Перевод: с французского на все языки

preu

  • 1 preux

    preux [preu]
    〈m.〉
    voorbeelden:
    ¶    les preux de Charlemagne de paladijnen van Karel de Grote

    Dictionnaire français-néerlandais > preux

  • 2 affaler

    vt., faire descendre: (fére) déchêdre (Albanais.001). - E.: Accroupir (S').
    A1) donner beaucoup de mou (à un cordage): balyî preu d'mou à vti. (001).
    A2) s'affaler, s'approcher trop de la côte, (ep. d'un navire): s'aproshî trô d'la kuta (001).
    A3) s'affaler, se laisser tomber, (dans un fauteuil): s'léssî tonbâ vi. (001).
    A4) s'affaler, s'étaler, s'étendre, s'allonger, se coucher ; s'avachir: s'étulyé (Arvillard.228), s'étoulyî (001), s'afalâ (Villards-Thônes).
    B1) adj., affalé, recroquevillé, replié sur soi, tassé: à zhoshon ladv. (228), R. => Percher.

    Dictionnaire Français-Savoyard > affaler

  • 3 affiner

    vt., achever la maturation (des fromages): afinâ (Albanais, Villards- Thônes) ; fére // léssî affiner meurâ <faire // laisser affiner mûrir>, travalyî < travailler>, léssî s'fére < laisser se faire> (Albanais.001). - E.: Entre-feuille.
    Fra. Une tomme affinée comme il se doit, à point: on-na toma byê féta < une tomme bien faite> (001).
    Fra. Une tomme qui manque d'affinage: on-na toma pâ preu féta < une tomme pas assez faite> (001).
    A1) s'affiner: s' fére < se faire> vp. (001).
    A2) affiner (la terre), casser les mottes: adobâ vt. (Thorens-Glières), R. => Vanner.

    Dictionnaire Français-Savoyard > affiner

  • 4 amocher

    vt., abîmer, esquinter: amoshî vt. (Albanais.001, Villards-Thônes) ; fére d'mâ à < faire du mal à> vti. (001).
    Fra. Être très amoché: étre byê-n amotyà = avai amocher byê // preu amocher d'mâ < avoir beaucoup de mal> (001). - E.: Coup.
    A1) amocher (le visage): inbarmintâ (Aix).

    Dictionnaire Français-Savoyard > amocher

  • 5 assez

    adv., suffisamment, suffisant ; bien, beaucoup, pas mal ; assez nombreux ; passablement ; volontiers, vraiment, bien ; je vous crois, je pense bien, je suis bien de votre avis ; cela suffit, c'est bien soit ; arrête, arrêtez: PREU (Aix.017b, Albanais.001.PPA., Albertville.021a.VAU., Annecy.003, Bellevaux.136b, Billième, Chambéry.025, Conflans, Côte-Aime.188, Cruseilles, Giettaz, Gruffy, Megève, Reyvroz, St-Alban-Hurtières, Thônes.004, Villards-Thônes.028b), preû (017a,028a,136a, Billième, Cordon, Giettaz, Montendry, Notre-Dame- Bellecombe.214, Praz-Arly, Reignier, St-Jean-Arvey, St-Martin-Porte, St-Nicolas- Chapelle, St-Pierre-Albigny, Ste-Foy, Samoëns.010, Saxel.002, Sciez), preûy (Peisey.187bA), prò (021b, Arvillard.228, Gets, Montricher.015, Morzine.081b. JCH., Leschaux), prô (Montagny-Bozel, Table.290), prou (15), prow (001,003,004, COD.), prôw (Tignes), prâ (Montmin), praw (Alex, Beaufort, Bonneville, Moûtiers, St-Jean-Sixt, Thonon, Trévignin), praô, prào (081a, Abondance, St-Paul-Chablais), pou (002) ; assé (187aB). - E.: Distance, Donc, Enfin, Prier, Probablement, Simplement, Sûrement.
    Fra. Il n'y aura vraiment plus que la boue qui peut devenir dure: y arà prò pamé ke l'pakò ke pu vni du (081).
    Fra. Cours donc, je t'aurai bien un jour: kò lamê, d't'arai preu on zhò (001).
    A1) (encore) assez de, suffisamment de, pas mal de, beaucoup de, (+ nom): preû (002,010), preu de (001), pou de (002) ; pa mâ de (001), pâ mâl de (188, Macôt- Plagne).
    Fra. Il y a suffisamment de ruisseaux: y a preû kro (002), y a preu d'nan (001).
    Fra. Il y a déjà suffisamment longtemps que...: y a zha pou de tan ke... (002), y a zha preu assez lontin // d'tin assez ke... (001).
    Fra. Il y a suffisamment de fil: y a preû fi (010), y a preu d'fi (001).
    A2) assez, suffisamment, (d'argent...), de quoi (parfois = des sous): atok (002), preu (001) ; d(e) kai (001,290).
    Fra. Il est très riche: al a d' kai < il a de quoi (vivre)> (001).
    Fra. Il y en a assez pour rembourrer un collier de mulet: y ê-n de kai rêborâ on kolan de meleû (290).
    A3) assez, cela suffit, c'est bien soit, c'est assez ; arrête, arrêtez: baste (021) ; y è bon < c'est bon> (001) ; y è preu (001b), é assez preu (001a) / pro (228)..
    A4) assez, suffisamment: sufizanman (002), sufizamê (001,003,025) / -in (004, 028)
    A5) pas mal, assez bien, passablement, encore assez, (quand la récolte est très bonne) ; ça en vaut la peine: brâvaman adv. (002), passablyamê, kvalye < qui vaille> (001), guèlyâ (Chamonix) ; onko preu (001), kwò preû, bin kwòzho (203). - E.: Important.
    A6) assez vite: ko vito (214).
    B1) expr., assez assez parlé // dit, (ordre de se taire): preu dè (021).
    B2) avoir suffisamment de temps devant soi (pour faire qc.): avai preu tê (021).
    B3) il est bien temps d'arriver, (dit-on à une personne en retard): é preu tê d'arvâ vimp. (021), é gran tin d'arvâ < il est grand temps d'arriver> (001), é bin l'momè d'arvâ < c'est bien le moment d'arriver> (001).
    B4) tu en est bien capable: t'yu farâ preu <tu le ferais assez assez // volontiers> (001).

    Dictionnaire Français-Savoyard > assez

  • 6 attention

    nf. ; sollicitude: antanchon anc. (Saxel.002b), atanchon (002a, Cordon, Giettaz, Reyvroz, St-Nicolas-Cha.), atêchon (Aix.017, Albanais.001.PPA., Annecy.003.TER., Chambéry.025, St-Pierre-Alb., Thoiry), atêhhyon (Montagny- Bozel.026), atinchon (001,003,025, Arvillard.228, Épagny, Gruffy, Montricher, Thônes.004, Thonon, Vaulx, Villards-Thônes, COD., GEX., TER.), atinsyou-n (Ste- Foy) ; min (St-Martin-Porte), E. Surveiller.
    A1) v., prêter // porter // faire attention attention à, tenir compte de, prendre en attention considération // compte, accorder de l' attention importance // attention attention à (qq. ou qc.) ou faire semblant d'y accorder de l'importance, (surtout avec une négation comme sans, personne ne ou ne pas) ; (avec la négation), continuer, ne pas relever, ne pas s'arrêter là-dessus, passer outre, faire comme si on n'avait rien entendu ou rien vu: fére atêchon (à) vti. (001) ; fâre d(e) kà (de) < faire cas (de)> (025), fére d(è) kà (dè) (001,004,026) ; fâre déta (de) (002).
    Fra. Il ne faut pas y prêter attention: fô pa nê fére d'ka < faut pas en faire de cas> (001).
    Fra. On n'accorde jamais assez d'importance à ce qu'on a: on fâ jamé preu de ka de sê k'on-n a (025, GEC.210).
    A2) v., faire attention, prendre garde, être prudent: s'méfyâ < se méfier>, fére atêchon (001), avai le ju triyà (228). - E.: Garder.
    A3) faire attention // veiller attention à ce que: fére atêchon kè (001) ; sè parâ pè kè, C. on sè pâre < on fait attention> (026).

