Перевод: с латинского на французский

aliquem+securi+c

  • 1 ferio

    fĕrĭo (seul. au prés.), īre - tr. -    - ferii, Charis. -- feriturus, Serv. -- feribant (= ferebant), Ov. F. 4 -- arch. ferinunt (= feriunt), Fest. [st1]1 [-] frapper, battre, heurter.    - fores ferire, Plaut. Men. 1, 2, 63: frapper à la porte.    - ferire murum arietibus, Sall. J. 76, 6: ébranler un mur à coups de bélier.    - uvas pede ferire, Tib. 2, 5, 85: fouler le raisin.    - mare ferire, Virg.: ramer, battre la mer avec les rames. [st1]2 [-] frapper, atteindre, faire impression, forger.    - minus multa patent in eorum vita, quae fortuna feriat, Cic.: dans leur vie, il y a moins de surface exposée aux coups de la fortune.    - sidera vertice ferire, Hor.: toucher de la tête les astres.    - ferit aethera clamor, Virg. En. 5: les cris frappent la voûte éthérée.    - ferire oculos, Lucr. 6, 923: frapper la vue.    - his spectris etiam si oculi possent feriri, Cic. Fam. 15, 16, 2: même si les yeux pouvaient être frappés de ces spectres.    - pecuniam ferire, Plin.: battre monnaie.    - asses ferire, Plin.: frapper des as.    - medium ferire, Cic. Fat.: atteindre le juste milieu, observer le juste milieu.    - ferietur alio munere, Ter.: il sera frappé d'un autre impôt.    - carmen ferire, Juv.: forger des vers.    - balba verba ferire, Hor.: émettre péniblement des paroles balbutiantes. [st1]3 [-] frapper, immoler, sacrifier, tuer; conclure.    - aliquem securi ferire, Cic.: frapper qqn de la hache.    - porcum ferire, Liv. 9: immoler un porc.    - foedus ferire, Cic.: conclure un traité (à cette occasion, on immolait un porc).    - ut tu amorum turpissimorum foedera ferires, Cic. Cael. 14, 34: pour te voir conclure les honteux traités de tes impudiques amours.
    * * *
    fĕrĭo (seul. au prés.), īre - tr. -    - ferii, Charis. -- feriturus, Serv. -- feribant (= ferebant), Ov. F. 4 -- arch. ferinunt (= feriunt), Fest. [st1]1 [-] frapper, battre, heurter.    - fores ferire, Plaut. Men. 1, 2, 63: frapper à la porte.    - ferire murum arietibus, Sall. J. 76, 6: ébranler un mur à coups de bélier.    - uvas pede ferire, Tib. 2, 5, 85: fouler le raisin.    - mare ferire, Virg.: ramer, battre la mer avec les rames. [st1]2 [-] frapper, atteindre, faire impression, forger.    - minus multa patent in eorum vita, quae fortuna feriat, Cic.: dans leur vie, il y a moins de surface exposée aux coups de la fortune.    - sidera vertice ferire, Hor.: toucher de la tête les astres.    - ferit aethera clamor, Virg. En. 5: les cris frappent la voûte éthérée.    - ferire oculos, Lucr. 6, 923: frapper la vue.    - his spectris etiam si oculi possent feriri, Cic. Fam. 15, 16, 2: même si les yeux pouvaient être frappés de ces spectres.    - pecuniam ferire, Plin.: battre monnaie.    - asses ferire, Plin.: frapper des as.    - medium ferire, Cic. Fat.: atteindre le juste milieu, observer le juste milieu.    - ferietur alio munere, Ter.: il sera frappé d'un autre impôt.    - carmen ferire, Juv.: forger des vers.    - balba verba ferire, Hor.: émettre péniblement des paroles balbutiantes. [st1]3 [-] frapper, immoler, sacrifier, tuer; conclure.    - aliquem securi ferire, Cic.: frapper qqn de la hache.    - porcum ferire, Liv. 9: immoler un porc.    - foedus ferire, Cic.: conclure un traité (à cette occasion, on immolait un porc).    - ut tu amorum turpissimorum foedera ferires, Cic. Cael. 14, 34: pour te voir conclure les honteux traités de tes impudiques amours.
    * * *
    I.
        Ferio, ferias, feriare: vel Ferior, feriaris, feriari, Deponens. Faire feste, Fester.
    \
        Feriari a studiis. Cic. Cesser d'estudier, Se reposer.
    II.
        Ferio, feris, praeteritum mutuatur a Percutio, percussi, ferire. Frapper, Ferir.
    \
        Ferit aethera clamor. Virgil. Va jusques au ciel.
    \
        Ferire aures. Cic. Quand une chose entre bien dedens l'oreille, et resveille l'auditeur pour le plaisir qu'il y prend, ou pour la vehemence du son et bruit.
    \
        Ferire cornu. Virg. Frapper de la corne, Heurter.
    \
        Ferire foedus. Ci. Quand deux princes ou nations faisoyent alliance et accord ensemble, le confermant par certaines ceremonies et sacrifices, mesmement d'une truye qu'ils avoyent accoustumé de sacrifier.
    \
        Fores ferire. Plaut. Frapper à l'huis.
    \
        Frigore aliquem ferire. Horat. Tuer.
    \
        Ferire alicuius frontem. Cic. Luy faire honte.
    \
        Ferietur alio munere, vbi hera pepererit. Terent. Il fauldra qu'il face un autre present.
    \
        Ferire pecunias. Plin. Frapper au coing, Forger monnoye.
    \
        Ferire porcum. Liu. Tuer, Sacrifier.
    \
        Securi. Caes. Trencher la teste publiquement, Decapiter.
    \
        Fama ferit terras remotas. Lucan. Le bruit en va jusques aux pays loingtains.

    Dictionarium latinogallicum > ferio

  • 2 percutio

    percutĭo, ĕre, percussi, percussum - tr. - [st2]1 [-] traverser en frappant, percer, creuser, transpercer, ouvrir (une veine). [st2]2 [-] frapper, battre violemment (un être animé); blesser, tuer. [st2]3 [-] frapper, heurter (une chose), battre (la monnaie), toucher (un instrument à cordes). [st2]4 [-] frapper (de ses rayons). [st2]5 [-] frapper fortement (les sens ou l'esprit), faire impression sur, affecter vivement, atteindre, émouvoir. [st2]6 [-] conclure (un traité). [st2]7 [-] berner, tromper.    - percutere securi: décapiter.    - navem rostro percutere: frapper un navire de l'éperon.    - foedus percutere: conclure un traité.    - percutere aliquem: berner qqn.    - aliquem de alique re percutere: porter un coup (moralement) à qqn à propos de qqch.    - Romulus cum Tatio foedus percussit: Romulus conclut un traité avec Tatius.
    * * *
    percutĭo, ĕre, percussi, percussum - tr. - [st2]1 [-] traverser en frappant, percer, creuser, transpercer, ouvrir (une veine). [st2]2 [-] frapper, battre violemment (un être animé); blesser, tuer. [st2]3 [-] frapper, heurter (une chose), battre (la monnaie), toucher (un instrument à cordes). [st2]4 [-] frapper (de ses rayons). [st2]5 [-] frapper fortement (les sens ou l'esprit), faire impression sur, affecter vivement, atteindre, émouvoir. [st2]6 [-] conclure (un traité). [st2]7 [-] berner, tromper.    - percutere securi: décapiter.    - navem rostro percutere: frapper un navire de l'éperon.    - foedus percutere: conclure un traité.    - percutere aliquem: berner qqn.    - aliquem de alique re percutere: porter un coup (moralement) à qqn à propos de qqch.    - Romulus cum Tatio foedus percussit: Romulus conclut un traité avec Tatius.
    * * *
        Percutio, percutis, pen. corr. percussi, percussum, percutere, Ex per et quatio componitur, q in c mutata, et abiecta a. Cic. Frapper, Batre, Ferir.
    \
        Securi filium percutere. Cic. Luy couper la teste.
    \
        Fores percutere. Plin. Heurter, Frapper à la porte.
    \
        Fulmine percuti. Cic. Estre frappé du tonnerre.
    \
        Sidere percuti. Martialis. Estre niellé, bruiné, et autres choses semblables.
    \
        Animum percutere dicitur res aliqua. Cic. Toucher au coeur, Frapper le coeur, Donner souspecon, Mettre en fantasie et soulci.
    \
        Literis atrocissimis percuti. Cic. Estre estonné et fort esbahi.
    \
        Percutere aliquem palpo. Plaut. Le flater.
    \
        Percutere foedus. Plin. iunior. Faire alliance.
    \
        Percutere fossam. Plin. iunior. Fouir une fosse et ouvrir.

    Dictionarium latinogallicum > percutio

  • 3 periculum

    pĕrīcŭlum, i, n    - sync. periclum chez les poètes. [st1]1 [-] essai, expérience, épreuve.    - alicujus rei periculum facere, Cic. Verr. pr. 34: faire l'essai de qqch.    - alicujus periculum facere, Cic. Caecil. 27: faire l'épreuve de qqn.    - in isto periculo, Cic. Leg. 1, 4: dans cet essai littéraire. [st1]2 [-] danger, péril, risque.    - in periculum vocari, Cic. Pomp. 12: être exposé au danger.    - periculum adire, subire, suscipere, ingredi, Cic. Amer. 110; Part 66 ; Mur. 76 ; 4: affronter, courir un danger, assumer des risques, s'exposer à un péril.    - periculum alicui injicere, facessere, inferre, comparare, conflare, Cic. Caec. 83 ; Caecil. 45 ; Sest. 2 ; Fl. 96 ; Sull. 13: susciter, créer des dangers à qqn.    - periculum alicui afferre (intendere, inferre, moliri): mettre qqn en danger.    - in periculo esse, versari Cic. Fam. 4, 15, 2 ; R. Post. 23, être en danger.    - a securi negat esse ei periculum, Cic. Verr. 5, 114: il déclare qu'il ne court pas de danger du côté de la hache, qu'il ne risque pas d'être décapité.    - meo periculo, Cic. Sest. 111: à mes risques et périls.    - bono periculo, Apul.: sans aucun risque.    - sui capitis periculo vindicant, Caes. BG. 7, 1, 5: ils revendiquent au péril de leur vie.    - amicorum pericula, Cic. Arch. 13: dangers courus par les amis.    - qui habitus non procul abesse putatur a vitae periculo, Cic. Br. 313: état physique (complexion) qui est bien près, pense-t-on, de mettre la vie en danger.    - periculi nil tibi est a me, Ter.: tu n'as rien à craindre de ma part.    - reus ne elabatur summum periculum est, Cic. Verr. 1: il est fort à craindre que l'accusé ne m'échappe.    - venit in periculum ne amittat... Cic. Mur. 55: il risque de perdre...    - periculum caedis, Cic. Phil. 1, 5: danger de meurtre.    - periculum ignis, Cic. Leg. 2, 58 danger du feu.    - periculum servitutis, Cic. Pomp. 31: danger de l'esclavage.    - periculum vincendi, Sen. Ep. 79, 7: risque (chance) de l'emporter.    - ad periculum Caesaris, Caes. BC. 1, 2, 3: pour menacer César.    - periculum est, ne, Cic. Tusc. 5, 118: il y a danger que, il est à craindre que. [st1]3 [-] danger couru en justice, procès.    - Cic. Pomp. 2; Nep. Phoc. 2, 3.    - in judiciis periculisque, Cic.: dans les procès civils et criminels. [st1]4 [-] protocole, procès-verbal de la condamnation.    - Nep. Ep. 8, 2. [st1]5 [-] crise dans une maladie.    - Plin. 23, 48.
    * * *
    pĕrīcŭlum, i, n    - sync. periclum chez les poètes. [st1]1 [-] essai, expérience, épreuve.    - alicujus rei periculum facere, Cic. Verr. pr. 34: faire l'essai de qqch.    - alicujus periculum facere, Cic. Caecil. 27: faire l'épreuve de qqn.    - in isto periculo, Cic. Leg. 1, 4: dans cet essai littéraire. [st1]2 [-] danger, péril, risque.    - in periculum vocari, Cic. Pomp. 12: être exposé au danger.    - periculum adire, subire, suscipere, ingredi, Cic. Amer. 110; Part 66 ; Mur. 76 ; 4: affronter, courir un danger, assumer des risques, s'exposer à un péril.    - periculum alicui injicere, facessere, inferre, comparare, conflare, Cic. Caec. 83 ; Caecil. 45 ; Sest. 2 ; Fl. 96 ; Sull. 13: susciter, créer des dangers à qqn.    - periculum alicui afferre (intendere, inferre, moliri): mettre qqn en danger.    - in periculo esse, versari Cic. Fam. 4, 15, 2 ; R. Post. 23, être en danger.    - a securi negat esse ei periculum, Cic. Verr. 5, 114: il déclare qu'il ne court pas de danger du côté de la hache, qu'il ne risque pas d'être décapité.    - meo periculo, Cic. Sest. 111: à mes risques et périls.    - bono periculo, Apul.: sans aucun risque.    - sui capitis periculo vindicant, Caes. BG. 7, 1, 5: ils revendiquent au péril de leur vie.    - amicorum pericula, Cic. Arch. 13: dangers courus par les amis.    - qui habitus non procul abesse putatur a vitae periculo, Cic. Br. 313: état physique (complexion) qui est bien près, pense-t-on, de mettre la vie en danger.    - periculi nil tibi est a me, Ter.: tu n'as rien à craindre de ma part.    - reus ne elabatur summum periculum est, Cic. Verr. 1: il est fort à craindre que l'accusé ne m'échappe.    - venit in periculum ne amittat... Cic. Mur. 55: il risque de perdre...    - periculum caedis, Cic. Phil. 1, 5: danger de meurtre.    - periculum ignis, Cic. Leg. 2, 58 danger du feu.    - periculum servitutis, Cic. Pomp. 31: danger de l'esclavage.    - periculum vincendi, Sen. Ep. 79, 7: risque (chance) de l'emporter.    - ad periculum Caesaris, Caes. BC. 1, 2, 3: pour menacer César.    - periculum est, ne, Cic. Tusc. 5, 118: il y a danger que, il est à craindre que. [st1]3 [-] danger couru en justice, procès.    - Cic. Pomp. 2; Nep. Phoc. 2, 3.    - in judiciis periculisque, Cic.: dans les procès civils et criminels. [st1]4 [-] protocole, procès-verbal de la condamnation.    - Nep. Ep. 8, 2. [st1]5 [-] crise dans une maladie.    - Plin. 23, 48.
    * * *
        Periculum, periculi, pen. cor. Virg. Peril, Danger, Encombrier.
    \
        Periculo meo. Plaut. A mes dangers, Perils et fortunes, A mon dam.
    \
        Huius periculo fit, ego in portu nauigo. Terent. C'est à son danger, non point au mien.
    \
        Abesse a periculo. Plin. Estre hors ou loing du danger.
    \
        Adire periculum, Vide ADEO, adis. Se mettre en danger.
    \
        Afferre alicui periculum. Cic. Le mettre en danger.
    \
        Creare periculum alicui. Cic. Luy susciter une accusation capitale, Luy procurer sa ruine.
    \
        Magnis pelagi defuncte periclis. Virgil. Delivré des grands perils de la mer.
    \
        Facere periculum alicui. Tacit. Mettre en danger.
    \
        Rem aliquam sui periculi facere. Triphonius. La prendre à sa charge, à ses perils et fortunes.
    \
        Intendere periculum alicui. Cic. Le menacer de luy faire desplaisir.
    \
        Moliri periculum alicui. Cic. Luy machiner son dommage.
    \
        Qui periculum fortunarum et capitis sui prae mea salute neglexit. Cic. Qui n'a point craint de mettre ses biens et sa vie en danger pour mon salut.
    \
        Subiicere aliquid periculo. Quintil. Mettre en danger.
    \
        Periculum subterfugere. Cic. Fuir le danger.
    \
        In periculo esse. Liu. Estre en danger.
    \
        Subtrahere aliquem periculo. Cels. Oster hors du danger.
    \
        Aliis aliunde est periculum. Terent. Sont en danger d'autre part.
    \
        Periculum famae mihi est. Terent. Je suis en danger de perdre ma bonne renommee, Il y va de ma bonne renommee.
    \
        Est enim periculum ne tacitis suffragiis impudentia irrepat. Plin. iunior. Il y a danger que, etc.
    \
        Nihil tibi pericli est a me. Terent. Il ne fault point que tu craignes que je te face rien.
    \
        Illi nihil pericli ex indicio est. Terent. Il n'y a point de danger qu'il revele, Il ne luy en scauroit venir mal.
    \
        Venit in periculum ne amittat. Cic. Il est en danger de le perdre.
    \
        Periculum. Experience.
    \
        Facere periculum. Terent. Faire l'experience de quelque chose, Experimenter, Esprouver, Essayer.

