre ses injures dans les carrefours.
    * * *
    arrĭpĭo (adrĭpĭo), ĕre, rĭpŭi, reptum [ad + rapio] - tr. - [st2]1 [-] prendre vivement, prendre de force, ravir, saisir. [st2]2 [-] prendre à l'improviste, attaquer tout à coup, surprendre. [st2]3 [-] arrêter, traîner devant les tribunaux. [st2]4 [-] tirer à soi, prendre avec empressement, s'emparer. [st2]5 [-] concevoir rapidement, saisir, apprendre. [st2]6 [-] attaquer (en paroles).    - arripere terram velis, Virg.: aborder.    - arripere causam, Cic.: saisir un prétexte.    - arripere patrocinium, Cic.: se charger de la défense.    - arripere avide litteras, Cic.: apprendre rapidement.    - arripere maledicta ex trivio, Cic.: prendre ses injures dans les carrefours.
    * * *
        Arripio, arripis, pen. cor. arripui, arreptum, arripere. Prendre rudement, ou Empoigner, Attraper, Arraper.
    \
        Te barba arripiam. Plaut. Je t'empoigneray par la barbe.
    \
        Arripit dolor. Cic. Empoigne.
    \
        Arripi ad vel quaestionem. Cic. Estre enlevé, ou emmené rudement pour avoir la question.
    \
        Arripere terram velis. Virg. Prendre terre et entrer en quelque pais par navigation.
    \
        Arripere. Virg. Tenir ce qu'on a prins sans le laisser aller.
    \
        Arripere aliquid ad reprehendendum. Cic. Choisir quelque chose pour reprendre.
    \
        Arripere causam ad incendia. Cic. Prendre occasion et couleur de mettre le feu.
    \
        Arripere facultatem laedendi. Cic. Prendre l'aisance et opportunité de malfaire.
    \
        Cognomen sibi arripere ex aliorum imaginibus. Cic. Se donner et attribuer le surnom de quelque noble maison.
    \
        Arripere maledictum ex triuio. Cic. User de parolles injurieuse dont usent communeement les vulgaires parmi les rues.
    \
        Arripere verba de foro. Cic. S'aider des mots desquels on use en public.
    \
        Arripere similitudinem alicuius. Ci. S'efforcer de ressembler à quelcun.
    \
        Sermone aliquo arrepto, pro Mandato abuti. Ci. Recueillir quelque propos, et le redire à autruy, faisant semblant d'avoir charge de ce faire.
    \
        Arripere quod alter summonuit. Terent. Faire ce de quoy on nous a adverti.
    \
        Arripere aliquid ex responsione alterius. Ci. Recueillir quelque mot de la response d'autruy.
    \
        Arripere sese foras. Plaut. Se trainer dehors.
    \
        Medium arripere aliquem. Terent. L'empoigner par le milieu du corps.
    \
        Arripere celeriter, et Tarde percipere, contraria? Cic. Entendre et comprendre.
    \
        Auide arripere literas. Cic. Empoigner pour apprendre.

    Dictionarium latinogallicum > arripio

  • 8 aspernor

    aspernor (adspernor), āri, ātus sum [ab + sperno] - tr. - repousser avec dédain, repousser avec dégoût, rejeter, se détourner de, dédaigner, mépriser, ne pas tenir compte de, répugner à.    - sens passif: Cic. Ep. frg. II, 2, 3 M [Prisc. 8, 17]; B. Afr. 93, 3 ; Arn. 5, 25.    - alicujus amicitiam aspernari, Cic. Pis. 81: repousser l'amitié de qqn.    - alicujus querimonias aspernari, Cic. Verr. 4, 113: rejeter les plaintes de qqn.    - quaedam appetere, aspernari contraria, Cic. Fin. 2, 33: rechercher (se porter vers) certaines choses, rejeter (repousser) les choses contraires.    - non sum aspernatus, Cic. de Or. 2, 88: je ne l'ai pas rebuté.    - ejus furorem deos immortales a suis aris aspernatos esse confido, Cic. Clu. 194: j'ai la conviction que les dieux immortels ont détourné sa démence de leurs autels.    - avec inf. validissimum quemque militiae nostrae dare aspernabantur, Tac. A. 4, 46: ils répugnaient à donner à notre armée les plus valides d'entre eux.    - sens passif qui est pauper, aspernatur, Cic. Fragm. ap. Prisc.: celui qui est pauvre est méprisé.
    * * *
    aspernor (adspernor), āri, ātus sum [ab + sperno] - tr. - repousser avec dédain, repousser avec dégoût, rejeter, se détourner de, dédaigner, mépriser, ne pas tenir compte de, répugner à.    - sens passif: Cic. Ep. frg. II, 2, 3 M [Prisc. 8, 17]; B. Afr. 93, 3 ; Arn. 5, 25.    - alicujus amicitiam aspernari, Cic. Pis. 81: repousser l'amitié de qqn.    - alicujus querimonias aspernari, Cic. Verr. 4, 113: rejeter les plaintes de qqn.    - quaedam appetere, aspernari contraria, Cic. Fin. 2, 33: rechercher (se porter vers) certaines choses, rejeter (repousser) les choses contraires.    - non sum aspernatus, Cic. de Or. 2, 88: je ne l'ai pas rebuté.    - ejus furorem deos immortales a suis aris aspernatos esse confido, Cic. Clu. 194: j'ai la conviction que les dieux immortels ont détourné sa démence de leurs autels.    - avec inf. validissimum quemque militiae nostrae dare aspernabantur, Tac. A. 4, 46: ils répugnaient à donner à notre armée les plus valides d'entre eux.    - sens passif qui est pauper, aspernatur, Cic. Fragm. ap. Prisc.: celui qui est pauvre est méprisé.
    * * *
        Aspernor, aspernaris, aspernari, Deponens. Terent. Refuser, Rejecter, Ne tenir compte de quelque chose, Mespriser.
    \
        Regem peregrinum aspernari. Liuius. Le debouter et refuser tout à plat.
    \
        Sententiam alicuius aspernari. Cic. Rejecter la sentence et opinion d'aucun.