    Dictionnaire Français-Savoyard > attention

  • 7 aubépine

    nf. (arbuste), aubépin: ARBÉPIN nm. (Albanais.001, Chambéry), vardipin (Trévignin), ôbépin (Albens) ; épena blanshe < épine blanche> nf. (Saxel.002), épnà bl(y)anshe (Thônes.004 | 001), ipnà (Trévignin) || épène < églantier> nfpl. (Cordon) ; bokè aubépine d'mé // d'pintkuta <bouquet de aubépine mai // pentecôte> nm. (Gruffy) ; barlotyér nm. (Aime).
    A1) (le fruit est une baie rouge astringente): pèro d'Sin-Martin (Annecy), preu à bon Dyeû < poire à bon Dieu> nm. (002), prèvi de Sin-Martin (Aime), pri-martin (Beaufort), pri Sê Martin (Montagny-Bozel), pro / pinprin aubépine d'la Sin-Martin < poire de la saint Martin> (001 / Combe-Si.), pro d'Sin-Martin (004, Clefs, Gruffy), pro d'San-Martin (Leschaux) ; R.1 ; grata-ku < gratte-cul> (Reignier, Thorens- Glières.).
    --R.1-------------------------------------------------------------------------------------------------
    - pinprin <
    Sav.prin prin < prin aubépine pro / pri < petite poire> /// petit doigt (guinglin), D. => Cueillir
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dictionnaire Français-Savoyard > aubépine

  • 8 avare

    an., avaricieux, avide, cupide, radin, rapiat, parcimonieux, chiche, ladre, méticuleux, qui lésine toujours: AVÂRO, -A, -E (Aix, Albanais.001, Annecy, Aussois, Marthod, Thônes, Villards-Thônes.028, BEA.) ; avaricheû / avarchu, -za, -e (Juvigny.008, Saxel.002 / Arvillard.228) ; ékrawo, -a, -e < qui donne le moins possible> (002,008), étrai, -ta, -e < étroit>, pirato, -a, -e < pirate>, kozu, -ouha, -ouhe < cousu> pp., retenyan, -ta, -e <retenant, qui donne peu à la fois> (002) ; (é)kwêrin, -na, -e an. (001, ABR. | 1, Ansigny) ; êgrè, -ta, -e (Balme-Si.) ; kuistro, -a, -e < cuistre> an. (001, Combe-Si.18), kwisto, -a, -e < qui ne paie pas largement> (002) ; sérâ, -âye, -é < serré> (002), kussarâ, -â, -é < cul-serré> an. pp. (018) ; KAKA-PRIN < défèque petit> nm. chs. (001,002,028,228), kaka-pri-n (Tignes) ; kaka-sè < défèque sec> (001.ABR.) nm. chs., peus-prin < pisse-prin> (002), ku-prin < petit anus> nm. chf. (001) ; sêra-patin < cachottier> n. chf. (Albertville), sâra-patin < serre la bourse> (228) ; râpin nm. chf., râpyà, -ssa, -e (001,028,228, Bonneville), râplyu, -za, -e (228) ; râté < râteau> nm. chf. ; k'ê-n a jamé preu < qui en a jamais assez> (001) ; akapassò, -za, -e an. (228), dai-kroshu < doigt crochu> nm. (228). - E.: Cacagnolet, Irrégularité, Santé, Tatillon.
    A1) an., très avare, harpagon, pingre: apouran, -na, -e (Samoëns), pingro, -a, -e (002).
    A2) avare, peu généreux (ep. d'un homme): krouyo, -a, -e (002), R. => Petit ; pâ lârzho, -a, -e < pas large> (001).
    A3) avare et curieux: atanta-ku d'polalye an. chf. < tâte-cul de poules> (St-Paul- Cha.). - E.: Tatillon.
    B1) v., être avare: étre shîn < être chien> (028).

    Dictionnaire Français-Savoyard > avare

  • 9 avide

    adj., glouton, âpre au gain, cupide, avare: afareû, -za, -e < affamé> (Saxel), avido, -a, -e (Aix, Albanais.001, Villards-Thônes) ; k'ê-n a zhamé preu < qui en a jamais assez> (001).

    Dictionnaire Français-Savoyard > avide

  • 10 beaucoup

    adv., (d'une manière considérable), très, bien ; extrêmement ; en grand nombre, en grande quantité ; un grand nombre, une grande quantité, un tas, des masses: byê < bien> (Albanais.001, Bellecombe-Bauges.153, Billième.173, Doucy-Bauges.114b), ByIN (Arvillard.228, Giettaz.215b, Reyvroz.218, Saxel.002 | 114a,215a, Aillon-J.234, Notre-Dame-Be.214, St-Nicolas-Cha.125, Villards- Thônes) ; brâvo <joli, joliment> (002), brâvamê (Attignat-Oncin.253, Bourget- Huile) ; galyâ (Beaufort, Boëge), galyârt (Peisey.187), guèlyâ (002, Chamonix), gulyâr (026), guéro (Chambéry.025, Manigod.098b, Moûtiers), wêro (098a, Chamonix.044, St-Jean-Aulps.167, Taninges.027), R.5 Guère ; bon < bon> (002) ; ON MWÉ < un tas> (001b,002,114,214,215,228, Aix, Annecy.003, Bellevaux.136, Billième, Chautagne, Morzine.081) || d(è) (001a,214, Albertville.021.VAU.) / dè (Montagny-Bozel) / de (228) / dé (081,234) beaucoup mwé < des tas>, R. => Tas ; oun pâr (Macôt-Plagne) ; preu < assez> (001) / preû (125,136), proy (St-Jean-Arvey), onko pro (228) ; b(l)yadrai, byêdrai (Samoëns), bonadrê (001, COD.) ; épè < épais> (avec la nég. pâ < pas> (001) ; man (167), min (218) ; du < dur> (215). - E.: Abondance, Argent, Long, Manière, Merci, Monde, Peu, Quelque, Sûrement.
    Fra. Recevoir beaucoup de (qq.): trî bon de (kâkon) <tirer bon de (qq.)> (002).
    A1) beaucoup, fichtrement, extrêmement, vachement, bellement, joliment, fortement, en grande quantité: brâvo < joli>, lédo < laid>, tan ke dure dure // tant è mé < tant et plus> (002) ; rudo (002), rudamê < rudement> (001) ; du < dur> (Cordon.083) ; bèlamê (021, Mésigny, Sallenôves), balamin (Thônes.004) ; grou < gros> (001,028, Combe-Si.018, St-Martin-Porte), grôssaman (083), grossama-n (Jarrier.262), groussaman (125) / -ê (021) / -in (Conflans) ; bogramê (001), bougramê (021) / -an < bougrement> (002) ; DYÂBLyAMÊ < diablement> (021 | 001).
    A2) beaucoup, énormément, sans arrêt, avec ardeur, par // en // de beaucoup grandes quantités: tandi (001,002,003,004,018, Bonneville, Roche, COD.), têdi (001,003, Balme-Si.020, Leschaux, COD.), tindi (001,003,004, BEA., PPA.) ; to beaucoup plyin < tout plein> (001b) / plin (003,004) / plyê (001a,020, COD.) ; ê vûto ê vêtyà < en veux-tu en voilà> (001), nan vûte n aréte < en veux-tu en auras-tu> (002) ; tan ke cha pro (228). - E.: Tandis.
    Fra. Je t'aime de tout mon coeur: d't'âmo to plyin (001).
    Fra. Il y en a des quantités: y ê-n a to plyin (001).
    A3) il y en a beaucoup (de rats...): y an-n a pâ zhin < y en a pas aucun> (002), y ê-n a pâ k'yon < y en a pas qu'un> (001). - E.: Ne.
    A4) beaucoup (de personnes...): grans (veut le v. au pl.) (187).
    Fra. Beaucoup déménagent: grans tramo-n (187).
    B1) pas beaucoup, peu, pas des tas, pas des masses: pâ on mwé < pas un tas>, pâ d'mwé < pas des tas>, pâ épè < pas épais> (001) ; guéro (001,002), pâ guèlyò (002), pâ guéro (025, Manigod.098b), pâ wéro (027,044,098a), R.5 ; pâ du (Megève) ; pâ pe bin (214), pâ pè byê (001).
    Fra. Il y en a pas beaucoup (ep. ex. de champignons): y ên a pâ beaucoup épè // d'mwé (001).
    B2) pas beaucoup plus: guéro mé (001,002), guéro d(è) plyè < guère plus> (001), R.5.
    B3) beaucoup plus: âtraman mé (002) ; byê mé < bien plus> (001), bin mé (002).
    B4) pas beaucoup moins: guéro (d') mwin < guère moins> (001), R.5. - E.: Peine.
    B5) beaucoup / bien / un grand nombre / une grande quantité / une foule beaucoup (de): on mwé de < un tas (de)> (001c,002b,215b, SAX.176a-8), on mwi de (Thonon), d'mwé de < des tas (de)> (001b) ; guèlyò de (002a), R.5 ; bin dè (Aillon-V.), byê beaucoup de (153) / dè (001a,114,173), byin beaucoup de / dè (125b,214 / 234) ; grossama-n de (262), groussaman de (125a) ; brâvamê de (253), brâvamin dè (234) ; du de (215a) ; preû de (136).
    Fra. Comme beaucoup d'autres: man du d'âtro (215), mè byê d'âtro (001).
    B6) beaucoup à (+ inf.): byê-n à (001), on mwé à (136).
    Fra. On a bien à faire: onn a beaucoup byê-n à fére (001) / on mwé à fâre (136).
    C1) expr., gagner beaucoup d'argent, toucher un gros salaire: gânyî grou (d'sou) < gagner gros (de sous)> (001).
    Fra. Tu en beaucoup auras // recevras // récolteras beaucoup beaucoup d'argent: t'ê-n aré beaucoup grou // on mwé beaucoup d'sou < tu en auras gros de sous> (018).
    C2) beaucoup, très, (à un très haut degré): mè pâ yon <comme personne beaucoup ne l'a été /// ne l'a fait> ladv. (placée après l'adj.), é fô vi <il faut voir = c'est digne d'être vu = on ne peut mieux> (placée après l'adj. dans une phrase au présent), é falai vi <il fallait voir = c'était digne d'être vu = on ne pouvait mieux> (placée après l'adj. dans une phrase au passé) (001).
    C3) beaucoup, fortement: grou < gros> adv., foo < fort> (001).
    Fra. Il neige beaucoup et fort ; il tombe de gros flocons de neige beaucoup serrés // denses: é nai grou (001).
    C4) beaucoup, en grande quantité, (ep. de coups donnés ou d'injures adressées à qq.): pè l'alâ è beaucoup la vnouha / l'avni < pour l'aller et le retour> (002).