    Dictionarium latinogallicum > periculum

  • 4 praeceps

        Praeceps, praecepitis, pen. cor. om. g. A prae et capio componitur. Martial. Qui fait tout sans consideration, et à l'estourdi, Trop hastif, Temeraire.
    \
        Praeceps in auaritiam et crudelitatem animus. Liu. Fort enclin à l'avarice.
    \
        Praeceps ingenio in iram. Liu. Un homme naturellement chauld et ireux.
    \
        Praeceps animi, Figurate. Virgil. Estourdi, Soubdain.
    \
        Praeceps. Virgil. Soubdain et hastif.
    \
        Quo iure, quaque iniuria, praecipitem me in pistrinum dabit. Terent. Soit à tort ou à droict, il me jectera soubdain au moulin.
    \
        In praeceps. Virgil. En bas, Contre bas.
    \
        Ex praecipiti aegrum leuare. Horat. D'un grand danger.
    \
        In praecipiti est aegrotus. Celsus. Le malade est en grand danger.
    \
        Praeceps. Plin. iun. Virgil. Un lieu qui penche en sorte qu'il est dangereux de s'y tenir sans cheoir, où dont aiseement on cherroit en bas.
    \
        Annus praeceps. seneca. Qui est tantost passé.
    \
        Praecipitique iam die curare corpora milites iubet. Liuius. Sur le declin du jour.
    \
        Praecipites fossae. Virgil. Profondes.
    \
        Gloria praeceps. Stat. Quand un homme se fourre en touts dangers de guerre pour acquerir gloire.
    \
        Locus praeceps. Cels. Un lieu fort profond, ou fort hault, et duquel il est fort dangereux de cheoir.
    \
        In praecipitem locum se committere. Cic. Se mettre en lieu dangereux de tomber.
    \
        Praeceps in salum murus. Curtius. Penchant sur la mer.
    \
        Nox fuit praeceps. Ouid. Ne dura gueres, Fut tost passee.
    \
        Saxum praeceps. Ouid. Un rocher hault et penchant, ou pendant.
    \
        Senectus praeceps. Curtius. Une vieillesse qui est sur le bord de sa fosse.
    \
        Praeceps in Occasum sol. Liu. Qui se couche et decline.
    \
        In tam praecipiti tempore ferret opem. Ouid. En temps si perilleux et dangereux.
    \
        Abire praecipitem. Sallust. Aller au saffran, Devenir à povreté.
    \
        Adigere praecipitem. Virgil. Jecter aucun en bas, Le precipiter.
    \
        Agunt eum praecipitem poenae ciuium Romanorum, quos securi percussit. Cic. Le ruinent et mettent bas, Le font trebuscher.
    \
        Praecipitem dare. Terent. Jecter hors.
    \
        Praecipitem in terram dare. Liu. Ruer par terre.
    \
        Dare aliquem praecipitem. Tacit. Le faire trebuscher.
    \
        Dedit se praecipitem tecto. Horat. Il s'est precipité de, etc.
    \
        Praecipitem ferri. Plin. Aller et courir du hault en bas.
    \
        Praecipitem amentia ferri. Cic. Estre si aveuglé qu'on commette des cas honteux et meschants.
    \
        Iacere aliquem in praeceps. Tacit. Le ruer jus, Le ruiner.
    \
        Bis patet in praeceps tantum. Virgil. Il est deux fois aussi profond que, etc.
    \
        Praecipitem trahere. Virgil. Entrainer en bas.

    Dictionarium latinogallicum > praeceps

  • 5 securis

    sĕcūris, is, f. [seco]    - acc. ordin. securim, mais securem Liv. 3, 36, 4; 8, 7, 20; 9, 16, 17; Cic. Verr. 2, 5, 47, 123; Varr. ap. Non. p. 79; Val. Max. 1, 3, ext. 3; 3, 2, ext. 1; Tert. adv. Marc. 1, 29; Lact. Mort. Pers. 31, 2; Amm. 30, 8, 5; cf. Prisc. 758 --- abl. sing. securi, mais secure App. M. 8, 30; Tert. Pud. 16. [st1]1 [-] hache, cognée.    - securi ferire, Cic. Verr. 5, 75: frapper de la hache, décapiter.    - securi percussus, Cic. Verr. 5, 74: décapité.    - eum securi percussisti, Cic. Pis. 84: tu lui fis trancher la tête.    - securibus cervices subicere, Cic. Pis. 83: mettre son cou sous la hache.    - secures de fascibus demere, Cic. Rep. 2, 55: retirer les haches des faisceaux.    - saevus securi Torquatus, Virg. En. 6, 824: Torquatus à la hache cruelle (qui fit décapiter son fils).    - securis Tenedia, Cic. Q. 2, 11, 2: la hache ténédienne (le roi Ténès, dans l'île de Ténédos, avait établi que tout adultère serait décapité et son fils lui-même subit le châtiment).    - securis anceps (securis bipennis): hache à deux tranchants. [st1]2 [-] coup de hache.    - graviorem rei publicae securim infligere, Cic. Planc. 70: asséner un coup de hache plus violent à l'Etat.    - classis XL die a securi navigavit, Plin. 16, 192: la flotte prit la mer quarante jours après le premier coup de hache (après la mise en chantier). [st1]3 [-] hache du licteur (signe d'autorité); autorité, domination, puissance souveraine.    - Gallia securibus subjecta, Caes. BG. 7, 77, 16: la Gaule soumise aux haches romaines, à la puissance romaine.    - consulis inperium hic primus saevasque secures accipiet, Virg. En. 6, 819: il sera le premier à recevoir le pouvoir consulaire et les haches cruelles.    - Medus Albanas timet securis, Hor. C. S. 54: le Mède craint la hache albaine (= la puissance albaine).    - sumere aut ponere secures, Hor. O. 3, 2, 19: prendre ou déposer les faisceaux (= les magistratures).    - colla Romanae praebens animosa securi, Ov. Tr. 4, 2, 45: tendant son cou fier à la hache romaine.
    * * *
    sĕcūris, is, f. [seco]    - acc. ordin. securim, mais securem Liv. 3, 36, 4; 8, 7, 20; 9, 16, 17; Cic. Verr. 2, 5, 47, 123; Varr. ap. Non. p. 79; Val. Max. 1, 3, ext. 3; 3, 2, ext. 1; Tert. adv. Marc. 1, 29; Lact. Mort. Pers. 31, 2; Amm. 30, 8, 5; cf. Prisc. 758 --- abl. sing. securi, mais secure App. M. 8, 30; Tert. Pud. 16. [st1]1 [-] hache, cognée.    - securi ferire, Cic. Verr. 5, 75: frapper de la hache, décapiter.    - securi percussus, Cic. Verr. 5, 74: décapité.    - eum securi percussisti, Cic. Pis. 84: tu lui fis trancher la tête.    - securibus cervices subicere, Cic. Pis. 83: mettre son cou sous la hache.    - secures de fascibus demere, Cic. Rep. 2, 55: retirer les haches des faisceaux.    - saevus securi Torquatus, Virg. En. 6, 824: Torquatus à la hache cruelle (qui fit décapiter son fils).    - securis Tenedia, Cic. Q. 2, 11, 2: la hache ténédienne (le roi Ténès, dans l'île de Ténédos, avait établi que tout adultère serait décapité et son fils lui-même subit le châtiment).    - securis anceps (securis bipennis): hache à deux tranchants. [st1]2 [-] coup de hache.    - graviorem rei publicae securim infligere, Cic. Planc. 70: asséner un coup de hache plus violent à l'Etat.    - classis XL die a securi navigavit, Plin. 16, 192: la flotte prit la mer quarante jours après le premier coup de hache (après la mise en chantier). [st1]3 [-] hache du licteur (signe d'autorité); autorité, domination, puissance souveraine.    - Gallia securibus subjecta, Caes. BG. 7, 77, 16: la Gaule soumise aux haches romaines, à la puissance romaine.    - consulis inperium hic primus saevasque secures accipiet, Virg. En. 6, 819: il sera le premier à recevoir le pouvoir consulaire et les haches cruelles.    - Medus Albanas timet securis, Hor. C. S. 54: le Mède craint la hache albaine (= la puissance albaine).    - sumere aut ponere secures, Hor. O. 3, 2, 19: prendre ou déposer les faisceaux (= les magistratures).    - colla Romanae praebens animosa securi, Ov. Tr. 4, 2, 45: tendant son cou fier à la hache romaine.
    * * *
        Securis, huius securis, penult. prod. foem. gene. Virgil. Une coignee ou hache.
    \
        Anceps securis. Ouid. Qui trenche des deux costez.
    \
        Arboraria securis. Cato. Coignee pour abbatre les arbres.
    \
        Laurigerae secures. Claud. Les haches que portoyent les sergents et appariteurs ou bourreaulx des magistrats de Rome.
    \
        Securi percutere aliquem. Cic. Luy trencher la teste.
    \
        Sacrifica securi colla tauri rumpere. Ouid. De laquelle on servoit és sacrifices pour assommer les bestes.
    \
        Securi ceruices subiicere. Cic. Mettre sa vie en danger.
    \
        Infligere securim, vel iniicere. Cic. Fort blesser et navrer.