    Dictionarium latinogallicum > aspernor

  • 9 caelum

    [st1]1 [-] caelum, i, n.: ciseau, burin. [st1]2 [-] caelum, i, n.: - [abcl][b]a - ciel, la voûte des cieux. - [abcl]b - ciel, demeure des dieux. - [abcl]c - climat, l'espace, air, atmosphère. - [abcl]d - le ciel, les nues, le comble du bonheur, le faîte de la gloire. - [abcl]e - voûte, dôme.[/b]    - aliquem in caelum ferre: porter qqn aux nues.    - caeli convexa, n. plur.: la voûte du ciel, la voûte des cieux.    - capitis caelum: la voûte du crâne.    - de caelo missus: tombé du ciel, envoyé du ciel (en parl. d'un homme extraordinaire).    - in caelum suspicere: lever les yeux au ciel.    - de caelo servare: observer le ciel, observer les signes du ciel.    - aditum ad caelum alicui dare: ouvrir à qqn le chemin du ciel.    - de caelo tactus: frappé par la foudre.    - digito caelum attingere: [toucher du doigt le ciel] = être au comble du bonheur.    - Caesar in caelum fertur, Cic.: on porte César aux nues.    - aliquem de caelo detrahere, Cic.: faire descendre qqn du ciel (de son piedestal).
    * * *
    [st1]1 [-] caelum, i, n.: ciseau, burin. [st1]2 [-] caelum, i, n.: - [abcl][b]a - ciel, la voûte des cieux. - [abcl]b - ciel, demeure des dieux. - [abcl]c - climat, l'espace, air, atmosphère. - [abcl]d - le ciel, les nues, le comble du bonheur, le faîte de la gloire. - [abcl]e - voûte, dôme.[/b]    - aliquem in caelum ferre: porter qqn aux nues.    - caeli convexa, n. plur.: la voûte du ciel, la voûte des cieux.    - capitis caelum: la voûte du crâne.    - de caelo missus: tombé du ciel, envoyé du ciel (en parl. d'un homme extraordinaire).    - in caelum suspicere: lever les yeux au ciel.    - de caelo servare: observer le ciel, observer les signes du ciel.    - aditum ad caelum alicui dare: ouvrir à qqn le chemin du ciel.    - de caelo tactus: frappé par la foudre.    - digito caelum attingere: [toucher du doigt le ciel] = être au comble du bonheur.    - Caesar in caelum fertur, Cic.: on porte César aux nues.    - aliquem de caelo detrahere, Cic.: faire descendre qqn du ciel (de son piedestal).
    * * *
        Caelum, caeli, n. g. Quintil. Un burin, et tout autre instrument appartenant ou servant au faict des graveurs.
    \
        Caelum, significat etiam mundum. Varro. Le ciel.
    \
        Calamitosum caelo vectigal. Cic. Subject à gresle, et estre gasté par le mauvais temps.
    \
        Grauis caelo ac terris. Senec. Grief et fascheux à Dieu et aux hommes.
    \
        Caeli aspiratio. Cic. L'aspiration de l'air.
    \
        Conuexa caeli. Virgil. Le ciel qui est courbé.
    \
        Grauitas caeli. Cic. Grosseur d'air, Mauvais air.
    \
        Hiatus caeli a terris. Lucr. L'espace qui est entre le ciel et la terre.
    \
        Morbus caeli. Virgil. Corruption d'air.
    \
        Olympus caeli. Virgil. Le ciel.
    \
        Austrinum. Plin. Air nubileux, Temps couvert, Sombre.
    \
        Bonum. Cato. Bon air.
    \
        Calamitosum. Cato. Subject à gresles et autres tempestes, ou Mauvais air.
    \
        Caliginosum. Cic. Obscur, Morne.
    \
        Crassum, et tenue, contraria. Cic. Air gros, Espez.
    \
        Dubium. Virg. Qui n'est point bien asseuré, tantost beau, tantost laid.
    \
        Eoum. Ouid. La partie du ciel tirant vers Orient.
    \
        Illustre. Valer. Flac. Cler et serein.
    \
        Liquidum. Virg. Pur, Net.
    \
        Nebulosum. Cic. Nebuleux, Morne, Sombre.
    \
        Pacatum. Lucret. Serein.
    \
        Piceum. Valer. Flac. Noir et Obscur.
    \
        Placidum. Sil. Serein. \ Praelatum. Lucan. Fort large.
    \
        Profundum. Virg. Hault.
    \
        Stellans. Lucret. Estelé.
    \
        Vacuum. Virg. L'air. \ Varium. Ouid. Muable.
    \
        Accipere caelo aliquem. Virg. Le recevoir en paradis.
    \
        AEquare aliquid caelo. Virgil. Le faire aussi hault que le ciel, Le faire fort hault.
    \
        AEquare caelum. Ouid. Estre aussi hault que le ciel.
    \
        Allegere aliquem caelo. Seneca. Le mettre et adjouster au nombre et en la compaignie des saincts.
    \
        Arcem caeli annuere alicui. Virgil. Luy donner et ottroyer paradis.
    \
        Aperitur caelum. Seruius. Au matin, quand le jour commence.
    \
        Asserere aliquem caelo. Ouid. Le mettre au ciel en paradis.
    \
        Digito caelum attingere. Ci. Nostri principes digito se caelum putant attingere. Il leur semble qu'ils sont si grans, qu'ils peuvent toucher du doigt au ciel, Il leur est advis qu'ils sont les plus heureux du monde, et si pres de paradis que desja ils y touchent du doigt, qu'ils sont les plus grands gents du monde.
    \
        Ciere caelum tonitru. Virgil. Esmouvoir, Troubler.
    \
        Credere se caelo. Virgil. Voler.
    \
        Detrahere aliquem de caelo. Cic. De grande gloire et hault estat le mettre bien bas.
    \
        Honore caeli dignari aliquem. Ouid. Le reputer digne d'estre mis au ciel.
    \
        Discedere caelum dicitur. Cic. Quand il esclaire, car il semble que le ciel se fende en deux.
    \
        Educere molem caelo. Virg. Jusques au ciel.
    \
        Ad caelum efferre aliquem rumore. Horat. L'eslever et exalter de louanges jusques au ciel.
    \
        It clamor caelo. Virgil. La clameur va jusques au ciel.
    \
        Exaequare caelo aliquem. Lucret. Le faire bien heureux.
    \
        Exiit ad caelum ramis foelicibus arbos. Virg. L'arbre est creu fort hault.
    \
        In caelum ferre. Cic. Mettre jusques aux nues, Louer grandement.
    \
        Per caelum ferri. Virgil. Aller, ou voler en l'air.
    \
        Fugere caelum. Virgil. Se cacher.
    \
        Inficere caelum Iris dicitur. Ouid. Teindre, Peindre.
    \
        Ludunt examina caelo. Vir. Les mouches à miel se jouent en l'air.
    \
        Miscere caelum terramque. Virg. Troubler le ciel et la terre.
    \
        Mutare caelum. Horat. Changer d'air.
    \
        Potens caelo Ereboque. Virg. Ayant puissance au ciel et és enfers.
    \
        Rigare caelum sol dicitur. Lucret. Quand il espard ses raids et sa lumiere par l'air.
    \
        Serenare caelum. Virg. Faire l'air serein.
    \
        Sperare caelum. Virgil. Esperer d'aller en paradis.
    \
        Succedere caelo. Virgil. Monter au ciel.
    \
        In caelo esse. Cic. Estre le plus heureux du monde.
    \
        Tendere ad caelum lumina. Virgil. Jecter les yeulx vers le ciel.
    \
        Tendere caelo palmas. Virgil. Tendre les mains vers le ciel.
    \
        Tenere caelum. Ouid. Estre au ciel.
    \
        Torquere caelum. Virgil. Faire tourner, Gouverner.
    \
        Vertitur caelum. Virgil. L'air se change.
    \
        Teste caelo viuere. Seneca. Vivre au veu et sceu de chascun, Ne point cacher sa maniere de vivre.
    \
        Caelum capitis. Plin. Le crane.

    Dictionarium latinogallicum > caelum

  • 10 colligo

    I.
        Colligo, colligas, penult. corr. colligare. Cic. Lier ensemble, Entrelier.
    \
        Colligare se cum aliis, per translationem. Cic. S'empestrer, S'entremesler.
    \
        Colligare vno libro omnia. Cic. Comprendre et mettre tout en un livre.
    \
        Colligare impetum furentis. Cic. Arrester, Reprimer.
    II.
        Colligo, colligis, pen. corr. collegi, pen. prod. collectum, colligere. Plin. Cueillir.
    \
        In vnum locum colligere. Cic. Amasser.
    \
        Colligere in vas. Varro. Recueillir en un vaisseau, Amasser.
    \
        Capillos colligere in nodum. Ouid. Trousser.
    \
        Equos colligere. Ouid. Rassembler.
    \
        Exercitum colligere ex senibus desperatis. Cic. Amasser.
    \
        Gradum colligere. Sil. S'arrester.
    \
        Hostem colligere. Sil. Enserrer.
    \
        Librum aut aliud aliquid colligere. Plin. iunior. Recueillir ou relever de terre.
    \
        Milites, vel exercitum colligere. Cic. Faire amas, ou Lever gensdarmes.
    \
        Miles in moenia colligit sese. Sil. Les gensdarmes se retirent dedens la ville.
    \
        Ingentem numerum perditorum hominum colligere. Cic. Faire amas, Amasser.
    \
        Stipen colligere a castellanis. Liu. Lever des deniers, ou amasser.
    \
        Vasa colligere. Cic. Amasser ou serrer le bagage, Trousser son bagage, ses hardes.
    \
        Vestem colligere, pallium, togam, etc. Cic. Mart. Trousser, Lever sa robbe.
    \
        Colligere annos, Compter. Plin. Ad quos a regno Numae colliguntur anni DXXXV. On y compte DXXXV ans.
    \
        Colligere, Enumerare. Cic. Nombrer.
    \
        Colligere peccata et vitia alterius. Cic. Raconter les faultes d'autruy.
    \
        Colligere naufragia fortunae. Cic. Reciter, Raconter.
    \
        Naufragium Reipublicae colligere, ac salutem communem reficere. Cic. Ramasser.
    \
        Nullam memoriam antiquitatis collegerat. Cic. Il n'avoit aucune cognoissance des histoires.
    \
        Colligere breuiter quae acta sunt. Cic. Dire en brief.
    \
        Aliquorum facete dicta colligere. Cic. Recueillir.
    \
        Colligere rationes. Cic. Amasser beaucoup de raisons et remonstrances.
    \
        Colligere rationes. Plaut. Faire compte.
    \
        Quid singula consector et colligo? Plin. iunior. Qu'ay je à faire de cercher et amasser toutes les choses par le menu?
    \
        Colligere causas. Plaut. Alleguer excuses, Cercher excuses.
    \
        Colligere testes. Cic. Amasser tesmoings.
    \
        Colligere LX pedes orbe. Plin. Avoir soixante pieds de tour.
    \
        Colligere. Plin. Par assemblement de plusieurs raisons venir à conclure de quelque chose.
    \
        Acute colligere. Cic. Conclure ou inferer subtilement et ingenieusement.
    \
        Mendose colligis. Pers. Tu conclus mal.
    \
        Colligere omnia. Cic. Assembler, Sommer tout ensemble.
    \
        Colligere animo. Cic. Prevoir en son esprit.
    \
        Colligere beneuolentiam alicuius. Cic. Gaigner, Attraire, Acquerir petit à petit la benevolence d'aucun.
    \
        Colligere existimationem et famam vigiliis et sudoribus. Cic. Acquerir et amasser plus de bruit.
    \
        Gaudia colligere. Propert. Recevoir joye, ou grand amas et foison de joye.
    \
        Colligere gratiam ex aliquo labore. Cic. Acquerir credit par quelque faict.
    \
        Ignes blandos colligere. Valer. Flac. Devenir amoureux.
    \
        Luna reuertentes ignes colligit. Virg. La lune se renouvelle.
    \
        Inimicos colligere. Cic. Acquerir inimitiez.
    \
        Colligere crudelitatis inuidiam. Cic. Acquerir le tiltre et le bruit d'estre cruel.
    \
        Iram colligere et ponere, contraria. Horat. Se courroucer.
    \
        Colligere vires ad aliquid agendum. Liu. Acquerir force, S'enforcir.
    \
        Vsum colligere patiendi. Ouid. S'accoustumer à souffrir et endurer.
    \
        Colligere animos. Liu. Reprendre courage.
    \
        Colligere animum et cogitationem. Plin. iunior. Se confermer et s'asseurer à faire quelque chose.
    \
        Colligere se. Cic. Prendre courage, Reprendre cueur, Se rasseurer.
    \
        Colligendi sui causa se in locum aliquem conferre. Cic. Pour se recreer.
    \
        Colligere se ad aciem. Hirtius. Se rassembler et rallier.
    \
        Colligere se ex timore. Caesar. Revenir à soy apres avoir esté esperdu et estonné par une grande crainte.
    \
        Colligere se. Virg. Se reserrer, S'accourcir, et faire plus petit.
    \
        Me collegi, verens nequid mihi ille iratus, tibi noceret. Cic. Je me suis reserré, retiré, abstenu.
    \
        Ex alicuius regno se colligere. Cic. Se ramasser et rallier parmi le royaulme d'aucun, et se bander.
    \
        Colligor, pro Iudicor et habeor: vt colligor huic placere dominae. Ouid. On juge que je suis aggreable à, etc.