    Dictionnaire Français-Savoyard > beaucoup

  • 11 bien

    adv. (contraire de mal) ; très, beaucoup, pas mal ; volontiers ; comme il faut, à l'aise, remarquablement ; remarquable, digne d'éloges ; pas moins de, au moins ; agréablement ; assez, pas mal: beïn (Aussois 287c), bi (Bogève, Sallanches), BIN dc./fgm. (Aix 017c, Albanais 001c COD, Annecy 003d, Arvillard 228bB, Balme- Sillingy 020b, Bellevaux 136b, Chable 232b, Chambéry 025b, Chamonix 044, Gets, Giettaz 215bB, Houches, Leschaux 006c, Monnetier-Mornex, Megève 201b, Morzine 081c, Notre-Dame-Bellecombe 214b, Praz-Arly 216, Reyvroz 218b, St- Martin-Porte 203b, St-Pierre-Albigny 060b, Samoëns 010b, Saxel 002c, Thônes 004c, Villards-Thônes 028b), BIN-N dv. (004b), BN dv. dce. (001b, 002b, 003c, 006b, 010a, 020a, 025c, 081b, 218a) ; bn dv. (Bozel) || byê(-n) (001a, 003b, 006a, 017b, 025a, 060a, Aillon-Vieux 273, Attignat-Oncin 253, Bellecombe-Bauges 153, Billième, Chapelle-St-Maurice, Combe-Sillingy, Compôte-Bauges 271, Doucy-Bauges 114, Hauteville-Savoie, St-Jean-Arvey 224, Ste-Reine, Table 290, Thoiry 225, Vaulx 082b COD 339, Viviers-Lac 226), byê-n (287b, Peisey 187b, Tignes), byin(-n) (002a, 003a, 004a, 017a, 028a, 082a YVO, 136a, 201a, 203a, 214a, 215aA, 228aA, 232a, Aillon-Jeune, Albertville 021 VAU, Alex 019, Beaufort, Bogève 217, Cordon 083, Côte-Aime 188, Jarrier, Lanslevillard, Magland, Montagny-Bozel 026, Montendry 219, Notre-Dame-Bellecombe, St-Nicolas-Chapelle 125, St-Pancrace), byin dc. (187a, 287a), byinh dc./fgm. (Lanslevillard), byi-n dc. / dv. (Macôt-Plagne 189), byann (Jarrier) ; ban < bon> (Thonon 036), bon (081a) ; du (216). - E.: Beau.
    Fra. Il buvait volontiers un verre avec ses amis: é bèvive byê on kanon awé sôz ami (001).
    Fra. Il est très sage: al byê sazho (001).
    Fra. Ils étaient en train de bien faire: al tô / il étyon bien apré byê fére (001 / 060).
    A1) bien (explétif, accompagnant ou renforçant une simple affirmation) ; effectivement, en effet, vraiment ; sûrement ; certainement, volontiers: bê (290), BIN dc./ devant on <un>, BIN-N dv. (001, 003, 010, 025, 026, 028, 060, 081, 114, 125, 136, 153, 201, 215, 217, 218, 219, 224, 225, 226, 228, 232, 271, Flumet, Sciez 133), bi-n (187), byin(-n) (003, 082) ; preu < assez> (001, 136) ; pwé (001, 025) ; bèl dv. (189).
    Fra. Il vous le fera volontiers: é voz yu fara bien bin // preu (001).
    Fra. Je suis bien effectivement // vraiment bien ici>: d'sé bin tyè < je suis bien ici> (001).
    Fra. je me sens à l'aise ici (bien installé, tranquille, au calme, à l'ombre): d'sé byê tyè < je suis bien là> (001).
    A2) bien sûr => Sûr.
    A3) bien, très bien, fort bien, que trop: preu < assez> (001, 188, Reyvroz), preû (002, 025), prô (026).
    Fra. Il le sait fort bien / il ne le sait que trop: al yu sâ preu < il y sait assez> (001), al ê sâ preû (010).
    A4) tant bien que mal, avec peine: tan bin k'mâ (001), de mâ z an mâ < de mal en mal> (002).
    A5) très bien: preu (001), preû (025).
    Fra. Il sait très bien ce qu'il fait: é sâ preu s'k'é fâ (001), i sâ preû sê k'i fâ (025).
    A6) bien tant, autant que ça, une aussi grande quantité, (marquant la surprise): bin tan (001, 002).
    Fra. il y a autant de travail que ça à faire: y a bin tan à bien fére / fâre (001 / 002) !
    A7) bien, tranquille: fêrt (203).
    B1) intj., eh bien: è bê (253), È BIN / BIN (001, 028, 036, 060, 081 JCH, 114, 133, 153, 201, 215, 225, Montagny-Bozel 026), é bin (273, 287), è binh (187), bêê / â bêê (001b BEA / 001a BEA, 290).
    B2) ben oui // eh bien oui // oui, je vous l'accorde // oui, je (le) reconnais: bin wa (001, 026), bin wê (002, 153).
    C1) adj., beau, bien: byê adv. (001) ; brâvo, -a, -e adj. (001).
    C2) remarquable, très bien, digne d'éloges: byê adv. (001).
    D1) cj., bien que, quoique, malgré que, encore que, (+ subj.) ; quand même // quand bien même, (+ cond.) ; même si, même quand, (+ ind.): kanbin (ke) (001, 003, 004, 021, 025, 224), kan bin, (+ ind. / cond.) (001, 201), kan bêy (+ ind.) (219) ; kapwé (ke) (001, 003, 004, 025, COD 287b7), kanpwé (020, 021, Mûres), (+ ind.) ; byê ke (+ subj.) (001) ; mâgrâ / malgrâ bien ke, (+ ind. / subj.) (001, 002), mâgré ke (Arvillard) ; pwé ke (+ ind.) (002) ; mémo kè (+ ind. / subj.) (001, 188), mimaman ke (002), mimamin se (218) ; kan (+ cond.) (001, 004).
    D2) si bien que: s'kè fâ kè < ce qui fait que>, finalamê adv., total (001).
    E1) n., bien (contraire de mal) ; bien moral, bienfaisance: byê nm. (001) BIN (002, 003, 004, 017, 026, 114, 215), bîn (028), byin (083, 228).
    E2) bien, richesse, propriété (terres, bois, bâtiments), patrimoine: BIN nm. (001, 003, 004, 026, 044, 203), bîn (028), byin (228).
    E3) sensation de plaisir, de bien-être, de satisfaction, de soulagement, (physiologiquement /// moralement): BIN nm. (001, 081), bîn (028).
    Fra. Ça fait du bien // ça soulage: é fâ d'bin (001).
    F1) v., appartenir à une famille bien qui a du bien // qui est riche: étre bien bin // byin bien de shi seu < être bien de chez soi> (002).
    F2) faire beaucoup de bien ; rendre bien service (ep. de l'argent): fére gran bin (215).
    F3) n'être pas bien, être bien indisposé /// fiévreux: étre mâ fotu (028), (être) mal fotu (Tignes).
    G1) expr., être pas assez bien (ep. de qq.): éshre pâ prô du gran < être pas assez du grand (monde)> (026).

    Dictionnaire Français-Savoyard > bien

  • 12 encore

    adv., jusqu'à présent, pour le moment ; toujours ; en plus: adé (placé après l'adj. le cas échéant) <aussi, déjà> (Bogève, Giettaz 215, Notre-Dame-Bellecombe 214, Samoëns 010, Taninges), adè < toujours> (placé avant l'adj. ou l'adv.) (Bellevaux, Gets, Morzine 081d, Reyvroz 218, Saxel 002b, Thonon 036, SAX 121b24) ; anko (Albanais 001c BRU, 081c, Bellevaux 136b, Cordon 083, Giettaz 215b, Montendry 219c), èiko evc. (219b), i-nko-a (Tignes), inko(r) (Annecy 003d | 219a), inkora (Lanslevillard), ONKOr (001b PPA, 002a, 003c, 010, 036, 136a, 218, Aillon-Jeune 234b, Aix, Arvillard, Attignat-Oncin, Balme-Sillingy 020c, Billième, Chable, Chambéry 025f.dc., Compôte-Bauges 271c, Houches, Leschaux 006c, Mésigny, St- Pierre-Albigny 060c, Thoiry 225b, Thônes 004b, Villards-Thônes 028, Viviers-Lac | 004a, 006b, 025e dv.), onkô (083, 218b, 271b), onkeu (St-Jean-Arvey 224c), onkora (003b, 006a, 020b, 025d), onkweu (060b) || ke (keu) (081b JCH, Montagny- Bozel), ko (001a, 234a, Aillon-Vieux 273b, Bellecombe-Bauges, Doucy-Bauges, Ste-Reine), kò (025c, 081a, 214, 215a, 225a, 271a, Albertville 021, Bonneville, Beaufort, Bourget-Huile 289b, Côte-Aime, Hauteville-Savoie, Jarrier, Macôt-Plagne, Megève, Peisey, St-Nicolas-Chapelle, Table 290c), kô (025b, 273a, Praz-Arly 216), koo (Jarrier), kor dv. (289a, 290b), kora apv. (003a, 020a, 025a, 290a dc.), koran (Aussois), kweu (060a, 224b), kwo (224a, St-Martin-Porte) ; pwé < puis> dce. (001, 083).
    Fra. Si on est encore encore // toujours encore là // vivant // de ce monde: s'on-n ko tyè (001).
    Fra. Avec des noeuds au milieu en plus: awé dé nyeu u mintin onko (232).
    Fra. Certains ont emmontagné avec encore pas mal de névés: é s'é anmoutanyà avwé adé preû de névé < ça s'est emmontagné avec encore assez de névés>.
    A1) encore, de / à encore nouveau, une fois de plus ; davantage, plus, en plus: MÉ (001,003,004,010,021,028,060,081,083,215, Thorens-Gl., JCH., VAU.), mè (St- Martin-Porte), R. l. magis < plus> ; mé kweu (060) ; onko (001,002,003), ko (001,002).
    Sav. T'è vû encore mé // dè plyè <tu en veux encore plus // davantage // encore> (001).
    Sav. Al mé tyè < il est de nouveau là> (001).
    Sav. Al t onko tyè < il est toujours là> (002)
    A2) encore, (réprobateur): onko mé ! (001,002,003).
    A3) encore une fois de plus: onko mé, onkor on kou (001).
    A4) (ne...) pas encore: PKO (surtout dans une phrase ironique dans l'Albanais) (001,020), peko (215), PONKO (surtout sur un ton d'étonnement dans l'Albanais ; souvent précédé de ne devant un verbe à Saxel) (001,002,003,006,025), pâ keu (081), ponkeu (224), (ne...) poko(r) (003,004,025,028), ponkà (Alex), ponkor(a) (004 | 006,020) ; pâ kora (003,020, COD.15B-6), pâ onko (001), pâ ko (St-Jean- Mau.), pâ kweu (060), pokwòzho (St-Martin-Porte).
    A5) volontiers, habituellement, (dans le passé): ko adv. (s'emploie avec l'imparfait du subjonctif) (002), onko (s'emploie avec l'imparfait de l'indicatif) (001).
    A6) bien encore, encore bien, pas mal, beaucoup, passablement ; ça en vaut la peine, (ep. d'une récolte satisfaisante...): boko (001), bin onko (001,002), bin ko (002), bonko (001,020).
    A7) encore bien (pour marquer la surprise, l'admiration, l'étonnement, la compassion): boko, onko bin, ko bin (001), onko bin, ko bin (002).
    Fra. Il est encore très agile (pour son âge): al boko lésto (001).
    A8) encore assez (ep. d'une récolte un peu au-dessus de la moyenne): kvalye (001).
    Fra. Oui, il y en a encore assez: wà, y ê-n a kvalye (001).
    A9) aussi, encore: pwé kô (216).
    A10) encore moins: onko pi (001,228).
    B1) expr., et si cela était !: pwé onko (001,002), kan bin mémo // è k'apwé (001).
    B2) ça c'est encore rien: san y è pwé ran (083), sê y èt onko rê (001).