    Dictionarium latinogallicum > securis

  • 6 transeo

    transĕo, īre, ĭī (qqf. īvī), ĭtum [st1]1 - intr. - [abcl][b]a - passer d'un lieu dans un autre; passer d'un parti à un autre, d'un sentiment, d'un sujet à un autre. - [abcl]b - passer d'un état à un autre, changer de forme, se convertir, se modifier. - [abcl]c - passer, se passer, s'écouler (en parl. du temps). - [abcl]d - passer (en parl. d'un aliment), se digérer.[/b] [st1]2 - tr. - [abcl][b]a - traverser (un espace), passer par-dessus, aller au-delà de, passer par, passer à travers, franchir, passer devant, longer. - [abcl]b - surpasser, dépasser, devancer. - [abcl]c - passer (sous silence), omettre, négliger. - [abcl]d - passer inaperçu à, échapper (à l'intelligence). - [abcl]e - passer (sa vie, son temps).[/b]    - in Siciliam, inde in Africam transiturus, trajecit, Liv. 30: il se rendit en Sicile pour, de là, passer en Afrique.    - ex judicio in judicium pari mercede transitur, Plin. Ep. 2: d'un procès on passe à un autre pour un salaire égal.    - dies transeunt: les jours s'écoulent.    - dies legis transiit, Cic.: le jour légal est passé.    - transire hiemem securi, Sen.: passer l'hiver en sécurité.    - in saxum transire, Ov.: être métamorphosé en rocher.    - a Caesare ad Pompeium transire: passer du parti de César à celui de de Pompée.    - in aliena castra transire, Sen.: passer dans le camp ennemi.    - a patribus ad plebem transire, Liv.: abandonner la cause du sénat pour celle de la plèbe.    - in sententiam alicujus transire, Cic.: se ranger à l'avis de qqn.    - equum cursu transire, Virg.: dépasser un cheval à la course.    - aliquid silentio transire: passer qqch sous silence.    - nil transit amantes, Stat. Th. 2, 335: rien n'échappe à ceux qui aiment.    - in amaritudinem transire, Plin.: devenir amer.    - Protagoram transeo, Quint.: je ne dis rien de Protagoras.
    * * *
    transĕo, īre, ĭī (qqf. īvī), ĭtum [st1]1 - intr. - [abcl][b]a - passer d'un lieu dans un autre; passer d'un parti à un autre, d'un sentiment, d'un sujet à un autre. - [abcl]b - passer d'un état à un autre, changer de forme, se convertir, se modifier. - [abcl]c - passer, se passer, s'écouler (en parl. du temps). - [abcl]d - passer (en parl. d'un aliment), se digérer.[/b] [st1]2 - tr. - [abcl][b]a - traverser (un espace), passer par-dessus, aller au-delà de, passer par, passer à travers, franchir, passer devant, longer. - [abcl]b - surpasser, dépasser, devancer. - [abcl]c - passer (sous silence), omettre, négliger. - [abcl]d - passer inaperçu à, échapper (à l'intelligence). - [abcl]e - passer (sa vie, son temps).[/b]    - in Siciliam, inde in Africam transiturus, trajecit, Liv. 30: il se rendit en Sicile pour, de là, passer en Afrique.    - ex judicio in judicium pari mercede transitur, Plin. Ep. 2: d'un procès on passe à un autre pour un salaire égal.    - dies transeunt: les jours s'écoulent.    - dies legis transiit, Cic.: le jour légal est passé.    - transire hiemem securi, Sen.: passer l'hiver en sécurité.    - in saxum transire, Ov.: être métamorphosé en rocher.    - a Caesare ad Pompeium transire: passer du parti de César à celui de de Pompée.    - in aliena castra transire, Sen.: passer dans le camp ennemi.    - a patribus ad plebem transire, Liv.: abandonner la cause du sénat pour celle de la plèbe.    - in sententiam alicujus transire, Cic.: se ranger à l'avis de qqn.    - equum cursu transire, Virg.: dépasser un cheval à la course.    - aliquid silentio transire: passer qqch sous silence.    - nil transit amantes, Stat. Th. 2, 335: rien n'échappe à ceux qui aiment.    - in amaritudinem transire, Plin.: devenir amer.    - Protagoram transeo, Quint.: je ne dis rien de Protagoras.
    * * *
        Transeo, transis, transiui, penul. prod. transitum, penul. corr. transire, penul. prod. Cic. Passer oultre.
    \
        Rota transiit serpentem. Virgil. La roue a passé sur le serpent.
    \
        Transire ad aliquem. Terent. Aller vers luy.
    \
        Transire ad forum. Terent. Aller au marché.
    \
        Transire domum. Plaut. Aller en la maison.
    \
        Transire aliquem. Plaut. Le passer en cheminant.
    \
        Cursu transire equum. Virgil. Courir plus viste qu'un cheval, Le passer à la course.
    \
        Transiit dies. Cic. Le jour est passé.
    \
        Conuitium transit. Plin. Celuy qui a merité d'estre blasmé, blasme les autres.
    \
        Agellos pessimi cuiusque transierat grando. Seneca. Avoit passé sans y toucher.
    \
        Transire aliquid leuiter. Cicero. Passer une chose legierement, et en parler peu.
    \
        Silentio aliquid transire. Cic. N'en dire mot.
    \
        Ad reliqua transeamus. Plin. Passons au reste.
    \
        Vt publicos gentium furores transeam. Plin. Sans que je parle de, etc. Que je passe oultre sans faire mention de, etc.
    \
        Transire quaedam in legendo. Plin. iunior. Laisser quelque chose et omettre en lisant.
    \
        Transeo Neronem. Plin. iun. Je me tais, Je ne di mot de Neron.
    \
        Ad partitionem transeamus. Cic. Passons oultre et venons à parler de, etc.
    \
        Ad aduersarios transire. Cicero. Se revolter, et passer du costé des ennemis.
    \
        In sententiam alterius transire. Liu. Se mettre de son opinion.
    \
        In mores transit frequens imitatio. Quintil. Se mue en, etc. Se tourne.
    \
        Margaritae gemmaeque ad haeredem transeunt. Plin. Viennent à l'heritier.
    \
        Transit in vestes is odor vna conditus. Plin. Cest odeur prend aux habillements et le sentent, Penetre les habillements.
    \
        In naporum vicem transeunt. Plin. On en use pour navets.
    \
        In colores varios transire. Plin. Changer de diverses couleurs.
    \
        Vtile conualescentibus, ad vinum transeuntibus. Plinius. Qui commencent à boire du vin par l'ordonnance du medecin.
    \
        Transiit eum hasta. Stat. L'a percé tout oultre.
    \
        Facile transire mala. Cic. Passer aiseement.
    \
        Finem et modum transire. Cicero. Passer mesure et les limites de raison.
    \
        Legem transire. Cic. N'en tenir compte.
    \
        Lineas transire. Cic. Passer les bornes.
    \
        Vitam transire, pro Viuere, et quod Vitam transigere etiam dicitur. Sallust. Passer la vie.

    Dictionarium latinogallicum > transeo

  • 7 violo

    violo, āre, āvi, ātum - tr. - [st2]1 [-] user de violence, maltraiter, faire violence à, endommager. [st2]2 [-] violer, enfreindre, transgresser. [st2]3 [-] violer, outrager, souiller, flétrir, déshonorer, ternir, porter atteinte à (l'honneur), nuire à (la considération). [st2]4 [-] blesser, offenser, souiller (les yeux, les oreilles). [st2]5 [-] Cels. léser, blesser (un organe, un membre). [st2]6 [-] altérer la couleur de.    - hospitali caede dextram (manum) violare, Liv. 25, 18: souiller sa main du meurtre de son hôte.    - violare foedera, Tib.: rompre un traité.    - violare clementiam, Nep.: se montrer cruel.    - violare vulnere, Virg.: faire une blessure.    - violare venas, Cels.: ouvrir les veines.    - violare diem, Claud.: obscurcir le jour.
    * * *
    violo, āre, āvi, ātum - tr. - [st2]1 [-] user de violence, maltraiter, faire violence à, endommager. [st2]2 [-] violer, enfreindre, transgresser. [st2]3 [-] violer, outrager, souiller, flétrir, déshonorer, ternir, porter atteinte à (l'honneur), nuire à (la considération). [st2]4 [-] blesser, offenser, souiller (les yeux, les oreilles). [st2]5 [-] Cels. léser, blesser (un organe, un membre). [st2]6 [-] altérer la couleur de.    - hospitali caede dextram (manum) violare, Liv. 25, 18: souiller sa main du meurtre de son hôte.    - violare foedera, Tib.: rompre un traité.    - violare clementiam, Nep.: se montrer cruel.    - violare vulnere, Virg.: faire une blessure.    - violare venas, Cels.: ouvrir les veines.    - violare diem, Claud.: obscurcir le jour.
    * * *
        Violo, violas, penul. corr. violare. Violer, Corrompre, Gaster, Oultrager, Blesser.
    \
        Aurum cibis violare. Stat. Barbouiller et salir la vaisselle d'or de viandes, Ordir.
    \
        Ebur ostro violare. Virgil. Mesler, Meslanger.
    \
        Existimationem alicuius violare. Cic. Diminuer sa bonne renommee.
    \
        Apud exteras nationes imperii nostri famam tuis probris violasti. Cic. Tu as par toutes les nations estranges diffamé nostre empire par tes meschancetez.
    \
        Fidem coniugii violare. Plin. Rompre la foy de mariage.
    \
        Foedus violare. Liu. Rompre l'alliance.
    \
        Hospites violare. Caesar. Oultrager de faict les estrangiers venuz en nostre pays à la bonne foy.
    \
        Parentes violare. Cic. Oultrager pere et mere.
    \
        Rempublicam violare. Cic. Gaster.
    \
        Nubes violant serenam speciem mundi. Lucret. Troublent et brouillent ou obscurcissent la beaulté et serenité de l'air.
    \
        Suspicione violata virtus. Liu. Quand on souspeconne mal d'un homme de bien.
    \
        Syluam violare securi. Ouid. Couper et abbatre.
    \
        Verbo ius legationis violare. Cic. Violer et oultrager un embassadeur en chose concernant le faict de son embassade et legation.
    \
        Voce aliquem violare. Cic. Oultrager de parolles, Dire chose qui n'appartient pas à dire.

    Dictionarium latinogallicum > violo

  • 8 abalieno

    ăbălĭēno, āre, āvi, ātum - tr. - [st1]1 [-] éloigner (de soi ou d'un autre).    - abalienare aliquem ab aliqua re: détourner qqn de qqch. [st1]2 [-] aliéner, détacher, donner de l'éloignement, refroidir.    - abalienare a se judices, Cic. de Or. 2, 304: s’aliéner les juges.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic.: s'aliéner les bonnes dispositions de qqn.    - abalienare a se: éloigner de soi.    - abalienare homines suis rebus, Nep.: détacher les hommes de ses intérêts.    - crucior a viro me tali alienarier, Plaut.: je souffre d'être séparé d'un tel homme.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic.: détruire lers bonnes dispositions de qqn à son égard.    - nos abalienavit, Ter.: il nous a repoussés.    - suspicatur te ab se abalienatum, Cic.: il se doute que tu es en froid avec lui.    - neque enim indigna patientium modo abalienabantur animi, Liv. 26, 38, 4: *et, de fait, non seulement les esprits de ceux qui enduraient des souffrances indignes étaient devenus hostiles (à Hannibal), mais aussi les esprits de tous les autres* = et, de fait, (Hannibal) se fit l'ennemi non seulement de ceux qui enduraient des souffrances indignes, mais aussi de tous les autres. [st1]3 [-] aliéner (t. de droit), vendre, céder.    - demptis tegulis, instrumento, pecore abalienato, Cic. Verr.: après avoir enlevé les couvertures, engagé les troupeaux et les instruments de labourage.    - vectigalia abalienare, Cic.: aliéner les revenus de l'Etat. [st1]4 [-] aliéner (t. de médecine), altérer.    - membra morbis abalienata praecidere, Quint.: amputer les membres altérés par le mal (les membres morts).    - opium sensus abalienat, Scrib.: l'opium égare les sens (l'opium rend inconscient). [st1]5 [-] priver, délivrer.    - jure civium abalienatus: privé du droit de cité, privé de ses droits de citoyens.    - quod responsum Campanos metu abalienavit, Liv. 8: cette réponse délivra les Campaniens de leur crainte.
    * * *
    ăbălĭēno, āre, āvi, ātum - tr. - [st1]1 [-] éloigner (de soi ou d'un autre).    - abalienare aliquem ab aliqua re: détourner qqn de qqch. [st1]2 [-] aliéner, détacher, donner de l'éloignement, refroidir.    - abalienare a se judices, Cic. de Or. 2, 304: s’aliéner les juges.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic.: s'aliéner les bonnes dispositions de qqn.    - abalienare a se: éloigner de soi.    - abalienare homines suis rebus, Nep.: détacher les hommes de ses intérêts.    - crucior a viro me tali alienarier, Plaut.: je souffre d'être séparé d'un tel homme.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic.: détruire lers bonnes dispositions de qqn à son égard.    - nos abalienavit, Ter.: il nous a repoussés.    - suspicatur te ab se abalienatum, Cic.: il se doute que tu es en froid avec lui.    - neque enim indigna patientium modo abalienabantur animi, Liv. 26, 38, 4: *et, de fait, non seulement les esprits de ceux qui enduraient des souffrances indignes étaient devenus hostiles (à Hannibal), mais aussi les esprits de tous les autres* = et, de fait, (Hannibal) se fit l'ennemi non seulement de ceux qui enduraient des souffrances indignes, mais aussi de tous les autres. [st1]3 [-] aliéner (t. de droit), vendre, céder.    - demptis tegulis, instrumento, pecore abalienato, Cic. Verr.: après avoir enlevé les couvertures, engagé les troupeaux et les instruments de labourage.    - vectigalia abalienare, Cic.: aliéner les revenus de l'Etat. [st1]4 [-] aliéner (t. de médecine), altérer.    - membra morbis abalienata praecidere, Quint.: amputer les membres altérés par le mal (les membres morts).    - opium sensus abalienat, Scrib.: l'opium égare les sens (l'opium rend inconscient). [st1]5 [-] priver, délivrer.    - jure civium abalienatus: privé du droit de cité, privé de ses droits de citoyens.    - quod responsum Campanos metu abalienavit, Liv. 8: cette réponse délivra les Campaniens de leur crainte.
    * * *
        Abalieno, abalienas, pen. prod. abalienare. Cic. Aliener.
    \
        Abalienare ab aliquo alterum. Cic. Destourner, Estranger.
    \
        Abalienari ab aliquo. Plaut. Estre separé ou departi d'aucun.