    Dictionarium latinogallicum > colligo

  • 11 coma

    coma, comae, f. [st2]1 [-] chevelure (de l'homme et de la femme), les cheveux. [st2]2 [-] crinière (du lion, du cheval). [st2]3 [-] toison. [st2]4 [-] panache, aigrette (du casque). [st2]5 [-] feuillage, verdure, épi. [st2]6 [-] duvet du papier. [st2]7 [-] les rayons du soleil, chevelure de la comète.
    * * *
    coma, comae, f. [st2]1 [-] chevelure (de l'homme et de la femme), les cheveux. [st2]2 [-] crinière (du lion, du cheval). [st2]3 [-] toison. [st2]4 [-] panache, aigrette (du casque). [st2]5 [-] feuillage, verdure, épi. [st2]6 [-] duvet du papier. [st2]7 [-] les rayons du soleil, chevelure de la comète.
    * * *
        Coma, comae. Cic. Perruque, ou Chevelure.
    \
        Aureae comae. Catul. Blonde.
    \
        Nulla lege iacens coma. Seneca. Qui n'est point accoustree ne adjancee. \ Intonsa. Cic. Qu'on ne coupe jamais.
    \
        Libera nodo coma. Senec. Desliee.
    \
        Populeae comae. Ouid. Les branches d'un peuplier.
    \
        Rutilatae. Liu. Jaulnies.
    \
        Sibila coma. Valer. Flac. Sifflant, et agitee du vent.
    \
        Splendidae comae senectae. Senec. Blanche.
    \
        Attollere comas. Senec. Dresser les cheveulx.
    \
        Cogere nodo comas. Senec. Lier.
    \
        Compositae comae. Ouid. Bien adjancee.
    \
        Culta coma. Valer. Flac. Ornee.
    \
        Defluxere comae tactae medicamine. Ouid. Les cheveulx sont cheuz et tombez.
    \
        Deprimere comas horrentes. Senec. Peigner.
    \
        Horror comas erexit. Ouid. La frayeur a faict dresser les cheveulx.
    \
        Expedire comas. Stat. Deslier, ou Desmesler.
    \
        Exuere comam vittis. Stat. Descoeffer.
    \
        Frangere comam in gradus. Quintil. Testonner en facon de degrez, ou ondes, Regrediller, ou frizer.
    \
        Implicare comam manu. Virgil. Prendre aux cheveulx.
    \
        Implicare comas sertis. Tibul. Couronner de chapeaux de fleurs.
    \
        Inuolitant humeris comae. Horat. Volettent sur les espaules.
    \
        Honor comae nunquam labentis. Stat. La beaulté de la perruque qui jamais ne tombe.
    \
        Flamma innoxia lambit comas. Virgil. Attouche legierement et doulcement.
    \
        In patulas luxuriare comas. Ouid. Quand les branches d'un arbre croissent fort larges.
    \
        Nectere comam myrto. Ouid. Mettre un chapeau ou couronne de murte.
    \
        Nutrire comas. Valer. Flac. Nourrir, Laisser croistre.
    \
        Ponere comas in statione. Ouid. Accoustrer, Adjancer.
    \
        Raptari comis. Ouid. Estre trainé par les cheveulx.
    \
        Soluere comas, et Fingere comas, id est componere, contraria. Senec. Deslier, et puis les radjancer et racoustrer.
    \
        Stringere comas vittis. Virgil. Coeffer.
    \
        Coma per metaphoram etiam de arboribus, fruticibus, arundinibus, atque etiam herbis dicitur. Plin. Les branches ou fueilles d'un arbre, Les fueilles d'une herbe.
    \
        Papauereae comae. Ouid. De pavot.
    \
        Decutere comas. Virgil. Abbatre, Faire cheoir.
    \
        Posuit arbor comas. Virgil. Les fueilles sont cheutes.
    \
        Comam recidunt syluis hyemes. Seneca. Les froidures d'hyver tondent les forests, font cheoir les fueilles des arbres.
    \
        Comam reuocat syluis aestas. Seneca. L'este repare et restaure les fueilles aux arbres et forests.

    Dictionarium latinogallicum > coma

  • 12 concurso

    concurso, āre, āvi, ātum - intr. et tr. - [st2]1 [-] parcourir, courir ici et là, faire des tournées. [st2]2 [-] escarmoucher, harceler. [st2]3 [-] s'entrechoquer.
    * * *
    concurso, āre, āvi, ātum - intr. et tr. - [st2]1 [-] parcourir, courir ici et là, faire des tournées. [st2]2 [-] escarmoucher, harceler. [st2]3 [-] s'entrechoquer.
    * * *
        Concurso, concursas, concursare, Frequentatiuum: vt Concursare villas, prouinciam. Cic. Courir ca et là par le pais.
    \
        Concursare et Dissultare, contraria. Lucret. S'assembler et conjoindre. Dissultare, Se desjoindre et separer.

    Dictionarium latinogallicum > concurso

  • 13 consimilis

    consĭmĭlis, e entèrement semblable, entièrement pareil, ressemblant.
    * * *
    consĭmĭlis, e entèrement semblable, entièrement pareil, ressemblant.
    * * *
        Consimilis, et hoc consimile, pen. cor. cui contraria sunt Dissimilis atque Absimilis. Plaut. Du tout semblable.
    \
        Consimilis moribus. Terent. De semblables meurs et conditions.