    Dictionnaire Français-Savoyard > encore

  • 13 étrangloir

    nm. ÉTRANGLYA-SHÀ < étrangle-chat> (Albanais). - E.: Noeud. ÊTRE v. ; être fait ; appartenir (à): ére (Lanslevillard 286), ÉTRE (Aillon-Vieux 273, Aix 017, Albanais 001, Alex 019, Annecy 003, Arbusigny 162, Arvillard 228, Balme-Sillingy 020, Bellecombe-Bauges 153, Bellevaux 136, Billième 173, Bogève 217, Chambéry 025, Chapelle-St-Maurice 009, Cohennoz 213, Compôte-Bauges 271, Cordon 083, Doucy-Bauges 114, Giettaz 215, Hauteville-Savoie 236, Leschaux 006, Magland, Megève 201, Montendry 219, Morzine 081, Notre-Dame-Bellecombe 214, Reyvroz 218, St-Alban-Hurtières 261, St-Nicolas-Chapelle 125, St-Pierre- Albigny 060, Sallanches 049, Saxel 002, Sciez 133, Sevrier 023, Thoiry 225, Table 290, Thônes 004, Thonon 036, Vaulx 082, Villards-Thônes 028, Viviers-Lac 226), éshrè (Montagny-Bozel 026b, Montricher), êshre (Bessans), ésre (Ste-Foy 016), éhhre (Lanslevillard 286), érhhe (026a), iri (Peisey 187), yêre (Aussois 287), C.1 (à Tignes) tccv. être. - E.: Ça, Faire.
    A1) être toujours (+ ppr.): réstâ redèvan <rester redevant = redevoir, être // rester étrangloir redevable> (002).
    A2) être là à (+ inf.): étre tyè à (+ inf.).
    Fra. Il est là à crier comme qq. de perdu: al è tyè à bélâ // é béle tyè étrangloir m'on pardu (001)
    A3) être allé: avai étâ < avoir été> (001).
    A4) être étrangloir trompé // berné // attrapé // surpris: étre avu < être eu> (001). - E.: Avoir.
    B1) expr., n'est-ce pas (vrai): pâ vré < pas vrai> (001) ? - E.: Est-ce-que.
    Fra. Tu viens, n'est-ce pas: t'vin, pâ (001) ?
    B2) n'est-ce pas encore assez folâtrer: n'y è tou ponkeu preû feulatâ (St-Jean- Arvey 224) ?
    B3) est-ce / c'est-il étrangloir...: é tou... (001, 228) ?
    B4) il est arrivé... (vimp. nt.): iy at arevâ... (St-Martin-Porte 203).
    B5) c'est moi: si dzeu (026), R. / it. sono io ; y è mai (001).
    B6) c'est toi qui as...: t'é tweu k't'â... (026) ; y è tai k' t'â... (001).
    B7) c'est, c'était => Ça.
    --C.1-------------------------------------------------------------------------------------------------
    - Ind. prés.: (je) SÉ (001, 003, 004, 028, 081b, 136, 218, Chable 232), sè (081a, 083), seû (286), si (017, 025, 026, 060, 153, 187, 215, 228, 235, 236, 271, 273, 290, Albertville 021, Déserts, Houches 235, Jarrier, Leschaux 006, Macôt-Plagne 189), su (287). - (tu) É (001, 002, 003, 004, 017, 026, 028, 081, 136, 173, 203, 218, 219, 224, 228, 271, 286, 287, Côte-Aime 188, St-Martin-Porte 203). - (il) È dc./fgm. (001b, 002, 003, 004, 006, 017, 020, 021, 025, 026, 036, 049, 081 JCH, 083, 114b, 133, 136b, 153c, 162, 173b, 188, 189, 214d, 215bB, 217, 218, 224, 225, 226, 228, 232, 236, 290d, Aillon-Jeune 234, Alex 019, Chamonix 044, Combe- Sillingy 018, Conflans, Demi-Quartier, Grand-Bornand 113, Macôt-Plagne 189, Magland 145, Marthod 078, Mésigny, Praz-Arly 216, St-Jean-Arvey 224, St-Paul- Chablais 079, Ste-Reine 272, Samoëns 010, Taninges), é (060, 136a, 153b, 189 dce., 215aA, 235, 261, 271b, Tignes), i (187) || èt dv. (001a, 114a, 153a, 173a, 214b, 271a, 290b), é(t) dc. (dv.) (125, 203, 214a, 286, 290a). Voir notes plus bas. - (nous) san (010, 213), séne (189), SIN (001, 004, 017, 025, 026, 044, 083, 203, 215, 216, 218, 224, 235, 290), sinh(-nô) (après de), inh (après d') (286), son (173). - (vous) éte (001b, 003, 004, 017, 021, 060, 081 JCH, 113, 228, Juvigny 008, Megève), ête (028), ITE (001a PPA), sé (286). - (ils) san(t) dc. (dv. pno.) (002, 004, 008, 010, 028, 044, 078, 081b, 083, 113, 125, 136, 201, 214b, 215, 216, 218, 228b, 235, 290b), SON(T) dc. (dv. pno.) (001, 003, 005, 017, 020, 023, 026, 060, 114, 153, 173, 187, 189, 203, 217, 219, 225, 228a, 234, 261, 271, 272, 290a, Attignat-Oncin 253, Moûtiers, St-Jean-Maurienne), sin (214a), sou-nh (286). - N. dce. issè s'é to byi-n passâ < ça s'est tout bien passé> (189). - Ind. imp.: (je) éteu (028), étin (253), étou (004, 025, 153, 173, 224, 271), étseu (201), étyaw (019), étyou (021b, 215), intâvo (216), itchou (114), itou (001b), itseu (083), tou (001a, 003) || érô (286), érou (021a, 026), irai (081), irô (235). - (tu) itâ (001), étâ (290), étyâ (021, 078, 228), ètyâ (002), itsâ (083) || érâ (021, 026), ir (136), irâ (218), irai (081). - (il) (é)tai (001, 004a, 006, 017, 019, 021c, 025, 060, 079, 114, 125, 145, 153b, 198, 201, 214, 215b, 217, 219, 224b, 226, 228, 236, 273, Gets 227, Larringes, Lugrin), ètai (002, 004b, 010, 028), été (083, 224a, 271b), tai (060, 173), étê apc., tê apv. (234, 271a), étin (253), étyâ (078), étyai (261, 290b, Bourget-Huile 289), étyé (225), étyéve (290a), ézhê (203), intâve (216), itsai, sai, itsé (083), tai apv. (153a, 173, 215a) || ére (Aussois), érè (026), érê (021b), ère (136c), ire (081b, 136b), ireu (136a), irai (81a JCH, 218), irè (235b), (y)ivè (187b, Tignes 141), (y)ivèt dv. (187a), yére (287), (z-)yéreu (235a), (y)éve (021a VAU | 188), ai dc. après ty < qu'> / yai e2c. / ait dv. après y <c'> (189). - E.: Ça, Liaison. - (nous) éran (026), é-on (Jarrier 262), éron (021b), étyan (214, 215), étyévon (219), étyin (224), étyon (021a), itô (001 BEA FON), itsan (083), yon (189) || neuz ton < nous étions> (173). - (vous) itâ (001), étyâ (021b), ètyâ (002), érâ (021a), irâ (218), itsâ (083), étsâve (201). - (ils) é-on (262), éran (026), èran (136b), éro (286), éron (021c), étan (228), étavon (Drumettaz), étô (153b), éton (017, 224, 226, 271, 273), étsan (201), étyan (125, 214, 215, 227, 261, 290), ètyan (002), étyévon (025, 219), étyon (021b, 060, 289), èzhon (203), iran (136a), iran (081, 218), itsan (083), on dc. / ône dv./dc. (189), sayon (021a VAU), tchon (114), tô apv. (001, 153a), ton (018, 082, 173, 234, 273), tyan (215), yan (187), yévon / yévan (188), yivan (187). - E.: Ça, Liaison. - Ind. ps.: (tu) fote (001 BEA) ; (il) feu (002), fi (224), fo (001 BEA), fu (017, 025). - Ind. fut.: (je) SaRAI (001b dce. | 001a, 017, 021, 026, 228) ; (tu) SaRÉ (001b dce. | 001a, 017, 021, 060, 215, 228) ; (il) SaRÀ (001b dce., 083b | 001a, 003, 004, 009, 010, 017, 021, 083a, 125, 133, 173, 201, 213, 215, 218, 228, 271, Clermont, Cruseilles), sèrà (289, 290), é pé (286) ; (nous) SARIN (001, 017, 026, 218) ; (vous) SaRÎ (001b dce. | 001a, 028, Sallanches), saré (017, 021), sé pé (286) ; (ils) SaRON (001b dce. | 001a, 017, 025, 026, 219, 224, 271), saran (214, 228), sarê (173), sarin (044), sèron (290), sou-n pé (286). - Pc.: (je) é étâ (001, 003, 004, 215), é aitâ (021), sé zu (010) ; â étâ (001, 215), é zu (010). - Pqp.: (je) avou étâ (001), a(v)you aitâ (021). - Futa.: (je) arai étrangloir étâ (001) / aitâ (021). - Cond. prés.: (je) SARI (001, 003a, 004, 017, 021, 026, 136, 218), sarou (003b, 082) ; (tu) sarâ (001, 003, 017, 021, 026) ; (il) sahi (189), sar (201), sare (021, 026, 078, 228, Sallanches), sarè (001, 004, 017, Verrens-Arvey), sareu (025, 114, 173), sart dv. (187), sèrai (290) ; (nous) sarô (001), saryon (021) ; (vous) sar(y)â (001, 017 | 021) ; (ils) saran (026, 201), sar(e)ran (228), sarô (001), saryan (214), sar(y)on (017, 271 | 021). - Cond. passé 1ère forme: (je) ari étrangloir étâ / aitâ (001 / 021) ; (tu) arâ étrangloir étâ / aitâ (001 / 021) ; (il) arè étâ (001) ; (nous) arô étâ (001) ; (vous) arâ étâ (001) ; (ils) arô étâ (001). - Cond. passé 2e forme: (je) issou étâ (001), (tu) issâ étâ, (il) isse étâ, (vous) issâ étâ, (ils) issô étâ (001). - Subj. prés.: (que je) sayo, sayézo, sèyézo (001d PPA), sasso (001c BEA), sosso (001b AMA COD), sôsso (001a COD), sayou (232), chucho (228) ; (que tu) saye, sayéze, sèyéze, sasse (001), chuche (228) ; (qu'il) saye (001c, 017, 021, 025b, 273), sayéze, sèyéze, sasse, sosse, sôsse (001b), chôsse (025a), susse (026), chuche (228), sai (001a, 125, 215, 218), séche (081), sèye (201), sêysse (Aussois 287) ; (que nous) sayin (001, 021) ; (que vous) saye, sayéze, sèyéze, sasse, sayî (001), sayé (021) ; (qu'ils) sayon (001c, 017, 021, 114), sayézon, sèyézon (001b), sasson (001a BEA), sôssan (002), sousson (226), sussan (026), chuchan (228).
    Fra. Que ce soit: k'susse (026). - Subj. imp.: ke d'sissou, ke t'sissâ, k'é sisse, k'no sissô, k'o sissâ, k'é sissô (001 PPA TAV) || (qu'il) fôsse (002b), fusse (001b,002a, Combe-Sillingy 018), fosse (001a BEA).
    Fra. Fût-il sur les brouillards du Rhône: fus(se)-t-é su lô broulyâ du Rouno (001 BEA, 018). - Subj. passé: k'd' étrangloir ayo / èyézo étrangloir étâ (001). - Subj. pqp.: k'd'issou étâ (001). - Ip.: sai (001,021) ; sayin (001,017,021) ; sayî (001) / sayé (017,021) / sèhi (004). - Ppr.: étêê (001,021), étin (025), itsan (083). - Pp.: ÉTÂ (001,003,004,006,009,017,025, 125,114,153,214,215,228,235,271, 273,290, Onex) / itâ (028), -Â, -É || m., tâ apv. (173,253), â (203), aitâ (021), antâ (036), érâ, érhhâ (026b), éshâ (026a,189), (i)hhâ (187), intâ (083,201,216,217), issâ (016,141), itâ (002,081,136,218, Ste-Reine) ; zu apv. (Sallanches).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    - N.1: ind. prés. 3e p. sing.: on met è d2c. après al / âl / aal / ul... <il> et l < elle>, t ou èt dv., omis dcsl. (001,003,020,026,060,114,125,153,173,215,217,228, Quintal) ; èt dv. (010,026,145,136,217,224,228), ét (125,201,290) ; è est omis après n' (négation) dcsl (004) ; è peut être omis d2c. après al (083). - E.: Ça.
    Sav. Al è rsho < il est riche>. L'è rshè < elle est riche>. Al gran < il est grand>. L'granta < elle est grande>. Al pardu < il est perdu>. L'pardwà < elle est perdue>. Al (è)t avuglyo < il est aveugle> (001).
    Sav. Al pouro < il est pauvre> (001,002).
    Sav. Al t awidlo < il est aveugle> (002).
    Sav. Al t alâ... <il est allé...> (001,083).
    Sav. É n'pâ issè < il n'est pas ici> (004).
    Sav. Al t ichè <il est ici = il arrive // il vient> (001,003).
    Sav. On-n modâ < nous sommes partis> (001,215). - après y, on met è dc. et èt dv.. - E.: Ce.
    Sav. Y è to bon < c'est tout bon>. Y èt azhornâ < c'est ajourné> (001).
    Sav. Y è lan < c'est long> (002,083).
    Sav. Y é lui < c'est lui> (Moûtiers).
    Sav. Y è sèran < c'est triste> (010). - après é <ceci / cela / c'>, on met t dv., on l'omet dc..
    Sav. É t on-na bétye < c'est une bête>. É vyò < c'est vieux> (001). - après une voyelle atone ou après une consonne, on met è dc. et t ou èt dv., et la voyelle atone tombe dans la prononciation.
    Sav. Mon pâre è rsho < mon père est riche>. On s' étrangloir t // èt étrangloir argalâ < on s'est régalé>. Son frâre étrangloir t // èt étrangloir arvâ < son frère est arrivé> (001). - après une voyelle tonique, on met z è (001,002) dc. et t ou z èt (001) dv. (ce n'est pas une règle absolue, c'est avant tout une question d'euphonie et de clarté).
    Sav. L'kuré z è moo < le curé est mort>. L'êkrwâ étrangloir t / z èt étrangloir arvâ < le curé est arrivé> (001). - fgm. ou dans une phrase interrogative, le verbe devient tonique, on peut alors l'écrire è: yeu k'al è < où est-il> ? (001) - le verbe peut disparaître apc. et dcsl.: on étrangloir s' / s'è étrangloir byê-n amozâ < on s'est bien amusé> (001). - N.2: ind. prés. d's'on-n omo kwé (001.BEA.) = d'sé on-n omo kwé <je suis un homme étrangloir cuit // perdu>(001.PPA.). - N.3: ind. imp. d'étou (JO3.61, Crempigny) = d'itou < j'étais> ; k'étyon (LIL.) = k'tô < qui étaient>. - ind. imp. 3e p. sing. le é de étai disparaît après une voyelle ou une consonne, mais il reparaît après un y: y étai < c'était> (001,036,215).
    Sav. Al tai modâ < il était parti> (001).
    Sav. Âl tai za tyè < il était déjà là> (215).
    Sav. Mon pâre tai modâ < mon père était parti>. Y étai pâ l'momê < ce n'était pas le moment> (001).
    Sav. On-n tai kopin < nous étions copains> (001,215).
    Sav. Y étai du < c'était dur> (001,215).
    Fra. Qui était né: k'tai né (001,153) - N.4: Le pr. sujet nt. disparaît dce. au subj.: yeu k'saye < n'importe où> (001), fô k'saye dinse < il faut qu'il en soit ainsi> (025), k'sêysse < que ce soit> (287). - N.5: ellipse du sujet (COD.149b-7) ou du verbe (PPA.) ?
    Fra. C'est vrai: é vré (001,003), y è vré (001,002,003). Finalement c'est bien une ellipse du verbe et non du sujet. Voir les exemples suivants.
    Fra. Il est mort: al moo (001,003).
    Fra. C'est une chose: é t on-na chuza (001,003). - N.6: c'est moi (qui...): y è mai (kè...) (001), si dzeu (kè...) (026), su zheu (ke...) (203). - E.: Ça. - N.7: c'est toi (qui...): y è tai (kè...) (001), t'é teu (ke...) (203). - N.8: Est-ce moi ?: y è tou mai (001), si-dzè dzè (026). - N.9): N'est-il pas vrai que...: (y è) tou pâ vré kè (001), n'étai pâ vré ke (079).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    ÊTRE nm. étre (Albanais.001, Arvillard, BEA.).