    Dictionarium latinogallicum > abalieno

  • 9 abdico

    [st1]1 [-] abdĭco, āre, āvi, ātum: - tr. - [abcl][b]a - exclure de la famille, déshériter. - [abcl]b - renier, désavouer. - [abcl]c - se démettre (d'une charge), abdiquer. - [abcl]d - renoncer à, rejeter; nier (t. de logique).[/b]    - abdicare aliquem patrem, Liv.: renier qqn pour son père.    - filium abdicare: renier un fils, ne pas reconnaître un fils.    - se magistratu abdicare: renoncer à une magistrature.    - abdicare dictaturam, Liv.: abdiquer la dictature.    - abdicare se praetura, Cic.: se démettre de la préture.    - abdicare se suo statu, Dig.: renoncer à son état.    - dictaturaque se abdicat, Caes.: et il renonce à la dictature.    - abdicavit ea in cibis, Plin.: il interdit ces choses comme aliments.    - utinam posset e vita addicari aurum! Plin.: plût au ciel que l'or fût banni du monde!    - laurus abdicat ignes crepitu, Plin.: le laurier proteste contre le feu par un pétillement. [st1]2 [-] abdīco, ĕre, dixi, dictum: - tr. - [abcl][b]a - refuser d'adjuger. - [abcl]b - repousser (un présage). - [abcl]c - ne pas approuver, rejeter, interdire.[/b]    - quum tres partes aves abdixissent, Cic.: les augures ayant interdit trois portions (d'une vigne).    - abdicere aliquid ab aliquo, Pomp-jct.: débouter qqn de sa demande.
    * * *
    [st1]1 [-] abdĭco, āre, āvi, ātum: - tr. - [abcl][b]a - exclure de la famille, déshériter. - [abcl]b - renier, désavouer. - [abcl]c - se démettre (d'une charge), abdiquer. - [abcl]d - renoncer à, rejeter; nier (t. de logique).[/b]    - abdicare aliquem patrem, Liv.: renier qqn pour son père.    - filium abdicare: renier un fils, ne pas reconnaître un fils.    - se magistratu abdicare: renoncer à une magistrature.    - abdicare dictaturam, Liv.: abdiquer la dictature.    - abdicare se praetura, Cic.: se démettre de la préture.    - abdicare se suo statu, Dig.: renoncer à son état.    - dictaturaque se abdicat, Caes.: et il renonce à la dictature.    - abdicavit ea in cibis, Plin.: il interdit ces choses comme aliments.    - utinam posset e vita addicari aurum! Plin.: plût au ciel que l'or fût banni du monde!    - laurus abdicat ignes crepitu, Plin.: le laurier proteste contre le feu par un pétillement. [st1]2 [-] abdīco, ĕre, dixi, dictum: - tr. - [abcl][b]a - refuser d'adjuger. - [abcl]b - repousser (un présage). - [abcl]c - ne pas approuver, rejeter, interdire.[/b]    - quum tres partes aves abdixissent, Cic.: les augures ayant interdit trois portions (d'une vigne).    - abdicere aliquid ab aliquo, Pomp-jct.: débouter qqn de sa demande.
    * * *
        Abdico, abdicas, pen. corr. abdicare, Jecter son filz hors de la maison, et le priver de l'esperance de la succession pour aucun meffaict, Abastardir, Renoncer pour enfant, Le desavouer.
    \
        Abdicare legem, Abrogare. Plin. Abolir la loy.
    \
        Abdicare magistratum. Salust. Renoncer à l'office, se desmettre de l'office, Laisser et quitter son office.
    \
        Abdicare, pro Respuere. Plin. Refuser.
    \
        Abdicare se magistratu. Liu. Cic. Se deffaire et desmettre de son office, y renoncer voluntairement, ou par contrainte.
    \
        Abdicare se tutela, libertate, et similibus. Cic. Se departir de l'administration de la tutele, etc.
    \
        Abdicare generum, pro Repudiare. Terent. Ne le vouloir plus à gendre, Le renoncer.
    \
        Abdicare cibum aliquem, vel aurum. Plin. Condamner l'usage de quelque viande, ou or. En oster du tout et abolir l'usage.
    \
        Laurus manifesto abdicat ignes crepitu. Plin. Refuse.
    \
        Abdicare, pro Reiicere. Plin. Rejecter.

    Dictionarium latinogallicum > abdico

  • 10 abdo

    abdo, ĕre, dĭdi, dĭtum - tr. - [st2]1 [-] placer hors de, placer à l’écart de, écarter, éloigner, reléguer. [st2]2 [-] dérober aux regards, dissimuler, cacher; recouvrir (pour cacher).    - abdere in + acc. ou in + abl. ou abl. seul.    - abdere in insulam, Tac.: reléguer dans une île.    - reliqui sese fugae mandarunt atque in proximas silvas abdiderunt, Caes. BG. 1, 12: les autres cherchèrent leur salut dans la fuite et se cachèrent dans les forêts voisines.    - se abdere in litteras, Cic.: s’ensevelir dans l’étude, se plonger dans l'étude.    - se abdere in intimam Macedoniam: aller se cacher au fond de la Macédoine.    - penitus in Thraciam se abddidit, Nep.: il se retira au fond de la Thrace.    - abditi in tabernaculis suum fatum querebantur, Caes. BG. 1, 39: cachés dans leurs tentes, ils se plaignaient de leur sort.    - se abdere litteris, Cic.: s’ensevelir dans l’étude, se plonger dans l'étude.    - abdere gladium sinu, Tac.: cacher une épée sous sa robe.    - quasdam corporis partes abdidit natura, Cic.: la nature a soustrait à la vue certaines parties du corps.    - hinc procul abde faces, Tibul.: éloigne d'ici les torches.    - pedestres copias ab eo loco abdere, Caes.: éloigner les troupes à pied de ce lieu.    - aliquid sub veste abditum habere, Liv. 1: avoir qqch de caché sous son vêtement.    - inter sarcinas abditi, Tac.: se tenant cachés au milieu des bagages.    - se abdere domum: aller se cacher dans sa maison.    - consulis corpus, quod militum pietas humi abdiderat, Flor.: le cadavre du consul, que la piété des soldats avait enterré.    - delphini abduntur tricenis diebus, Plin.: les dauphins disparaissent pendant trente jours.    - abdere stultitiam, Plaut.: dissimuler sa folie.    - avec datif - lateri capulo tenus abdere ensem, Virg. En. 2: enfoncer l'épée dans le flanc jusqu'à la garde.    - abditus carceri, Vell.: enfermé dans un cachot.    - pugnare cupiebant, sed retro revocanda et abdenda cupiditas erat, Liv. 2: ils désiraient combattre; mais il leur fallait réprimer et cacher ce désir.
    * * *
    abdo, ĕre, dĭdi, dĭtum - tr. - [st2]1 [-] placer hors de, placer à l’écart de, écarter, éloigner, reléguer. [st2]2 [-] dérober aux regards, dissimuler, cacher; recouvrir (pour cacher).    - abdere in + acc. ou in + abl. ou abl. seul.    - abdere in insulam, Tac.: reléguer dans une île.    - reliqui sese fugae mandarunt atque in proximas silvas abdiderunt, Caes. BG. 1, 12: les autres cherchèrent leur salut dans la fuite et se cachèrent dans les forêts voisines.    - se abdere in litteras, Cic.: s’ensevelir dans l’étude, se plonger dans l'étude.    - se abdere in intimam Macedoniam: aller se cacher au fond de la Macédoine.    - penitus in Thraciam se abddidit, Nep.: il se retira au fond de la Thrace.    - abditi in tabernaculis suum fatum querebantur, Caes. BG. 1, 39: cachés dans leurs tentes, ils se plaignaient de leur sort.    - se abdere litteris, Cic.: s’ensevelir dans l’étude, se plonger dans l'étude.    - abdere gladium sinu, Tac.: cacher une épée sous sa robe.    - quasdam corporis partes abdidit natura, Cic.: la nature a soustrait à la vue certaines parties du corps.    - hinc procul abde faces, Tibul.: éloigne d'ici les torches.    - pedestres copias ab eo loco abdere, Caes.: éloigner les troupes à pied de ce lieu.    - aliquid sub veste abditum habere, Liv. 1: avoir qqch de caché sous son vêtement.    - inter sarcinas abditi, Tac.: se tenant cachés au milieu des bagages.    - se abdere domum: aller se cacher dans sa maison.    - consulis corpus, quod militum pietas humi abdiderat, Flor.: le cadavre du consul, que la piété des soldats avait enterré.    - delphini abduntur tricenis diebus, Plin.: les dauphins disparaissent pendant trente jours.    - abdere stultitiam, Plaut.: dissimuler sa folie.    - avec datif - lateri capulo tenus abdere ensem, Virg. En. 2: enfoncer l'épée dans le flanc jusqu'à la garde.    - abditus carceri, Vell.: enfermé dans un cachot.    - pugnare cupiebant, sed retro revocanda et abdenda cupiditas erat, Liv. 2: ils désiraient combattre; mais il leur fallait réprimer et cacher ce désir.
    * * *
        Abdo, abdis, abdidi, abditum, pen. cor. abdere, Cacher, Musser, Absconser.
    \
        Abdere se rus, vel domum. Terent. Se retirer aux champs, ou en sa maison arriere des gens.
    \
        Ex conspectu heri sui se abdere. Plaut. Se cacher, et eviter la presence de son maistre.
    \
        Abdere se literis, et in literas. Cic. S'addonner du tout à l'estude. Se retirer du tout en quelque lieu secret pour estudier et eviter les empeschements d'estude.
    \
        Abdere aliquem in insulam aliquam. Tacit. Envoyer en exil.