    Dictionarium latinogallicum > consimilis

  • 14 contentus

       - v. l'adv. contente. [st1]1 [-] contentus, a, um: part. passé de contendo. a - tendu, raide. b - qui fait effort pour, ardent, zélé, appliqué fortement.    - funis contentus, Hor.: corde raide.    - contento poplite, Hor.: le jarret tendu.    - contentis corporibus, Cic, Tusc. 2, 54: en tendant les muscles du corps.    - contentissima voce, Apul. M. 4, 10: d'un ton de voix très élevé.    - plaga hoc gravior, quo est missa contentior, Cic. Tusc. 2, 57: coup d'autant plus rude qu'il a été porté avec des muscles plus fortement tendus.    - mens contenta in aliqua re, Lucr. 4, 964: esprit appliqué fortement à qqch. --- alicui rei, Ov. M. 15, 515. [st1]2 [-] contentus, a, um: part. passé de contineo - "qui se tient dans les limites de"; qui se borne à, content de, satisfait de.    - compar. contentiores Plaut. Poen. 460.    - contentus aliqua re: satisfait de qqch.    - contentus suis rebus, Cic.: content de ce qu'on a.    - contentus sua sorte: content de son sort.    - contentus parvo, Cic. Off. 1, 70: content de peu.    - quibus (rhetoribus) non contentus, Cic. Br. 316: ne me contentant pas de ces rhéteurs.    - nec possidendis agris publicis contenti, Liv. 6, 14, 11: et ils ne se contentaient pas d'accaparer les terres de l'état.    - est philosophia paucis contenta judicibus, Cic. Tusc. 2, 4: la philosophie se contente d'un petit nombre de juges.    - avec gén. contentus victoriae. --- Tert. Marc. 5, 11, cf. Scaev. Dig. 32, 37, 4.    - contenti hostes sustinuisse, Vell.: contents d'avoir tenu tête à l'ennemi.    - avec inf. jam fugere contentus, Curt. 4, 10: content désormais de fuir.    - contentus non lacessi, Curt. 4, 12: content de ne pas être attaqué.    - avec prop. inf. Quint. 5, 14, 24 ; Sen. Ep. 58, 6.    - au vocatif o nullā dolor contente poenā, quaere supplicia horrida, incogitata, infanda, Sen. Oet. 295: o douleur que nulle vengeance ne peut satisfaire, invente quelque supplice affreux, inouï, sans exemple.    - (eo) contentus quod: content de ce que.    - eo contentus si: content si. --- Cic. Verr. 1, 3; Tim. 8, Liv. 28, 27, 14 ; [sans eo] Sen. Vit. 17, 4.    - avec ut, ne.    - ne intersimus armis, contentum ait se esse, Liv. 33, 21, 5: il déclare ne demander que notre neutralité.    - hoc contentus ut: content de. --- Sen. Ep. 25, 5 ; Suet. Aug. 82.    - se contentus est, et tamen non viveret, si foret sine homine victurus, Sen.: il se suffit à lui-même, et pourtant il ne vivrait pas s'il devait vivre seul.
    * * *
       - v. l'adv. contente. [st1]1 [-] contentus, a, um: part. passé de contendo. a - tendu, raide. b - qui fait effort pour, ardent, zélé, appliqué fortement.    - funis contentus, Hor.: corde raide.    - contento poplite, Hor.: le jarret tendu.    - contentis corporibus, Cic, Tusc. 2, 54: en tendant les muscles du corps.    - contentissima voce, Apul. M. 4, 10: d'un ton de voix très élevé.    - plaga hoc gravior, quo est missa contentior, Cic. Tusc. 2, 57: coup d'autant plus rude qu'il a été porté avec des muscles plus fortement tendus.    - mens contenta in aliqua re, Lucr. 4, 964: esprit appliqué fortement à qqch. --- alicui rei, Ov. M. 15, 515. [st1]2 [-] contentus, a, um: part. passé de contineo - "qui se tient dans les limites de"; qui se borne à, content de, satisfait de.    - compar. contentiores Plaut. Poen. 460.    - contentus aliqua re: satisfait de qqch.    - contentus suis rebus, Cic.: content de ce qu'on a.    - contentus sua sorte: content de son sort.    - contentus parvo, Cic. Off. 1, 70: content de peu.    - quibus (rhetoribus) non contentus, Cic. Br. 316: ne me contentant pas de ces rhéteurs.    - nec possidendis agris publicis contenti, Liv. 6, 14, 11: et ils ne se contentaient pas d'accaparer les terres de l'état.    - est philosophia paucis contenta judicibus, Cic. Tusc. 2, 4: la philosophie se contente d'un petit nombre de juges.    - avec gén. contentus victoriae. --- Tert. Marc. 5, 11, cf. Scaev. Dig. 32, 37, 4.    - contenti hostes sustinuisse, Vell.: contents d'avoir tenu tête à l'ennemi.    - avec inf. jam fugere contentus, Curt. 4, 10: content désormais de fuir.    - contentus non lacessi, Curt. 4, 12: content de ne pas être attaqué.    - avec prop. inf. Quint. 5, 14, 24 ; Sen. Ep. 58, 6.    - au vocatif o nullā dolor contente poenā, quaere supplicia horrida, incogitata, infanda, Sen. Oet. 295: o douleur que nulle vengeance ne peut satisfaire, invente quelque supplice affreux, inouï, sans exemple.    - (eo) contentus quod: content de ce que.    - eo contentus si: content si. --- Cic. Verr. 1, 3; Tim. 8, Liv. 28, 27, 14 ; [sans eo] Sen. Vit. 17, 4.    - avec ut, ne.    - ne intersimus armis, contentum ait se esse, Liv. 33, 21, 5: il déclare ne demander que notre neutralité.    - hoc contentus ut: content de. --- Sen. Ep. 25, 5 ; Suet. Aug. 82.    - se contentus est, et tamen non viveret, si foret sine homine victurus, Sen.: il se suffit à lui-même, et pourtant il ne vivrait pas s'il devait vivre seul.
    * * *
    I.
        Contentus, Participium. Tendu, Roidi, Estendu.
    \
        Contentum corpus et Remissum, contraria. Cic. Affermi, Roidi.
    \
        Arcus contentus. Ouid. Bendé, Tendu.
    \
        Ceruix contenta. Virgil. Le col tendu et roide.
    \
        Quum contento cursu Italiam peteret. Cic. Tout d'une course, Sans s'arrester.
    \
        Fides in cithara contentae, et Incontentae, contraria. Cic. Les cordes d'une harpe tendues et roidies.
    \
        Tormenta telorum contenta atque adducta vehementius. Cic. Bendez et roidis, Tendus.
    II.
        Contentus, Nomen adiectiuum potius quam participium. Plaut. Content de ce qu'il ha.
    \
        Contentus est paruo. Quintil. Il se passe à peu de chose.
    \
        Viuit sua sorte contentus. Horat. Il se contente de ce qu'il ha.
    \
        Contentus hac iniquitate non fuit. Cic. Il ne luy suffist pas d'avoir faict ce tort.

    Dictionarium latinogallicum > contentus

  • 15 contraho

    contrăho, ĕre, traxi, tractum - tr. - [st2]1 [-] rassembler, réunir. [st2]2 [-] lier, contracter (une alliance); conclure, faire une transaction. [st2]3 [-] produire, causer, faire, provoquer, faire naître, engager (un combat); s'attirer, encourir, commettre. [st2]4 [-] contracter (une maladie). [st2]5 [-] resserrer, diminuer, contracter, amoindrir, réduire; figer (en parl. d'un liquide); arrêter (une diarrhée, un vomissement). [st2]6 [-] au fig. serrer, restreindre, réprimer.    - contrahere vela, Hor.: carguer les voiles, replier les voiles.    - contrahere negotium cum aliquo: faire des affaires avec qqn, traiter d’affaires avec qqn.    - contrahere negotium alicui: causer de l'embarras à qqn.    - molestias contrahere, Cic. Fam. 2, 16, 5: s'attirer des désagréments.    - saginam corporis contrahere, Just. 21, 2: prendre trop d'embonpoint.    - contrahere perjurium: commettre un parjure.    - contrahere bellum alicui cum aliquo: attirer à qqn une guerre avec qqn.    - copias contrahere: réunir des troupes.    - frontem contrahere: contracter le front, rider le front.    - morbum contrahere: contracter une maladie.    - contrahere animos: attrister les coeurs.
    * * *
    contrăho, ĕre, traxi, tractum - tr. - [st2]1 [-] rassembler, réunir. [st2]2 [-] lier, contracter (une alliance); conclure, faire une transaction. [st2]3 [-] produire, causer, faire, provoquer, faire naître, engager (un combat); s'attirer, encourir, commettre. [st2]4 [-] contracter (une maladie). [st2]5 [-] resserrer, diminuer, contracter, amoindrir, réduire; figer (en parl. d'un liquide); arrêter (une diarrhée, un vomissement). [st2]6 [-] au fig. serrer, restreindre, réprimer.    - contrahere vela, Hor.: carguer les voiles, replier les voiles.    - contrahere negotium cum aliquo: faire des affaires avec qqn, traiter d’affaires avec qqn.    - contrahere negotium alicui: causer de l'embarras à qqn.    - molestias contrahere, Cic. Fam. 2, 16, 5: s'attirer des désagréments.    - saginam corporis contrahere, Just. 21, 2: prendre trop d'embonpoint.    - contrahere perjurium: commettre un parjure.    - contrahere bellum alicui cum aliquo: attirer à qqn une guerre avec qqn.    - copias contrahere: réunir des troupes.    - frontem contrahere: contracter le front, rider le front.    - morbum contrahere: contracter une maladie.    - contrahere animos: attrister les coeurs.
    * * *
        Contraho, contrahis, pen. corr. contraxi, contractum, contrahere. Virgil. Amasser, Assembler.
    \
        Crura contrahere. Ouid. Retirer ses jambes.
    \
        Contrahere collum. Cic. Retirer, Accourcir, Serrer contre les espaules.
    \
        Contrahere se. Cic. Se serrer et retirer en un monceau, Se raccourcir.
    \
        Contrahere ad colloquium. Liu. Faire assemblee pour parlementer.
    \
        Contrahere ad colloquium gentes feras. Plin. Assembler pour parlementer ensemble et communiquer.
    \
        Ea molestissime ferre homines debent, quae ipsorum culpa contracta sunt. Cic. Qui sont advenues par leurs faultes.
    \
        Contrahere, Coagulare. Plin. Fici succus coaguli modo lac contrahit. Il fait prendre et cailler le laict, comme la tournure.
    \
        Contrahere aes alienum. Cicero. Faire beaucoup de debtes, S'endebter.
    \
        AEruginem. Plin. Accueillir la rouille, S'enrouiller.
    \
        Amicitiam virtus contrahit. Cic. Attire à amitié, ou Attraict.
    \
        Animum contrahit musica: cui opponitur Remittit. Cic. Elle rend triste et pensif.
    \
        Ne contrahas aut demittas animum. Cicero. Ayes tousjours bon courage.
    \
        Qui contraxerant eis cum Carthaginiesibus bellum. Liu. Qui leur avoyent engendré ceste guerre contre, etc.
    \
        Beneuolentiam a persona nostra contrahere. Author ad Herennium. Attraire.
    \
        Causam mortis sibi contrahere. Plin. Estre cause de sa mort.
    \
        Certamen. Liu. Combatre.
    \
        Cicatrices vulnerum. Plinius. Retirer et reserrer les cicatrices, Appetisser.
    \
        Cladem. Liu. Si sua temeritate contractae cladi superesset. S'il survivoit la perte et desconfiture, ou s'il vivoit apres la perte et desconfiture advenue par son oultrecuidance.
    \
        Culpam. Pomponius. Cic. Faire une faulte.
    \
        Damnum. Cic. Recevoir dommage.
    \
        Frontem. Cic. Fronser ou rider le front, Soy refrongner, Faire mauvaise chere.
    \
        Inimicitias. Quintil. Acquerir inimitiez.
    \
        Iram alicuius sibi contrahere. Ouid. Faire courroucer aucun contre nous, Gaigner ou acquerir l'ire et courroux d'aucun.
    \
        Iter. Propert. Accourcir, Abbreger.
    \
        Iura. Stat. Ne point user de rigueur.
    \
        Lites. Cic. Commencer proces.
    \
        Litigium inter aliquos. Plaut. Faire ou esmouvoir noise, Mettre debat et dissension.
    \
        Malum contrahitur. Celsus. On prend mal ou maladie.
    \
        Morbum. Plin. Gaigner une maladie.
    \
        Nefas. Liu. Violer la religion.
    \
        Noxam. Columel. Tomber en maladie, Gaigner un mal, Se gaster, S'empirer.
    \
        Odium. Author ad Herennium. Se faire hair.
    \
        Offensionem. Cic. Causer quelque inimitié.
    \
        Opus ingens in minores gyros. Stat. Serrer, Appetisser.
    \
        Orationem contrahere, et Dilatare, contraria. Cic. Accourcir, Abbreger. \ Periculum. Liu. Se mettre en danger.
    \
        Piaculum sibi et Reipublicae. Liu. Faire une offense, dont il fault que luy et la Republique se purge et satisface.
    \
        Pituitam. Celsus. Engendrer, Faire venir.
    \
        Poenam sibi. Caesar. Estre cause de la peine qu'on endure.
    \
        Rationem cum aliquo. Cic. Avoir à faire avec aucun.
    \
        Tempus. Plin. iunior. Abbreger.
    \
        Tristitiam contrahere dicuntur bilis atra. Cels. Engendrer, Causer.
    \
        Aduersam valetudinem ex re aliqua contrahere. Plin. iun. Prendre ou gaigner une maladie.
    \
        Vela. Cic. Caller et baisser les voiles. Et per metaphoram, Se retirer de faire quelque chose.
    \
        Ventrem. Plin. Reserrer le ventre.
    \
        Dies medius rerum contraxit vmbras. Ouid. A accourci.
    \
        Vultum contrahere. Ouid. Se refrongner.
    \
        Contrahere res. Cic. Faire contract et paction de quelque chose que ce soit, Contracter.
    \
        Contrahere cum aliquo. Cic. Avoir à faire avec aucun, Contracter avec luy, et besongner.
    \
        Quantis molestiis vacant, qui nihil omnino cum populo contrahunt! Cic. Qui n'ont que faire avec le peuple.