    Dictionnaire Français-Savoyard > étrangloir

  • 14 fruit

    nm. FRI (Albanais.001b, Arvillard.228, Montagny-Bozel.026), FRUI (001a, Annecy.003, Notre-Dame-Be., Saxel.002, Thônes.004), frwi (Cordon.083, Lanslevillard). - E.: Saison.
    A1) (les) fruits des arbres (des vergers) en général (surtout pommes et poires): (LA) FRITA nf. (001c,003b,004,228, Combe-Si., Montendry, Yvoire), (la) fruita (001b, Villards-Thônes.028), (la) fruito (St-Martin-Porte), (la) frwita (001a,003a,083, Montricher.015b, Trévignin.112), (la) fruta (015a), feurta (026), R. / it. la frutta <les fruits, le dessert>. - E.: Cidre.
    A2) fruit qui commence à se former: kmanson nm. (002). - E.: Plante.
    A3) fruit tombé avant la maturité: vardelyon, varzelyon nm. (002), R. Vert.
    A4) fruit sec, séché au four ou au soleil, (pomme ou poire): KÊRNYE nf. (001b,003b,004,028, Balme-Si., Giettaz), kèrnye (001a,003a,028), D. => Patoisant, Poire, Vache ; rudson nm. (St-Germain-Ta.), rutson (001), ruklyon (001,003), R. => Sécher (ruti), D. => Poire, Vêtement ; sèshon (083, Morzine), sèston nm. (Albertville.021), sètson (Villard-Doron), R. Sécher.
    A5) poire séchée au four: preu / pro fruit sè nm. (083, Morzine / 001,112), kruchon (Magland).
    A6) fruit sec (cerise...) qui tombe de l'arbre: stèsson nm., sèston (021), R. Sécher.
    A7) fruit de certaines plantes qui s'accrochent aux vêtements (bardane, chardon...): aglyèton nm. (001).
    A8) fruit vert: petèr nm. (228).
    A9) fruit commun, mise en commun des moyens de production et des bénéfices: fri kmon nm. (001,026).
    A10) produit du travail (dont le lait,...): fruit (Sixt).
    B1) v., faire perdre leur fraîcheur à des fruits en les maniant avec brusquerie: witrolyî vt. (002), patassî (001).
    B2) se former (ep. des fruits) => Sortir.

    Dictionnaire Français-Savoyard > fruit

  • 15 insuffisamment

    adv. pâ preu (Albanais, Villards-Thônes).

    Dictionnaire Français-Savoyard > insuffisamment

  • 16 lâche

    an., capon, pas courageux, peureux, poltron: LÂSHO, -A, -E (Albanais.001, Annecy.003, Balme-Sillingy.020, Saxel.002, Thônes.004) ; KAPON an. m. (001,003,004,020, Arvillard, Chambéry, Chamonix, JO2.68), kapo (003) ; feûra < vessie> nf. chf. (Samoëns). - E.: Vaurien.
    A1) lâche, peu serré, pas assez serré, (ep. d'un tissu, d'un tricot, d'une ceinture, d'une corde...): LÂSHO / lâsto, -A, -E (001,002,003,020 / Albertville).
    A2) d'une manière peu serrée, de façon lâche: lâsho adv. (001,002,003,020), pâ trô sarâ < pas trop serré> (001), pâ preu sarâ < pas assez serré> (001).

    Dictionnaire Français-Savoyard > lâche

  • 17 langue

    nf. (organe charnu ; langage, ensemble de mots propre à un peuple, à une époque, à un écrivain), dialecte, patois ; personne bavarde: langa (Bonneville, Cordon 083, St-Nicolas-Chapelle, Saxel 002, Thonon), lan-wa (Morzine), lêga (Albanais 001b BEA, Albertville 021, Annecy 003b, Balme-Sillingy, Bauges, Bellecombe-Bauges, Billième, Chambéry 025, Leschaux, Montagny-Bozel, St- Pierre-Albigny, Sevrier), lê-nga (Lanslevillard), LINGA (001a PPA, 003a, Aix, Arvillard, Beaufort, Lanslevillard, Notre-Dame-Bellecombe, Reyvroz 218b, Thônes, Villards-Thônes), lin-wa (218a, Bellevaux), lwinga (Crempigny). - E.: Bavard, Serpillère, Terre, Vantard.
    A1) langue bavarde et bruyante: tapè (d'boyandîre) nm. (003, 004, Genève 022), tapèta nf. (001, 022). - E.: Claquet.
    A2) mauvaise // sale // méchante langue langue, langue de vipère, personne médisante, médisant: langa de farè < langue de mèche de lampe> nf. (002), farè (021, Arvillard) ; môvé grwin < méchante bouche> nm. (001), beur grwê (025) ; kofa // môvéza langue langa <sale // mauvaise langue langue> nf. (002), môvéza gourza < mauvais gosier> (021) ; linga d'vipèra < langue de vipère> (001).
    Fra. Quelle mauvaise langue: kinta gourze (021) !
    A3) langue d'oïl: linga d'wà (001).
    A4) langue d'oc: linga d'ok (001).
    B1) v., avoir la langue bien pendue: avai preû langa < avoir beaucoup de langue> (002) ; avai bouna langa < avoir bonne langue> (002), avai bona linga (001) ; avai la langa byin dégazhyà < avoir la langue bien dégagée> (083).
    B2) avoir la langue bien pendue mais l'esprit peu enclin au travail ; être très bavard mais peu travailleur: avai k'la linga dsu < n'avoir que la langue dessus> (001) ; avai k'la linga d'bona < n'avoir que la langue de bonne> (001), n'avai ran ke la langa de bouna < n'avoir rien que la langue de bonne> (002) ; avai k'la linga k'marshe < n'avoir que la langue qui marche> (001) ; étre tot ê linga < être tout en langue> (001).
    B3) tirer la langue (ep. d'un chien, de qq. qui a soif...): langatâ < languir> vi. (002), trî la linga (001).
    C1) expr., langue de serpent (plante médicinale, qu'on mettait sur les plaies): lanhwâ d'sarpan nf. (081).