    Dictionarium latinogallicum > abdo

  • 11 abduco

    abdūco, ĕre, duxi, ductum, tr.    - arch. abdouco Cil 1, 30 --- impér. abduc, mais abduce Plaut. Bac. 1031; Curc. 693; Pœn. 1173, etc.; Ter. Ad. 482; Phorm. 410 --- parf. abduxti Plaut. Curc. 614. [st1]1 [-] conduire, emmener, enlever, emporter, détacher, détourner de (ab et abl.; ad et acc., pour mener à); distraire (d’une besogne, d’un sentiment, d’un devoir).    - abducere armenta: emmener les troupeaux (d'un autre).    - abducere aliquem (aliquid) alicui: enlever qqn (qqch) à qqn.    - abducere aliquem a fide: détourner qqn de son devoir.    - equitatum a consule abducere: enlever au consul sa cavalerie.    - collegam vi de foro abducere, Liv. 2: éloigner son collègue du forum par la force.    - abducere in servitudinem: emmener en esclavage.    - abducere aliquem convivam (abducere aliquem ad caenam), Ter.: emmener qqn dîner.    - abducere caput ab ictu, Virg.: soustraire sa tête aux coups.    - abducere exercitum ab aliquo, Cic.: détacher l'armée de qqn (d'un chef).    - abducere aquam alicui, Dig.: détourner l'eau au détriment de qqn.    - abducere exercitum ad infestissimam Ciliciae partem, Cic. Fam. 2, 10, 3: conduire l'armée vers la région la plus hostile de la Cilicie.    - ut eos nulla privati negotii cura a populorum rebus abduceret, Cic. Rép. 5, 2: pour que nul souci d'affaires privées ne les détournât des affaires publiques.    - quam ab lenone abduxti hodie, scelus viri, Plaut. Curc.: (la fille) que tu as prise chez le marchant aujourd'hui, canaille.    - pluteos ad alia opera abduxerunt, Caes. BC. 2, 9, 6: on retira les mantelets pour (les employer à) d'autres ouvrages.    - abducere divinationem a conjecturis, Cic.: dégager la divination des conjectures.    - abducere artem ad quaestum, Cic.: abaisser l'art au niveau d'un métier.    - abducere se ab omnibus molestiis et angoribus, Cic.: se soustraire aux embarras et aux chagrins.    - abduci ut, Cic.: se laisser persuader de.    - abduci a cogitationibus, Cic.: être distrait. [st1]2 [-] prendre (une boisson), boire.    - potio datur abducenda, Scrib.: on donne une potion à prendre. [st1]3 [-] enterrer, ensevelir.    - uxorem abducere, Inscr.: ensevelir sa femme.
    * * *
    abdūco, ĕre, duxi, ductum, tr.    - arch. abdouco Cil 1, 30 --- impér. abduc, mais abduce Plaut. Bac. 1031; Curc. 693; Pœn. 1173, etc.; Ter. Ad. 482; Phorm. 410 --- parf. abduxti Plaut. Curc. 614. [st1]1 [-] conduire, emmener, enlever, emporter, détacher, détourner de (ab et abl.; ad et acc., pour mener à); distraire (d’une besogne, d’un sentiment, d’un devoir).    - abducere armenta: emmener les troupeaux (d'un autre).    - abducere aliquem (aliquid) alicui: enlever qqn (qqch) à qqn.    - abducere aliquem a fide: détourner qqn de son devoir.    - equitatum a consule abducere: enlever au consul sa cavalerie.    - collegam vi de foro abducere, Liv. 2: éloigner son collègue du forum par la force.    - abducere in servitudinem: emmener en esclavage.    - abducere aliquem convivam (abducere aliquem ad caenam), Ter.: emmener qqn dîner.    - abducere caput ab ictu, Virg.: soustraire sa tête aux coups.    - abducere exercitum ab aliquo, Cic.: détacher l'armée de qqn (d'un chef).    - abducere aquam alicui, Dig.: détourner l'eau au détriment de qqn.    - abducere exercitum ad infestissimam Ciliciae partem, Cic. Fam. 2, 10, 3: conduire l'armée vers la région la plus hostile de la Cilicie.    - ut eos nulla privati negotii cura a populorum rebus abduceret, Cic. Rép. 5, 2: pour que nul souci d'affaires privées ne les détournât des affaires publiques.    - quam ab lenone abduxti hodie, scelus viri, Plaut. Curc.: (la fille) que tu as prise chez le marchant aujourd'hui, canaille.    - pluteos ad alia opera abduxerunt, Caes. BC. 2, 9, 6: on retira les mantelets pour (les employer à) d'autres ouvrages.    - abducere divinationem a conjecturis, Cic.: dégager la divination des conjectures.    - abducere artem ad quaestum, Cic.: abaisser l'art au niveau d'un métier.    - abducere se ab omnibus molestiis et angoribus, Cic.: se soustraire aux embarras et aux chagrins.    - abduci ut, Cic.: se laisser persuader de.    - abduci a cogitationibus, Cic.: être distrait. [st1]2 [-] prendre (une boisson), boire.    - potio datur abducenda, Scrib.: on donne une potion à prendre. [st1]3 [-] enterrer, ensevelir.    - uxorem abducere, Inscr.: ensevelir sa femme.
    * * *
        Abduco, abducis, pen. longa, abduxi, abductum, abducere, Emmener avec soy aucun par amour ou par force.
    \
        Sine vi. Terent. Tum me conuiuam solum abducebat sibi. Il me menoit disner avec soy.
    \
        Abductum in secretum Masinissam sic alloquitur. Liu. Retiré à part.
    \
        Abducere rus. Plaut. Emmener aux champs.
    \
        Abducere in diuersum a nido. Plin. Emmener à l'opposite de son nid, Attirer et destourner arriere de son nid. Divertir, Desvoyer.
    \
        Abducere in seruitutem. Caes. Emmener en servage.
    \
        Vos abducam a testibus. Cic. Je vous retireray, ou destourneray de vous arrester aux tesmoings.
    \
        Aciem mentis a consuetudine oculorum. Cic. Retirer et destourner l'esprit de ce que les yeuls ont accoustumé.
    \
        Animum a cogitationibus. Cic. Retirer et divertir, ou desvoyer et destourner l'esprit de ses pensemens.
    \
        Discipulum a praeceptore. Cic. Oster à un maistre son disciple, Faire que le disciple ne tienne plus le parti du maistre, Destourner le disciple de plus suyvir la doctrine de son maistre.
    \
        Ab angoribus et molestiis abducere se. Cic. Se deffaire et retirer, ou reculer arriere des fascheries et ennuis.
    \
        Abducere equitatum ab aliquo ad se. Cic. Suborner ou soubtraire la gendarmerie du service de quelque capitaine, et l'attirer à soy. La faire revolter, et abandonner son capitaine, pour venir à son service.
    \
        Seruum ab aliquo. Cic. Retirer à soy.
    \
        Abducere aliquem ad nequitiam. Terent. Desbaucher aucun, Le gaster et tourner à mal.
    \
        Abducere aliquem a Republica. Metellus Ciceroni. Distraire de la chose publicque.
    \
        Abducere ex acie. Cic. Retirer de la presse du combat.
    \
        Abducere quempiam a fide. Cic. Luy faire faulser sa foy, Le destourner de faire ce qu'il a promis.
    \
        Abducere caput ab ictu. Virg. Destourner.
    \
        Abducere gradum. Silius. Se reculer, Se tirer arriere, Se desmarcher.
    \
        Abducere somnum. Ouid. Garder de dormir.
    \
        Abducto intus visu. Plin. La veue retiree en dedens.
    \
        Nec abducar vt rear, aut in, etc. Cic. On ne me scauroit mener à ce poinct. On ne me fera point croire que, etc.
    \
        Clauem abduxi. Plaut. J'ay retiré la clef, J'ay osté la clef.

    Dictionarium latinogallicum > abduco

  • 12 abiicio

        Abiicio, abiicis, pen. cor. abieci, pen. prod. abiectum, abiicere. Jecter par desdaing, ou par despit, ou autrement.
    \
        Abiicere arma defatigatione. Cic. Jecter et quitter les armes.
    \
        Abiecit se in herbam. Cic. Il s'est jecté sur l'herbe, comme par desespoir, ou ennuy et fascherie.
    \
        Abiiciunt se humi, refrigerationem quaerentes. Plin. Ils se jectent sur la terre.
    \
        Abiicere se, pro Parui aestimare. Cic. Ne faire, ou tenir compte de soy, Se priser peu.
    \
        Abiicere se alteri ad pedes. Cic. Se jecter à ses pieds pour luy faire quelque requeste.
    \
        Ego me plurimis pro te supplicem abieci. Cic. Je me suis tant. humilié et abbaissé que de prier et supplier plusieurs pour toy.
    \
        Abiicere aliquem, pro Negligere, et non ei fauere. Cic. N'en tenir compte, et le laisser pour tel qu'il est.
    \
        Abiecit natura animantes ad pastum. Cic. Nature a ravallé, ou abbaissé la teste des bestes pour la pasture.
    \
        Abiicere, translatum ad res animi: vt Abiicere aedificationem. Cic. Laisser le bastiment, Ne plus bastir.
    \
        Omnem se amorem abiecisse illinc. Cice. Qu'il avoit osté tout son amour de là.
    \
        Abiicere animum. Cic. Se descourager.
    \
        Authoritatem Senatus. Cic. Mespriser l'authorité du Senat.
    \
        Suas cogitationes abiecerunt in rem tam humilem, tamque contemptam. Cic. Se sont abbaissez à penser choses tant viles.
    \
        AEdificandi consilium abiecerat. Cic. Il avoit laissé son entreprinse de bastir.
    \
        Curam Reipublicae abiicere. Cic. Laisser le soing ou souci de la chose publicque, Ne s'en plus soucier.
    \
        Famam ingenii abiicere. Ci. Perdre le bruit d'avoir bon esprit, ou d'estre ingenieux.
    \
        Gloriam abiicere et deponere. Cic. Quitter toute gloire, Ne s'en point soucier, N'en faire aucune estime.
    \
        Intercessorem abiicere. Cic. Repoulser celuy qui empesche.
    \
        Obedientiam abiicere. Cic. Ne point obeir.
    \
        Spem omnium rerum abiicere. Cic. Perdre l'esperance de toutes choses.
    \
        Spem abiicere de aliquo. Brutus Ciceroni. Perdre l'esperance qu'on avoit d'aucun, N'en avoir plus d'espoir.
    \
        Timorem abiicere. Cic. Laisser crainte.
    \
        Voluntatem discendi abiicere. Ci. Ne vouloir plus apprendre.

    Dictionarium latinogallicum > abiicio

  • 13 abripio

    abrĭpĭo, ĕre, rĭpŭi, reptum [ab + rapio] - tr. - [st2]1 [-] emmener de force, arracher, enlever, entraîner, emporter violemment. [st2]2 [-] détacher de, ravir, détourner.    - abripere aliquem de convivio in vincla atque in tenebras, Cic. Verr. 2, 4, 10: emmener qqn de force du banquet à la prison ténébreuse.    - arma vi fluminis arrepta, Caes. BC. 1, 64, 6: armes emportées par la violence du fleuve.    - (filium) etiam si natura a parentis similitudine abriperet, Cic. Verr. 2, 5, 12: (fils) même si la nature l’entraînait à ne pas ressembler à son père.    - a tribunali abripere, Cic. Verr. 5, 17: arracher du tribunal.    - avec dat. pecora litori abrepta Plin. Ep 8, 20, 8, troupeaux arrachés au rivage.    - Romulum etiamsi natura ad humanum exitum abripuit, Cic. Rep. 1, 25: Romulus, quoique la nature l’ait emporté brusquement vers une fin mortelle.    - repente te quasi quidam aestus ingenii tui procul a terra abripuit, Cic. de Or. 3, 145: soudain, pour ainsi dire, le flot impétueux de ton génie t’a entraîné loin du rivage.    - voluntate omnes tecum fuerunt, tempestate abreptus est unus, Cic. Lig. 12: tous (les trois) étaient de coeur avec toi: un seul a été écarté par la tempête.    - se abripere: s’esquiver, se dérober.    - abripuit sese subito, Plaut.: il s'est esquivé en un clin d'oeil.    - cf. Liv. 22, 6, 10 ; Suet. Tib. 45.
    * * *
    abrĭpĭo, ĕre, rĭpŭi, reptum [ab + rapio] - tr. - [st2]1 [-] emmener de force, arracher, enlever, entraîner, emporter violemment. [st2]2 [-] détacher de, ravir, détourner.    - abripere aliquem de convivio in vincla atque in tenebras, Cic. Verr. 2, 4, 10: emmener qqn de force du banquet à la prison ténébreuse.    - arma vi fluminis arrepta, Caes. BC. 1, 64, 6: armes emportées par la violence du fleuve.    - (filium) etiam si natura a parentis similitudine abriperet, Cic. Verr. 2, 5, 12: (fils) même si la nature l’entraînait à ne pas ressembler à son père.    - a tribunali abripere, Cic. Verr. 5, 17: arracher du tribunal.    - avec dat. pecora litori abrepta Plin. Ep 8, 20, 8, troupeaux arrachés au rivage.    - Romulum etiamsi natura ad humanum exitum abripuit, Cic. Rep. 1, 25: Romulus, quoique la nature l’ait emporté brusquement vers une fin mortelle.    - repente te quasi quidam aestus ingenii tui procul a terra abripuit, Cic. de Or. 3, 145: soudain, pour ainsi dire, le flot impétueux de ton génie t’a entraîné loin du rivage.    - voluntate omnes tecum fuerunt, tempestate abreptus est unus, Cic. Lig. 12: tous (les trois) étaient de coeur avec toi: un seul a été écarté par la tempête.    - se abripere: s’esquiver, se dérober.    - abripuit sese subito, Plaut.: il s'est esquivé en un clin d'oeil.    - cf. Liv. 22, 6, 10 ; Suet. Tib. 45.
    * * *
        Abripio, abripis, pen. cor. abripui, abreptum, abripere, Ex ab, et rapio. Plin. Ravir, Oster par force.
    \
        Aliquem a terra abripere. Cic. Le ravir de terre, et l'emporter en l'air.
    \
        A complexu abripere, vele, aut ex complexu. Liu. Arracher d'entre les bras.
    \
        Abripere, Emmener par force.
    \
        In vincula atque in tenebras abripi iussit. Cic. En prison.
    \
        Etiam si natura eum a parentis similitudine abriperet. Cic. Combien que nature l'esloignast de la semblance de son pere, Combien que de sa nature il ne resemblast à son pere.
    \
        Sese abripere. Plaut. Se desrober soubdain et s'enfuir.

    Dictionarium latinogallicum > abripio

  • 14 absoluo

        Absoluo, Absoluis, absolui, absolutum, pen. pro. absoluere, Quum ad iudicium aut accusationem pertinet, est iudicio reum omnino liberare. Absouldre.
    \
        Aliquem bello absoluere. Tacit. Delivrer.
    \
        Quempiam alteri absoluere. Cic. Absouldre un homme quant au regard d'un autre.
    \
        Se iudicio ab aliquo absoluere. Ci. Se faire mettre hors de court et de procez qu'on ha avec aucun.
    \
        Absoluere, per metaphoram: vt Aliquem crimine commotae mentis absoluere. Horat. L'absouldre de la folie qu'on luy mettoit sus, Estimer et juger qu'il n'est point fol.
    \
        Absoluere, Achever, Parfaire, Mettre à fin, Despescher, Parachever.
    \
        Pensum absoluere. Varro. Achever sa tasche.
    \
        Promissum absoluere. Varr. S'acquicter de sa promesse, Faire ce qu'on a promis, Acquicter sa promesse.
    \
        Vti paucis verum absoluam. Sallust. A fin que je vous die la verité en peu de parolles.
    \
        Vno verbo absoluam. Plaut. Je vous diray tout en un mot, Je feray fin en un mot.
    \
        Vt te absoluam. Plaut. A fin que je te le face court, A celle fin que je ne te tienne plus, A fin que je te despesche.
    \
        De Catilinae coniuratione quanuerissime potero paucis absoluam. Sallust. Je despescheray en peu de propos.
    \
        Non vno absoluam die. Plaut. Je ne le despescheray pas tout en un jour.
    \
        Absoluere creditorem, aut quenuis alium qui pecuniam petat. Terentius, Ego ad forum ibo, vt hunc absoluam. A fin que je m'acquicte envers luy, Que je luy paye ce que je luy doibs, A fin que je le despesche.
    \
        Hominem istum quamprimum absoluitote. Teren. Despeschez le, Baillez luy ce qu'il demande, Faictes luy sa despesche.
    \
        Absoluere nauem. Plaut. Deslier, Destacher, Desancrer.