    Dictionarium latinogallicum > contraho

  • 16 contrarius

    contrārĭus, a, um [contra] [st1]1 [-] qui est en face, qui est du côté opposé.    - contraria vulnera, Tac.: blessures reçues en face, blessures sur la poitrine.    - tellus contraria Phrygiae, Ov.: terre située en face de la Phrygie. [st1]2 [-] contraire, opposé, contradictoire, réciproque.    - construction avec gen., dat., inter se, atque, quam ou absol.    - contraria pars, Cic.: la partie adverse (dans un procès).    - in contrarias partes disputare de aliqua re, Cic.: discuter le pour et le contre sur une chose.    - disputandum est de omni re in contrarias partis, Cic. de Or. 1: on doit soutenir successivement sur toutes choses le pour et le contre.    - hujus virtutis contraria est vitiositas, Cic. Tusc. 4: à la vertu, prise en ce sens, s'oppose le vice.    - summa illa vitia, quae virtutibus sunt contraria, Cic. Tusc. 4: ces vices de premier ordre qui sont opposés aux vertus.    - dementia res est sanitati contraria, Sen.: la démence est l'opposé de la raison.    - vento contrarius aestus, Ov.: la houle contraire au vent.    - orationes inter se contrariae Aeschinis Demosthenisque, Cic.: les discours opposés d'Eschine et de Démosthène.    - contrarium ac (atque, quam), Cic.: le contraire de, le contraire de ce que.    - contrarium decernere ac... Cic.: décider le contraire de ce que...    - versantur contrario motu atque caelum, Cic. Rep. 6: ils sont emportés par un mouvement contraire à celui du ciel.    - scimus esse pravum ac subdolum spiritum, qui contraria faciat quam Deus, Lact.: nous savons qu'il y a un méchant esprit qui s'oppose à tous les desseins de Dieu.    - ex contrario (e contrario), Cic.: au contraire.    - in contrarium, Plin. (per contrarium, Dig.): au contraire.    - contrario, adv.: au contraire. [st1]3 [-] nuisible, hostile, ennemi, adversaire, antipathique, qui répugne.    - quod otium maxime contrarium esse arbitrarentur, Caes.: parce qu'ils pensaient que l'oisiveté est très nuisible.    - contraria exta, Suet.: entrailles de mauvais augure.    - a philosophia eum mater avertit monens imperaturo contrariam esse, Suet.: sa mère le détourna de la philosophie en disant qu'elle était nuisible à celui qui allait être empereur. [st1]4 [-] subst. - contrārĭum, ĭi, n.: - [abcl][b]a - le côté opposé. - [abcl]b - le sens contraire. - [abcl]c - le contraire.[/b]    - in contrarium nare, Plin.: nager à contre-courant.    - optimum ex contrario nitet, Sen.: la perfection brille par le contraste. [st1]5 [-] subst. - contrārĭi, ōrum, m.: les adversaires, les ennemis.
    * * *
    contrārĭus, a, um [contra] [st1]1 [-] qui est en face, qui est du côté opposé.    - contraria vulnera, Tac.: blessures reçues en face, blessures sur la poitrine.    - tellus contraria Phrygiae, Ov.: terre située en face de la Phrygie. [st1]2 [-] contraire, opposé, contradictoire, réciproque.    - construction avec gen., dat., inter se, atque, quam ou absol.    - contraria pars, Cic.: la partie adverse (dans un procès).    - in contrarias partes disputare de aliqua re, Cic.: discuter le pour et le contre sur une chose.    - disputandum est de omni re in contrarias partis, Cic. de Or. 1: on doit soutenir successivement sur toutes choses le pour et le contre.    - hujus virtutis contraria est vitiositas, Cic. Tusc. 4: à la vertu, prise en ce sens, s'oppose le vice.    - summa illa vitia, quae virtutibus sunt contraria, Cic. Tusc. 4: ces vices de premier ordre qui sont opposés aux vertus.    - dementia res est sanitati contraria, Sen.: la démence est l'opposé de la raison.    - vento contrarius aestus, Ov.: la houle contraire au vent.    - orationes inter se contrariae Aeschinis Demosthenisque, Cic.: les discours opposés d'Eschine et de Démosthène.    - contrarium ac (atque, quam), Cic.: le contraire de, le contraire de ce que.    - contrarium decernere ac... Cic.: décider le contraire de ce que...    - versantur contrario motu atque caelum, Cic. Rep. 6: ils sont emportés par un mouvement contraire à celui du ciel.    - scimus esse pravum ac subdolum spiritum, qui contraria faciat quam Deus, Lact.: nous savons qu'il y a un méchant esprit qui s'oppose à tous les desseins de Dieu.    - ex contrario (e contrario), Cic.: au contraire.    - in contrarium, Plin. (per contrarium, Dig.): au contraire.    - contrario, adv.: au contraire. [st1]3 [-] nuisible, hostile, ennemi, adversaire, antipathique, qui répugne.    - quod otium maxime contrarium esse arbitrarentur, Caes.: parce qu'ils pensaient que l'oisiveté est très nuisible.    - contraria exta, Suet.: entrailles de mauvais augure.    - a philosophia eum mater avertit monens imperaturo contrariam esse, Suet.: sa mère le détourna de la philosophie en disant qu'elle était nuisible à celui qui allait être empereur. [st1]4 [-] subst. - contrārĭum, ĭi, n.: - [abcl][b]a - le côté opposé. - [abcl]b - le sens contraire. - [abcl]c - le contraire.[/b]    - in contrarium nare, Plin.: nager à contre-courant.    - optimum ex contrario nitet, Sen.: la perfection brille par le contraste. [st1]5 [-] subst. - contrārĭi, ōrum, m.: les adversaires, les ennemis.
    * * *
        Contrarius, Adiectiuum a Contra praepositione. Contraire, Adversaire, Repugnant.
    \
        Ictus contrarius. Liu. Coup donné de rencontre, comme quand deux hommes joustent et courent la lance l'un contre l'autre.
    \
        Decernit contrarium, ac paulo antedecreuerat. Cic. Le contraire, ou autrement qu'il n'avoit faict un peu au paravant.
    \
        Contrarius atque. Cic. Versantur retro contrario motu atque caelum. Contraire et autre que celuy du ciel.
    \
        Videris ire contrarius vitae priori. Iuuenalis. Il semble que tu ayes changé de maniere de vivre, Que tu vives tout autrement que tu ne soulois.
    \
        In contrarium cadere. Plin. Estre tourné tout au rebours.
    \
        In contrariam partem consilium pium alicuius rapere. Pollio Ciceroni. Le prendre tout autrement qu'il ne l'entend, Le prendre en male part.
    \
        In contrarias partes de omni re disputare. Cic. Qu'on dit communeement Pro et contra.