    Dictionnaire Français-Savoyard > langue

  • 18 le

    L', LA, LES, ad. (a souvent un sens possessif):
    A1) ms.: - d2c. / dc. psc. / e2c.: LE (Aillon-Jeune 234, Aillon-Vieux 273, Aix 017, Albertville 021, Arêches 238, Arvillard 228, Bauges 182, Bellevaux 136, Bogève 217, Chable 232, Chambéry 025, Chaucisse 288, Cohennoz 213, Cordon 083, Doucy-Bauges 114, Entremont 138, Flumet 198, Gets 227, Hauteville-Savoie 236, Houches 235, Larringes, Leschaux 006, Lugrin, Marthod 078, Megève 201, Montagny-Bozel 026b, Montendry 219b, Morzine 081b, Notre-Dame-Bellecombe 214, Praz-Arly 216, Reyvroz 218, St-Alban-Hurtières 261, St-Jean-Arvey 224b, St- Paul-Chablais 079, Samoëns 010, Saxel 002, Sciez 133, Thoiry 225, Thonon 036, Viviers-Lac 226b), le (leu) (Bellecombe-Bauges 153, Compôte-Bauges 271, Doucy- Bauges 114, Giettaz 215, Peisey 187, St-Nicolas-Chapelle 125, St-Pierre-Albigny 060, Ste-Reine 272, Table 290, Thoiry 225), lè (Albanais 001, Annecy 003, Balme- Sillingy 020, Billième 173, Bourget-Huile 289, Combe-Sillingy 018, Thônes 004, Villards-Thônes 028), li (Ste-Foy, AVG 465), lo (026a, 081a, 219a, 224a, 226a, Attignat-Oncin 253, Aussois 287, Chamonix 044, Côte-Aime 188, Jarrier 262, Montricher, Moûtiers 075, St-Pancrace 243, Tignes 141), lô (Lanslevillard 286, St- Martin-Porte 203), lou (Faeto). - E.: Zodiaque.
    Fra. L'oreiller: lè kchê (001). - devant st apv.: l' (216, Beaufort 065, Conflans 087).
    Fra. Par le chemin: pe l'stemin (216). - dcsl. dgm. ou apv.: L' (001, 003, 010, 017, 018, 020, 026, 036, 081, 083, 114, 133, 173, 182, 215, 216, 218, 224, 227, 232, 234, 235, 236, 272, 288, 289, Lescheraines, Macôt-Plagne 189), l(e) (004, 025, 081, 125, 136, 153, 214, 217, 219, 224, 226, 228, 271, 273), le (002, 010, 021, 026, 060, 138, 187, 198, 201, 218, 290), lo (044, 253), lô (203), l(e) ou l(eu) (225).
    Fra. L'été: l'shôtin (001, 004).
    Fra. Le pain: l'pan (001).
    Fra. La poire: l'pro ms. (001).
    Fra. Le plat: l'plyà (001).
    Fra. Le curé: l(e) kuré (001, 002). - d2c. apv.: l'(153).
    Fra. Dans le petit village: djê l'ptchou vlazho (153). - dv.: L' (...).
    Fra. L'homme>: l'omo (001, 081, 188, 203). - devant les diphtongues eûé, eûê et wo: ly (203).
    A2) mpl. (dv.): LOU(Z) (002, 004, 006, 010, 021, 025, 026, 027, 028, 036, 044, 060, 075, 079, 081, 083, 114bA, 125, 133, 136, 138, 153, 182, 198, 201, 213, 214, 215, 216, 217, 218, 219, 227, 228, 234, 235, 236, 271b, 272, 273, 290, Abondance, Alex 019, Chamonix, Cruseilles, Juvigny 008, Taninges 027, Thorens-Glières), lo(z) (003, 021, 025, 078, 243, 261, 262, 287, 289), LÔ(Z) (001 BEA PPA, 003, 006, 017, 018, 020, 025, 065, 078, 203, 226, 232, 286, Chavanod, Grésy-Aix, Gruffy 014, Nonglard, St-Jorioz, St-Vital, Sevrier, Seynod), lé(z) (189), lè(z) (224, 225), leu(z) (114aB, 173, 271a), li dc./dv. (021 VAU), lu(z) (141, 187, 253), lyi dc., lyiz, ly dv. (188) ; devant un zh, lz devient l' (228).
    Fra. Les derniers: lô darî (001).
    Fra. Les hommes: lôz omo (001), ly omo (188).
    Fra. Les consommateurs d'épeautre: leuz ipyotu (173).
    Fra. Les gens: l'zhin (228).
    Fra. Nos maris reviennent du travail: lôz omo son tyè (001). - devant les diphtongues eûé, eûê et wo: lôj (203).
    A3) fs.: LA dc., L' dv. (001, 203, Faeto,...), la /dc. (286).
    Fra. La / ma le femme: la fèna (001).
    Fra. L'arme: l'ârma (001).
    A4) fpl. dc. (dv.): LÉ(Z) (001, 002, 003, 004, 008, 017, 018, 019, 021, 025, 026b COD, 028, 036, 044, 060, 078, 081, 083, 114bA, 125b, 133, 136, 141, 153, 198, 201, 213, 214, 215, 216, 217, 218, 219, 226, 227, 232, 235, 238, 271b, 288, 287, 289b, 290, Argonnay, Loëx, Montailleur), le d2c./dc., l' dcsl. pno., lez dv. (228), le(z) ou leu(z) (021, 065, 114aB, 125a, 188, 189, 203, 224b, 225, 243, 253, 262, 286, 287, Avrieux, Bramans, Jaillon / Giaglione, Lanslebourg, Modane, Villarodin-Bourget, St-Jean-Maurienne, Sollières-Sardières, VAU.), lè(z) (026a SHB,173, 187, 224a, 261, 289a), li(z) (234, 271a, 272, 273), lô(z) (Chavanod), lou(z) (Bluffy).
    Fra. Les femmes: lé fène (001).
    Fra. Les armes: léz ârme (001).
    A5) au mpl. et au fpl. lôz et léz, louz et lez / lèz peuvent devenir LZ e2v./ dv. dgm. le dce. pno. (...).
    Fra. Dans l'escalier: dyê lz égrà < dans les escaliers> (001).
    Fra. Sur les épaules: su lz épôle (001).
    Fra. Tous les ans: to / tô le lz an (001 / 234).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    - À St-Martin-de-la-Porte, l'ad. est souvent omis dce. exprimant des dates, des lieux connus, dans certaines locutions verbales. - Dans les deux Savoie, on omet l'ad. devant les noms de cours d'eau de la région (Arc, Chéran, Fier). Mais le français a imposer l'ad. dans les mots Le Rhône, L'Isère. - Dans les deux Savoie, le possessif est remplacé par l'ad. quand on veut être plus affectueux ou plus familier. - À Montagny-Bozel, on omet l'ad. devant le mot mayjon < maison> quand elle désigne le domicile, le foyer.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------
    L', LA, LES, pr. pers. atone 3ème p. cod. placé devant le v. (sauf à l'impératif où il est placé après et fait souvent corps avec lui):
    A1) ms. le d2c. / e2c. / dc. psc.: LO (Albanais 001, Annecy 003, Attignat-Oncin 253, Aussois 287, Balme-Sillingy 020, Boëge 035, Chamonix, Combe-Sillingy 018, Montendry.219b, Morzine 081b, St-Jorioz 076, St-Martin-Porte 203b, Thônes 004b), lô (203a, Lanslebourg, St-André-Modane), LE (004a, 081a, 219a, Aillon-Jeune 234, Aillon-Vieux 273, Aix 017, Albertville 021, Arêches 238, Arvillard 228, Beaufort 065, Bellecombe-Bauges 153b, Bellevaux 136, Billième 173, Bogève 217, Chambéry 025, Chaucisse 288, Compôte-Bauges 271, Conflans 087, Doucy-Bauges 114, Giettaz 215, Houches 235, Montagny-Bozel 026, Praz-Arly, Reyvroz 218, St- Jean-Arvey 224, St-Nicolas-Chapelle 125, St-Pierre-Albigny 060, St-Vital, Saxel 002, Table 290, Viviers-Lac 226), leu (153a, Peisey 187), eû (Jarrier 262), ol (Bessans, Bonneval).
    Fra. Tu le coupes: t'lo kope (001).
    Fra. Tu le craches: t'lo krashe (001).
    Fra. On le recrache: on lo rkrashe (001).
    Fra. Tu le recraches: t'lo rkrashe (001). - N.: À Aussois, le pr. pers. cod. atone placé devant un infinitif introduit est répété après cet infinitif et relié à lui par un trait d'union.
    Fra. Ils le laissaient lever quatre heures: o lo léchévo levâ-lo katr oure (287). - ms. dcsl. apv.: L' (001, 017, 026, 081, 173, 218, 234, 235, 238, 288, Macôt-Plagne 189), l(e) (136, 153, 228, 273), le (002, 021, 025, 187, 215, 273, 290), lo (253b, Cordon.083), lô (203), eû (après ty) (262), o (après ly) (287), ô (après ul) (253a).
    Fra. On le coupe: on l'kope (001).
    Fra. On le prend: on l'prè (001). - ms. dv.: L' (001,060,203,...), ly' (290).
    Fra. Tu l'écoutes: t'l'ékute (001).
    Fra. On l'écoute: on l'ékute (001). - ms. à l'impératif après la 2e p. sing.: LO dc. / fgm. (il est tonique, on le sépare du verbe par un trait d'union) (001, 003, 020, 035, 076), l' dv. (002, 035). - E.: Laisser.