    Dictionarium latinogallicum > absoluo

  • 15 abstraho

    abstrăho, ĕre, traxi, tractum [ abs + traho] - tr. - tirer, traîner loin de, séparer de, détacher de, éloigner de [au pr. et fig.].    - inf. parf. sync. abstraxe, Lucr. 3, 650.    - abstrahere aliquem ab aliquo: séparer qqn d'un autre.    - abstrahere a rebus gerendis, Cic. CM 15: détourner de l'activité politique. --- cf. Sull. 11 ; Arch. 12, Phil. 3, 31.    - abstrahere a sollicitudine, Cic. Dej. 38: arracher, soustraire à l'inquiétude.    - se abstrahere a similitudine Graecae locutionis, Cic. Br. 259: se détourner d'une imitation du parler grec.    - a corpore animus abstractus, Cic. Div. 1, 66: l'âme détachée du corps.    - navem remulco abstraxit, Caes. BC. 2, 23: il tira le bateau avec un câble (il remorqua le bateau).    - mors abstrahit a malis, Cic.: la mort nous arrache aux misères.    - abstrahere milites a duce, Cic.: détacher les soldats de leur chef.    - magnitudine pecuniae a bono honestoque in pravum abstractus est, Sall. J. 29, 2: à cause d'une grosse somme d'argent, il fut détourné du bien et de l'honneur pour suivre la voie du mal.    - de matris amplexu aliquem abstrahere, Cic. Font. 46: arracher qqn des bras de sa mère. --- cf. Ov. H. 15, 154.    - abstrahere e sine gremioque patriae, Cic. Cæl. 59: arracher du sein, du giron de la patrie.    - abstrahere ex oculis hominum, Liv. 39, 49, 12: soustraire aux regards des hommes.    - cf. Cic. Sull. 9 ; Liv. 37, 27, 6 ; 38, 49, 8.    - frumento ac commeatu abstractus, Cæs. BC. 3, 78, 3: entraîné loin du ravitaillement et des approvisionnements.    - abl. ou dat. Ov. M. 13, 658 ; Sen. Med. 144 ; Tac. An. 2, 5 ; Luc. 6, 80.    - abstrahit (me) sermonis egestas, Lucr.: la pauvreté de la langue m'arrête (= m'empêche d'expliquer).    - parto decori abstrahi, Tac. An. 2, 26: être arraché à une gloire acquise. ---- cf. Amm. 20, 4, 18 ; 30, 7, 2.    - ad bellicas laudes abstrahere, Cic. Br. 239: entraîner vers les exploits guerriers.    - cf. Sen. Ep. 88, 19 ; Const. 2, 3 ; Tac. An. 4, 13.    - vix me hinc abstraxi, Ter.: j'ai eu de la peine à m'en tirer.
    * * *
    abstrăho, ĕre, traxi, tractum [ abs + traho] - tr. - tirer, traîner loin de, séparer de, détacher de, éloigner de [au pr. et fig.].    - inf. parf. sync. abstraxe, Lucr. 3, 650.    - abstrahere aliquem ab aliquo: séparer qqn d'un autre.    - abstrahere a rebus gerendis, Cic. CM 15: détourner de l'activité politique. --- cf. Sull. 11 ; Arch. 12, Phil. 3, 31.    - abstrahere a sollicitudine, Cic. Dej. 38: arracher, soustraire à l'inquiétude.    - se abstrahere a similitudine Graecae locutionis, Cic. Br. 259: se détourner d'une imitation du parler grec.    - a corpore animus abstractus, Cic. Div. 1, 66: l'âme détachée du corps.    - navem remulco abstraxit, Caes. BC. 2, 23: il tira le bateau avec un câble (il remorqua le bateau).    - mors abstrahit a malis, Cic.: la mort nous arrache aux misères.    - abstrahere milites a duce, Cic.: détacher les soldats de leur chef.    - magnitudine pecuniae a bono honestoque in pravum abstractus est, Sall. J. 29, 2: à cause d'une grosse somme d'argent, il fut détourné du bien et de l'honneur pour suivre la voie du mal.    - de matris amplexu aliquem abstrahere, Cic. Font. 46: arracher qqn des bras de sa mère. --- cf. Ov. H. 15, 154.    - abstrahere e sine gremioque patriae, Cic. Cæl. 59: arracher du sein, du giron de la patrie.    - abstrahere ex oculis hominum, Liv. 39, 49, 12: soustraire aux regards des hommes.    - cf. Cic. Sull. 9 ; Liv. 37, 27, 6 ; 38, 49, 8.    - frumento ac commeatu abstractus, Cæs. BC. 3, 78, 3: entraîné loin du ravitaillement et des approvisionnements.    - abl. ou dat. Ov. M. 13, 658 ; Sen. Med. 144 ; Tac. An. 2, 5 ; Luc. 6, 80.    - abstrahit (me) sermonis egestas, Lucr.: la pauvreté de la langue m'arrête (= m'empêche d'expliquer).    - parto decori abstrahi, Tac. An. 2, 26: être arraché à une gloire acquise. ---- cf. Amm. 20, 4, 18 ; 30, 7, 2.    - ad bellicas laudes abstrahere, Cic. Br. 239: entraîner vers les exploits guerriers.    - cf. Sen. Ep. 88, 19 ; Const. 2, 3 ; Tac. An. 4, 13.    - vix me hinc abstraxi, Ter.: j'ai eu de la peine à m'en tirer.
    * * *
        Abstraho, abstrahis, pen. cor. abstraxi, abstractum, abstrahere. Entrainer, Emmener hors, ou Tirer hors par force.
    \
        Aliquem ab alio abstrahere. Terentius. Separer maugré qu'il en ait. \ A malis abstrahere. Cic. Delivrer.
    \
        A disciplina abstrahere. Cic. Destourner, Divertir.
    \
        Ciuitatem a seruitio abstrahere. Cic. Delivrer.
    \
        A consuetudine. Cic. Distraire.
    \
        A sensu mentis. Cic. Aliener.
    \
        Abstrahere se a corpore. Cic. Se divertir des choses corporelles.
    \
        Abstrahere aliquem de complexu. Cic. Arracher.
    \
        Abstrahere ex amplissimorum virorum comitatu. Cic. Retirer par contrainte.
    \
        Abstrahere aliquem ad bellicas laudes. Cic. Attirer.
    \
        Abstrahere in seruitutem. Caes. Emmener par force en servage.