    Dictionarium latinogallicum > contrarius

  • 17 conuersus

        Lintea conuersa domum, dare non pigeat. Horatius. Tourner voiles, Retourner.
    \
        Numina conuersa. Virgil. Contraires.
    \
        Studia conuersa. Horat. Changez.
    \
        Timor conuersus in iram. Lucan. Convertie.
    \
        Via vitae conuersa. Horat. Muee, Changee.
    \
        Conuersus. Quintil. Amendé et tourné de meschante vie en bonne, Converti.
    \
        Conuersus in poenitentiam. Sueton. Qui se repent.

    Dictionarium latinogallicum > conuersus

  • 18 cursim

    cursim, adv. en courant, à la course, vite; à la hâte.
    * * *
    cursim, adv. en courant, à la course, vite; à la hâte.
    * * *
        Cursim, Aduerbium. Cic. En courant.
    \
        Sensim et Cursim dicere, contraria. Cic. Viste, Hastivement, Couramment.
    \
        Cursim legere. Plin. iunior. Legierement, Couramment.

    Dictionarium latinogallicum > cursim

  • 19 declino

    dēclīno, āre, āvi, ātum - tr. et intr. - [st2]1 [-] détourner, dévier, s'écarter. [st2]2 [-] au fig. écarter; s'éloigner de, différer, diminuer, se rejeter sur. [st2]3 [-] éviter, esquiver, fuir. [st2]4 [-] donner une flexion grammaticale, dériver, décliner, conjuguer. [st2]5 [-] prendre une flexion grammaticale, se décliner, se conjuguer.    - a Roma declinare: se détourner de Rome.    - a malis declinare: éviter le mal.    - a proposito declinare: s’écarter de son projet.    - declinare sese recta regione viai (= viae), Lucr.: se détourner de la ligne droite.    - declinare agmen, Liv.: diriger son armée d'un autre côté.    - declinare lumina ex aliquo, Cat.: détourner les regards de qqn.    - declinare lumina somnio, Virg.: fermer les yeux pour dormir.    - paulum ad dexteram de via declinavi, Cic.: j'ai pris un peu sur la droite.    - quaedam verborum figurae paulum figuris sententiarum declinantur, Quint.: quelques figures de mots diffèrent un peu des figures de pensées.    - declinare a proposito, Cic.: s'éloigner du but.    - declinat amor, Ov.: l'amour diminue.    - declinare ad discendum jus, Quint.: se rejeter sur l'étude du droit.    - ad illa (remedia) declinandum est, Quint.: il faut en venir à ces remèdes.    - declinare in pejus, Quint.: devenir pire.    - declinare ictum, Liv.: parer un coup.    - declinare vitia, Cic.: fuir les vices.    - declinare laqueos judicii, Cic. Mil. 15.40: tâcher d'échapper aux poursuites de la justice.    - declinantia verba, Varr.: mots déclinables, mots variables.
    * * *
    dēclīno, āre, āvi, ātum - tr. et intr. - [st2]1 [-] détourner, dévier, s'écarter. [st2]2 [-] au fig. écarter; s'éloigner de, différer, diminuer, se rejeter sur. [st2]3 [-] éviter, esquiver, fuir. [st2]4 [-] donner une flexion grammaticale, dériver, décliner, conjuguer. [st2]5 [-] prendre une flexion grammaticale, se décliner, se conjuguer.    - a Roma declinare: se détourner de Rome.    - a malis declinare: éviter le mal.    - a proposito declinare: s’écarter de son projet.    - declinare sese recta regione viai (= viae), Lucr.: se détourner de la ligne droite.    - declinare agmen, Liv.: diriger son armée d'un autre côté.    - declinare lumina ex aliquo, Cat.: détourner les regards de qqn.    - declinare lumina somnio, Virg.: fermer les yeux pour dormir.    - paulum ad dexteram de via declinavi, Cic.: j'ai pris un peu sur la droite.    - quaedam verborum figurae paulum figuris sententiarum declinantur, Quint.: quelques figures de mots diffèrent un peu des figures de pensées.    - declinare a proposito, Cic.: s'éloigner du but.    - declinat amor, Ov.: l'amour diminue.    - declinare ad discendum jus, Quint.: se rejeter sur l'étude du droit.    - ad illa (remedia) declinandum est, Quint.: il faut en venir à ces remèdes.    - declinare in pejus, Quint.: devenir pire.    - declinare ictum, Liv.: parer un coup.    - declinare vitia, Cic.: fuir les vices.    - declinare laqueos judicii, Cic. Mil. 15.40: tâcher d'échapper aux poursuites de la justice.    - declinantia verba, Varr.: mots déclinables, mots variables.
    * * *
        Declino, declinas, penul. prod. declinare, Se destourner, Eviter, Eschever, Decliner, Se gauchir et tirer à costé pour eviter un coup, Parer au coup.
    \
        Non declinare a loco aliquo. Cic. Ne se bouger d'un lieu, et ne s'en partir.
    \
        Declinare de via, per translationem, pro Aberrare. Cic. Aller hors du chemin, Se fourvoyer, S'esquarter.
    \
        Declinare se extra viam. Plaut. Se destourner du chemin, S'esgarer, Se fourvoyer, S'esquarter.
    \
        Paulatim declinat amor. Ouid. L'amour legitime et fraternel se tourne petit à petit en amour illicite et meschant.
    \
        Declinat in vesperum dies. Columel. Le jour s'abbaisse sur le vespre, Il vient à la nuict, Le jour decline, Le jour est sur son declin.
    \
        Somnus declinat ocellos. Propert. Abbaisse.
    \
        Appetere et Declinare, contraria. Cic. Fuir, Eviter.
    \
        A malis natura declinamus. Cic. Naturellement nous sommes enclins à fuir et eviter et nous tirer arriere du mal.
    \
        Declinare ab religione officii. Cic. S'esbransler du debvoir auquel on est tenu, Ne point faire ce qu'on doibt, S'esquarter, et s'esloingner de son debvoir.
    \
        Declinare de statu. Cic. Se desmouvoir de sa constance, Ne point persister et perseverer.
    \
        A delictis quae parua videntur, est diligentius declinandum. Cic. Il s'en fault tirer arriere, Il les fault fuir, eviter.
    \
        Huc declinabam nec inuitus. Cic. J'y condescendoye, C'estoit là où je vouloye venir.
    \
        Nec declinatam quicquam ab aliarum ingenio vllam reperias. Terent. Qui soit le moins du monde esloingnee, et differente de la nature des autres.
    \
        Declinat a topazio in aurum. Plin. Elle tire un petit plus sur l'or.
    \
        Declinare agmen aliquo. Liu. Remuer d'un lieu en autre.
    \
        Declinare, Vitare. Cic. Declinetque ea quae nocitura videantur. Qu'il evite et fuye ou escheue.
    \
        Declinare certamen, et Detrectare, pro eodem ponit Liuius. Fuir la lice, Ne vouloir point combatre.
    \
        Declinare ictum. Liu. Destourner le coup, ou eviter, Se gauchir et tirer à costé pour eviter le coup.
    \
        Declinare nomina et verba. Quintil. Decliner et Conjuguer les noms et les verbes.