    Fra. Trouve-le: trûv-lo (001).
    Fra. Laisse-le aller>: lâ-l'alâ (002), lés-lo alâ (001). - ms. à l'impératif après la 2e p. pl., lo est atone et fait donc corps avec le verbe (001, 081).
    Fra. Trouvez-le: trovâlo (001, 081).
    Fra. Envoyez-le à Thônes: mandâl' à Toûno (018). - ms. avec un verbe à l'infinitif introduit par les verbes "falloir, vouloir...": l' (dv.)...- lô (Lanslevillard 286). - E.: Écouter.
    Fra. Je ne veux pas l'épouser: vôlô pâ l'épouzâFrançais - Savoyard 995 lô (286).
    A2) mpl. dc.(dv.): LÉ(Z) (001, 003, 017, 020, 025, 114, 153, 226, 290, Bellevaux, Flumet, Notre-Dame-Bellecombe, Sevrier 023, Thoiry), lè(z) (026, 187, Côte-Aime 188, St-Jean-Arvey 224), leu(z) (173), li dc. (273, Aillon-Jeune 234), lou(z) (002, 004b, 081, 083, 125, 215, 218, 228, Bogève, Gets, Megève, Sallanches 049, Samoëns 010b, Villards-Thônes), low(z) (004a, 010a), lo(z) (021, 025, BRA 84a9), lô(z) (203, Lanslevillard, St-Pancrace), lz e2v. ou dv. dgm. pno. (001, 020, 234, 271, 273).
    Fra. On les coupe: on lé kope (001).
    Fra. Tu les coupes: t'lé kope (001).
    Fra. Je les ai vus: d'léz é vyû (001).
    Fra. On les écoute: on léz ékute (001).
    Fra. Tu les écoutes: t'léz ékute (001).
    Fra. On va les publier (les futurs mariés): on vâ loz ékriyâ (021). - mpl. à l'impératif après le verbe, toujours tonique (on le sépare du verbe par un trait d'union): lé (001), lou (002).
    Fra. Trouve-les: trûv-lé (001).
    Fra. Trouvez-les: trovâ-lé (001).
    Fra. Prends-les: pran-lou (002)
    A3) fs.: LA dc., L' dv. (001, 203,...).
    Fra. On la coupe: on la kope (001).
    Fra. Tu la coupes: t'la kope (001).
    Fra. On l'écoute: on l'ékute (001).
    Fra. Tu l'écoutes: t'l'ékute (001). - fs. à l'impératif après la 2e p. sing., tonique (on le sépare du verbe par un trait d'union): la (001, 002). Mais dv. à Saxel, on trouve l'.
    Fra. Trouve-la: trûv-la (001).
    Fra. Laisse-la: lâsse-la / lâ-la (002).
    Fra. Laisse-la aller: lâ l'alâ (002) = lés-la alâ (001). - fs. à l'impératif après la 2e p. pl., la est atone et fait donc corps avec le verbe (Albanais).
    Fra. Trouvez-la: trovâla (001).
    A4) fpl. dc. (dv.): LÉ(Z) (...), le(z), l' dcsl. pno. (153, 228), le(z) ou leu(z) (203, Thoiry), lè(z) (026, 173, 187, 188, 189, 224), li(z), lz (234, 271, 273). - À l'impératif après le verbe, lé est toujours tonique (on le sépare du verbe par un trait d'union).
    Sav. On lé kope < on les coupe>. On léz ékute < on les écoute>. T'lé kope < tu les coupes>. T'léz ékute < tu l'écoutes>. Trûv-lé < trouve-les>. Trovâ-lé < trouvez-les> (001). Pranlé < prends-les> (002). Lêché-lé < laissez-les> (114).
    A5) pour la place du cod. placé devant le v. et accompagné d'un coi. => LUI (coi.).
    B1) LE pr. pers. nt. sing. cod. placé avant le v. (sauf à l'impératif où on le met après et souvent accolé au verbe) = ça, cela, à ça, à cela, pr. dém. nt. sing. cod.. Placé devant le v., ce pr. cod. vient toujours après le pr. coi./ca. placé lui-aussi avant le v., ce qui se fait à l'inverse du français. Et dans ce cas le pr. cod. se traduit par yu e2c., zu evc., y ecv., u après z et dc. (001) quand il vient après les pr. coi./ca. lo, la, lé (001) et peut représenter une personne ou une chose du genre masc. ou fém. au sing. ou au pl.. - e2c. (devant le verbe principal): ê (010b, 081a), é (083b), I (002, 003c, 004, 010a, 025, 081a, 083a, 125, 214, 215c, 224, 228b, 288, 290, Cohennoz, Juvigny, Magland, Reyvroz 218, Sallenôves 077), o, ô (065), ou (026), u (001b, 003b, 017, 018, 020b, 060, 087, 173, 253, 273, Leschaux.006), yé (083b), yu (001a PPA., 003a, 020a, 203), ye (215b, Megève), yeû, yi (215a), yo (287), yô (228a), you (203). - evc.: dzi (Lanslevillard), i (002, 214), you (153), yu (001), ze (228a), zi (228b), zou (026, 065, 189), zoun (Peisey), zu (001, 006, 087), you (203). - dc.: you (203). - e2v.: y (001,203), zouy (026). - E.: Bien, Je. - ecv.: ouy (026), y (001, 203).
    Fra. On me l'a assez dit: m' ouy on prô deu (026), é m'y on preu dè (001). - dv.: y (001, 002, 077, 081, 083, 114, 203, 214, 218, 228, 253, 271, 290).
    Fra. Je le sais: z ou-n sa (187).
    Fra. Je le leur dit: d'lé zu dyo (001).
    Fra. Je le leur ai donné: d'léz y é balyà (001).
    Fra. Josette nous le disait: La Jozon noz u dzive (001, 006).
    Fra. Je le disais il y un instant: d'yu dzivou pwéte (001).
    Fra. Joseph le faisait déjà: Jozè yu fassai dézhà (001).
    Fra. Puisqu'il faut le faire: pisk' i fô i fâre (002).
    Fra. Il le sait fort = qu'est-ce qu'il en sait ?: é i sâ for (002) (?).
    Fra. Personne ne le sait: nyon yu sâvon (001), nyon-n i sâ (002).
    Fra. Ils vous le diront: é voz u dron (001).
    Fra. Si tu veux le le dire // dire ça: s'tè vû yu dire < si tu veux y dire> (001), se t'i vû dire (002).
    Fra. Il faut le le faire // faire ça: é fô yu fére < il faut y faire> (001), i fô i fâre (002).
    Fra. Il ne pouvait pas l'admettre: aa pjai pâ zouy admètre (026).
    Fra. Je ne veux pas le faire: deu vwi pâ you fâzhê (203), d'wê pâ yu fére (001).
    Fra. Vous écoutez ça: voz y ékutâ (001).
    Fra. Il faut écouter ça: é fô y ékutâ (001).
    Fra. Je écoute ça: d'y ékuto (001).
    Fra. Tu auras ça sans peine: t'y aré le san pan-na / sê pin-na (002 / 001).
    Fra. Je veux l'acheter: deu vwi y ashetêzh (203), d'wê y ashtâ (001).
    B2) dc. (après le verbe): ou (065b, Châtelard 057).
    B3) avec un coi. il se place toujours après celui-ci.
    Fra. Il n'est nul besoin de le leur dire: y a pâ fôta dè l' zu dire (001).
    B4) après un verbe à l'impératif: - (non suivi d'un autre verbe): zu (001, 020, 025, St-Germain-Talloires 007), zi (003, 004), zou (057, 065), yè (002), yôy, yeûy (203).
    Fra. Attrape-le / attrape ça: akapa zu (007).
    Fra. Mets-le de côté: ptè zu d'koûté (001), mè yè de kota (002).
    Fra. Dis-le donc: di zu lamê (001), di yè pi (002).
    Fra. Chante le: shant'zu (001).
    Fra. Dis le moi: di-m'zu (001), di-m'zi (004).
    Fra. Fais le toi: fè yôy teû (203), fâ zu tai (001). - (suivi d'un autre verbe): yu (001), yè (002).
    Fra. Va le dire à tes amis: vâ yu dire à tôz ami (001).
    Fra. Va-s-y le dire: vâ zu yu dire (001).
    Fra. Devine si tu peux / Peut-on le savoir: vâ yu savai < va-t-en savoir> (001), va yè savai < vas-y savoir> (002) ?
    C1) pronom personnel complément d'un infinitif: - on emploie le pronom atone devant l'infinitif (001, 203, Beaune, Le Thyl, Orelle, Valloire, Valmenier,...). - on emploie le pronom atone après l'infinitif (comme en italien) (Saint-André- Modane 298). - on emploie en même temps les deux tournures (Haute-Maurienne, Lanslebourg 070). - quand l'infinitif se termine par une voyelle atone, tous les patois, même ceux à pronom postposé, place le pronom atone devant l'infinitif.
    Fra. Il faut le porter: fô lô pourtâlô (070), (é) fô l'portâ (001), fô portâlô (298).
    Fra. Je veux le faire: deu veû lô fâre (070), d'vwê lo fére(001).