    Dictionarium latinogallicum > abstraho

  • 16 accedo

    accēdo, ĕre, cessi, cessum, intr. et qqf. tr.    - parf. sync. accestis Virg. En. 1, 201. [st1]1 [-] s'avancer vers, entrer dans, s'approcher, aborder.    - aliquem ou ad aliquem accedere: aborder qqn.    - accedere ad locum: s'approcher d'un lieu.    - accedere in locum, Cic.: entrer dans un lieu.    - in funus accedere, Cic. Leg. 2, 66: se mêler à un cortège de funérailles.    - accedere ad manus, Nep.: en venir aux mains.    - ad hastam accedere, Nep. Att. 6, 3: prendre part à une enchère publique.    - ad amicitiam Caesaris accedere, Caes. BC. 1, 48: entrer dans l'alliance de César.    - ad veritatem accedere: se rapprocher de la vérité.    - accedere ad condiciones: donner son adhésion à des conditions.    - poét. accedere alicui loco: aborder un lieu.    - accedere silvis, Ov. M. 5, 674: gagner les forêts.    - accedere delubris, Ov. M. 15, 745: pénétrer dans les sanctuaires.    - caelo accedere, Ov. M. 15, 818: avoir accès au ciel (devenir dieu).    - in Macedoniam accedere: se rendre en Macédoine.    - accedere in aedes: pénétrer dans une maison.    - qua accedi poterant (loca), Tac.: à l'endroit où l'accès était facile.    - accedere locum, Virg. Liv.: s'approcher d'un lieu.    - vos et Scyllaeam rabiem... sonantis accestis (= accessisti) scopulos, Virg. En. 1: vous avez approché la rageuse Scylla, ses écueils retentissants.    - aliquem accedere, Sall. J. 62, 1: aborder qqn. --- cf. 20, 3; 71, 5; Tac. An. 2, 58; H. 3, 24. [st1]2 [-] marcher contre, marcher sur, attaquer.    - accedere ad oppidum: marcher contre une place-forte.    - accedere ad urbem, Cic. Cat. 3, 8: marcher sur Rome.    - accedere ad castra, Caes. BG. 5: marcher contre le camp. [st1]3 [-] s'ajouter à, venir comme surcroît, survenir, croître progressivement.    - ad mala hoc mihi accedit, Ter.: à mes maux s'ajoute celui-ci.    - accedet ei cura, Cic. Fin, 5,40: il lui viendra en outre le souci.    - cf. Cic. Att. 5, 20, 3; Nep. Milt. 4, 5; Liv. 24, 27, 8.    - accedent tibi a me haec dona, Liv.: voici en outre les présents que tu recevras de moi.    - accedit ut + subj.: il arrive (en outre) que, s'ajoute le fait que.    - souvent avec un adverbe - huc (eo, istuc) accedit quod + ind.: à cela s’ajoute (le fait) que.    - nihil novi accessit, Cic.: rien de nouveau n'est survenu.    - illi aetas accessit, Cic.: il a vieilli.    - ubi accedent anni, Hor.: quand les années s'accumuleront.    - ad Appii Claudii senectutem accedebat etiam ut caecus esset, Cic. CM. 16: à la vieillesse d'Appius Claudius s'ajoutait encore le fait qu'il était aveugle (... s'ajoutait encore sa cécité.)    - huc accedebant collecti ex praedonibus latronibusque Syriae Ciliciaeque provinciae, Caes. BC. 3: à eux s'était joint un ramassis de voleurs et de brigands, de Syrie, de Cilicie. [st1]4 [-] se disposer à, se charger de, encourir.    - accedere ad rem publicam: aborder la carrière politique, aborder les affaires publiques.    - accedere ad scribendum, Quint.: aborder la carrière des lettres.    - ad periculum accedere: s'exposer au danger.    - accedere periculum, Plaut.: s'exposer au danger.    - accedere ad causam (accedere causae), Cic.: se charger d'un procès.    - accedere ad vectigalia, Cic.: entreprendre la perception des impôts.    - accedere in eamdem infamiam, Plaut.: encourir la même infamie. [st1]5 [-] accéder à, donner son assentiment, se joindre à.    - accedere ad consilium alicujus, Nep.: se ranger à l'avis de qqn.    - accedere praecibus, Plin.-jn.: se joindre aux prières.    - accedere alicui, Tac.: embrasser la cause de qqn.    - illis non accedo, Quint.: je me sépare d'eux.    - societatem nostram accesserant, Tac.: ils étaient entrés dans notre alliance. [st1]6 [-] approcher de, ressembler à.    - Antonio Philippus accedebat, Cic. Brut. 173: Philippe ressemblait à Antoine.    - hoc ad socordiam accedit, Plin.: cette croyance est voisine de la sottise.
    * * *
    accēdo, ĕre, cessi, cessum, intr. et qqf. tr.    - parf. sync. accestis Virg. En. 1, 201. [st1]1 [-] s'avancer vers, entrer dans, s'approcher, aborder.    - aliquem ou ad aliquem accedere: aborder qqn.    - accedere ad locum: s'approcher d'un lieu.    - accedere in locum, Cic.: entrer dans un lieu.    - in funus accedere, Cic. Leg. 2, 66: se mêler à un cortège de funérailles.    - accedere ad manus, Nep.: en venir aux mains.    - ad hastam accedere, Nep. Att. 6, 3: prendre part à une enchère publique.    - ad amicitiam Caesaris accedere, Caes. BC. 1, 48: entrer dans l'alliance de César.    - ad veritatem accedere: se rapprocher de la vérité.    - accedere ad condiciones: donner son adhésion à des conditions.    - poét. accedere alicui loco: aborder un lieu.    - accedere silvis, Ov. M. 5, 674: gagner les forêts.    - accedere delubris, Ov. M. 15, 745: pénétrer dans les sanctuaires.    - caelo accedere, Ov. M. 15, 818: avoir accès au ciel (devenir dieu).    - in Macedoniam accedere: se rendre en Macédoine.    - accedere in aedes: pénétrer dans une maison.    - qua accedi poterant (loca), Tac.: à l'endroit où l'accès était facile.    - accedere locum, Virg. Liv.: s'approcher d'un lieu.    - vos et Scyllaeam rabiem... sonantis accestis (= accessisti) scopulos, Virg. En. 1: vous avez approché la rageuse Scylla, ses écueils retentissants.    - aliquem accedere, Sall. J. 62, 1: aborder qqn. --- cf. 20, 3; 71, 5; Tac. An. 2, 58; H. 3, 24. [st1]2 [-] marcher contre, marcher sur, attaquer.    - accedere ad oppidum: marcher contre une place-forte.    - accedere ad urbem, Cic. Cat. 3, 8: marcher sur Rome.    - accedere ad castra, Caes. BG. 5: marcher contre le camp. [st1]3 [-] s'ajouter à, venir comme surcroît, survenir, croître progressivement.    - ad mala hoc mihi accedit, Ter.: à mes maux s'ajoute celui-ci.    - accedet ei cura, Cic. Fin, 5,40: il lui viendra en outre le souci.    - cf. Cic. Att. 5, 20, 3; Nep. Milt. 4, 5; Liv. 24, 27, 8.    - accedent tibi a me haec dona, Liv.: voici en outre les présents que tu recevras de moi.    - accedit ut + subj.: il arrive (en outre) que, s'ajoute le fait que.    - souvent avec un adverbe - huc (eo, istuc) accedit quod + ind.: à cela s’ajoute (le fait) que.    - nihil novi accessit, Cic.: rien de nouveau n'est survenu.    - illi aetas accessit, Cic.: il a vieilli.    - ubi accedent anni, Hor.: quand les années s'accumuleront.    - ad Appii Claudii senectutem accedebat etiam ut caecus esset, Cic. CM. 16: à la vieillesse d'Appius Claudius s'ajoutait encore le fait qu'il était aveugle (... s'ajoutait encore sa cécité.)    - huc accedebant collecti ex praedonibus latronibusque Syriae Ciliciaeque provinciae, Caes. BC. 3: à eux s'était joint un ramassis de voleurs et de brigands, de Syrie, de Cilicie. [st1]4 [-] se disposer à, se charger de, encourir.    - accedere ad rem publicam: aborder la carrière politique, aborder les affaires publiques.    - accedere ad scribendum, Quint.: aborder la carrière des lettres.    - ad periculum accedere: s'exposer au danger.    - accedere periculum, Plaut.: s'exposer au danger.    - accedere ad causam (accedere causae), Cic.: se charger d'un procès.    - accedere ad vectigalia, Cic.: entreprendre la perception des impôts.    - accedere in eamdem infamiam, Plaut.: encourir la même infamie. [st1]5 [-] accéder à, donner son assentiment, se joindre à.    - accedere ad consilium alicujus, Nep.: se ranger à l'avis de qqn.    - accedere praecibus, Plin.-jn.: se joindre aux prières.    - accedere alicui, Tac.: embrasser la cause de qqn.    - illis non accedo, Quint.: je me sépare d'eux.    - societatem nostram accesserant, Tac.: ils étaient entrés dans notre alliance. [st1]6 [-] approcher de, ressembler à.    - Antonio Philippus accedebat, Cic. Brut. 173: Philippe ressemblait à Antoine.    - hoc ad socordiam accedit, Plin.: cette croyance est voisine de la sottise.
    * * *
        Accedo, accedis, pen. prod. accessi, accessum, accedere, Ex ad et cedo compositum. S'approcher, Se tirer pres, S'adjoindre, Arriver, Aborder.
    \
        Accedere ad manum. Cic. Si muli barbati in piscinis sint qui ad manum accedant. Qui viennent à la main, Quand on leur tend la main.
    \
        Ad hominem accedam. Terent. J'iray vers luy.
    \
        Alicui ad aurem accedere. Cic. S'approcher de son oreille pour luy s'accouster quelque chose de secret.
    \
        Huc accede. Plaut. Approche toy d'ici.
    \
        Obuiam alicui accedere. Plaut. Aller au devant de quelcun.
    \
        Accedere ad Rempub. Cic. Venir et s'addonner au maniement et gouvernement de la chose publicque.
    \
        Ad periculum accedere, pro Adire periculum. Cic. Se mettre en danger.
    \
        Accessit adiutor, pro Venit. Plin. iunior. Il a adjousté son aide, Il a aidé avec les autres.
    \
        Febris accedit. Cels. Vient, Commence à tenir.
    \
        Accedere etiam febris dicitur. Cels. Cic. Quand elle retourne son jour. \ Somnus accedit. Cels. Le sommeil me vient.
    \
        Illi aetas accessit. Cic. L'aage luy est accreu et augmenté, Il est vieilli. \ Illi animus accessit. Cic. Le cueur luy est creu.
    \
        Accessit annus tertius desyderio nostro. Ci. Oultre les deux annees que je suis en desir de te veoir, il m'en est advenue encore une troisieme, Voici la troisieme annee que je desire te veoir.
    \
        Accedit nobis illud incommodum quod, etc. Cic. Ceste incommodité ou inconvenient nous survient d'avantage.
    \
        Accedit cumulus ad eam liberalitatem. Cic. Elle est comblee, Augmentee jusques au bout.
    \
        Aliud malum accedit. Cels. Survient.
    \
        Plurimum pretio accedit. Colum. Le pris accroist.
    \
        Operi manus extrema accessit. Cic. Il est achevé.
    \
        Accedere nihil potest ad amorem. Cic. On ne scauroit plus aimer, On ne pourroit aimer d'avantage.
    \
        Ad amicitiam alicuius accedere. Caes. S'allier à luy.
    \
        Accessit mihi hoc ad labores reliquos. Cic. Ce m'est advenu oultre touts les autres labeurs.
    \
        Fortunis pernicies accessit. Cic. Est survenue.
    \
        Robur aetati accessit. Cic. La force luy est accreue selon l'aage.
    \
        Spatium morbis accedit. Cels. Quand ils ont desja duré quelque temps.
    \
        Accedit hoc ad maiorem socordiam. Plin. C'est encore plus grande folie, Il approche plus pres de folie.
    \
        Ad paternam enim magnitudinem animi, doctrina vberior accesserat. Cic. Oultre ce qu'il estoit d'aussi grand courage que son pere, il estoit plus scavant.
    \
        Accedere dicuntur, qui tanquam appendices sunt contractus emptionis. Varro. Estre accessoire et donné parmi le marché.
    \
        Accedent tibi a me haec dona. Liu. Je te donneray ces dons d'avantage.
    \
        Nihil noui accessit. Cic. Il n'est rien survenu de nouveau.
    \
        Accedit aetas vino. Cels. Quand il vieillist.
    \
        Ad causam accedere. Cic. S'entremettre du proces, Prendre le proces à mener, Se charger de proces.
    \
        Accessit ea res in cumulum. Cic. Est survenue ou adjoustee pour faire le comble.
    \
        Eo accessit studium doctrinae. Cic. Avec ce tu as estudié.
    \
        Eo accedit, quod mihi non est notum. Cic. Et avec ce, je ne scay, etc.
    \
        Eodem accedit, quod hoc quoque intelligere potestis. Ci. Oultre ce vous povez entendre que, etc.
    \
        Accedit huc summus timor. Cice. D'avantage une grande crainte, etc.
    \
        Accessit huc, quod postridie eius absolutionis, etc. Caelius Ciceroni. Adveint avec cela que le lendemain, etc.
    \
        Accedebat, quod alter decimum iam prope annum, etc. Liu. Il y avoit oultre ce que, etc. Oultre ce, D'avantage l'autre, etc.
    \
        Accessit meae temeritati, quod. Plin. Ma temerité et folle hardiesse est plus grande en tant que, etc.
    \
        Ad Appii Claudii senectutem accedebat etiam, vt caecus esset. Cic. Oultre ce qu'il estoit vieil, il estoit aussi aveugle.
    \
        Ad reliquos hic quoque labor mihi accessit, vt, etc. Cic. Oultre les autres travauls, cestuy est survenu, qu'il me fault, etc.
    \
        Qui ad sapientiam proxime accedunt. Cic. Qui approchent bien pres d'estre sages.
    \
        Aut ad id quam maxime accedat. Cic. Qui soit fort semblable, Qui approche fort de cela.
    \
        Accedere ad similitudinem alicuius rei. Cic. Resembler fort.
    \
        Proximus illi accedit. Cic. Il le suit de bien pres, et est fort semblable à luy.
    \
        Homero maxime accedit Virgilius. Quintil. Approche fort, Resemble fort.
    \
        Virtuti alicuius accedere. Cic. Approcher de la vertu d'aucun, Avoir à peu pres semblable vertu.
    \
        Nec Celso accedo. Quintil. Je ne suis point de l'opinion de Celsus, Je ne m'accorde point, et ne condescend point à son opinion.
    \
        Accedam in plerisque Ciceroni. Quintil. Je seray de l'opinion de Cicero.
    \
        Sacramento alicuius accedere. Tacit. Faire le serment de guerre à quelcun.
    \
        Sententiae cuiuspiam accedere. Tacit. Estre de l'advis ou opinion de quelcun.
    \
        Euripides magis accedit oratorio generi, quam Sophocles. Quintil. Il en approche plus pres.
    \
        Ad pactionem accedere, vel conditionem. Cic. S'accorder au traicté, Condescendre à quelque accord.
    \
        Societatem alicuius accedere. Tacit. S'allier et associer avec aucun.
    \
        Acceditur, pen. corr. Impersonale. Cice. Ad eas quum accederetur, iste cum omnibus copiis praesto fuit. Comme on approchoit d'elles.

    Dictionarium latinogallicum > accedo

  • 17 accendo

    [st1]1 [-] accendo, ĕre, cendi, censum: - tr. - a - embraser, allumer, mettre le feu.    - faces accendere, Cic.: allumer des torches.    - nonne vides linum accendier? Lucr.: ne vois-tu pas qu'une mèche de lin prend feu? b - au fig. - animer, exciter, attiser, enflammer, allumer, éveiller.    - odium accendere: attiser la haine.    - discordiam accendere: exciter la discorde.    - amore laudis accensi: enflammés par l'amour de la gloire.    - accendere aliquem in aliquem (contra aliquem): enflammer qqn contre qqn.    - pugnando potius quam adhortando accendamus militum animos, Liv. 2: excitons l'ardeur des soldats en combattant plutôt qu'en faisant des discours.    - accendis quare cupiam magis illi proximus esse, Hor. S. 1, 9, 5: tu attises mon désir d'être plus proche de lui. c - exciter à, pousser à.    - accendere animum ad virtutem, Sall.: exciter l'âme à la vertu.    - accendere in rabiem, Liv.: pousser à la colère.    - illi ad dominationem accensi sunt, Sall. Jug. 31, 16: ils sont acharnés à vouloir dominer. d - augmenter, accroître.    - pretium accendere, Plin. 23, 57: augmenter le prix, donner de la valeur.    - crystallina quorum accendit fragilitas pretium, Sen. Ben. 7, 9, 3: des cristaux, dont la fragilité avive le prix.    - acetum accenditur pipere, Plin.: le poivre rend le vinaigre plus fort.    - accendere fiduciam Tyriorum, Curt.: fortifier la confiance des Tyriens. e - éclairer, faire briller.    - gemmis galeam accendere, Sil.: faire resplendir un casque du feu des pierreries.    - quae jacerent in tenebris, nisi litterarum lumen accenderet, Cic.: choses qui resteraient ensevelies dans les ténèbres, si les lettres ne les éclairaient pas de leur lumière. [st1]2 [-] accendo, ōnis, m.: celui qui excite (au combat).    - accendōnes, um, m.: maîtres des gladiateurs. --- Tert. Pall. 6.
    * * *
    [st1]1 [-] accendo, ĕre, cendi, censum: - tr. - a - embraser, allumer, mettre le feu.    - faces accendere, Cic.: allumer des torches.    - nonne vides linum accendier? Lucr.: ne vois-tu pas qu'une mèche de lin prend feu? b - au fig. - animer, exciter, attiser, enflammer, allumer, éveiller.    - odium accendere: attiser la haine.    - discordiam accendere: exciter la discorde.    - amore laudis accensi: enflammés par l'amour de la gloire.    - accendere aliquem in aliquem (contra aliquem): enflammer qqn contre qqn.    - pugnando potius quam adhortando accendamus militum animos, Liv. 2: excitons l'ardeur des soldats en combattant plutôt qu'en faisant des discours.    - accendis quare cupiam magis illi proximus esse, Hor. S. 1, 9, 5: tu attises mon désir d'être plus proche de lui. c - exciter à, pousser à.    - accendere animum ad virtutem, Sall.: exciter l'âme à la vertu.    - accendere in rabiem, Liv.: pousser à la colère.    - illi ad dominationem accensi sunt, Sall. Jug. 31, 16: ils sont acharnés à vouloir dominer. d - augmenter, accroître.    - pretium accendere, Plin. 23, 57: augmenter le prix, donner de la valeur.    - crystallina quorum accendit fragilitas pretium, Sen. Ben. 7, 9, 3: des cristaux, dont la fragilité avive le prix.    - acetum accenditur pipere, Plin.: le poivre rend le vinaigre plus fort.    - accendere fiduciam Tyriorum, Curt.: fortifier la confiance des Tyriens. e - éclairer, faire briller.    - gemmis galeam accendere, Sil.: faire resplendir un casque du feu des pierreries.    - quae jacerent in tenebris, nisi litterarum lumen accenderet, Cic.: choses qui resteraient ensevelies dans les ténèbres, si les lettres ne les éclairaient pas de leur lumière. [st1]2 [-] accendo, ōnis, m.: celui qui excite (au combat).    - accendōnes, um, m.: maîtres des gladiateurs. --- Tert. Pall. 6.
    * * *
        Accendo, accendis, accendi, accensum, accendere. Allumer.
    \
        Accendere, ad animum, aut res alias translatum. Enflamber, Inciter, Fort esmouvoir.
    \
        Quae res marium contra Metellum vehementer accenderat. Sallust. L'avoit fort esmeu et animé.
    \
        Calore accendere. Plin. Fort eschauffer.
    \
        In poenam accendere. Plin. Inciter à punition.
    \
        Impensius accenduntur certamina. Liu. Sont plus allumez.
    \
        Clypeum auro accendere. Sil. Ital. Le faire flamboyer et reluire par dorure.
    \
        Equum accendere stimulis. Stat. Le fort esmouvoir à grands coups d'esperons.
    \
        Febres accendere. Cels. Augmenter, Faire plus vehementes et ardantes.
    \
        Offensiones accendere. Tacit. Allumer les inimitiez et males graces.
    \
        Pretium rei alicuius accendere. Plin. Haulser ou augmenter le pris, Vendre plus cher.
    \
        Sitim accendere. Cels. Pli. Faire avoir grand soif.
    \
        Spem accendere. Tacit. Donner grande esperance, Faire avoir bonne esperance.