    Dictionarium latinogallicum > declino

  • 20 deduco

    dēdūco, ĕre, dūxi, ductum - tr. - [st1]1 [-] tirer en bas, faire descendre, faire tomber.    - aliquem de rostris deducere: faire descendre qqn de la tribune aux harangues.    - crines pectine deducere, Ov. M. 4: passer le peigne dans les cheveux, se peigner.    - deducere barbam dextrā, Ov.: caresser sa barbe de la main droite.    - deducentia ramos pondere poma, Ov.: fruits dont le poids fait incliner les branches.    - deducere pedes de lecto, Plaut. Curc.: descendre du lit.    - deducere sinum ad crura ima, Suet.: baisser sa robe jusqu'au bas des jambes.    - deducere vestes a pectore, Ov.: découvrir la poitrine. [st1]2 [-] conduire, tirer de, détourner, faire sortir; faire venir, amener à; étendre.    - deducere aliquem ad aliquem: conduire qqn auprès de qqn.    - deducere aliquem in carcerem, Sall. C. 55: emmener qqn en prison.    - deducere aliquem in conspectum Caesaris, Caes. BC. 1: amener qqn devant César.    - deducere exercitum ex his regionibus, Caes. BG. 1: retirer l'armée de cette région.    - deducere milites ab opere, Caes.: rappeler les soldats de leurs travaux.    - deducere rivos, Virg.: détourner les ruisseaux de leur cours.    - aliquem de sententia deducere: faire changer qqn d’avis.    - deducere aliquem ad sententiam: amener qqn à son avis    - deducere aliquem vero: détourner qqn du vrai.    - deducere fortunam in aequum, Sen. Ep. 51: [ramener la fortune à son niveau]= traiter d'égal à égal avec la fortune.    - de fide aliquem deducere: détourner qqn de son devoir.    - de capite deducere aliquid: déduire qqch (une somme) du capital.    - deducere aliquem ad rhetorem: confier qqn au rhéteur    - res ad arma deducitur: on en vient aux armes.    - res huc deducitur ut: on aboutit à cette solution que. [st1]3 [-] tirer les vaisseaux de terre, mettre à la voile, prendre le large.    - deducere navem: mettre un navire à flot.    - deducere navem ex navalibus, Liv.: faire sortir un vaisseaux des chantiers.    - deducere naves littore, Virg.: retirer les navires du rivage.    - deducere navem in portum: relâcher dans un port. [st1]4 [-] emmener, accompagner (par honneur), faire cortège, escorter, conduire.    - deducere aliquem domo, Cic.: faire cortège à qqn au sortir de chez lui.    - deducere aliquem domum, Liv.: reconduire qqn chez lui.    - me quem luna solet deducere, Juv.: moi qui n'ai d'autre escorte que la lune.    - deducere virginem alicui (ad aliquem ou in domum alicujus): conduire une jeune fille chez son époux. [st1]5 [-] conduire à une école, confier à un tuteur; conduire (des colons); fonder une colonie.    - a patre deductus est ad Scaevolam, Cic.: il fut mis par son père à l'école de Scévola.    - deducere (colonos): [amener des colons] = fonder une colonie.    - triumvir coloniis deducendis, Sall.: triumvir chargé d'établir des colonies.    - qui initio deduxerant, Nep.: les fondateurs de la colonie. [st1]6 [-] retrancher, soustraire, déduire.    - addendo deducendoque, Cic.: en faisant l'addition et la soustraction.    - de capite deducite, quod usuris pernumeratum est, Liv. 6: déduisez du capital tout ce qui a été soldé par le paiement des intérêts.    - deducetur, Cato.: on fera une retenue. [st1]7 [-] détourner de, faire tomber dans, séduire, gagner.    - adolescentibus et oratione magistratus et praemio deductis, Caes. BG. 7: les jeunes gens séduits par le discours du magistrat et par une récompense. [st1]8 [-] retirer (d'un endroit), exproprier, évincer, déposséder, dépouiller.    - aliquem de fundo deducere, Cic.: dépouiller qqn de son bien.    - aliquem ex possessione deducere, Liv.: évincer qqn d'une propriété. [st1]9 [-] allonger, étendre, tirer le fil, filer; tisser, faire un tissu.    - deducere pollice filum, Ov.: dévider le fil avec le pouce.    - deducere filum: tirer le fil, filer. [st1]10 [-] tracer, dessiner; développer, traiter, composer, faire (des vers...).    - deducere versus: composer des vers.    - vetus in tela deducitur argumentum, Ov. M. 6: un sujet antique est tissé dans la toile.    - voir deductus
    * * *
    dēdūco, ĕre, dūxi, ductum - tr. - [st1]1 [-] tirer en bas, faire descendre, faire tomber.    - aliquem de rostris deducere: faire descendre qqn de la tribune aux harangues.    - crines pectine deducere, Ov. M. 4: passer le peigne dans les cheveux, se peigner.    - deducere barbam dextrā, Ov.: caresser sa barbe de la main droite.    - deducentia ramos pondere poma, Ov.: fruits dont le poids fait incliner les branches.    - deducere pedes de lecto, Plaut. Curc.: descendre du lit.    - deducere sinum ad crura ima, Suet.: baisser sa robe jusqu'au bas des jambes.    - deducere vestes a pectore, Ov.: découvrir la poitrine. [st1]2 [-] conduire, tirer de, détourner, faire sortir; faire venir, amener à; étendre.    - deducere aliquem ad aliquem: conduire qqn auprès de qqn.    - deducere aliquem in carcerem, Sall. C. 55: emmener qqn en prison.    - deducere aliquem in conspectum Caesaris, Caes. BC. 1: amener qqn devant César.    - deducere exercitum ex his regionibus, Caes. BG. 1: retirer l'armée de cette région.    - deducere milites ab opere, Caes.: rappeler les soldats de leurs travaux.    - deducere rivos, Virg.: détourner les ruisseaux de leur cours.    - aliquem de sententia deducere: faire changer qqn d’avis.    - deducere aliquem ad sententiam: amener qqn à son avis    - deducere aliquem vero: détourner qqn du vrai.    - deducere fortunam in aequum, Sen. Ep. 51: [ramener la fortune à son niveau]= traiter d'égal à égal avec la fortune.    - de fide aliquem deducere: détourner qqn de son devoir.    - de capite deducere aliquid: déduire qqch (une somme) du capital.    - deducere aliquem ad rhetorem: confier qqn au rhéteur    - res ad arma deducitur: on en vient aux armes.    - res huc deducitur ut: on aboutit à cette solution que. [st1]3 [-] tirer les vaisseaux de terre, mettre à la voile, prendre le large.    - deducere navem: mettre un navire à flot.    - deducere navem ex navalibus, Liv.: faire sortir un vaisseaux des chantiers.    - deducere naves littore, Virg.: retirer les navires du rivage.    - deducere navem in portum: relâcher dans un port. [st1]4 [-] emmener, accompagner (par honneur), faire cortège, escorter, conduire.    - deducere aliquem domo, Cic.: faire cortège à qqn au sortir de chez lui.    - deducere aliquem domum, Liv.: reconduire qqn chez lui.    - me quem luna solet deducere, Juv.: moi qui n'ai d'autre escorte que la lune.    - deducere virginem alicui (ad aliquem ou in domum alicujus): conduire une jeune fille chez son époux. [st1]5 [-] conduire à une école, confier à un tuteur; conduire (des colons); fonder une colonie.    - a patre deductus est ad Scaevolam, Cic.: il fut mis par son père à l'école de Scévola.    - deducere (colonos): [amener des colons] = fonder une colonie.    - triumvir coloniis deducendis, Sall.: triumvir chargé d'établir des colonies.    - qui initio deduxerant, Nep.: les fondateurs de la colonie. [st1]6 [-] retrancher, soustraire, déduire.    - addendo deducendoque, Cic.: en faisant l'addition et la soustraction.    - de capite deducite, quod usuris pernumeratum est, Liv. 6: déduisez du capital tout ce qui a été soldé par le paiement des intérêts.    - deducetur, Cato.: on fera une retenue. [st1]7 [-] détourner de, faire tomber dans, séduire, gagner.    - adolescentibus et oratione magistratus et praemio deductis, Caes. BG. 7: les jeunes gens séduits par le discours du magistrat et par une récompense. [st1]8 [-] retirer (d'un endroit), exproprier, évincer, déposséder, dépouiller.    - aliquem de fundo deducere, Cic.: dépouiller qqn de son bien.    - aliquem ex possessione deducere, Liv.: évincer qqn d'une propriété. [st1]9 [-] allonger, étendre, tirer le fil, filer; tisser, faire un tissu.    - deducere pollice filum, Ov.: dévider le fil avec le pouce.    - deducere filum: tirer le fil, filer. [st1]10 [-] tracer, dessiner; développer, traiter, composer, faire (des vers...).    - deducere versus: composer des vers.    - vetus in tela deducitur argumentum, Ov. M. 6: un sujet antique est tissé dans la toile.    - voir deductus
    * * *
        Deduco, deducis, pen. prod. deduxi, deductum, deducere. Virgil. Tirer et amener du hault en bas.
    \
        Deducere de rostris conantem concionari. Caes. Tirer hors, ou Jecter hors.
    \
        De capite et de oculis omnia deducet, et sanum faciet brassica. Cato. Attirera.
    \
        Deducere. Plin. Mener d'un lieu en autre.
    \
        Deducere. Cic. Convoyer aucun par honneur.
    \
        Frequentesque eum domum deduxerunt. Liu. L'ont convoyé, et luy ont faict compaignie jusques en sa maison.
    \
        Deduci et Reduci, contraria. Cic. Estre convoyé et Reconvoyé.
    \
        Domo deducere aliquem. Cic. Convoyer de la maison.
    \
        Deducere. Cic. Conduire, Mener.
    \
        Deducere adolescentem ad senem. Cic. Mener son fils à aucun grand personnage, et luy recommander, à ce qu'il luy plaise se laisser hanter par luy.
    \
        Deduci ad aliquam disciplinam. Cic. Estre mené à l'apprentissage de quelque science.
    \
        Deducere sponsam marito vel ad maritum, vel Amicam ad amantem. Cic. Ouid. Tibul. Mener l'espousee vers son mari à la forme ancienne.
    \
        Vxorem deducit maritus domum. Terent. Quand le mari la meine hors d'avec ses parens en sa maison: qui estoit anciennement l'accomplissement du mariage, sans lequel ils n'estimoyent qu'il y eust mariage.
    \
        Ex aliquo loco milites. Cic. Emmener.
    \
        De locis praesidia. Sallust. Cic. Oster et emmener les garnisons.
    \
        Aliquem in carcerem. Cic. Mener.
    \
        Neque legis improbissimae poena deductus est, quo minus amicitiae ius, officiumque praestaret. Cic. Il n'a point esté destourné ne diverti par la peine de la loy, qu'il n'ait faict, ou de faire office d'ami, ou de se monstrer vray ami.
    \
        Aquam ad vtilitatem agri deducere. Cic. Faire venir l'eaue de bien loing par tuyaulx.
    \
        Caesariem longae dextra deducere barbae. Ouid. Manier doulcement sa barbe en menant la main contre bas.
    \
        Deducere carbasa. Luc. Estendre les voiles d'un navire, Desployer.
    \
        Perpetuum deducere carmen. Ouid. Continuer.
    \
        Deductus ad casum extremum. Hirtius. Mis au plus grand danger qui soit.
    \
        Si in eum casum deducerentur. Caesar. S'ils tomboyent en cest inconvenient, S'ils estoyent amenez à ceste fortune.
    \
        Deducere causam in iudicium. Cic. Ramener par devant le juge un different qu'on ha.
    \
        Petebant enim ne se temere in causam deduceret. Liu. Qu'il ne les fist point entrer en ceste querelle.
    \
        Deducere aliquem ad Philodamum, et Collocare apud Philodamum, codem sensu dixit Cicero. Loger aucun en la maison de Philodamus, comme font les fourriers ou mareschaulx des logis. Vide Collocare aliquem apud hospitem, in COLLOCO.
    \
        Deducere cibum. Terent. Soubtraire la viande, En bailler moins, Retrencher les morceaulx, Diminuer la pitance.
    \
        Deducere aliquem ad cibum. Cels. Luy faire venir l'appetit de manger.
    \
        Deduci spe ad aliquam cogitationem. Cic. Quand espoir nous conduit ou induit à penser quelque chose.
    \
        Deducta res in controuersiam. Caes. Mise en different et debat.
    \
        Crimen deducis ad oculos. Ouid. Tu fais ta meschanceté devant mes yeulx.
    \
        Deducere plerosque dies. Cic. Continuer plusieurs journees en disputant, Entretenir et continuer la disputation par plusieurs journees.
    \
        Deduci a dolore. Cic. Estre amené et contrainct par douleur à confesser choses toutes contraires à celles qu'on disoit au paravant.
    \
        Deducere fastidium dicitur herba aliqua. Plin. Faire en aller le desgoustement, Faire revenir l'appetit.
    \
        AEgroto domini deduxit corpore febres. Horat. Il a osté la fievre.
    \
        Cuius diuitiae me de fide deducere non potuissent. Cic. Ne m'eussent sceu faire faulser ma foy.
    \
        Deducere fila. Plin. Tirer et continuer son fil, Filer.
    \
        Deduci in fraudem. Plancus ad Ciceronem. Tomber en quelque inconvenient, et y estre mené par la mauvaistié d'autruy.
    \
        Moribus aliquem de fundo deducere. Cic. Le mettre hors d'aucun heritage, sans force, à la facon accoustumee anciennement entre gens qui estoyent en different sur la possession: et partant vouloyent venir à l'interdict possessoire: auquel estoit preallable que l'un mist hors l'autre du lieu contentieux, à celle fin que celuy qui seroit mis hors, veint demander au Preteur estre remis et restitué en sa terre et possession.
    \
        Deducere funus. Plin. Convoyer.
    \
        Deducere sibi galerum velpileolum. Sueton. Soy deffuler.
    \
        Deducere ab humanitate, integritate, et religione aliquem. Cic. Retirer.
    \
        Deduci ad iudicium aliquod. Cic. Estre mené à quelque jugement pour porter tesmoignage.
    \
        Deducere rem aliquam in iudicium. Cic. Contester cause sur quelque different.
    \
        Deduci in ius. Cic. Estre mené en justice.
    \
        Lineamenta deducere. Senec. Pourtraire, Tirer les traicts du visage.
    \
        Litem. Columel. Oster le debat et different.
    \
        Maiestatem diuinae solertiae. Cic. Abbaisser.
    \
        Deduci periculo de animi lenitate. Cic. Venir à estre cruel.
    \
        Deduci ad morem patris. Cic. Estre conduict à estre de semblables meurs que le pere, à resembler au pere.
    \
        Deducere in obligationem. Paulus. Obliger.
    \
        Opus deduxi in tua tempora. Ouid. J'ay continué et mené.
    \
        Deducere rem aliquam ad otium. Caesar. L'accorder et appaiser.
    \
        Pedes de lecto. Plaut. Tirer hors.
    \
        Deducere in periculum rem aliquam. Caesar. Mettre en danger.
    \
        De prauitate animi aliquem deducere. Cic. Retirer, Destourner, Divertir.
    \
        De prouincia deduci. Cic. Estre rappelé, ou revoqué.
    \
        Rationem deducere. Sueton. Compter.
    \
        Deducere aliquem ex regno. Hirt. Jecter et chasser hors de son royaume.
    \
        Ab eo deduci non potest. Cic. On ne luy scauroit mettre cela hors de la teste, ou fantasie, On ne l'en peult destourner.
    \
        Rem huc deduxi vt, etc. Cic. J'ay tant faict, que, etc.
    \
        Deducta eo res est. Cic. La chose est menee et conduicte à ce poinct.
    \
        Deducere riuos. Virgil. Mener et conduire l'eaue de la fontaine par petits ruisseaulx.
    \
        Sensum deducere membris. Lucret. Oster le sentiment aux membres.
    \
        Deducere aliquem de sententia. Cic. Destourner et divertir de son opinion.
    \
        Deducere aliquem in sententiam. Plin. iunior. L'amener à quelque opinion.
    \
        Deducere aliquem de statu vitae. Cic. Faire tant qu'on le tire hors de son propos, et qu'on luy face faire chose contraire à ce qu'il avoit accoustumé, Le desvoyer.
    \
        Perterritos a timore deducere. Cic. Oster la paour.
    \
        Vela deducere. Ouid. Desployer, Estendre, Desvelopper.
    \
        Deducere vestes a pectore. Ouidius. Descouvrir sa poictrine, Oster les habillements de devant la poictrine.
    \
        Deducere aliquem in viam. Cic. Le mettre en la voye, L'addresser au chemin, L'avoyer, L'acheminer.
    \
        Deducere vocem. Pomponius. Agreslir, Amenuiser, Parler cler et greslement, comme une femme.
    \
        Deducere. Africanus. Cic. Deduire et rabatre d'une somme, Diminuer.