    Dictionnaire Français-Savoyard > le

  • 19 longtemps

    adv.: lontan (Giettaz, Megève, Morzine.081B, Saxel.002) / -ê (Albanais.001b.BEA., Albertville.021, Bellecombe-Bauges.153, Billième, Bourget- Huile, Compôte-Bauges, Doucy-Bauges.114, Hauteville.Sa., Marthod, Montagny- Bozel.026b, Thoiry) / -in (001a.PPA.,026a, Aix, Annecy.003, Arvillard.228, Chable, Chambéry, Côte-Aime, Montendry, Notre-Dame-Be., Villards-Thônes), lou-ntê-n (Macôt-Plagne), lou-ntin (Peisey) ; grantan < grand temps> (002, Morzine) / -ê (021) / -in (001.BEA., Bellevaux) ; vyo (081A) ; bôtin <beau temps // belle lurette> (001) ; tan ke dure dure (002) ; la vyà dé rà < la vie des rats> (001,002) ; na tropa d'an < une troupe d'années> (Magland) ; on bon longtemps momê / momin < un bon moment> (001 / 228). - E.: Beaucoup, Temps.
    A1) très longtemps: byê longtemps lontin (001b) / -ê (001a,153) < bien longtemps>, tré d'tin (Bellevaux).
    A2) depuis longtemps: d(è) lontin < de longtemps> (001b | 001a,114,214), dai(pwé) lontin < depuis longtemps> (001b,214 | 001a).
    A3) depuis si longtemps: daipwé tan d' tin < depuis tant de temps> (003), depwi tin de tinh (Lanslevillard).
    B1) expr., il y a déjà longtemps assez // suffisamment longtemps longtemps que...: y a zhà pou de tan ke... (002), y a zhà preu longtemps lontin // d'tin longtemps ke... (001).
    B2) mettre // en avoir pour longtemps longtemps à (+ inf.): ê-n avai pè lon à < en avoir pour long à> (026).

    Dictionnaire Français-Savoyard > longtemps

  • 20 longuement

    adv. preu // byê longuement lontin <assez // bien longuement longtemps> (Albanais).

    Dictionnaire Français-Savoyard > longuement

См. также в других словарях:

  • preu — Preu, et Preus, m. monosyllab. Semble qu il vienne de Probus, ou bien c est un mot vulgaire François qui signifie, chevaleureux et de grand effort aux armes: aussi les anciens François ont tousjours donné ces epithetes d honneur aux chevaliers,… …   Thresor de la langue françoyse

  • preu — (preu) adj. m. Le premier à jouer, dans les jeux, en langage d écolier. ÉTYMOLOGIE    Lat. primus, premier …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • preu- —     preu     English meaning: to jump     Deutsche Übersetzung: ‘springen, hũpfen”     Material: O.Ind. právatē ‘springt auf, hũpft, hurries “, pravá “fluttering, schwebend, fliegend”, upa pru t “heranschwebend, heranwallend” (Zusammenschluß… …   Proto-Indo-European etymological dictionary

  • preu — fet preu |fet Mot Agut Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • PREU — Prime Incorporated (Regional » Railroads) …   Abbreviations dictionary

  • Preu — oberdeutsche Schreibweise von Bräu …   Wörterbuch der deutschen familiennamen

  • preu — n.m. et adj.inv. Le premier (scol.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • PREU — abbr. Prime Incorporated [railway pool code] …   Dictionary of abbreviations

  • preu — …   Useful english dictionary

  • Eckart Preu — is an East German born conductor, who was born August 24, 1969.Preu has been Music Director of the Spokane Symphony in Spokane, Washington since September 2004 [Spokane Symphony] . He has also been music director of the Stamford Symphony in… …   Wikipedia

  • Los chicos del Preu — Título Los chicos del PREU Ficha técnica Dirección Pedro Lazaga Guion Pedro Masó Antonio Vich José Luis Garci …   Wikipedia Español

Книги

Другие книги по запросу «preu» >>