    Dictionarium latinogallicum > accendo

  • 18 accensus

    [st1]1 [-] accensus, a, um: part. passé de accendo. - [abcl][b]a - allumé, brûlé, échauffé. - [abcl]b - enflammé, excité, animé.[/b]    - accensae arae, Ov.: autel sur lequel le feu est allumé.    - accensus in poenam, Plin.: acharné à punir.    - studia accensa in aliquem, Sall.: sympathies ardentes pour qqn. [st1]2 [-] accensus, a, um: part. passé de accenseo -- adjoint, mis au nombre, enrôlé. [st1]3 [-] accensus, i, m.: - [abcl][b]a - officier subalterne; huissier, appariteur (attaché à un magistrat). - [abcl]b - messager. - [abcl]c - subalterne, soldat de réserve.[/b]    - accensi, ōrum, m.: soldats de réserve en surnombre, soldats surnuméraires.    - accensi velati, Cic. Rep. 2, 40: soldats surnuméraires, [litt. habillés, parce qu'ils n'étaient en armes que quand ils comblaient les vides]. - voir hors site accensi. [st1]4 [-] accensŭs, ūs, m.: Plin. action d'allumer. --- Plin. 34, 88; 37, 103.
    * * *
    [st1]1 [-] accensus, a, um: part. passé de accendo. - [abcl][b]a - allumé, brûlé, échauffé. - [abcl]b - enflammé, excité, animé.[/b]    - accensae arae, Ov.: autel sur lequel le feu est allumé.    - accensus in poenam, Plin.: acharné à punir.    - studia accensa in aliquem, Sall.: sympathies ardentes pour qqn. [st1]2 [-] accensus, a, um: part. passé de accenseo -- adjoint, mis au nombre, enrôlé. [st1]3 [-] accensus, i, m.: - [abcl][b]a - officier subalterne; huissier, appariteur (attaché à un magistrat). - [abcl]b - messager. - [abcl]c - subalterne, soldat de réserve.[/b]    - accensi, ōrum, m.: soldats de réserve en surnombre, soldats surnuméraires.    - accensi velati, Cic. Rep. 2, 40: soldats surnuméraires, [litt. habillés, parce qu'ils n'étaient en armes que quand ils comblaient les vides]. - voir hors site accensi. [st1]4 [-] accensŭs, ūs, m.: Plin. action d'allumer. --- Plin. 34, 88; 37, 103.
    * * *
    I.
        Accensus, Particip. vt Accensa altaria. Sil. Ital. Allumé.
    \
        Accensus Turnus. Virgil. Esmeu, Eschauffé, Enflambé, Fort courroucé.
    \
        Cupidines accensae. Tacit. Allumees, Augmentees.
    \
        Sensus accensi. Lucret. Incitez, Esmeuz.
    \
        Spes illi accensa. Virgil. L'esperance luy est creue et augmentee.
    II.
        Accensus, accensi, m. g. Souldart supernumeraire.
    \
        Accensus. Cic. Huissier, ou sergeant.

    Dictionarium latinogallicum > accensus

  • 19 acceptus

    [st1]1 [-] acceptus, a, um, part. passé de accipio. - [abcl][b]a - reçu. - [abcl]b - appris, qu'on a entendu dire. - [abcl]c - reçu, accueilli, traité.[/b]    - aliquid acceptum ferre, referre alicui: - [abcl]a - porter sur son registre au nom de qqn qqch comme reçu, porter qqch au crédit de qqn, se considérer quitte envers qqn pour qqch. - [abcl]b - fig. imputer qqch à qqn.    - aliquid acceptum ferre, referre alicui: porter, relater sur son registre au nom de qqn qqch comme reçu = porter qqch à l'avoir, au crédit de qqn.    - quod minus Dolabella Verri acceptum rettulit quam Verres illi expensum tulerit HS quingenta triginta quinque milia, Cic. Verr. 1, 100: attendu que Dolabella a consigné au crédit de Verrès cinq cent trente cinq mille sesterces de moins que Verrès n'en a porté à son débit.    - expensa Chrysogono servo HS sescenta milia accepta pupillo Malleolo rettulit, Cic. Verr. 1, 92: il porta comme débités à l'esclave Chrysogonus six cent mille sesterces qui étaient à l'avoir de son pupille Malléolus.    - fig. omnia mala alicui accepta referre, Cic.: imputer tous ses maux à qqn.    - omnia uni accepta Antonio referre, Cic. Phil. 2, 55: porter tout au compte d'Antoine seul.    - virtutem deo acceptam referre, Cic. Nat. 3, 86: reconnaître qu'on est redevable à Dieu de posséder la vertu.    - cf. Cic. Fam. 10, 24, 6 ; Att. 1, 14, 3 ; 11, 1, 2 ; 15, 19, 1; Caes. BC. 3, 57, 4. [st1]2 [-] acceptus, a, um, adj.: a - bien accueilli, agréable.    - acceptus alicui: agréable à qqn.    - res senatui grata acceptaque, Cic. Phil. 13, 50: chose agréable et bienvenue pour le sénat.    - cf. Fam. 16, 21, 7; Tusc. 5, 45.    - nihil deo acceptius quam, Cic. Rep. 6, 13: rien de plus agréable à Dieu que.    - Rhodia uva dis et mensis accepta secundis, Virg. G. 2, 101: le vin de Rhodes, délices des dieux et de nos desserts. b - bien vu, bienvenu.    - maxime plebi acceptus, Caes. BG. 1, 3, 5: le mieux vu du peuple, le plus dans les bonnes grâces.    - longe ante alios acceptissimus militum animis, Liv. 1, 15, 8: placé bien avant les autres dans l'affection des soldats.    - cf. Sall. J. 12, 3; 108, 1; Liv. 35, 15, 4.    - apud aliquem acceptissimus, Plaut. Cap. 714: le mieux vu de qqn.    - diis est acceptum quod... Varr.: les dieux voient avec plaisir que...
    * * *
    [st1]1 [-] acceptus, a, um, part. passé de accipio. - [abcl][b]a - reçu. - [abcl]b - appris, qu'on a entendu dire. - [abcl]c - reçu, accueilli, traité.[/b]    - aliquid acceptum ferre, referre alicui: - [abcl]a - porter sur son registre au nom de qqn qqch comme reçu, porter qqch au crédit de qqn, se considérer quitte envers qqn pour qqch. - [abcl]b - fig. imputer qqch à qqn.    - aliquid acceptum ferre, referre alicui: porter, relater sur son registre au nom de qqn qqch comme reçu = porter qqch à l'avoir, au crédit de qqn.    - quod minus Dolabella Verri acceptum rettulit quam Verres illi expensum tulerit HS quingenta triginta quinque milia, Cic. Verr. 1, 100: attendu que Dolabella a consigné au crédit de Verrès cinq cent trente cinq mille sesterces de moins que Verrès n'en a porté à son débit.    - expensa Chrysogono servo HS sescenta milia accepta pupillo Malleolo rettulit, Cic. Verr. 1, 92: il porta comme débités à l'esclave Chrysogonus six cent mille sesterces qui étaient à l'avoir de son pupille Malléolus.    - fig. omnia mala alicui accepta referre, Cic.: imputer tous ses maux à qqn.    - omnia uni accepta Antonio referre, Cic. Phil. 2, 55: porter tout au compte d'Antoine seul.    - virtutem deo acceptam referre, Cic. Nat. 3, 86: reconnaître qu'on est redevable à Dieu de posséder la vertu.    - cf. Cic. Fam. 10, 24, 6 ; Att. 1, 14, 3 ; 11, 1, 2 ; 15, 19, 1; Caes. BC. 3, 57, 4. [st1]2 [-] acceptus, a, um, adj.: a - bien accueilli, agréable.    - acceptus alicui: agréable à qqn.    - res senatui grata acceptaque, Cic. Phil. 13, 50: chose agréable et bienvenue pour le sénat.    - cf. Fam. 16, 21, 7; Tusc. 5, 45.    - nihil deo acceptius quam, Cic. Rep. 6, 13: rien de plus agréable à Dieu que.    - Rhodia uva dis et mensis accepta secundis, Virg. G. 2, 101: le vin de Rhodes, délices des dieux et de nos desserts. b - bien vu, bienvenu.    - maxime plebi acceptus, Caes. BG. 1, 3, 5: le mieux vu du peuple, le plus dans les bonnes grâces.    - longe ante alios acceptissimus militum animis, Liv. 1, 15, 8: placé bien avant les autres dans l'affection des soldats.    - cf. Sall. J. 12, 3; 108, 1; Liv. 35, 15, 4.    - apud aliquem acceptissimus, Plaut. Cap. 714: le mieux vu de qqn.    - diis est acceptum quod... Varr.: les dieux voient avec plaisir que...
    * * *
        Acceptus, Nomen ex participio. Aggreable.
    \
        Acceptior plebi oratio. Liu. Plus aggreable.
    \
        Acceptissimus apud te seruus. Plaut. Tresaggreable.
    \
        Acceptum in vulgus. Tacit. Aggreable au vulgaire, au commun peuple.

    Dictionarium latinogallicum > acceptus

  • 20 accerso

    c. arcesso.
    * * *
    c. arcesso.
    * * *
        Accerso, accersis, accersiui, accersitum, pen. prod accersere, Deriuatum ab accio, significat ire ad vocandum, vel vocare. Hucher, Appeler à soy, Aller querir aucun, ou envoyer querir, Mander quelcun.
    \
        Accersere auxilia ex aliquo, vel ab aliquo loco. Caes. Envoyer querir du secours.
    \
        Accersere aliquem ad rem diuinam. Terent. L'appeler pour assister, etc.
    \
        Accersitur lauatum interea virgo. Terent. On l'appelle pour s'aller baigner.
    \
        Accersere orationi splendorem. Ci. Luy bailler couleur d'ailleurs, Luy faire venir la lumiere, Luy apporter grace.
    \
        Accersere aliquem. Cic. Accuser, Appeler en justice.
    \
        Accersere aliquem crimine ambitus. Cic. Accuser aucun, ou l'appeler en justice en matiere d'ambition.
    \
        Maiestatis accersere. Cic. Accuser du crime de lese majesté.

    Dictionarium latinogallicum > accerso

См. также в других словарях:

  • trencher — Trencher, Semble qu il vient de Truncare, Abscindere, Incidere, Secare, Consecare, Prosecare, Truncare. Trencher une montagne, Perfodere montem, Caedere montem. Trencher le col à quelqu un, Collum alicui desecare, Ferire aliquem securi, Aliquem… …   Thresor de la langue françoyse

  • danger — Danger, Semble que ce soit un mot composé, quasi Damnum gerens. Casus, Discrimen, Flamma, Incommoditas, Periculum, Noxa. Un danger prochain, Periculum ingruens. Pareil danger, Similitudo periculi. Danger de mort, Periculum capitale. Danger de la… …   Thresor de la langue françoyse

  • CHIROTHECA — a Regibus olim in urbem quam obsidebant, proiecta signum erat, obsidionem se non soluturos, donec urbe potirentur. Ad quem ritum referri potest ille Arabum mos, apud quos calcei detracti in aliquem coniectio servatae servandaeque fidei signum… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • VERBERA — multiplicis generis, ususque. In Scholis verbere monita iuventus, sapere discit: de cuiusmodi Verberibus Scholasticis Ausonius; Gratiani Imp. Praeceptor, Ep. 4. Ausonius; cuius ferulam nunc sceptra verentur. Item Protrept. ad Nepotem, Eidyll. 4.… …   Hofmann J. Lexicon universale


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»

Мы используем куки для наилучшего представления нашего сайта. Продолжая использовать данный сайт, вы соглашаетесь с этим.