    Dictionarium latinogallicum > deduco

См. также в других словарях:

  • Larry Harlow — est un musicien multi instrumentiste (principalement pianiste), chef d orchestre de salsa et de jazz, né Lawrence Ira Kahn à Brooklyn (New York) le 20 mars 1939, dans une famille musicale d origine juive américaine. Il est affectueusement… …   Wikipédia en Français

  • Orquesta Harlow — Larry Harlow Larry Harlow est un musicien multi instrumentiste (principalement pianiste), chef d orchestre de salsa et de jazz, né Lawrence Ira Kahn à Brooklyn (New York) le 20 mars 1939, dans une famille musicale d origine juive américaine. Il… …   Wikipédia en Français

  • El oro de Moscú — Para el artículo dedicado a la película, véase El oro de Moscú (película). Fachada norte de la sede del …   Wikipedia Español

  • Coco the mermaid — Coco ココ (Coco) Sexo Femenino Fecha de nacimiento 7 de agosto Edad 18 años Primera aparición Capítulo 50 del anime (aunque también aparece en varios capítulos encerrada en …   Wikipedia Español

  • Anexo:Episodios de Crayon Shin-chan — Ésta es la lista de episodios de la serie de dibujos basada en el manga Shin Chan. Esta serie se emite actualmente en España, en Neox y Cartoon Network. Lleva desde 1992 emitiéndose en Japón de forma continua, realizando un capítulo por semana… …   Wikipedia Español


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»

Мы используем куки для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать данный сайт, вы соглашаетесь с этим.